Au loup

publicité
Au loup !
Stéphanie Blake
Ecole des Loisirs
Thème de l’ouvrage
Le refus des contraintes, la ruse et la peur
Présentation
Résumé
C’est bien connu, à force de crier au loup, il finit par arriver.
C’est l’histoire d’un petit lapin indépendant et désinvolte qui n’aime pas
les contraintes. Chaque fois que sa maman ou sa maîtresse lui demande
de faire quelque chose, il détourne le problème en criant : « Au loup !».
Mais un jour, il découvre un loup dans sa maison, il se met à crier mais
personne ne le croit.
Caractéristiques de l’ouvrage

Type d’écrit

Système des
personnages

Construction du récit

Relation texte/image
Pistes de travail
Prolongements
Mise en réseau
Album très coloré, couleurs vives et contours noirs.
Texte sur la page de gauche et illustration page de droite.
Exception : au cœur de l’album, illustration pleine page : le petit lapin est
confronté à la peur du loup !
Les personnages : le lapin, sa maman, la maîtresse, son papa… le loup ?
A noter, la disposition originale du texte et les variations typographiques
qui font ressortir les mots importants (voulait), insistent sur le sens
(petit), les mises entre parenthèses…
L’implicite : et comme sa maman avait peur du loup…
Nommer les personnages, définir leurs attitudes, leurs personnalités,
leurs émotions.
Reprendre l’histoire en s’attachant à chaque personnage : Que fait-il ?
Comment est-il ? Que pense- t’il ? Que pourrait-il dire ?
Repérer des indices dans les illustrations qui vont permettre de définir le
caractère de chacun, les mouvements…
Jouer l’histoire : chaque élève choisit un personnage.
Lexique : essayer de trouver d’autres verbes que dire, crier.
Noter qu’au début, quand il s’agit d’une blague, l’auteur emploie le verbe
crier puis quand la peur s’installe, l’auteur emploie le verbe hurler.
L’auteur va jouer avec les adjectifs : horrible, terrible, affreux,
abominable, effroyable…. (registre de la peur). S’amuser à trouver des
adjectifs dans d’autres registres (gourmandise…)
Arts visuels
Jouer avec l’image du mot : calligrammes de petit, pluie, vélo…
Dessiner des expressions d’un même personnage : la peur, la joie, le
chagrin… en faisant varier les éléments du visage.
Mettre l’histoire en bande dessinée en se servant des codes pour indiquer
le mouvement, en jouant sur les onomatopées, la typographie…
Mise en réseaux :
Des albums qui racontent la même histoire : Pierre et le loup (différentes
versions).
Des albums « autour » du loup pour travailler sur le personnage et son
stéréotype et proposer des albums avec un loup gentil, loup méchant,
loup peureux, loup maladroit…
Des albums où il est question d’une ruse : La petite poule rousse
Des albums avec des masques de loup : Un chat est un chat - Grégoire
Solotareff
Des albums du même auteur-illustrateur : Stéphanie Blake
avec son personnage du lapin Simon (entretien vidéo sur le site de
l’école des loisirs)
Caca Boudin
Bébé Cadum
Superlapin
Donner c’est donner
Je ne veux pas aller à l’école
Je veux des pâtes !
Poux !
Téléchargement
Random flashcards
Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Fonction exponentielle.

3 Cartes axlb48

Algorithme

3 Cartes trockeur29

Créer des cartes mémoire