Programme des 70 projets 70 projets pour Arles

publicité
Elections municipales
mars 2014
herveschiavetti.fr
LA CONFIANCE
pour Arles, avec Hervé
économie / entreprises / emploi / financeS
Résultats
IMPÔTS
0%
En dix ans, nous n’avons pas augmenté la part communale des impôts locaux.
En s’appuyant sur
la gestion sérieuse
des finances
communales,
Arles résiste
mieux que
d’autres villes
à la crise
économique et
attire de plus en
plus d’entreprises
et de nouveaux
habitants.
Les finances de la Ville d’Arles ont été rétablies, grâce à une gestion sérieuse reconnue par la Cour
régionale des Comptes et par la Caisse des dépôts et consignations. La masse salariale est maîtrisée.
Nous maintenons et développons le service public local grâce notamment aux partenariats avec les
grandes collectivités. Sur le plan des taxes, Arles est revenue dans la moyenne des villes comparables.
Le tout dans un contexte difficile, marqué par la baisse continue des crédits de l’Etat et les effets négatifs
de la crise.
EMPLOI
Arles +2,08 %
Nimes -4,7 %
Avignon -2,46 %
de créations d’emplois à Arles (entre 2008 et 2010)
(Chiffres “Le Monde” du 24 juillet 2013)
REVENU
+5,4%
d’augmentation du revenu médian des Arlésiens entre 2008 et 2011
(Etude Compas fondée sur les chiffres INSEE)
POPULATION
+7%
Les Arlésiens plus nombreux :
54 088 habitants en 2013
50 467 habitants en 1999
DETTE
-8%
Moyenne nationale: +10%
En dix ans, notre dette a baissé de 8% alors que dans le même temps la dette des villes
de France a augmenté de près de 10%. La dette moyenne par habitant est de 1850
euros. En 2001 elle était de 2114 euros ! De 2008 à 2014, la dette s’est réduite de
trois millions d’euros.
ENTREPRISES
Réhabilité, l’enclos Saint-Césaire
accueille entreprises et salles de
conférence ou d’exposition sur
1200m2
+34%
Attirer de nouvelles entreprises, c’est le résultat d’une équation à plusieurs facteurs : la situation
géographique, la qualité de vie, le haut-débit, le niveau des taxes et bien sûr l’environnement
économique. En octobre 2001, la Chambre de Commerce et d’Industrie du Payx d’Arles enregistrait
1831 établissements sur la commune. Il y en a aujourd’hui 2461. 630 entreprises supplémentaires se
sont implantées à Arles, soit une augmentation de 34,35%. (Chiffres CCIPA 2013)
+3
millions d’euros
de recette
Nos recettes augmentent de 3 millions d’euros grâce à
Arles et Marseille Provence Capitale européenne de la
culture.
2
Retrouvez ces chiffres détaillés, et vérifiez leurs sources sur le site www.herveschiavetti.fr/chiffres
70 PROJETS POUR ARLES
Arles innove dans des secteurs prometteurs, grâce à des filières
spécialisées. Pour rassembler les énergies et s’adapter, nous devons
maintenant créer un Pays d’Arles moderne et innovant, doté des outils
pour créer des emplois.
Unir le Pays d’Arles
Pour développer l’emploi dans l’économie de
demain, il nous faut un territoire à la hauteur
de nos atouts et de nos ambitions: le Pays
d’Arles. A côté de la métropole marseillaise,
le Pays d’Arles est un territoire cohérent,
fondé sur une histoire, sur une culture
commune. C’est un bassin de vie animé
par la Chambre de Commerce et d’Industrie
du Pays d’Arles et possède un hôpital, une
université, un tribunal. Les 33 communes
qui le composent rassemblent 160 000
habitants. Construire le Pays d’Arles sera
la priorité des mois et des années à venir.
Renforcer
les partenariats avec le
monde économique
L’intercommunalité Arles Crau Camargue
Montagnette est le moteur de l’aménagement
et du développement économique pour le
futur d’Arles. La Chambre de Commerce et
d’Industrie du Pays d’Arles préside le Conseil
de développement économique en liaison
avec le Conseil Régional, prévoir, anticiper
les axes et les filières prometteuses
pour demain. Elle est l’instance consulaire
représentative des chefs d’entreprise du Pays
d’Arles.
Participer
au développement de la
filière logistique
Aujourd’hui, la filière logistique représente
2400 emplois dans l’intercommunalité,
dont au moins 500 Arlésiens. Les
perspectives à terme permettent d’envisager
la création de 1500 emplois supplémentaires.
Les collectivités investissent dans cette zone
économique en expansion qui pourraient
compter à terme un million de m2. Les
retombées économiques bénéficieront à
l’ensemble du territoire.
Favoriser
l’implantation
d’entreprises nouvelles
Favoriser
l’implantation
d’entreprises
nouvelles grâce à la création d’une agence
de développement économique à l’échelle
du Pays d’Arles, chargée de valoriser les
atouts du territoire auprès des investisseurs,
de mobiliser les partenaires et de coordonner
les initiatives. Cette agence pourra s’appuyer
sur la société d’aménagement du Pays
d’Arles.
Développer
le Port Fluvial
grâce à la construction d’un pont enjambant
la voie ferrée, et d’un nouveau quai de 100
mètres. 500 000 tonnes sont traitées chaque
année par le Port fluvial d’Arles.
Accompagner
le développement des
industries culturelles et
numériques
Avec plus de 200 salariés, Actes Sud prouve
qu’il est possible de s’imposer dans le
monde de l’édition. D’autres formidables
entreprises comme Harmonia Mundi ont
aussi ouvert la voie. Aujourd’hui, notre
responsabilité d’élus est de créer dans le
pays d’Arles un « biotope » favorable aux
industries culturelles et numériques et du
patrimoine, avec Archéomed (qui compte
déjà 15 entreprises) et le Pôle culture et
patrimoine qui rassemble 55 entreprises
et entités, ce qui représente 800 emplois.
pointus de la création : édition, patrimoine,
photographie, environnement, tourisme
culturel, gastronomie, création numérique,
art contemporain, architecture, mode, etc.
Ces talents sont des atouts économiques,
créateurs de richesses et d’emplois dans le
monde qui sortira de la crise.
Poursuivre
les signatures de
contrats d’avenir
Développer
les contrats en
alternance
dans le secteur public
Signer
de nouveaux contrats
d’apprentissage
MULTIPLIER
nos dispositifs de retours
à l’emploi,
comme le chantier d’insertion aux Ateliers,
(500 contrats de qualification pour quatre
ans, 200 chaque année pour les Rencontes
de la Photographie).
Développer
nos atouts créatifs
L’économie créative répond aux évolutions
de l’économie du 21e siècle. Arles bénéficie
d’une expertise dans des domaines très
3
territoire / urbanisme / équipement / aménagement
Réalisations
Arles a connu
ces dernières
années de
profonds
changements.
Mieux protégé,
notre territoire
s’est aussi adapté
à l’évolution de
nos modes de vie.
✔Les quais embellis
Au total, 33 millions d’euros ont été investis pour
réhabiliter l’ensemble des quais d’Arles, devenus
des lieux de promenades ou de concerts. Depuis
2008, les quais de la Roquette, de Saint-Pierre, de la
Gabelle, de la Gare maritime et de Marx Dormoy ont
été réhabilités ou le seront prochainement. Jamais
depuis leur construction sous Napoléon III, les
quais n’avaient connu un tel chantier.
✔La naissance du Parc des Ateliers !
Site industriel pendant un siècle et demi, les anciens ateliers ferroviaires connaissent une véritable
renaissance depuis dix ans et vont redevenir un des moteurs économiques d’Arles. Dans la partie
Est, la Ville d’Arles a créé la cité Yvan-Audouard avec l’installation de Supinfocom, de l’IUT et d’une
résidence pour étudiants. La réhabilitation de l’Atelier des Roues a permis d’accueillir sur 6000 m2 des
entreprises, le siège de l’ACCM, la Maison des Editeurs et le
Centre de restauration et de conservation des objets (CERCO).
Dans la partie Ouest de la friche industrielle, avec les ateliers
investis l’été par les Rencontres de la Photographie, la Région a
réhabilité la Grande Halle. Cette réalisation a ouvert la voie aux
autres projets prévus sur le site: la Fondation LUMA, l’installation
des Editions Actes Sud. Puis au nord du boulevard, la nouvelle
École nationale supérieure de la photographie (ENSP).
✔La construction de la digue Nord
Construire une digue au Nord d’Arles, dans la zone inondée en décembre 2003, était une obligation pour
protéger les habitants et l’activité économique. D’une longueur de 1,2 kilomètres, perpendiculaire à
la voie ferrée et à l’entrée nord de l’agglomération, elle s’appuie, d’un côté, sur le prolongement de la
rocade de contournement d’Arles et de l’autre sur la voie de chemin de fer. Ce chantier a été confié au
Symadrem, principal opérateur du Plan Rhône. C’est un ouvrage essentiel du Plan Rhône.
✔La sécurité contre les inondations
Les 180 millions d’euros investis par l’Etat et les collectivités dans des ouvrages de protection
contre les crues du Rhône ou de protection maritime ont été injectés dans l’économie locale et ont
notamment bénéficié aux entreprises arlésiennes.
✔Le contournement autoroutier
Le contournement autoroutier d’Arles est inscrit dans les projets prioritaires du gouvernement. Il
s’agit d’une décision majeure pour l’avenir d’Arles, pour son développement urbain et économique
mais aussi pour la sécurité des Arlésiens. Cette bretelle est le chaînon manquant de l’autoroute qui
relie l’Espagne à l’Italie.
✔La reconquête du Nord d’Arles, le grand Trébon
Dix ans après les inondations, la zone Nord est protégée par des ouvrages et aménagée pour développer
l’activité économique et donc l’emploi. A terme, plus de 100 millions d’euros auront été investis, partagés
entre l’Etat, le Département, la Région et la Communauté d’agglomération. Dans le secteur de la grande
distribution, de l’automobile ou de la restauration, 500 emplois ont été créés dans les entreprises qui
se sont déjà installées et cette zone économique majeure d’Arles est prête à s’étendre vers la plaine de
Montmajour.
✔Le développement de Fourchon tertiaire
Fourchon emploie 1000 personnes, elle a connu un fort développement ces dernières années, avec la
création de 300 emplois nouveaux et la rénovation de plusieurs enseignes de la grande distribution,
sans installation nouvelle dans un souci d’équilibre avec le commerce de proximité.
✔L’investissement privé culturel le plus important en Europe
4
L’investissement privé culturel le plus important en Europe: la Fondation Luma au parc des Ateliers.
70 PROJETS POUR ARLES
Riche de son passé, Arles se conjugue aussi au futur avec de nouveaux
espaces à conquérir pour des projets qui vont changer la ville.
Retrouver
nos droits à bâtir
Suite à des dizaines de réunions avec les
services de l’Etat à Arles, à Marseille ou à
Paris, nous avons enfin obtenu début 2014
de sortir du Plan de prévention des risques
inondations anticipé (PPRIa) imposé
de manière injuste. Nous finalisons les
dispositions du PPRI définitif qui permettra
à Arles de retrouver des espaces de
développement économique et élaborerons
les nouvelles règles grâce au Plan Local
d’Urbanisme.
REPENSER
la géographie urbaine
Pendant les six années à venir, nous aurons
à repenser les modes de déplacement
dans une ville profondément modifiée
par le futur contournement autoroutier et la
transformation de la RN113 en boulevard
urbain. Depuis les années 70, le centre d’Arles
est coupé en deux par l’axe Italie-Espagne.
Se réapproprier la voie rapide permettra de
rapprocher Trinquetaille de la Roquette. Nous
aurons à imaginer de nouveaux usages, en
privilégiant les modes de transports doux.
Créer
le port de plaisance
d’Arles
Les premières études ont été réalisées et
nous allons entrer maintenant dans la
phase active de ce projet avec comme
objectif que le port de plaisance d’Arles soit
opérationnel avant la fin de la décennie.
En partenariat avec la CCI du Pays d’Arles
et Voies Navigables de France. L’étude de
faisabilité a démontré l’intérêt de projet, qui
correspond à une demande réelle et aura
un impact économique certain. Prévu pour
accueillir environ 350 bateaux, le port de
plaisance renouerait avec la vocation d’Arles
dans l’Antiquité.
Imaginer
un nouveau quartier Rive
Droite
Après le lancement du Parc des Ateliers, c’est
le projet “Rive Droite” qui dessinera le
nouveau visage d’Arles pour les décennies
à venir. A Trinquetaille au bord du Rhône,
face à une vue superbe sur la Roquette, cette
zone comprend plus de 80 hectares entre
la gare maritime, la gare de Camargue, les
anciens établissements Perret, les anciennes
Papeteries Étienne jusqu’aux corrales
de Gimeaux. Logements, commerces,
équipements publics, entreprises : il s’agit
de faire renaître un nouveau quartier sur
ce site majeur de l’Antiquité, comme l’ont
découvert les archéologues. Archéomed se
développe sur la Rive Droite.
Chambre de Commerce pour inventer un
nouveau quartier sur le site des Minimes,
qui bénéficiera de la proximité avec le Parc
des Ateliers et la tour de Frank Gehry.
Terminer
la rocade
Nous inaugurerons d’ici un an la prolongation de la rocade, suite naturelle de
la construction de la digue nord et de la
réalisation du carrefour giratoire de la route
d’Avignon.
Poursuivre
la restauration des quais
Sur la rive gauche du Rhône, 20 millions
d’euros seront investis pour restaurer les
quais depuis le Méjan jusqu’à la gare SNCF.
Créer
un nouveau pont sur le
Rhône
Inventer
un campus sur le site des
Minimes
Réunir sur un même site des écoles
prestigieuses comme Supinfocom ou l’IUT,
attirer des entreprises du secteur de l’image
et du numérique, créer des équipements
publics ou de loisirs comme le Conservatoire
de Musique, de l’immobilier d’habitation,
c’est le pari que nous faisons avec la
5
vie quotidienne / cadre de vie / sécurité / propreté
Réalisations
-22% en 2013, -20% en janvier 2014
Les vols avec violence ont baissé l’an dernier de 22% à Arles selon les statistiques
officielles qui placent notre ville parmi les plus sûres du département. Cette baisse
des faits les plus graves contre les personnes résulte du travail sur le terrain de la police
et de la gendarmerie qui sont les services de l’Etat en charge de la sécurité des personnes et des biens
dans notre République.
✔La première police municipale d’Arles
Nous avons créé la police municipale il y a trois ans pour assumer des nouvelles missions dont
l’Etat s’est désengagé. La police arlésienne, qui comptait 13 agents à la fin de l’année dernière, monte
en puissance progressivement, avec notamment des missions de présence sur la voie publique. A
l’automne dernier, le Maire d’Arles a signé une convention avec la police nationale et la gendarmerie.
✔La mise en place de la vidéoprotection
Nous avons mis en place le premier système de vidéoprotection en liaison avec les services de l’Etat,
comme nous nous y étions engagés. 21 caméras étaient opérationnelles au 31 décembre 2013.
L’installation de 27 autres est programmée et financée en 2014.
✔Un cadre de vie amélioré
Des dizaines de places et de rues ont été réaménagées, améliorant le cadre de vie des Arlésiens
et souvent le dynamisme des commerces. Ces opérations ont touché chaque quartier et chaque
village de la plus grande commune de France. En voici quelques exemples:
la place Voltaire, la Place Wilson, la place et la rue
Genive, la place Saint-Blaise, la place Gustave Ferrié
à Griffeuille, la place Bornier, le chemin des moines,
les rues Copernic et Gallilée, le boulevard Allende à
Barriol, les rues Paul Lacroix et Hoche à Griffeuille.
Création d’une piste cyclable reliant le boulevard
Émile Combes au nouveau collège Mistral
✔Une brigade propreté est créée
Chaque semaine “Allô propreté”, reçoit plus de 100 demandes d’enlèvement d’encombrants. La
ville compte désormais 126 colonnes à verre sur l’ensemble du territoire, soit une colonne pour
412 habitants (1 colonne pour 500 habitants au niveau national).
8 balayeuses sortent 6 jours sur 7, elles parcourent et balayent chacune, quotidiennement près de
35 kilomètres.
2 arroseuses sont utilisées 7 jours sur 7 et parcourent en moyenne 60 km par jour.
3200 composteurs individuels ont été distribués gratuitement aux Arlésiens, ce qui a permis de
créer 795 tonnes de déchets organiques, soit une économie de ramassage de 181 000 euros.
Nous avons implanté des conteneurs enterrés sur la place Wilson, sur la place Voltaire, à Griffeuille.
✔Les traversées des villages ont été réaménagées
afin d’améliorer la sécurité.
11
Onze bornes ont été installées pour réguler l’accès au centre ville. Des bornes parking
(stationnement limité à 30 minutes, gratuit) ont été créées place Antonelle et square
Rosenberg à Trinquetaille.
✔Construction d’un nouveau
centre de secours à Fourchon
8,6 millions d’euros
6
70 PROJETS POUR ARLES
Poursuivre la montée en puissance des missions de sécurité, notamment
sur la voie publique et améliorer la qualité de vie au quotidien, tout en
maîtrisant les coûts.
Renforcer
la police municipale
Tout en maîtrisant les coûts, nous allons
poursuivre la montée en puissance
de la police municipale arlésienne et
l’étendre aux villages. Nous augmenterons
progressivement les effectifs chaque
année pour atteindre 55 agents, soit un
policier municipal pour mille habitants
sur l’ensemble du territoire communal.
Cette hausse des effectifs sera rendue
possible par une Convention de formation
et de qualification de la police et permettra
d’assurer une présence permanente sur la
voie publique, en complément de la police
municipale.
Développer
la vidéoprotection
Le maillage du territoire communal se
poursuivra avec l’installation de nouvelles
caméras selon un schéma élaboré avec
la police nationale et la gendarmerie. 48
caméras seront opérationnelles à la fin de
l’année.
Doter
les équipements
publics de caméras de
surveillance
Créer
des équipes mobiles
Propreté
Les services techniques de la ville d’Arles
organiseront
des
équipes
mobiles
d’intervention, affectées à un quartier
pour être plus proches des besoins des
Arlésiens. Chargés du volet intervention,
ces équipes travailleront en liaison avec les
agents de surveillance du domaine public qui
sont assermentés et avec la police municipale
pour le volet répression. Le service sera relié
au numéro « Allo Propreté » pour permettre
des réactions rapides aux appels des
Arlésiens.
ADAPTER
le Plan Global de
Déplacement
LANCER
un plan voirie
Moduler
l’accès au centre ville
Nous allons lancer un “Plan Voirie” sur
cinq ans pour moderniser voies publiques
et trottoirs de l’ensemble de la commune.
Ce plan sera élaboré avec les conseils de
quartiers et de villages, ainsi qu’avec les
associations de commerçants.
Favoriser
les systèmes de livraison
doux
Nous allons intensifier le soutien aux modes
doux de livraison, qui permettent de limiter
l’entrée des camions dans le cœur de ville, et
donc les nuisances et la pollution. La réussite
de la livraison des colis aux commerçants
par vélo, ou de la collecte de verre permet
d’envisager
d’autres
développements
comme un dispositif de livraison à domicile à
partir des commerces arlésiens ou d’un site
Internet commun.
Dans la perspective du contournement
autoroutier.
avec de nouvelles bornes, avec pour objectif
de supprimer la circulation de transit.
Développer
les modes de
déplacements en centre
ville
vélos, vélo-taxis, etc.
Mettre en place 100
mesures de prévention
de la délinquance
dans les quartiers, en liaison avec les services
de l’Etat.
Installer
de nouveaux parkings de
périphérie
Nous créons des parkings de périphérie
gardés, avec une signalisation adaptée
notamment pendant la saison touristique.
La reprise en gestion du stationnement
par la Ville d’Arles permettra de libérer des
espaces urbains, tout en préservant la qualité
de vie des habitants du centre ancien et en
soutenant l’activité commerciale.
7
culture / innovation / patrimoine / tourismE
Réalisations
Aucune autre
ville moyenne en
France n’a mené
à bien autant
de projets et de
chantiers,
qui valorisent
notre patrimoine
et préparent notre
avenir.
✔Les monuments majeurs d’Arles
Les monuments majeurs d’Arles ont connu en dix ans des chantiers spectaculaires, notamment les
arènes (25 millions d’euros sur 10 ans) et le Théâtre antique (5,5 millions d’euros). La fréquentation est
en hausse constante. Elle rapporte au budget de la commune et apporte des retombées économiques
très positives pour les commerces locaux.
✔La fréquentation
La fréquentation a connu une augmentation sans précédent, qui a culminé à l’été 2013 pour Marseille
Provence Capitale européenne de la Culture avec un record de 500 000 visiteurs supplémentaires, dont
100 000 aux Rencontres de la Photographie ou 140 000 pour l’exposition Rodin au Musée départemental
Arles Antique.
4000
✔Emplois liés au patrimoine, culture
ou tourisme
Un Arlésien sur cinq, soit 20% de la population active,travaille dans un secteur
lié au patrimoine, à la culture ou au tourisme. Soit 4000 emplois directs, indirects ou induits. Ce
secteur pèse pour plus de 100 millions d’euros dans l’économie locale. Nous avons développé des
compétences, des expertises. Des entreprises sont nées et grandissent dans ce secteur d’activité. On
compte six maisons d’édition sur notre territoire: Actes Sud, Harmonia Mundi, Buchet Chastel, Analogue,
l’oiseau indigo, Asphodèle...
✔Le Musée Départemental Arles Antique
Le Musée Départemental Arles Antique a été agrandi pour accueillir le
navire romain. Depuis l’exposition César qui a attiré 400 000 visiteurs,
le MDAA est un des atouts majeurs d’Arles.
✔Les festivals
Photographie avec les Rencontres, musique avec les Suds et les Escales du Cargo, romanité avec
Arelate, arts de la rue avec Drôles de Noëls, les festivals arlésiens ont connu ces dernières années
une progression unique.
✔Le Parc des Ateliers
Après des années de travail avec la Fondation Luma, avec les ministres successifs de la Culture, avec
les collectivités, nous avons réussi le dossier du Parc des Ateliers. Les permis de construire ont été
accordés à l’été 2013 et les travaux ont commencé. Avec le soutien de la Ville, la Fondation travaille avec
la Chambre de commerce et d’industrie du Pays d’Arles afin que les entreprises locales bénéficient
au maximum du chantier du Parc des Ateliers qui emploiera jusqu’à 500 personnes. Un chantier
d’insertion est prévu pour permettre l’accès à l’emploi aux chômeurs de longue durée.
✔La médiathèque d’Arles
La médiathèque d’Arles a connu une modernisation complète. Avec 10 000 abonnés, dont 7000
utilisateurs réguliers, Arles a l’un des meilleurs taux du pays.
✔L’hôtel Jules César
Preuve de l’optimisme des investisseurs pour Arles, l’hôtel Jules César a été racheté par le groupe hôtelier
marseillais Manaratha. Repensé par Christian Lacroix, le Jules rénové ouvre ses portes ce printemps.
✔R éalisation du jardin d’inspiration romaine Hortus
✔Rues des galeries d’art
Nous avons redynamisé l’axe des rues Jouvène et Liberté en soutenant un parcours d’artisans d’art.
14 nouvelles galeries d’art ont été créées.
✔Sentiers numériques
La Ville d’Arles a initié et soutenu la création des Sentiers numériques, un dispositif innovant reconnu et
récompensé à plusieurs reprises au niveau national.
8
✔Médiabus
Nous avons mis en service un nouveau médiabus qui transporte plus de 3000 documents (livres, CD,
DVD, revues).Il réunit 1350 abonnés, enfants et adultes et dessert quinze sites.
70 PROJETS POUR ARLES
Arles va changer de dimension grâce à des projets publics et privés
uniques en Europe. Des milliers d’emplois directs et indirects seront
créés dans les mois et les années qui viennent.
Réussir
l’ouverture de la
Fondation Van Gogh
Début avril, la Fondation Van Gogh ouvrira
ses portes avec une exposition d’oeuvres du
génie hollandais qui va attirer des centaines
de milliers de visiteurs supplémentaires
au cœur du centre ancien. Nous mettrons
en place des parcours et des cheminements
pour orienter les visiteurs et pour que
l’activité économique du centre ville
bénéficie de cet afflux nouveau.
Se préparer
au futur Parc des Ateliers
A terme, l’objectif de 1000 emplois directs
sur le Parc des Ateliers est atteignable, avec le
programme d’expositions et de productions
de la Fondation Luma, les éditions Actes Sud,
les expositions estivales des Rencontres,
l’installation du Cargo de Nuit au Parc des
Ateliers. La tour que l’architecte Frank
Gehry réalise pour la Fondation va attirer à
Arles des centaines de milliers de visiteurs,
à l’instar des grands événements mondiaux
de l’art contemporain. C’est aussi tout un
tissu économique qui va se créer dans des
secteurs de pointe.
inauguration fin 2017. La nouvelle École
nationale supérieure de la Photographie vient
s’ajouter au patrimoine arlésien du 21e siècle.
Développer
les Rencontres d’Arles
En 2014, les Rencontres bénéficient d’un
nouvel espace prêté par la Ville, l’ancien
Crédit Agricole, en plus d’espaces rénovés
aux Ateliers et de lieux patrimoniaux
en centre-ville. Pour accompagner le
développement futur du festival, nous
étudions l’installation de structures
éphémères d’expositions pour la période
estivale sur les quais du Rhône, ainsi que
des lieux permanents dans le projet Rive
Droite.
Installer
les associations de la culture et des traditions
provençales dans l’ancien collège Frédéric
Mistral.
Accueillir
l’histoire des costumes
d’Arlésiennes dans la
maison de Léo Lelée
Fonder
une Maison des
Photographes
Fonder une Maison des Photographes dans
l’hôtel particulier qui sera laissé libre par le
déménagement de l’ENSP en partenariat
avec l’Académie des Beaux-Arts présidée par
Lucien Clergue.
Créer
le Conseil du
Construire
Culturel
une nouvelle école photo Développement
et de la Protection du
Le concours d’architectes a été lancé
par le Ministère de la Culture pour une Patrimoine
9
Camargue / agriculture / environnement
Réalisations
5,5
millions de
touristes pour
la Camargue
La fréquentation touristique de la Camargue est chaque
année en augmentation. Plus de 5 millions de touristes,
dont 4,7 millions d’excursionnistes sont venus visiter
ce territoire exceptionnel l’an dernier. Ce qui a permis
d’injecter 210 millions d’euros dans l’économie locale.
✔Le Parc Naturel Régional de Camargue a élargi son
territoire
En intégrant les marais du Vigueirat et le domaine de la Palissade, le Parc Naturel Régional de Camargue
a largement élargi son territoire pour s’étendre désormais sur 100 000 hectares.
✔1,4 million d’euros pour restaurer le Musée de la
Camargue
La toiture, la façade, l’isolation, les menuiseries, l’électricité, l’assainissement ont été refaits. Et la
présentation des collections, la muséographie comme disent les spécialistes, a été entièrement repensée.
Un grand écran tactile permet de visualiser la carte du delta et permet de naviguer dans l’espace et le
temps pour découvrir les systèmes de gestion d’autrefois et d’aujourd’hui.
✔15 kilomètres de sentiers accessibles aux Marais du
Vigueirat
Les Marais du Vigueirat constituent un site majeur pour la conservation des oiseaux d’eau en Europe.
300 espèces d’oiseaux, soit plus de 60% de l’avifaune française, ont été observées sur le domaine.
15 kilomètres de sentiers accessibles ont été créés pour permettre aux visiteurs de découvrir ce site
exceptionnel dans les meilleures conditions.
✔Démoustication
Sur des zones très infestées, 15 000 hectares du territoire camarguais a été traités au BTI.
400 emplois autour de la protection de l’environnement
Que ce soit au Marais du Vigueirat, au Parc de Camargue ou à la tour de
Valat, les emplois liés à la protection de l’environnement et à la recherche
sont toujours plus nombreux.
400
✔Le domaine de la Palissade autonome
En mettant en place des panneaux photovoltaïques supplémentaires, le domaine de la Palissade est
aujourd’hui auto-suffisant en production d’énergie.
✔Des économies d’énergie grâce à l’Agenda 21
10
La commune s’emploie à réduire les besoins énergétiques de ses bâtiments et dans un second temps
à remplacer les matériels gourmands en énergie par d’autres plus économes et d’une durée de vie
supérieure. Depuis la mise en place de l’Agenda 21, 220 horloges astronomiques ont été installées.
Nous avons mis en place des panneaux photovoltaïques à l’école du Plan-de-Bourg, tout comme au
Tennis parc Arlésien où l’eau chaude nécessaire aux douches est produite désormais par des panneaux
solaires. Une technologie solaire a également été mise en place dans les vestiaires du stade Fournier.
La Ville d’Arles fournit gratuitement aux familles des composteurs individuels aux habitants volontaires.
Le recyclage à domicile des déchets verts permet de réduire d’autant le volume des ordures ménagères
qui partent en centre d’enfouissement.
70 PROJETS POUR ARLES
Préserver l’environnement est un devoir, mais c’est aussi une
chance pour l’économie, pour l’agriculture et pour l’emploi, en
Camargue comme en Crau ou dans les Alpilles. RÉALISER
le Contrat de Delta
Nous venons de signer le contrat de Delta
pour le Parc Naturel Régional de Camargue.
20,9 millions d’euros ont été alloués pour
mener à bien 63 actions sur six années.
Pour mieux gérer l’eau, son économie et
ses risques. C’est dans ce cadre là que les
pompes d’Albaron seront refaites.
Mener
à son terme la
sécurisation de
l’hydraulique en
Camargue et en Crau.
Soutenir
l’agriculture et la
riziculture
L’agriculture et la riziculture en particulier
sont incontournables pour l’équilibre de
notre territoire. Pour sa préservation, mais
également du point de vue humain puisque
près de 1000 emplois sont liés directement
ou indirectement à ces activités. Nous
allons soutenir l’installation d’une usine de
valorisation de la paille de riz, qui offre un
potentiel durable à la riziculture.
Poursuivre
l’Agenda 21
La Ville d’Arles a mis en place depuis
quelques années l’Agenda 21. Nous allons
poursuivre ce travail d’économie d’énergie
et de recherche d’énergie renouvelable en
développant les voies vertes, le petit éolien
et le photovoltaïque à Salin-de-Giraud
notamment.
Créer
des emplois de
l’environnement et du
littoral
Nous allons créer des emplois de
l’environnement dans les institutions de
protection de la nature, les parcs, les
fondations et les associations. De même
que nous créerons des emplois du littoral
maritime et de la police de l’environnement.
Favoriser
les circuits courts et
produits bio
Pour le bien être de tous et en particulier
des enfants, il est nécessaire de favoriser
les produits issus de l’agriculture biologique
et les circuits courts dans les écoles, les
collèges, les lycées et les universités d’Arles.
Célébrer
les 45 ans de la
convention Ramsar
La convention Ramsar, d’importance
internationale sur la protection des zones
humides et particulièrement sur l’habitat
des oiseaux a été écrite il y a 45 ans par
Luc Hoffmann. Nous célébrerons la
ratification de cette convention qui a été
essentielle pour la préservation des zones
humides dans le monde.
PROMOUVOIR
les cultures taurines
razeteurs et exposer aux visiteurs une belle
facette de nos traditions. C’est dans ce cadre
que nous devons défendre et promouvoir
les cultures taurines, en affirmant le rôle des
commissions taurines extra-municipales et
en aidant plus encore les écoles taurines.
CONSTRUIRE
de nouvelles stations
de traitement des eaux
usées
Durant le mandat, nous réaliserons de
nouvelles stations de traitement des eaux
usées et les raccordements des nouvelles
constructions réalisées à Pont-de-Crau,
en tête de Camargue et dans les quartiers
périphériques.
Favoriser l’éducation
à l’environnement
Comprendre notre territoire et agir pour
l’environnement est une priorité. Ainsi
nous allons développer l’éducation à
l’environnement et soutenir le Centre
Permanent d’Initiative à l’Environnement.
Créer
de nouvelles pistes
cyclables
Nous allons poursuivre la création de pistes
cyclables afin de créer un parcours de
découverte dans le cadre du projet qui vise à
relier le Léman à la mer dans le Delta.
L’élevage de taureau et la tauromachie font
partie de notre identité. C’est pour cela que la
course camarguaise deviendra un temps fort
de la Feria, afin de soutenir nos éleveurs, nos
11
éducation / jeunesse / sports / solidarité
Réalisations
✔“A table!” : pari réussi
Après 18 ans de gestion privée, nous avons décidé en 2012 de faire de la restauration collective un
nouveau service public communal. Revenir à une cuisine traditionnelle, proposer des repas de qualité,
privilégier les produits de l’agriculture locale et biologique : objectifs atteints !.
✔La plaine des sports Louis Brun à Barriol
Nous avons décidé d’investir dans la pratique du sport par les enfants d’Arles et non d’investir des
centaines de millions dans un grand stade aux normes de la Ligue 1… Reconnue et labellisée, la plaine
des sports Louis Brun à Barriol avec ses quatre terrains accueille l’école de football de l’ACA ainsi que
les autres clubs de la ville.
+58%
Depuis 2001, la Ville d’Arles a investi 78 millions d’euros dans
le sport. 10 millions d’euros pour l’amélioration et la création
d’équipements, 5,9 millions d’euros de subventions ont été
allouées aux associations, soit une augmentation de 58% entre
2001 et 2013.
✔Solid’Arles, l’épicerie solidaire qui favorise les circuits
courts
Installée depuis 2008 à Griffeuille, Solid’Arles compte plus de 2000 adhérents et propose des fruits
et légumes de 58 producteurs du Pays d’Arles. Issu de l’économie sociale et solidaire, cet espace de
vente est le trait d’union entre agriculteurs et consommateurs.
✔CFA: 300 apprentis formés chaque année
Depuis son ouverture en 2008, le BTP CFA (Bâtiment et Travaux Publics, Centre de Formation des
Apprentis) d’Arles forme chaque année près de 300 apprentis.
✔Les assistantes maternelles en réseau
Nous avons créé à l’espace Chaviary le RAM (réseau des Assistantes Maternelles). C’est un lieu
d’informations, de rencontres et d’échanges au service des parents, des assistantes maternelles et
des professionnels de la petite enfance.
✔36 000 heures de soutien scolaire
Grâce à l’Aide au travail personnalisé (ATP), écoliers, collégiens et lycéens ont bénéficié de 36 000
heures de soutien scolaire chaque année.
✔Le nouveau collège Frédéric Mistral
La construction du nouveau collège Frédéric Mistral est venue compléter l’offre éducative déjà bien
développée sur notre territoire.
Le CCAS de la Ville d’Arles maille l’ensemble de
notre territoire pour toujours plus de solidarité
avec les personnes âgées. En 2001, 26 356
repas étaient livrés à domicile, en 2013, le CCAS
a fait livrer 44 507 repas. Nous poursuivons cette
politique.
44 507
repas livrés à domicile
pour les personnes agées
✔Création d’un restaurant salle Morizot
12
Dans une ambiance conviviale et un décor agréable le restaurant Morizot, qui dépend du CCAS rend
un vrai service de restauration aux personnes âgées et personnes handicapées. En centre ville, derrière
la maison de la vie associative, les convives ont le choix entre un menu différent chaque jour fourni par
« à table », le restaurant collectif public de la ville d’Arles.
70 PROJETS POUR ARLES
Des équipements sportifs et culturels, des installations de santé, des
activités péri-scolaires, Arles mise sur la santé, le bien-être et la réussite.
Accompagner
les rythmes scolaires
La Ville d’Arles proposera aux enseignants
et aux parents d’élèves un choix d’activités
péri-scolaires pour accompagner les
changements de rythmes scolaires.
Créer
une maison de l’enfance
Dans l’ancien collège Frédéric Mistral, la
Maison de l’Enfance viendra compléter le
pôle associatif existant. Regroupant plusieurs
associations spécialisées, cette Maison
proposera aux enfants des activités telles que
l’accès à la lecture, aux arts plastiques, à
l’escalade, aux jeux de société et de loisirs
éducatifs.
Créer
deux jardins d’enfants
Faciliter
les gardes d’enfants
Pour que les parents puissent allier vie
professionnelle et vie familiale et faire garder
les enfants par une assistante maternelle
agréée, nous prendrons en charge une part
du coût de la prestation.
Attirer
1600 étudiants
Pour compléter l’offre arlésienne, nous
développerons les formations supérieures
dans le cadre de l’université d’Aix-Marseille
avec comme objectif d’augmenter d’un quart
le nombre d’étudiants (ils sont aujourd’hui
1300), dans les six ans à venir..
Aider
à financer le permis de
conduire
Nous créerons une aide pour aider les jeunes
à financer le permis de conduire et ainsi les
aider à accéder à l’emploi. En contrepartie,
le bénéficiaire de l’aide devra s’engager
à participer bénévolement à une action
associative ou municipale.
Créer
un centre aquatique
Nous proposerons un partenariat publicprivé pour créer un centre aquatique
complémentaire
des
piscines.
Cet
équipement proposera au public de
nouvelles prestations tournées vers le
bien-être et le ludique.
Installer
le rugby au stade
Construire
le nouveau conservatoire Fournier
Le nouveau Conservatoire intercommunal de
musique sera installé sur le site des Minimes,
à proximité du projet de campus.
Nous proposerons au Rugby Club d’Arles
de s’installer sur le stade Fournier, en
complément de l’athlétisme, alors que le
football sera réuni sur la plaine de sport
Louis-Brun.
Créer
le Conseil municipal des
Poursuivre
jeunes sur un réseau social la création de “city-stades”
dans les quartiers
Créer
un pôle santé à Fourchon
Diversifier
La clinique Jeanne d’Arc et le centre de
l’offre de loisirs
dialyse seront transférés sur le plateau de
Fourchon, à côté de l’hôpital Jospeh-Imbert,
pour constituer un pôle santé capable de
répondre aux besoins des Arlésiens et des
habitants du Pays d’Arles et qui comptera
2000 emplois.
Nous favoriserons l’implantation d’un
bowling et l’installation saisonnière d’une
patinoire.
Dépister
Nous allons multiplier les conventions
avec les centres de soins et de santé pour
les personnes âgées. Le CCAS qui porte
la Maison d’Intégration et d’Autonomie
pour les personnes atteintes par la maladie
d’Alzheimer va se déployer sur le territoire
afin de soutenir les familles.
13
villages / hameaux
Réalisations
✔De nouveaux équipements à Salin
Les anciens bâtiments du cercle Solvay accueillent la nouvelle mairie annexe et l’office du tourisme. Le
village s’est embelli, la RD 36 a été aménagée et sécurisée grâce à la création de plateaux de ralentissement
et d’une piste cyclable. Nous avons renforcé une politique de l’habitat volontarisme avec la création de
110 logements dans le village et la rénovation des immeubles des Gardians, totalement réhabilités par la
SEMPA. Les Saliniers ont une pelouse synthétique au stade Cavouclis fraîchement inauguré. La Nuit de
l’année organisée par les Rencontres d’Arles au coeur de notre village fut une réussite incontestable qui
a mis en lumière Salin-de-Giraud.
1,7
km
de piste pédestre et cyclable au Sambuc
Entre le Sambuc et la Tour du Valat, nous avons créé une double piste
de 1,7 kilomètre de long accessible aux piétons, cyclistes et cavaliers.
Coût: 240 000 euros
✔Raphèle, une résidence pour personnes âgées et un
cadre de vie amélioré
Les Iris accueillent aujourd’hui 84 personnes dans des conditions exceptionnelles. C’est aussi pour cela
que nous avons aménagé la place de la Bascule, réhabilité et sécurisé la traversée du village pour offrir
aux résidents et aux habitants le meilleur cadre de vie possible.
✔Saliers totalement connecté
Comme pour l’ensemble de la commune, Saliers est raccordé au haut débit pour pouvoir profiter
des usages qu’offre Internet. D’ici cinq ans, c’est l’ensemble d’Arles, ses hameaux et ses villages qui
seront éligibles au très haut débit.
✔Le CIQ et des ateliers d’artistes à Gimeaux
C’est dans l’ancienne école de Bastières que le CIQ est installé, la salle Jeanne-Brondel accueille
les peintres de Trinquetaille sur le site de l’ancienne école de Bastières, route des Saintes-Mariesde-la-Mer.
✔L’école totalement réhabilitée à Albaron
Pour que nos enfants étudient dans les meilleures conditions, nous avons totalement réhabilité
l’école du hameau. Travaux dans les classes, dans la cour, transformation de l’ancien préau en
une nouvelle salle, amélioration du dortoir, création d’accès pour personnes à mobilité réduite, ce
chantier a coûté 90 000 euros.
✔Mas Thibert, un village embelli
Le Village intégre le Parc Naturel Régional de Camargue, autour des marais du Vigueirat. La mairie
annexe a été refaite, la place Reboul, totalement réhabilitée. L’ancienne école restaurée accueille les
associations et le préau de cette dernière abrite la salle de réunion du foyer du 3ème âge.
✔Moulès, le village sécurisé
Nous avons refait la voirie, modernisé l’éclairage public, mis en sécurité la place de Craponne, sécurisé
la chaussée, créé des passages piétons et installé des ralentisseurs. Des terrains ont été aménagés pour
accueillir de nouveaux lotissements.
14
70 PROJETS POUR ARLES
Créer
une salle polyvalente à Mas-Thibert
Afin de poursuivre l’aménagement du village, nous créerons une
salle polyvalente pour les habitants.
Créer
une Maison de santé à Salin-de-Giraud
Le travail engagé avec les partenaires se concrétisera pour créer
la maison de santé à Salin-de-Giraud. Médecin généraliste,
infirmière, sage-femme, permanence de l’hôpital, kinésithérapeute,
orthophoniste seront réunis sur un même site.
Protéger
la plage de Piémanson
Nous allons poursuivre le travail avec l’Etat et les collectivités
territoriales pour aménager la plage de Piemanson, sécuriser son
accès et organiser l’accueil des estivants. Nous poursuivrons les
discussions avec les Salins du Midi pour la cession foncière d’une
bande de 7 hectares pour mener à bien l’aménagement de la plage.
Créer
les arènes du Sambuc
MODERNISER
la traversée des villages
Afin de sécuriser et de faciliter les déplacements, toutes les traversées
de village seront reprises. La voirie et les trottoirs seront modernisés
grâce au grand plan de travaux.
Raccorder
au réseau d’eau potable
Le travail va poursuivre pour raccorder toutes les habitations aux
réseaux d’eau.
Valoriser
nos territoires
Que ce soit à travers les réalisations de l’agenda 21 et le travail fait
par les Parcs, les fondations de protection de la nature, nous allons
développer les voies vertes, le petit éolien et le photovoltaïque
notamment à Salin-de-Giraud, et favoriser la création d’emplois
dans l’environnement. La question des 1000 hectares des Marais
du Vigueirat (50 emplois) et des 6000 hectares des salines doivent
développer des emplois pour la recherche, la protection et le
tourisme. Cette acquisition est au coeur du projet de développement
du village de Salin-de-Giraud.
Au coeur du village, dans un territoire occupé par les grands élevages
de renom, nous allons poursuivre la création des arènes du Sambuc,
afin de permettre aux associations et aux traditions locales d’organiser
les manifestations pour promouvoir nos traditions et les élevages de
taureaux de race Camargue.
FSC Eco-responsable
Le papier utilisé pour l’impression de ce document
de campagne a obtenu le label international FSC*
qui assure que sa production a respecté une
gestion durable des forêts. Le logo FSC signale au
public correspondant à un cahier des charges clair,
transparent et vérifié par des certificateurs indépendants avec la caution
de grandes ONG environnementales, comme le WWF et Greenpeace.
(*FSC: Forest Stewardship Council ou “Conseil pour la bonne gestion
de la forêt”)
Conformément aux textes législatifs réagissant la communication
des candidats aux élections municipales, ce programme sera imputé
aux comptes de campagne de la liste “Pour Arles”. La présence de
personnes photographiées dans les lieux publics ou à l’occasion de
diverses manifestations publiques n’entraîne en aucun cas leur soutien
ou leur adhésion aux textes.
15
Réalisation : Régis Jalabert - Conseil : Made In Mouse. Photos : Hervé Hôte (Agence Caméléon) ; Romain Boutillier. Imprimerie : Graphistes Associés, Arles.
Elections municipales
mars 2014
Vu le candidat.
Madame, Monsieur,
Chers Arlésiens,
Aujourd’hui, Arles compte davantage de chantiers, davantage de projets,
davantage d’investissements publics et privés qu’aucune autre ville moyenne en
France et même en Europe. Vous pouvez le constater chaque jour en observant
les grues et les pelleteuses à l’oeuvre en plusieurs points de la ville.
Ces dernières années, de formidables travaux publics ont permis de
sécuriser et d’embellir les quais du Rhône, d’ériger la digue Nord, de rénover
les arènes et le Théâtre antique, de construire le nouveau collège Frédéric
Mistral. En ce début 2014, le chantier de la Fondation Van Gogh se termine,
celui du Parc des Ateliers commence… Le nouveau centre de secours
est en construction, comme le siège du Symadrem. L’année prochaine, la
construction de la nouvelle école de la photographie va commencer, puis le
grand chantier du contournement autoroutier va débuter. Ensuite, nous allons
créer un nouveau quartier sur la rive droite du Rhône et un campus sur la zone
des Minimes. Au total, grâce à l’Etat, aux collectivités territoriales et au secteur
privé, plusieurs centaines de millions d’euros sont injectés dans l’économie
locale et bénéficient à l’emploi des Arlésiens.
Oui, nous pouvons avoir confiance dans l’avenir d’Arles. Oui, nous
avons des raisons d’être optimistes, de croire en nous-mêmes. Oui, nous
possédons les atouts et les forces pour réussir dans l’économie de demain. Pour
Arles, pour vous, je suis fier des résultats obtenus depuis que je suis maire, sans
avoir augmenté les impôts locaux et en réduisant la dette de la commune.
Mais il reste du travail à accomplir. C’est pourquoi je vous demande
de m’apporter votre soutien lors des élections des 23 et 30 mars prochains.
J’ai l’honneur et la chance de diriger une liste unie et renouvelée qui ressemble
à Arles. Les femmes et les hommes de terrain qui la composent sont issus de
mouvements politiques mais aussi de la société civile : du monde de l’entreprise
ou du secteur associatif. Ils travailleront ensemble au quotidien au service de
leur ville et de ses habitants.
Demain comme hier, je serai disponible, à l’écoute de de vos attentes, de
vos difficultés,de vos projets. Mon objectif est de rassembler tous les Arlésiens,
au-delà des préférences politiques de chacun, pour créer ensemble le futur
d’Arles.
herveschiavetti.fr
Contact
La permanence électorale d’Hervé SCHIAVETTI
est installé au 12 place de la République 13200
Arles. Elle est ouverte du lundi au vendredi de
15h à 18h et le samedi de 10h à 12h.
Contribuer à la campagne d’Hervé SCHIAVETTI
Vous pouvez contribuer au financement*de la campagne électorale en établissant
un chèque à l’ordre de M. Henri TISSEYRE- Mandataire financier de H. SCHIAVETTI.
Ce chèque peut être adressé à M. TISSEYRE au 18 rue Florian 13200 Arles ou remis
à la permanence électorale
*Une partie des dons est déductible des impôts.
Téléchargement
Explore flashcards