SOIN DE BIEN ETRE ET DE CONFORT Soin de base

publicité
SOIN DE BIEN ETRE
ET DE CONFORT
Soin de base
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
1
LE MÉTIER DE L’AIDE SOIGNANT
Module 1 :
Accompagner une personne dans les actes essentiels de la vie quotidienne en
tenant compte de ses besoins et de son degré d’autonomie
Module 2:
Apprécier l’état clinique d’une personne
Module 3:
Réaliser des soins adaptés à l’état clinique de la personne
Module 4: L’ ergonomie :
Utiliser les techniques préventives de manutention et les règles de sécurité pour l’installation et la mobilisation
des personnes
Module 5 : Relation et communication
Etablir une communication adaptée à la personne et à son entourage
Module 6 : hygiène des locaux hospitaliers
Utiliser les techniques d’entretien des locaux et du matériel spécifiques aux établissements sanitaires,
sociaux et médico-sociaux
Module 7 : transmission des informations
Rechercher, traiter et transmettre les informations pour assurer la continuité des soins
Module 8:
Organiser son travail au sein d’une équipe pluriprofessionnelle
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
2
LE METIER DE L’AIDE SOIGNANTE
FONCTION:
* Dispenser, dans le cadre du rôle propre de
l'infirmier, en collaboration avec lui et
sous sa responsabilité, des soins de prévention,
de maintien, de relation et d'éducation à la santé
pour préserver et restaurer la continuité de la vie,
le bien être et l'autonomie de la personne.
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
3
LES SOINS DE BASE
La toilette.
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
4
LES SOINS DE BASE
‘LE LAVAGE DES MAINS’
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
5
LES SOINS DE BASE
‘ PREVENTION
D’ESCARRES’
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
6
SOIN DE BASE
‘REFECTION DE LIT’
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
7
LA TOILETTE
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
8
LE MOMENT DE LA TOILETTE
`GESTES À RESPECTER΄
• Doit être un moment de communication entre le patient et le
soignant.
• Penser à la gène que le patient peut ressentir (honte, infériorité,
pudeur)
• Etablir un climat de confiance « le malade se confie souvent au
moment de la toilette »
• Angoisse ( QUE L’ON TRANSMETTRA À L’IDE)
- Penser à ne pas le découvrir
- respecter sa pudeur
- son intimité.
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
9
VOS RÉACTIONS NE DOIVENT ÊTRE DE
• Une banalisation de ce moment
( en parlant à son collègue )
• Une indifférence sans s’occuper du patient.
* Avoir
• des gestes de maladresse.
• de dégout, vis-à-vis du patient.
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
10
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
11
SOIN DONNER AU PATIENT
PENSER:
CONFORT
DOULEUR
RESPECT
Et ceci :
TOUJOURS
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
12
Un soin fait partie du bien être du patient .
Frapper à la porte du patient, sans oublier de la
refermer .
Mettre la présence.
Toujours se présenter à voix haute et claire.
Informer le patient de ce que vous aller lui
faire.
Respecter la pudeur : Portes fermées.
Paravent .
Rassembler le nécessaire de toilette.
Ne pas oublier le lavage des mains avant et
après chaque soin.
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
13
LE LAVAGE DES MAINS
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
14
LE LAVAGE SIMPLE DES MAINS
DOIT ÊTRE RÉALISÉ
LE PLUS SOUVENT POSSIBLE
PAR L’ENSEMBLE DES
SOIGNANTS
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
15
LE LAVAGE DES MAINS
- avant tout geste propre,
- après tout geste sale,
- avant et après chaque soin aux patients,
- à l’arrivée et au départ de son poste,
- avant et après les repas,
- avant et après être allé aux toilettes, après s’être mouché et coiffé...
• REGLES DE BASE
- Ongles courts sans vernis, sans bijoux, ni montre, manches courtes,
- Le port des gants ne dispense pas du lavage des mains avant et après leur
utilisation.
• MATERIEL NECESSAIRE
- savon doux liquide (ne pas utiliser de savon en pain)
- essuie-tout jetable.
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
16
Ouvrir le robinet.
Prendre une dose de savon doux liquide.
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
Mouiller les mains et les poignets sous
l’eau tiède.
Savonner les deux mains soigneusement
pendant au moins 30 secondes.
17
Insister sur les espaces interdigitaux et le
pourtour des ongles.
...les deux mains.
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
Rincer abondamment...
Saisir un essuie-main jetable en papier.
18
Sécher les mains par tamponnement à
l’aide de l’essuie-main.
Utiliser plusieurs essuie-mains
si nécessaire.
Arrêter l’écoulement en utilisant le dernier essuie-main.
Jeter l’essuie-mains dans une poubelle sans la toucher.
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
19
LA TOILETTE
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
20
LA TOILETTE AU LIT
 Toujours penser à mettre les barrières de sécurité.
 La toilette se fait avant la désinfection et la réfection du lit ainsi
que le ménage de la chambre.
TOUJOURS ALLER DU PLUS PROPRE AU PLUS SALE.
Ne pas oublier
LE LAVAGE DES MAINS
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
21
LA TOILETTE
PROPOSER:
o La toilette au lit.
o La douche au lit
o Le chariot douche
o La toilette au lavabo
o La toilette sur verticalisateur
o La douche
o Le bain
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
22
PROFITER DE CE MOMENT
DE LA TOILETTE
 Pour demander au patient ce qu’il aimerait.
 Mettre en évidence ses réserves.
 Préserver le plus possible son autonomie
 .Veiller à la sécurité physique et au confort de cette personne
tout au long du soin.
TEMPS IMPORTANT DANS LA VIE DES PATIENTS HOSPITALISÉS
AVEC LE TEMPS DES REPAS
(Le plus souvent , le patient est seul , ce sont les deux moments
ou il voit du monde entrer dans la chambre. )
ESSAYER D’ÉTABLIR UN CLIMAT DE CONFIANCE.
PARLER AVEC LE PATIENT DE LUI-MÊME.
23
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
LA TOILETTE
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Dénuder région par région.
Visage ( sauf pour les personnes âgées ).
Laver les yeux sans savon.
Savonner visage oreilles et cou.
Bien rincer, sécher ++
Raser les hommes mettre de la lotion.( toujours
à la demande )
Eau de Cologne, ou lotion (si le patient le
demande).
Laver les dents (ôter dentier).
Brosser les cheveux (shampooing si besoin ).
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
24
LA TOILETTE SE FAIT
EN 3 PARTIES
• 1° TORSE ET MEMBRES SUPERIEURS
• 2° TOILETTE INTIME
• 3° MEMBRES INFERIEURS
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
25
1° TORSE ET MEMBRES SUPERIEURS
 Ne dénuder que jusqu’au bassin.
( pour éviter d’une part que le patient est froid,
et préserver son intimité)
 Bien rincer .
 Essuyer ++ aisselles et sous mammaire.
– Talc si besoin :
Mains
Ongles
PENSER À TOUJOURS RINCER LE GANT UTILISÉ
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
26
2° TOILETTE INTIME
 Recouvrir le torse.
 Changer de gant de toilette.
 Changer l’eau.
 Bien rincer.
 Sécher +++ les plis de l’aine.
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
27
3° MEMBRES INFERIEURS
Sans oublier le dos du patient ,
 Laver .





Changer l’eau.
Rincer.
Bien sécher les orteils.
Couper les ongles. (Si besoin)
Changer l’eau.
TRANSMETTRE A L’IDE L’ETAT CUTANE DU PATIENT
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
28
TOILETTE AU LAVABO
Objectifs
Préserver l’autonomie du patient
Inciter le patient suivant son état à reprendre des gestes quotidiens
Indication
Personne âgée, dénutrie
Personne obèse
Personne avec un membre immobilisé
La toilette quotidienne est le moment pour établir une relation « privilégiée
avec le patient »
Observer et recueillir des données sur l’état psychique et physique du patient
NE JAMAIS OUBLIER DE SE LAVER LES MAINS APRÈS
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
TOUT ACTE
29
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
30
CAPILUVE
Soin qui peut se pratiquer :
- au fauteuil
- sur une chaise
- au lavabo
- au lit en position assise
ou allongée.
Quel que soit l'endroit,
La pratique est la même.
Il faut l'adapter
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
31
PEDILUVE
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
32
IMPORTANT
- Pendant la toilette, discuter avec le patient, le réconforter, le stimuler,
noter ses pointes d’agressivité , de tristesse, de sourire s’il ne parle pas.
-Noter les expressions du visage, des yeux, de la bouche.
- Si le patient ne fait pas toute sa toilette, veiller à ce qu’il trempe ses mains
dans l’eau pendant un certain temps, il appréciera.
- La toilette est fatigante. Elle ne doit pas durer plus d’une demi-heure.
- Par pudeur, ne pas mettre le patient nu.
- Le découvrir au fur et a mesure, avec son accord.
- Rester logique.
- Respecter les règles d’hygiène .
- Inspecter les points d’appui et faire si nécessaire un massage préventif en
suivant les protocoles du service)
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
33
A LA FIN DU SOIN
Installer confortablement la personne au lit ou au
fauteuil
Replacer les barrières au lit, si besoin
Mettre à sa disposition tout ce qui lui est nécessaire
(sonnette, lunettes, appareil auditif, télécommande de la
TV, carafe d’eau, journaux, etc.)
Nettoyer et ranger le matériel en respectant les
circuits propre et sale pour le linge et le matériel
Eteindre la présence
Effectuer la transmission écrite sur le dossier de soin
en respectant le protocole du service (ex : transmissions
ciblées)
34
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
PREVENTION
DES
ESCARRES
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
35
ESCARRES
DÉFINITION :
Destruction locale plus ou moins importante d'un tissu, due à
une diminution de l'irrigation sanguine suite à un processus
ischémique.
L'ischémie est la diminution de la vascularisation et donc de
l'apport sanguin au niveau de ces tissus.
Les escarres apparaissent particulièrement chez les personnes
alitées.
A SAVOIR :
L’ escarre peut se constituer en quelques heures.
Les draps seront toujours bien tirés, au moment de faire le lit .
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
36
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
37
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
38
CAUSE
LÉSION DES TISSUS SOUMIS À UNE PRESSION TROP
PROLONGÉE AU REGARD DE CERTAINES RÉGIONS
ANATOMIQUES
⇒Sacrum
⇒Grand trochanter
⇒Malléole externe
⇒Ischion: partie inférieure de l’os iliaque
⇒Compression
⇒Lit fauteuil, maigreur …)
⇒Cisaillement
⇒Frottement
⇒Mouvement spasmodiques par exemple (talons, coudes …)
⇒Transpiration d’où surveillance+++ pendant attente.
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
39
40 % des escarres siègent au sacrum et 40% aux talons.
Les autres localisations les plus fréquentes sont les ischions
et le trochanter
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
40
CAUSE
- Alitement trop prolongé.
- Pression :
Les points de pression principaux sont :
En position couchée : l’occiput, le sacrum, et les talons.
En position latérale : l’épaule, la hanche, et la cheville.
En position assise : les ischions.
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
41
POSITIONS
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
42
POSITIONS
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
43
PENSER A
►Ne pas laisser le patient plusieurs heures
assis ou couché sans le changer de
position.
►Remonter le patient dans le lit sans le
soulever du matelas.
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
44
POSITION ALLONGEE
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
45
LES FACTEURS D’AGGRAVATION
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Déshydratation,
Dénutrition : apport en protéine insuffisant,
Immobilité prolongée (invalidité, position vicieuse),
Troubles respiratoires ou vasculaires (mauvaise oxygénation des tissus ou
mauvaise perfusion des tissus),
Troubles neurologiques,
Age
Poids : cachexie (maigreur extrême) ou obésité,
Incontinence (humidité et chaleur),
Nature des tissus : fragilité de la peau et son épaisseur selon le territoire,
Hyperthermie ou hypothermie.
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
46
LE TROCHANTER
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
47
L'escarre sacrée apparaît principalement chez les patients assis en
position affaissée vers l'avant,
ou chez des patients alités en position semi-assise.
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
48
STADE 1
ROUGEUR NE DISPARAISSANT PAS À LA PRESSION
 une rougeur qui persiste au
niveau de la zone d'appui.
 détecter toute rougeur
résistant à la pression :
lorsque l'on appuie dessus
avec un doigt, la rougeur ne
blanchit pas.
 Si le patient est valide changer
de position. Si impotent ou
inconscient.
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
49
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
50
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
51
STADE 2
PHLYCTÈNE OU PHLYCTÈNE OUVERTE
 correspond à l'apparition de
phlyctènes
(petites bulles)
 et d'abrasion superficielle
cutanée
(usure de la peau).
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
52
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
53
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
54
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
55
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
56
STADE 3
 correspond à l'apparition de
lésions qui touchent le plan situé
en dessous de la peau (souscutanée).
 Il s'agit de l'apparition de nécrose
(destruction des tissus par
insuffisance d'apport sanguin)
pouvant atteindre l'aponévrose
sous-jacente (membrane située
entre l'hypoderme et les couches
graisseuses et musculaires.
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
57
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
58
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
59
STADE 4
• Il se caractérise par une
atteinte importante, nécrose
tissulaire et/ou détérioration,
des muscles, du tissu osseux
ou des tissus sous-jacents
avec ou sans dommage du
derme et de l'épiderme.
• A ce stade, une détérioration
du tissu peut se produire,
ainsi que des lésions en
forme de sinus
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
ESCARRE EN PROFONDEUR
60
NÉCROSE
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
ULCÈRE
Sept 2016
61
ULCERE
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
62
NECROSE
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
63
PREVENTION
►Systématique
sur les sujets tels que :
 Coma.
 Fracture.
 Paraplégique, hémiplégique,
tétraplégique.
 Troubles de la circulation.
 Etats de collapsus(faiblesse).
 Personnes âgées.
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
64
TECHNIQUES DE PREVENTION
 S'attaquer à la cause






Activer localement la circulation sanguine
Massage
Massage circulaire
Limiter la pression prolongée
Changement de position
Décubitus latéral droite & gauche
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
65
La meilleure position est
le décubitus semi-latéral oblique.
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
66
SUPPORTS
 Lits supports ordinaires peuvent être à proscrire
Coussins qui peuvent améliorer le confort de l’assise
 Matelas gaufrier avec housse iontégrale en jersey enduit de
polyuréthane
Selon protocole service
TRANSMETTRE PAR ECRIT ET ORAL
L’ETAT CUTANE DU PATIENT
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
67
COMMENT PRÉVENIR LES ESCARRES SANS FAVORISER
LA TRANSMISSION DES GERMES NOSOCOMIAUX ?
Pour lutter contre les infections
nosocomiales en matière de prévention
d'escarre:
il suffit de respecter les règles d'hygiène
inhérentes aux soins
(par exemple :
lavage des mains, propreté de la literie
etc.).
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
68
REFECTION DE LIT
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
69
REFECTION DU LIT
 Patient alité
 Confort
 Hygiène
 Sécurité :
⇒ escarres
⇒ bas flans ( chutes)
⇒ Autre patient pour son confort, et hygiène
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
70
REFECTION DU LIT
OBJECTIFS :
- Apporter au max. le confort au patient
- Assurer l’hygiène
- Privilégier la sécurité
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
71
QUAND ?
- Tous les jours, le matin de préférence au lever
du patient
- Deux fois par jour, le matin et en début d’après
midi
- Plusieurs fois par jour lorsque le lit est souillé
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
72
MATERIEL
APRÈS AVOIR OBSERVER L’ÉTAT DE LA LITERIE,
N’ENTRER DANS LA CHAMBRE QU’AVEC LE LINGE NÉCESSAIRE
Sur le chariot :
– 2 draps et/ou 1 alèse
– Taie d’oreiller et/ ou traversin
– Matériel pour désinfecter l’alèse en caoutchouc du matelas
– 1 haricot
– 1 sac à linge sur le bas du chariot ; sinon prévoir le chariot à
linge sale dans le couloir
– Savon liquide et essuie main à usage unique
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
73
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
74
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
75
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
76
REFECTION DU LIT
TECHNIQUE : - Prévenir le patient
– Allumer la présence.
– Couvrir le patient hors du lit ouvrir les fenêtres pour aérer.
– Se laver les mains .
– Installer une chaise au pied du lit .
– Défaire le lit comme suit::
– Poser les oreillers sur la chaise.
– Déborder le lit .
– Plier le dessus de lit en commençant par les pieds et en finissant par la
tête.
Idem pour le couverture, le drap de dessus, l’alèse le drap du dessous, le
linge souillé est mis dans le sac placé sur le bas du chariot
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
77
SE LAVER LE MAIN
– Poser le linge , au fur et a mesure sur la chaise .
– Désinfecter le lit .
– Refaire le lit en reprenant les pièces de la chaise dans l’ordre
inverse.
– Veiller à faire les coins de lit correctement.
– Réinstaller les oreillers.
– Adopter les habitudes du service.
– Laisser le lit ouvert ou non. Selon la demande du patient.
– Monter le dessus de lit jusqu’aux oreillers.
– Refermer la fenêtre réinstaller la chambre .
– Eteindre la présence se laver les mains .
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
78
POSITIONS DE CHANGE
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
79
POSITION DE CHANGE
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
80
Mme LOUIS .T ' Aide Soignante'
Sept 2016
81
Téléchargement
Explore flashcards