Visualisez le document de l`atelier en cliquant ici

publicité
Colloque justice et
santé mentale
21 octobre 2010
Projet 1616-20
Résidence Paul
Paul--Pau
Présentation par
M thi
Mathieu
Hamel,
H
l Responsable
R
bl d’unité
d’ ité de
d
vie, HLHL
Sophie Labelle, spécialiste en
réadaptation
é d t ti
psychosociale,
h
i l CJM
CJM--IU
Présentation du programme
Contexte de développement du projet
‹
‹
Plan d’action en santé mentale 20052005-2010
Constat dans le plan d’action en santé mentale
2005--2010, on déplore que: « le passage des
2005
services de psychiatrie pour les enfants et les
jeunes à ceux offerts aux adultes soit souvent
difficile et marqué de ruptures dans l’ensemble
des services offerts »
Les services pour les jeunes aux prises avec des
troubles mentaux sont très peu développés dans
la plupart des régions du Québec
Présentation du programme
Contexte de développement du projet (suite)
‹L
L’intérêt
intérêt
que démontraient les trois
établissements (HLHL, HRDP, CJMCJMprojet
j de
IU)) à collaborer dans un p
développement d’un modèle d’offre
de services intégrés pour la clientèle
16--20,
16
20 estt en lien
li
direct
di
t avec les
l
préoccupations nommées dans les
différents milieux ainsi que dans les
orientations du Ministère de la santé
et des services sociaux
Présentation du programme
Problématique selon HLHL
Délai
é a trop
t op court
cou t entre
e t e le
e moment
o e t de la
a
demande au secteur adulte et la date
d’anniversaire du jeune concerné
(majorité)
‹ Le profil des jeunes en provenance du
CJM--IU diffère des usagers jeunes adultes
CJM
qui sont suivis habituellement à HLHL.
Par conséquent, les milieux
d’héb
d’hébergement
t se sentent
t t parfois
f i peu
outillés et démunis pour répondre à leurs
besoins
‹
Présentation du programme
Problématique selon le CJMCJM-IU
Les
es jeunes
jeu es se retrouvent
et ou e t souvent,
sou e t, compte
co pte
tenu de leur âge, dans des situations de
santé mentale et psychosociale très
précaire
‹ Souvent, les jeunes choisissent de se
retrouver dans la rue au lieu d
d’accepter
accepter
l’aide du milieu adulte inconnu pour eux et
perçu comme menaçant
‹ Le manque de concordance entre les
diagnostics en pédopsychiatrie et en
psychiatrie adulte
‹
Présentation du programme
Problématique selon HRDP
‹ La
non disponibilité des ressources
de type foyer de groupe accueillant
présentant des troubles
une clientèle p
de santé mentale
‹ Les équipes
q p de p
pédopsychiatrie
p y
ne
connaissent pas le réseau
stage/études/travail, ce qui a pour
effet
ff t de
d ralentir
l ti le
l processus de
d
réadaptation dans la communauté
Présentation du programme
(suite)
( i )
‹ Unanimement,
Unanimement
les intervenants de
tous les secteurs de services directs
à la clientèle dénoncent le manque
de coordination et d’intégration entre
les différentes organisations
‹ Un très grand intérêt est exprimé
pour travailler de façon concertée
Présentation du programme
Objectifs du programme
‹
‹
‹
Favoriser le développement
pp
du p
potentiel des
jeunes, afin de leur permettre de s’intégrer dans
la communauté et de poursuivre une vie
satisfaisante et gratifiante
g
Améliorer l’accès et la continuité des services
Favoriser l’émergence d’une nouvelle pratique
mieux adaptée aux particularités des jeunes
ayant été suivis par les CJMCJM-IU qui présentent
des problématiques de santé mentale et qui
transitent vers l’âge
l âge adulte
Présentation du programme
Composantes du programme
‹
‹
‹
‹
‹
‹
‹
Hébergement réadaptatif (résidence PaulPaul-Pau)
S
Soutien
i
aux études
é d (via
( i les
l programmes de
d réadaptation
é d
i
vocationnelle)
Soutien à l’emploi (via les programmes de réadaptation
oca o e e)
vocationnelle)
Soutien au développement psychoaffectif (via le centre de
soutien à l’intégration sociale)
Suivi psychiatrique (selon les ententes des centres
hospitaliers)
Au niveau des services complémentaires (accès au
Programme d’arrêt d’agir selon les règles usuelles du CJM
CJM-IU, lorsque requis pour la clientèle mineure)
Entente spécifique avec le centre d’intervention de crise
l’Appoint
Résumé du projet d’évaluation
Contexte
‹ Demande
de ll’Agence
Agence de SSS de
Montréal
‹ Comité d
d’évaluation
évaluation du Programme
‹ Évaluation sur trois ans, financée par
l ttrois
les
i partenaires
t
i
Résumé du projet d’évaluation
Objectifs
Les
es retombées
eto bées cliniques
c ques (les
( es retombées
eto bées du
programme sur les jeunes au plan biobiopsycho--social)
psycho
‹ Les
L processus cliniques
li i
(les
(l composantes
cliniques du programme, leur articulation
et développement)
‹ Les enjeux organisationnels (le transfert
des jeunes, des dossiers médicaux, la
collaboration entre partenaires internes et
externes)
‹
Retombées cliniques
‹
‹
‹
‹
‹
‹
‹
‹
‹
Les p
principaux
p
diagnostics
g
Trouble sévère de l’attachement
Trouble de la personnalité limite
T
Trouble
bl de
d la
l personnalité
lité évitante
é it t
Trouble d’anxiété
Trouble psychotique
Trouble explosif intermittent
Trouble déficitaire de l’attention avec
hyperactivité
Syndrome de Gilles de la Tourette
Trouble bipolaire
p
Processus et retombées
cliniques
‹ Agressivité/gestion
des
émotions/gestion de la colère
‹ Consommation de substances
psychoactives
‹ La
L mobilisation
bili ti
d
de lla clientèle
li tèl
‹ L’appropriation du rôle d’adulte
‹ La connaissance de soi
‹ Équipe/partenariat
Approches cliniques
préconisées
é
i é
‹ Empowerment
‹ Approche
motivationnelle
‹ Réduction
Réd ti
d
des méfaits
éf it
‹ Vision du rétablissement
‹ Cognitivo
Cognitivo--comportementale
‹ Approche individualisée
‹ Approche psychoéducative
Processus cliniques
Modalités d’intervention
‹
‹
‹
L’établissement d’un lien de confiance
(dé l
(développement
t d’une
d’
relation
l ti
significative
i ifi ti
avec
le milieu et les intervenants VS l’enjeu du
volontariat au
au--delà de la majorité, disponibilité du
support et d
d’écoute
écoute suite au séjour)
Le plan d’intervention( objectifs d’interventions,
définition des rôles des intervenants impliqués, PI
psychosocial VS PI rééducatif
rééducatif, outils d
d’évaluation)
évaluation)
L’encadrement (questionnement sur le niveau de
cadre à implanter, réaction de l’équipe à l’idée
d’un
d un cadre à l’intervention
l intervention, notions
d’encadrement au CJMCJM-IU, cadre individuel VS
cadre commun, formalisation du processus
d’intervention))
Processus cliniques
Modalités d’intervention (suite)
‹
‹
‹
‹
Les activités structurées (modèle psychoéducatif, centre de
soutien à ll’intégration
intégration sociale,
sociale difficulté de mobiliser les
jeunes VS prise de pouvoir sur leur vie)
Liens avec l’équipe traitante ( pédopsychiatrie et psychiatrie
adulte)
La compréhension de la problématique psychiatrique
(support des équipes traitantes, support d’une spécialiste
en réadaptation psychosociale du CJM
CJM--IU, support d’une
g
de HLHL,, collaboration avec le programme
p g
TP de
sexologue
HLHL)
Le temps de recul (l’importance du temps de libération pour
la rédaction et la réflexion, notion de prévention VS
ll’urgence)
urgence)
Processus cliniques
Objectifs d’intervention
‹ Soutenir
la transition à l’âge
l âge adulte
‹ Développer l’autonomie
‹ Stimuler
Sti
l la
l motivation
ti ti
‹ Favoriser l’intégration sociale
‹ Favoriser le développement des
p
interpersonnelles
p
compétences
Processus cliniques
Composantes des ressources humaines
Chef de service
‹ Responsable d’unité de vie
‹ Éducateurs spécialisés
‹ Auxiliaire en santé et services sociaux
‹ Infirmière une journée par semaine
‹ Sexologue au besoin
‹ Spécialiste en réadaptation psychosociale
du CJM
CJM--IU
‹
Le fonctionnement de l’équipe
l équipe
‹
‹
‹
‹
‹
‹
‹
‹
1 réunion d’équipe
q p à toutes les deux semaines
Coaching clinique individuel
Support de la spécialiste en réadaptation
psychosociale du CJMCJM-IU
Support de la sexologue
Équipe qui favorise le dynamisme, la
communication, le partage des informations, le
respect, la cohérence et l’humour
Comité organisationnel et d’implantation
d implantation
Comité de formations
Comité de coordination
Enjeux organisationnels
Le transfert des dossiers médicaux
Les enjeux
‹ Objectif primordial et une des raisons
d’être
d être du Programme de transition
‹ Enjeu largement reconnu par le
réseau
é
de
d la
l santé
té d
dans lle PASMQ
‹ Enjeu d’intégration des services et de
continuité des services
Enjeux organisationnels
Le transfert des dossiers médicaux (suite)
Les premiers résultats
‹ Depuis 2006 à aujourd’hui, sur un
total de 23 résidants,
résidants 5 ont été
admis pour un suivi psychiatrique à
HLHL
Enjeux organisationnels
Le transfert des dossiers médicaux (suite)
‹
‹
‹
‹
‹
‹
Suite à l’évaluation du MEL de HLHL,, orientation
du jeune vers les services de première ligne
Difficulté d’obtenir un suivi par omnipraticien
Plusieurs jeunes sans suivi psychiatrique et
pharmacologique adéquat
Difficultés avec le renouvellement des
prescriptions
i ti
Difficile de mobiliser les jeunes vers un suivi en
psychiatrie
p
y
adulte après
p
18 ans
Difficulté à orienter les jeunes en situation de
crise majeure
Le transfert du jeune à PaulPaul-Pau
Table de modification de service
‹ Demande d’hébergement à la DSRHC
‹ Évaluation de la fonctionnalité
‹ Comité
C
i é d’orientation
d’ i
i
clinique
li i
à la
l DSRHC
‹ Rencontre dans le milieu de vie
‹ Élaboration du plan de transition et du
calendrier d’intégration
‹ Début de l’intégration progressive en
fonction
f
du
d calendrier
l d
‹ Intégration officielle
‹
Défis de l’intégration des jeunes du
CJM--IU à P
CJM
Paull-Pau
PaulP
‹
‹
‹
‹
‹
‹
Écarts entre les types
yp d’encadrement
Notions de volontariat vs Ordonnance de
placement
Liberté nouvelle = exploration parfois nuisible
(consommation, pairs négatifs, etc.)
Écarts entre les types de programmation et les
diffé
différentes
t approches
h d’intervention
d’i t
ti
Difficulté à établir un lien de confiance avec les
éducateurs vs p
pensée magique
gq
à l’approche
pp
de la
majorité
Présence de mineurs et de majeurs dans le
milieu, n
n’ayant
ayant pas les mêmes obligations
Aspects légaux
La
a majorité
ajo té des jeunes
jeu es sont
so t suivis
su s en
e
fonction de la LPJ
‹ Parfois, certains jeunes sont suivis en
f
fonction
i
de
d la
l LSSSS
‹ Certains jeunes ont fait face à la LSJPA
soit avant ou pendant leur séjour à PaulPaulPau
‹ Tentative d’implication
d implication dans un but
préventif d’un agent sociocommunautaire
du SPVM
‹
Aspects légaux (Suite)
L’aspect
p
légal
g est favorable dans les
conditions suivantes
‹ Obligation de travailler en priorisant la
protection du développement des jeunes
‹ Obligation d’avoir un projet de vie clair et
défini
‹ Favorise le soutien d’intervenants
multidisciplinaires
‹ Principales Ordonnances: garde confiée
aux parents, considérant l’hébergement à
Paul--Pau: favorise l’implication des
Paul
parents (lorsque possible)
Aspects légaux (suite)
L’aspect
L
aspect légale peut aussi être
complexe…
‹ Lors d’un
d un besoin d’Arrêt
d Arrêt d’agir,
d agir, sans
mention de possibilité de CR dans
g
d’aller en 79
l’Ordonnance,, obligation
‹ Limites sur la gestion du risque vs
l’approche
pp
sur la réduction des
méfaits
‹ Déclarations de fugue
g
Conclusion
‹
Profil clinique
– Une clientèle avec des problématiques complexes,
souvent associés à des problèmes de personnalité, des
difficultés et d’importants besoins au plan :
‹
‹
‹
‹
‹
affectif : gestion des émotions, confiance en soi,
motivation
comportemental : agressivité, contrôle des impulsions
relationnel : habiletés relationnelles, réseau social,
intimité
social : études, travail et loisirs
Processus cliniques
– objectifs
j
‹
‹
‹
soutenir les nombreuses transitions
développer la motivation et l’autonomie (aspect
motivationnel et cognitif)
favoriser ll’intégration
intégration sociale
Conclusion
‹
Processus cliniques (suite)
– modalités d’intervention et fonctionnement d’équipe :
‹
le lien de confiance, le PII , la vie de groupe, l’encadrement approprié
– enjeux :
‹
‹
‹
plus grandes participation des équipes traitantes en psychiatrie adulte
formaliser davantage la programmation clinique, les base théoriques de
l’intervention (objectifs, modalités, fonctionnement d’équipe)
Enjeux organisationnels
– sélection d’une clientèle pouvant bénéficier d’un séjour à PaulPaul-Pau
– assurer le suivi médical en p
psychiatrie
y
adulte
‹
Perceptions globales
– Pertinence du programme
– Impact positif sur les jeunes
– On se donne les moyens
y
de développer
pp l’expertise
p
appropriée
pp p
Téléchargement
Explore flashcards