Corrigé des questions du chapitre « Comment s`articulent marché

advertisement
Corrigé des questions du chapitre
« Comment s’articulent marché du travail et organisation de la gestion de l’emploi ? »
Manuel p. 363 document 3
1)
Le coût marginal d’un facteur de production est le coût d’une unité supplémentaire de ce
facteur.
2)
Le coût marginal du travail est le coût d’un salarié supplémentaire ou d’une heure de travail
supplémentaire.
3)
La recette marginale d’un facteur de production est la VA supplémentaire produite par une
unité supplémentaire de ce facteur.
4)
 Produit marginal
5)
Un employeur embauche un salarié supplémentaire si sa productivité marginale est supérieure à
son coût marginal.
6)
Pour un employeur, le nombre optimum d’emplois est celui pour lequel la productivité
marginale du travail est égale à son coût marginal.
8)
Point d’intersection entre les courbes d’offre et de demande de travail : c’est le seul pont où les
utilités des offreurs et des demandeurs de travail sont maximales ensemble.
9)
En ordonnée : le salaire d’équilibre ; en abscisse : le plein-emploi.
 Productivité marginale
10) La demande de travail augmente, alors que l’offre de travail reste inchangée.
11) Le taux de salaire réel (le coût du travail) augmente.
12) Augmentation du salaire réel  augmentation de l’offre de travail et baisse de la demande de
travail.  Le prix du travail (le taux de salaire réel) baisse : jusqu’à ce que l’offre soit de
nouveau égale à la demande de travail.
Régulation du marché du travail par le mécanisme des prix.
13)  Si le marché fonctionne librement, il ne peut pas y avoir durablement du chômage
involontaire : il ne peut y avoir que du chômage volontaire.
 Donc l’Etat ne soit pas intervenir : il fausse les mécanismes du marché.
14)  Atomicité de l’offre et de la demande : de multiples offreurs et demandeurs.
 Homogénéité des produits (ici, du travail).
 Information parfaite : par le mécanisme des prix.
 Libre entrée (et sortie) sur le marché.
 Libre circulation des facteurs de production : travail et capital.
Document 1
a)
Il y a situation de monopsone lorsqu’il y a un seul client (demandeur) sur le marché.
b)
L’entreprise est en position de force face à l’atomicité de l’offre de travail. Elle peut donc
imposer le prix du travail (le salaire) : elle est « faiseur de prix » (« price maker »).
c)
Ex. : l’appartenance obligatoire à un syndicat professionnel. En France, c’est le cas pour le
Syndicat du livre.
Document 2
a)
Henry Ford : « five dollars day ».
b)
Le salaire d’efficience est supérieur au salaire d’équilibre.  L’offre de travail est supérieure à
la demande de travail : il y a du chômage involontaire.
Manuel p. 373 document 4
1)
Oui : corrélation positive.
2)
Au Danemark, où il n’y a pas de salaire minimum, sur 100 salariés, environ 75 sont syndiqués ;
alors que seulement 10 % des salariés français sont syndiqués, avec l’indice de contrainte du
salaire minimum le plus élevé.
3)
Lorsque les négociations entre employeurs et salariés n’aboutissent pas à un accord, ils ont
recours à l’arbitrage de l’Etat pour trouver un compromis. Mais les salariés perdent confiance
dans l’efficacité des syndicats.
4)
L’Etat-arbitre fixe des règles. Donc le rôle des syndicats est moindre et ils sont affaiblis dans
les négociations. Et le recours à l’Etat de vient de plus en, plus fréquent.
Question d’actualité
La « rupture conventionnelle du contrat » : par simple accord entre le salarié
et l’employeur.
Exercice
1)
Corrélation négative.
2)
 La réglementation des CDI incite les entreprises à recourir aux emplois précaires.  Et la
durée du chômage augmente.
Il en résulte le sentiment que l’Etat-providence est inefficace.
Document 9
1)
 Entre la taille des entreprises et au moins une grève dans l’année.
 Entre l’existence de négociations et l’existence de grèves.
 Entre la signature d’au moins un accord et l’existence de grèves.
2)
▪ Les grandes entreprises ont l’obligation d’avoir au moins un représentant des salariés. Leur
rôle est de transmettre les revendications des salariés : les antagonismes latents.
▪ Leur rôle est aussi, éventuellement, d’organiser le conflit pour obtenir une négociation.
▪ Ou pour influer sur la négociation.
Téléchargement