Mycoses, Parasites et Zoonoses du Rat

advertisement
Mycoses, Parasites et Zoonoses du
Rat
Aurore Dodelet-Devillers
DMV, MSc, Résidente Animaux de Laboratoire
Plan


Mycoses
Parasites

Ectoparasites



Endoparasites




Mites
Arthropodes
Protozoaires
Nématodes
Cestodes
Zoonoses
Mycoses
Dermatophytes


Trychophyton mentagrophytes
Rare chez les animaux de laboratoire





Peut-être asymptomatique
Lésions surtout sur le cou, dos, base de la queue
Alopécie partielle, lésions surélevées,
érythémateux, avec hyperkératose de l’épiderme
Visualisation du fongus avec colorations à l’argent



surtout chez les rats sauvages
PAS, methenamine
Lampe de Wood et culture fongique
Zoonose!
Trychophyton metagrophytes
Infections à l’Aspergillus

Cas isolés d’Aspergillus fumigatus et Aspergillus niger

Rhinite chronique avec changements épithéliaux
Facteurs prédisposants : litière contaminée, mauvaise
qualité de l’air et immunosuppression.
Démonstration des hyphes fongiques sur la surface
épithéliale avec coloration à l’argent



GMS, PAS
Coloration H&E et GMS
Pneumocystis spp.



Pneumocystis carinii et Pneumocystis wakefieldiae
Peut être présent chez les rats hébergés en conventionnel
Infection chez rats immunosupprimés et peuvent exister en co-infection




irradiation, cortisone ou athymique
Signes cliniques: perte de poids, cyanose, dyspnée
Pneumonie interstitelle, consolidation diffuse à focale des poumons, les alvéoles
sont remplies d’un matériel éosinophilique (rose)
Visualisation avec coloration à l’argent, sérologie, PCR

PCR: poumons est le meilleur tissu > lavage bronchoalvéolaire > écouvillon nasal
H&E
methenamine
methenamine
Agent du Virus Respiratoire du Rat (RRV) ?


Maladie la plus commune chez les rats de laboratoire
 6% des animaleries aux États-Unis
Cause une pneumonie interstitielle infectieuse comme Pneumocystis carinii
Poumons de rats provenant d’une population
endémique du virus respiratoire du rat

Kenneth S. Henderson et al. Pneumocystis carinii Causes a Distinctive Interstitial Pneumonia in
Immunocompetent Laboratory Rats That Had Been Attributed to “Rat Respiratory Virus” Veterinary
Pathology May 2012 vol. 49no. 3 440-452
Parasites
Demodex spp.

Demodex nanus (A: femelle; B: mâle)


Demodex norvegicus (C: femelle; D: mâle)


Génitaux et périanal
Demodex ratti (E: mâle)


Génitaux et périanal
Tête (paupières et oreilles) et dos
Demodex ratticola (F: femelle; G: mâle

Tête (lèvres, museau)
Mite à Fourrure (Fur mite)

Radfordia ensifera

Signes cliniques: prurit,
perte de poils,
dermatite bactérienne
secondaire

Peut-être traité avec
l’Ivermectin
Notoedres muris



Gale rare qui s’enfouie dans les couches profondes de
l’épiderme des oreilles/nez ou autres sites de peau glabre
Prurit, des papules et un épaississement de la peau
Rats d’Europe mais aussi au Canada (Vancouver - 47%
des rats trouvés au port international (15/32))

Anholt H et al. Ear Mange Mites (Notoedres muris) in Black and Norway Rats (Rattus rattus and
Rattus norvegicus) from Inner-City Vancouver, Canada J Wild Dis 2014 50:1, 104-108
Ornithonyssus bacoti



Mite tropicale du rat
Hématophage
Zoonose!
Poux – Polyplax spinulosa



Poux hématophage
Irritation cutanée, anémie et débilitation
Peut transmettre Mycoplasma Haemomuris :

bactérie des erythrocytes: cause de l’anémie (lyse des erythrocytes), splénomégalie
Protozoaires




Rare chez les rongeurs de laboratoire
Peu de conséquences chez les rats
Diagnostic: Flottaison Fécale ou PCR
Traitement avec métronidazole ou oxytétracycline peut diminuer la charge
parasitaire, mais n’a aucun effet sur les kystes dans l’environnement
Cryptosporidium muris/parvum




Diarrhée/mortalité chez les jeunes
rats hypertensifs, athymiques ou
immunosupprimés
Glandes gastriques (C. muris) et
petit intestine (C. parvum)
S’attache sur la bordure en brosse des
entérocytes, les villosités peuvent être
courtes et fusionnées
Zoonose!
Protozoaires flagellés Giardia muris





Asymptomatique
Signes cliniques dans les cas
d’immunosuppression ou chez les jeunes
rats: perte de poids
Trophozoites: 7-13 x 5-10 μm, 4 flagelles et 2
noyaux
Se retrouve sur la bordure en brosse du petit
intestin
Kystes ovoïdes (4 noyaux) dans le gros intestin
Protozoaires flagellés – Spironucleus muris





Asymptomatique sauf lors d’une infestation sévère ou dans le cas
d’immunosuppression ou d’immaturité
Signes cliniques: entérite, perte de poids
Trophozoites: Forme de poire, 8 x 2.5 μm, 4 flagelles (dont 3 postérieures) et 2
noyaux
Se retrouve entre les villosités et les cryptes du petit intestin (duodénum)
Kystes résistants dans l’environnement (14 jours à 23C et 6 mois à -20C)
Autres Protozoaires
Entamoeba muris




Amibe non-pathogénique
Trophozoites: 25-30 μm, se
déplace lentement à l’aide de
pseudopodes, dans cécum/colon
et se nourrit de bactéries
Kystes (8 noyaux) se retrouve
dans le colon et fecès
Prévalence 3.98% chez les souris
et rats - IDEXX RADIL lab 2012
Nématodes
Oxyures (Pinworms)
Syphacia muris





Le plus commun
Cycle de vie direct: 11-15 jours
Femelle pond autour du périnée
et l’ingestion se fait lorsque le rat se
nettoie  Tape test
Les œufs éclos dans le petit intestin et
les larves poursuivent leur
maturation dans le cécum
S.muris (adulte et œuf) sont plus petit
que S.Obvelata
Syphacia obvelata

Plus courament trouvé chez les souris,
hamsters, gerbilles mais peut être
trouvé chez les rats (lors
d’hébergement dans la même pièce)
Oxyures (Pinworms)
Aspicularis tetraptera
– Cycle de vie direct:
23-25jours
– Œufs relâchés
dans le colon et
passent dans les
fecès
– Adultes dans le
colon
– Diagnostique:
Flottaison fécale,
visualisation des vers
dans l’intestin, PCR
Syphacia obvelata
Aspicularis tetraptera
Trichosomoides crassicauda






Spécifique au rats
Femelle est 10mm , mâle 1.5mm et vit
dans l’utérus de la femelle
Vit libre dans la lumière de la vessie
ou dans sa muqueuse
Éclosion dans l’estomac  Cavité
péritonéale ou sang  Poumons et autres
tissus  Granulomes et hémorragies
localisés.
Seulement ceux qui arrivent aux
reins et vessie peuvent terminer leur
maturation. Les œufs sont ensuite
passés dans l’urine.
Hyperplasie des cellules uro-épithéliales
de la vessie, pyélonéphrites, calcules
urinaires et tumeurs de la vessie
Cestodes
Hymenolepis nana et Hymenolepis diminuta

H. nana = cycle direct/indirect  zoonose






20-40mm, 4 ventouses, 20-27 crochets
Œufs a 6 filaments polaires
Cycle direct: œufs éclos et mature sans passage
dans les fecès: charge parasitaire énorme
Cycle indirect: insectes et puces
H. diminuta = cycle indirect (arthropode)
20-60mm, 4 ventouses, 0 crochets
Zoonoses








Teigne/Piqures de mites
Hantavirus
LCMV
Fièvre de la morsure du rat
Streptococcus pneumonia
Salmonella spp.
Cryptosporidium parvum
Hymenolepis nana
Hantavirus





Virus RNA enveloppé de la famille
Bunyaviridae
Les rongeurs sont le reservoir
naturel
Chez les rongeurs l’infection est
chronic et sous-clinique
Le virus est excrété dans la salive,
les fèces et l’urine des rats
infectés
Plusieurs type:


Asie: type Seoul cause une fièvre
hémorragique avec un syndrome
rénal
Canada: type Sin Nombre cause le
syndrome pulmonaire
Virus de la chorioméningite lymphocytaire –
La maladie d’Armstrong

L’hôte normal est la souris, mais peut infecté plusieurs autres rongeurs





(rats, hamsters, gerbilles).
Excrété dans l’urine, fèces, salive des rongeurs infectés et peut être
transmis par objets contaminés.
Début de maladie 8-13 jours après exposition.
 Phase initial: fièvre, malaise, anorexie, myalgie, maux de tête, nausée,
vomissements.
 Phase secondaire: méningite, encéphalite, ou méningo-encéphalite ,
hydrocéphalie aigue, myocardite
Femme enceintes infectées avec LCMV peuvent le transmettre à leur fétus.
 1er trimestre : avortements
 2e et 3e trimestre : déficience neurologiques
http://www.cdc.gov/vhf/lcm/
Virus de la chorioméningite lymphocytaire –
La maladie d’Armstrong

Greffes d’organes
 2005: Rhode Island: 4 récipients d’organes sont
morts, tous les organes provenait du même
donateur, qui avait acheté un hamster du pet
shop

2011: 5 récipients d’organes, 2 morts et 3
survivants, tous les organes provenait du même
donateur (fille de 13 ans, dormait souvent
dehors dans cabanes avec possibilité de
contact avec des rongeurs sauvages)

2013: Iowa: 4 récipients d’organes, 3 tombent
malade après leur greffe. Les 3 patients sont
parti sur antiviraux, seulement 1 meurt. Le
donateur (homme de 57 ans campait souvent,
possibilité de contact avec des rongeurs
sauvages)
Amman BR, et al. Pet Rodents
and Fatal Lymphocytic
Choriomeningitis in
Transplant Patients. Emerging
Infectious Diseases.
2007;13(5):719-725.
doi:10.3201/eid1305.061269.
Fievre par morsure de rat







Streptobacillus moniliformis
 Amérique du Nord
Spirillum minus
 Asie
Non pathogenique pour les rats: bactérie
commensal des rats sauvages
Habitant du nasopharynx, canal
auditoire et système respiratoire et
se retrouve dans le sang et l’urine.
Transmit aux humains par les morsures,
égrattinures ou par contact
d’objects contaminés
Signes cliniques 3-10 jours: fièvre,
vomissements, arthralgie, et papules
cutanées.
Charles River exempt
Streptococcus pneumoniae –
pneumonie à pneumocoque

Bactérie commensale du tractus respiratoire des humains : 570% des adultes sont porteurs

Bactérie commensale du tractus respiratoire des rats aussi
(souvent souches humaines)

agent étiologique le plus fréquent de la pneumonie et de
l’otite moyenne (affecte surtout les jeunes, personnes agées,
et immunosupprimées).

Signes cliniques: Frissons, fièvre, toux avec expectorations de
couleur rose à rouille. Peut se développer en sinusite,
endocardite, arthrite, péritonite, et septicémie

Mode de transmission: aérosols (humains  animaux)
Salmonella spp.

Rats sauvages (et autres mammifères, reptiles, amphibiens)

Transmission: Fécale-orale

Signes cliniques: diarrhée, fièvre, crampes abdominales, nausées,
vomissements.

Les symptômes de la salmonellose apparaissent généralement
de 6 à 72 heures suivant l’ingestion de bactéries et durent de 4 à 7 jours.
Cryptosporidium spp.






Transmission fécal-orale
C. parvum plus commun
 C. muris moins souvent
Souvent lors de contact avec
de la nourriture ou de l’eau
contaminé (piscine, garderie)
Peut aussi transmettre C.
hominis aux animaux
(anthroponotique)
Signes cliniques: diarrhée (1-2
semaines)
Pas de traitement curatif
http://wwwnc.cdc.gov/eid/arti
cle/9/9/03-0047_article
Hymenolepis nana
Conclusion

Les infections naturelles sont rares chez les rats de
laboratoire

Si des lésions suspectes sont observés, il est important de
faire un bon diagnostic et de trouver la porte d’entrée du
pathogène

La surveillance des maladies est importante pour la
recherche et pour la sécurité des utilisateurs/employés en
contact avec les animaux
Références





Stephen W. Barthold, Digestive System: Monographs on
Pathology of Laboratory Animals, 1997.
Karen Hrapkiewicz et Leticia Medina, Clinical Laboratory
Animal Medicine, 2012.
James G. Fox, Lynn C Anderson, Franklin M. Loew, Fred. W.
Quimby, Laboratory Animal Medicine, 1984.
Pathology of Laboratory rodents and rabbits
Santé Canada et CDC
Questions?
Téléchargement