Télécharger - E

publicité
États-Unis - Brésil : rôle mondial,
dynamiques territoriales
Géo Terminale L
Problématique
Les Etats-Unis sont deux grandes puissances
régionales et mondiales : l’une domine, l’autre
est en devenir. Dans quelle mesure peut-on
les comparer ? Sont-elles de futurs partenaires
ou bien adversaires ?
I. Le rôle mondial des deux géants des
Amériques
1. Deux grandes puissances économiques
Les États-Unis dominent nettement l'économie mondiale.
Le Brésil s'affirme comme puissance émergente.
Les États-Unis sont la première économie du globe (PIB: 15
600 milliards de $). Ils ont créé autour d’eux une aire de
libre échange, l’Alena, qu’ils dominent largement.
Le Brésil est la sixième économie mondiale (PIB : 2 400
milliards de $) dépassant ainsi le Royaume-Uni, la France ou
l’Italie. Le Brésil est la puissance motrice du Mercosur.
Ce sont deux puissances financières :
Les États-Unis disposent des plus puissantes
bourses de valeurs (New York) et de commerce
(Chicago) ainsi que de la première monnaie de
réserve du monde, mais ils sont très endettés.
Le Brésil est devenu créditeur au sein du FMI et
son économie est marquée par une forte
croissance. La bourse de Sao Paulo est la 9e en
2009.
Les États-Unis restent le premier pays pour
l'accueil et l'émission d’IDE.
Le Brésil investit de manière importante en
Afrique ainsi qu'aux États-Unis et son marché
attire les FTN du monde entier.
2- Des puissances attractives
États-Unis : 319 millions d’habitants. Forte
immigration, notamment des élites (brain
drain, universités : plus grand nombre de prix
Nobel), 12 millions de clandestins.
Brésil : 201 millions d’habitants. Forte
immigration depuis le XIXe siècle en
provenance d’Europe du sud. Brain drain de la
péninsule ibérique avec la crise.
3- Des modèles culturels
États-Unis : soft power. 500 films par an, dont
beaucoup exportés, nombreuses séries,
musique…
Brésil : telenovelas, peu coûteuses et très
populaires. 80 films/an + musique populaire.
4- Des territoires riches en
ressources
États-Unis : producteur de pétrole, charbon,
or, cuivre, fer ; premier exportateur mondial
de produits agricoles.
Mais second importateur mondial de
ressources, après la Chine.
Brésil : producteur de fer, bauxite, chrome,
pétrole.
Agricultures subventionnées, agrocarburants.
II- Un déséquilibre en faveur des EU
1- économie
L’économie des EU reste basée sur son capital
humain (40% de la pop. diplômée, brain drain)
et ses FTN : agroalimentaire (Cargill, Kraft
Foods, Monsanto), l'informatique (Microsoft,
Apple), le pétrole (Exxon Mobil, Chevron
Texaco), la pharmacie (Pfizer) ou l’armement
(Lookheed Martin, Boeing).
L’économie brésilienne est d’abord basée sur
le secteur agroalimentaire, malgré quelques
FTN (Vale, Petrobras, Embraer) : 1er
producteur de sucre, café, oranges, 2e de soja
et tabac.
2- Politique et culture
EU : première armée : « gendarmes du monde ».
Soft power dominant, american way of life.
Brésil : peu présent sur la scène internationale.
Solde migratoire négatif. Telenovelas, mais faible
diffusion du portugais : puissance émergente
sur des marchés émergents (Afrique, Asie).
III- Dynamiques territoriales
1- De grands espaces aux fronts pionniers
Les deux pays géants ont été peuplés
progressivement depuis les côtes par des
européens :
- Brésil découvert en 1500 par Cabral,
peuplement à partir de 1530 depuis Rio.
- EU colonisés à partir du XVIIe s. depuis la côte
atlantique (13 colonies).
• EU : ruée vers l’or 1849, chemin de fer
transcontinental 1869.
• Brésil : canne à sucre au XVIIe s., or des Minas
gerais au XVIIIe s., caoutchouc, coton et café
au XIXe s., Brasilia en 1960…
2- Un peuplement déséquilibré
Les deux pays restent peu peuplés,
essentiellement sur les côtes : faibles densités
(34 hab./km2 aux EU, 24 au Brésil), forte
urbanisation, migrations intérieures vers les
espaces peu peuplés.
On voit des dynamiques liées à la mondialisation : interfaces maritimes abritant la
plupart des métropoles, qui sont des centres
décisionnels.
3- La maîtrise de l’espace
Les EU ont un espace très maîtrisé :
- Triple façade portuaire bien dotée en ports ;
- Nombreux aéroports ;
- Réseau routier et autoroutier très dense ;
- 80% des conduites de gaz et pétroles ;
- Nombreux barrages, mines ;
- Armature urbaine dense.
Le cœur du pays est le nord-est, malgré la
crise économique qui a touché les Grands lacs:
la côte conserve ONU, FMI, Banque mondiale,
Maison Blanche, Pentagone, sièges sociaux de
FTN.
Le croissant périphérique (sun belt) dispose
d’atouts certains : soleil et mer, ressources
(pétrole du Texas), hautes technologies
(aéronautique, espace, électronique,
informatique).
Au Brésil, réseau routier incomplet ; une seule
façade maritime ; deux grands aéroports à Rio
et Sao Paulo. Seul le sud-est est bien desservi.
LGV entre Rio et Sao Paulo, en construction.
Le Sudeste concentre les principales villes (Sao
Paulo, 20 M hab., Rio, 12 M hab., Belo
horizonte, 4 M hab.) et 60% de la richesse
produite : activités tertiaires, industries,
tourisme, audiovisuel… Les autres régions
sont sous-développées ou fronts pionniers.
4- Les atteintes à l’environnement
Emploi massif d’OGM (soja…) dans les deux
pays.
Développement des agrocarburants : au
Brésil, concurrence avec la production
alimentaire (canne à sucre, soja) ; aux EtatsUnis, crise du maïs en 2007 au Mexique.
La protection de la forêt amazonienne est
organisée depuis 1965 : mais les grands
barrages et mines ont des impacts désastreux
sur la forêt tropicale.
La conscience écologique est cependant
présente dans les deux pays, mais se heurte
aux intérêts économiques immédiats.
Ex. catastrophe de Mariana en 2015, dans le
Minas Gerais.
IV- De fortes inégalités
Au Brésil, très fortes inégalités entre une
minorité très riche et une majorité très
pauvre.
Problème de la redistribution agraire :
beaucoup de fazendas immenses, microfundio
important et non viable, souvent illégal.
La pauvreté est plus grande au nord.
40 M d’hab. des EU vivent sous le seuil de
pauvreté, notamment du fait de la faiblesse
des programmes sociaux et des emplois
précaires, surtout dans le sud.
Les inégalités sont aussi liée à la question
raciale et à l’esclavage :
- aux EU, les noirs et hispaniques sont souvent
plus pauvres, on y trouve plus de délinquance;
communautarisme (gated
communities/ghettos) ;
- Racisme larvé au Brésil ; opposition favelas /
quartiers riches. Les plus riches se déplacent
en hélicoptère.
Conclusion
Les Etats-Unis et le Brésil sont deux Etats
géants par leur territoire, leurs potentialités et
leur population. Mais leurs perspectives sont
différentes : les Etats-Unis peinent à garder
leur leadership mondial et leur mode de vie
basée sur la surconsommation ; le Brésil peine
à se développer harmonieusement, dans un
espace pionnier et très fragile. De fait,
actuellement, les intérêts de ces deux géants
ne s’affrontent pas.
Téléchargement
Explore flashcards