Contre Indications - IFSI - Pitié

advertisement
IFSI Pitié Salpêtrière
Promotion 2013-2016
NEUROLEPTIQUES
Indications :
État psychotique aigu et chronique.
Antidélirant.
Schizophrénie.
Anxiété majeure.
Tb de l’humeur (excitation psychomotrice)
Douleurs neuropathiques,
Nausées et vomissements
Contre-indications :
Allergie connue.
Troubles cardiaques: tachycardie, bradycardie, collapsus.
Glaucome.
Adénome de la prostate.
AUGMENTATION PROGRESSIVE DES DOSES
Effets secondaires :
Syndrome malin des neuroleptiques :
Pronostic vital engagé : pâleur, hyperthermie, sueurs, hypertonie musculaire (syndrome
grippal) hypotension avec tachycardie, hyperventilation (tachypnée), sialorrhée,
tremblements.
ATTENTION A TOUTES FIEVRES.
CAT en cas de suspicion de Syndrome malin
Appeler le médecin somaticien ou le réanimation, en attendant pose d'une perfusion de
sérum physiologique en garde veine.
Troubles psychiques :
Sédation: Surtout en début de traitement
Troubles neurologiques :
Le syndrome parkinsonien (syndrome neurologique extra-pyramidal) associe trois signes:
Tremblements, rigidité musculaire, L'akinésie (difficulté a initier les mouvements).
Dyskinésie (mouvement anormal involontaire) , dysarthrie,symptôme de la roue dentée
,démarche robotisée, plafonnement
trouble de la déglutition (fausse route), akatisie (démarche incessante),
impatience,piétinements, tremblements.
Ue 2.6 processus psychopathologique
Patrick Lechevalier/ Pauline Chollet
1
IFSI Pitié Salpêtrière
Promotion 2013-2016
Troubles cardio-circulatoires :
Hypotension orthostatique
Troubles du rythme: allongement de l’onde QT ( signe l'activité ventriculaire (la contraction) )
pouvant entraîner des torsades de pointes (tachycardie ventriculaire).
Troubles neurovégétatifs :
Sécheresse buccale
Constipation (risque+ d'occlusion intestinale)
Risque de rétention urinaire, globe
Troubles endocriniens :
Prise de poids.
Gynécomastie, galactorrhée ( prolactinemie élevée), impuissance, baisse de la libido,
aménorrhée
Troubles métaboliques :
les neuroleptiques ayant une incidence sur le métabolisme des matières grasses ils peuvent
donc induire une augmentation du cholestérol et des triglycérides ainsi qu'une
hyperglycémie évoluant fréquemment vers un diabète de type 2 .
Autres :
Tb de l'accommodation, photosensibilisation, baisse le seuil de tolérance de épilepsie. Les
neuroleptiques empêchent l’absorption de la vitamine D qui fixe le calcium
Leponex :
Énurésie
Leuco neutro peni (agranulocytose): NFS toutes les semaines pdt 18 semaines , puis tous les
mois
Correcteurs
Hypotension orthostatique: Heptamyl, Gutron, Seglor + conseils Ide
Dyskinésies,Syndrome extra pyramidal: Anti Parkinsoniens: Lepticur, Artane, Akineton Rd
Hyposialie: Sulfarlem + conseil Ide
Constipation: Laxatifs + conseils Ide
Prise de poids:Régime diététique + conseils Ide
Photosensibilisation Protection indice fort + conseils Ide
Carence en vit D: Uvedose
Pour les autres:Réassurance, baisse du dosage, changement de molécules.
Ue 2.6 processus psychopathologique
Patrick Lechevalier/ Pauline Chollet
2
IFSI Pitié Salpêtrière
Promotion 2013-2016
INTOXICATION PAR LES NEUROLEPTIQUES
somnolence puis coma profond, hypotonique ou agité avec hypertonie extra pyramidal et
dyskinésies faciales.
Hallucinations et convulsions possibles.
Hypotension, tachycardie, collapsus (rare), hypothermie
Troubles de la conduction:QT allongé
Traitement
Perfusion, oxygénation,lavage gastrique (jusqu'à la 12e heure) ou charbon
Si tb du rythme: Xylocaine
Si tb de la conduction:Lactate de Sodium
Si dyskinésies: Lepticur
Si convulsions: Rivotril ou Valium
Si détresse vitale:Intubation ventilation
Ue 2.6 processus psychopathologique
Patrick Lechevalier/ Pauline Chollet
3
IFSI Pitié Salpêtrière
Promotion 2013-2016
ANXIOLYTIQUES
Benzodiazépines :
Indications :
Anxiété, crise d'angoisse (Anxiolytiques)
Insomnie ( sédatif ,hypnotique)
Crise convulsive (Anticonvulsivant)
Contractures musculaires dans les affections rhumatismales ( myorelaxant)
Effet amnésiant.
Effets secondaires :
1. Tb de l'attention et de la vigilance ( attention chez les conducteurs),difficultés de
concentration irritabilité, agressivité, excitation, tb de la mémoire, somnolence
diurne, hypotension.
Contre-indications :
Allergie connue.
Insuffisance respiratoire, apnée du sommeil.
Insuffisance hépatique.
Myasthénie.
LE SURDOSAGE PEUT ETRE MORTEL (dépression respiratoire,coma,décès )
Antidote:Anexate (flumazenil)
A RETENIR ++
Réactions paradoxales :
Insomnie,cauchemars, excitabilité, nervosité, agressivité ,agitation, hypomanie,
hyperactivité, tremblements et cauchemars
Accoutumance et dépendance :
Ces médicaments perdent de leur efficacité avec l'usage continu au même dosage. La dose
doit alors être augmentée ce qui va amplifier la dépendance.
Syndrome d'accoutumance :
Une même dose est de moins en moins efficace
Syndrome de sevrage :
Apparition de signes nouveaux dus à l’arrêt ou la diminution de la prise
(de 3 a 10 jours en fonction des demi vie)
Nécessité d'un arrêt en palier après un traitement de plus de 15 jours afin d'éviter un
Le plus souvent:Anxiété, insomnie agitation, agressivité, confusion, hallucination, myalgie.
Rarement: troubles de la vigilance, convulsions, coma.
Ue 2.6 processus psychopathologique
Patrick Lechevalier/ Pauline Chollet
4
IFSI Pitié Salpêtrière
Promotion 2013-2016
Effet rebond :
Réapparition de signes cliniques antérieurs au traitement dont l’intensité est augmentée.
Le plus souvent: anxiété et insomnie
Contre-indications
Allergie connue.
Insuffisance respiratoire, apnée du sommeil.
Insuffisance hépatique.
Myasthénie.
A Savoir ++
Les benzo potentialise les effets des neuroleptiques sans en augmenter les effets
secondaires
Attention les benzo sont des anticonvulsiviants arrêter le traitement au moins 24h avant
des ECT. Le reprendre après la séance.
Antihistaminiques
Indications :
Anxiété mineure
Troubles de l'endormissement
Prémédications avant interventions ou examens
Effets secondaires :
Somnolence
Sécheresse buccale, constipation ( effets atropiniques).
Contre Indications :
Adénome de la prostate
Glaucome
Ue 2.6 processus psychopathologique
Patrick Lechevalier/ Pauline Chollet
5
IFSI Pitié Salpêtrière
Promotion 2013-2016
HYPNOTIQUES
Indication :
Insomnie rebelle
Contre indications :
Glaucome
Adénome de la prostate
Insuffisance respiratoire
Apnée du sommeil
Effets indésirables :
Effets similaires des Benzodiazépines ( même contre indications)
Stilnox
Imovane
Les antihistaminiques peuvent être utilisés comme hypnotiques
Atarax
Theralene
Sécheresse buccale, constipation (Effets atropiniques donc même contre indications)
A savoir
Le choix de l'hypnotique est fonction du type d'insomnie (tb de l'endormissement, réveils
fréquents, precoses etc...).
Ne pas arrêter brutalement le traitement.
La Mélatonine
Hormone naturelle fabriquée par l’Épiphyse appelée aussi «Hormone du sommeil»
La mélatonine du commerce est un produit de synthèse, entièrement fabriqué en
laboratoire.
Indications :
Traiter les troubles du sommeil liés à un dérèglement des rythmes circadiens ( C’est un
rythme qui est défini par l’alternance entre la veille,et le sommeil est d’environ 24 heures et
peut varier d’un individu à l’autre ) chez les enfants, adolescents, autistes.
Ue 2.6 processus psychopathologique
Patrick Lechevalier/ Pauline Chollet
6
IFSI Pitié Salpêtrière
Promotion 2013-2016
Prévenir ou réduire les effets du décalage horaire.
Traiter diverses formes d'insomnie.
Contre-indications:
Troubles hépatiques graves, dépression, épilepsie
Effet secondaire :
Somnolence diurne
Ue 2.6 processus psychopathologique
Patrick Lechevalier/ Pauline Chollet
7
IFSI Pitié Salpêtrière
Promotion 2013-2016
ANTIDEPRESSEURS
GENERALITÉS
Le délai d’action est de 2 à 3 semaines.
Le traitement dure au minimum 6 mois.
L’arrêt du traitement se fait progressivement pour éviter des symptômes comme l’anxiété,
l’insomnie, l’irritabilité.
Le traitement doit :
 Régulariser l’humeur et l’améliorer
 Stimuler le psychisme et l’activité physique
 Faire disparaître les troubles somatiques
L’effet secondaire majeur commun à tous les antidépresseurs est la levée d’inhibition
psychomotrice : Pendant les premières semaines (3 environ), l’activité désinhibitrice
psychotonique précède de plusieurs jours le redressement de l’humeur. Toutes les
conditions sont donc réunies pour un passage à l’acte suicidaire.
L’autre risque majeur est le virage maniaque.
CLASSIFICATION
 ISRS : Inhibiteur sélectifs de la recapture de la sérotonine
 IRSNA : Inhibiteur de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline
 Tricycliques
 Apparentés aux Tricycliques
 IMAO : Inhibiteur de la monoamine oxydase
1. ISRS
Ex : Prozac®, Deroxat®, Zoloft®, Seropram®
Indications : tous les états dépressifs, troubles obsessionnels compulsifs (TOC), phobie
sociale, anxiété généralisée chez l’adulte
Effets secondaires : levée de l’inhibition psychomotrice, nausées/ vomissements, céphalées/
migraines,
somnolence,
hyponatrémie,
confusion,
tremblements,
syndrome
sérotoninergique (psychique : confusion, hypomanie, agitation. Digestifs : diarrhées,
nausées. Sudation, hypotension ou hypertension, myoclonie.) En cas de syndrome
sérotoninergique, la conduite à tenir est l’arrêt du traitement.
2. IRSNA
Ex : Norset®, Ixel®, Effexor®, Seroplex®
Ue 2.6 processus psychopathologique
Patrick Lechevalier/ Pauline Chollet
8
IFSI Pitié Salpêtrière
Promotion 2013-2016
Indications : état dépressif majeur, prévention des récidives dépressives, prévention des
attaques de panique, anxiété généralisée chez l’adulte ou phobie sociale
Effets secondaires : levée de l’inhibition psychomotrice
- Norset : augmentation de l’appétit, prise de poids, somnolence
- Effexor, Ixel : Nausées, somnolence, bouche sèche, constipation, troubles de
l’éjaculation et hypertension, asthénie, vertiges.
3. Tricycliques
Ex : Anafranil®, Tofranil®, Surmontyl®
Cette classe d’antidépresseur est très efficace mais possède beaucoup d’effets secondaires
Indications : Tous les états dépressifs, TOC, prévention des attaques de panique, énurésie.
Effets secondaires : Levée d’inhibition psychomotrice, sécheresse buccale, constipation,
mydriase et troubles de l’accommodation, rétention urinaire, hypotension, arythmie et
troubles de la conduction cardiaque, prise de poids, troubles de la mémoire, nausées,
vertiges, tremblements
Contre indications : Glaucome, rétention urinaire, troubles sévères de la conduction
cardiaque.
4. Apparentés aux Tricycliques
Ex : Vivalan®
A prendre le matin à cause de l’effet psychostimulant.
Indications : effets dépressifs majeurs.
Effets indésirables : Levée de l’inhibition psychomotrice, somnolence, sécheresse buccale,
constipation
5. IMAO
Ex : Moclamide®, Humanyl®
Indications : Tous les états dépressifs (endogènes et exogènes)
Effets indésirables : Nausées, vertiges, insomnies, céphalées
Cas particuliers : Marsilid®
Indications : Dépression mélancolique profonde. Mis en première intention.
Risques d’interaction médicamenteuse (amphétamine, antitussifs) et alimentaire (fromage,
café : hypertension avec céphalées).
Contre indications : insuffisante hépatique, grossesse, allaitement, insuffisance rénale,
hypotension, épilepsie
Effets indésirables : insomnies, excitation, hypotension orthostatique, vertiges, céphalées,
convulsion, tremblements, constipation, sueurs, sécheresse buccale, difficultés à uriner.
Ue 2.6 processus psychopathologique
Patrick Lechevalier/ Pauline Chollet
9
IFSI Pitié Salpêtrière
Promotion 2013-2016
THYMOREGULATEURS
Indications : troubles bipolaires traités par lithium, ainsi qu’un anticonvulsivant –
antipsychotiques.
1. Lithium
Ex : Théralithe®, Neurolithium®
Utilisé dans les troubles bipolaires quand ils sont diagnostiqués ou fortement plausible car
beaucoup d’effets indésirables
Il est utilisé pour :
- Réguler l’humeur : normalise les oscillations de l’humeur
- Allonger les intervalles de rechutes entre les épisodes maniaques et les épisodes
dépressifs
Inefficace si le patient est uniquement porteur d’un état dépressif
Indications : épisodes maniaques (curatif), traitement préventif des rechutes maniacodépressives, épisodes dépressifs dans un trouble bipolaire
Examens préliminaires :
- poids
- bilan rénal (créatininémie, urée sanguine)
- bilan thyroidien (T3, T4, TSH)
- NFS
- bilan cardiaque (ECG)
- bilan hépatique
- VS
Contre indications :
Absolue : grossesse/ allaitement
Relative : Insuffisance rénale
Surveillances :
Lithiémie :
- dose thérapeutique proche de la dose toxique
- à jeun
- au début tous les 5 jours. Si la lithiémie efficace, non toxique et stable durant trois
dosages successifs puis contrôler un mois après puis chaque mois durant trois mois, puis
tous les deux à six mois.
Créatininémie : Tous les deux à six mois
Ue 2.6 processus psychopathologique
Patrick Lechevalier/ Pauline Chollet
10
IFSI Pitié Salpêtrière
Promotion 2013-2016
TSH : une fois par an
Grossesse (Bhcg)
Effets indésirables :
Neuropsychique : Tremblement digital, troubles mnésiques
Endocriniens : prise de poids, polyurie, polydipsie (augmentation de la sensation de soif),
goitre (hypothyroïdie, augmentation du volume de la glande thyroïde)
Cutané : Chute de cheveux, acné, psoriasis
Troubles cardiaques et hyperleucocytose
Interactions :
Tegretol® : risque neurotoxique avec confusion mentale, troubles cérébelleux, somnolence
AINS (anti-inflammatoire non stéroïdien)
Diurétique
Neuroleptique
Surdosage :
Fréquent car fenêtre thérapeutique étroite : dose thérapeutique proche de la dose toxique
Il peut entrainer des séquelles neurologiques irréversibles si lithiémie > 2,5mEg/l
Clinique du surdosage : vertige, ébriété, tremblements distaux, nausées, troubles de la
vigilance, ralentissement intellectuel, trouble du rythme cardiaque, convulsion, confusion
pouvant aller jusqu’au coma.
Prise en charge du surdosage : Arrêt du traitement, contrôle urgent de la lithiémie,
alcalinisation des urines, diurèse osmotique, épuration extrarénale, administration de
chlorure de sodium.
2. ANTICONVULSIVANT
Alternative au lithium
Indications : épisode maniaque modéré à sévère, prévention des récidives chez les patients
bipolaires (ayant déjà eu un épisode maniaque avec un résultat positif)
Surveillances : fonction hépatique, rénale, NFS, taux thérapeutiques.
Médicaments :
Dépakote® – Dépamide® – Dépakine® :
- traitement des épisodes maniaques (bipolaires) et prévention des rechutes du
trouble bipolaire quand le Lithium est contre-indiqué ou mal toléré.
- Effets indésirables : toxicité hépatique, troubles digestifs, tremblements,
leucopénie, thrombopénie, anémie, état confusionnel, chute des cheveux
Ue 2.6 processus psychopathologique
Patrick Lechevalier/ Pauline Chollet
11
IFSI Pitié Salpêtrière
Promotion 2013-2016
Tégrétol® :
- action curative de l’état maniaque, prophylaxie de l’épisode maniaque et dépressif
du trouble bipolaire
- Effets indésirables : somnolence, troubles de la coordination des mouvements,
vertiges, diplopie, troubles digestifs, sécheresse buccale, éruptions cutanées, neutropénie,
thrombopénie, agranulocytose (arrêt de traitement).
- Surveillance : NFS, bilan hépatique, ionogramme, taux thérapeutique
Lamictal® :
- Prévention des récidives dépressives ou maniaques, traitement des épisodes
dépressifs chez le bipolaire
- Effets indésirables : éruptions cutanées (arrêt immédiat du traitement), diplopie,
vertiges, somnolence, céphalées.
3. NEUROLEPTIQUES
Certains neuroleptiques sont utilisés dans les troubles de l’humeur : Abilifly®, Xenoquel®,
Risperdal®, Zyprexa®
Ue 2.6 processus psychopathologique
Patrick Lechevalier/ Pauline Chollet
12
Téléchargement