Intervention de Nadège Drouot

publicité
L’Observatoire
de l’accès aux soins de
Médecins du Monde
CNLE – 17 novembre 2009
Médecins du Monde agit
dans 11 pays d’Europe
Stockholm
Londres
Amsterdam
Bruxelles
Neuchâtel
Lausanne
Porto
Thessalonique
Lisbonne
Athènes
Dans tous ces pays, l’association mène des projets de
promotion de la santé auprès des populations vulnérables en
difficultés d’accès à la prévention et aux soins
Des postes d’observation
privilégiés
• Un Observatoire européen de l’Accès aux Soins avec
l’ensemble des MDM en Europe (premier rapport publié en 2007,
second rapport publié en 2009 sur l’accès aux soins des Sans-Papiers dans 11 pays
d’Europe)
• Un Observatoire de l’Accès aux Soins de la Mission
France depuis 2000 (rapport annuel)
 Pour soutenir le plaidoyer de Médecins du Monde
auprès des acteurs politiques, institutionnels et
professionnels de santé dans le but d’améliorer
l’accès aux soins des populations vivant dans la
précarité, au regard de l’expertise de terrain.
Les données présentées ci-dessous sont issues de l’Observatoire de la Mission France (recueillies
au sein des Centres d’Accueil, de Soins et d’Orientation). Certaines sont corroborées par des
données recueillies dans le cadre de l’Observatoire européen.
La Mission France en 2008
107 programmes dans 29 villes
• 22 centres d’accueil, de soins
et d’orientation
– 33 339 consultations
médicales
– 5 190 consultations dentaires
– 24 685 patients reçus
• 77 actions mobiles de
proximité d’accès à la
prévention et aux soins
• 8 missions de réduction des
risques liés à l’usage de
drogues
Une population fragilisée, isolée,
avec des conditions de logement
pathogènes
• 70% n’ont pas de logement stable
(sans domicile,
logement précaire, foyer d’hébergement)
• 27% considèrent leur logement insalubre
• 57% vivent dans des conditions de
surpeuplement
• 7 personnes sur 10 vivent seules (avec ou sans
enfants)
• 40% déclarent exercer une activité pour gagner
leur vie, mais 98% vivent en dessous du seuil de
pauvreté.
Un accès à la prévention et aux soins
insuffisant
• 79% des patients peuvent accéder à une
couverture maladie
• Pourtant, seuls 21% d’entre eux ont
effectivement des droits ouverts lors de leur
première consultation à MDM.
• Parmi les patients français, 2/3 n’ont pas de
complémentaire santé (nette augmentation par
rapport à 2007 où ils ne représentaient que la
moitié des patients français)
Une multitude d’obstacles dans
l’accès à la prévention et aux soins
Les principaux obstacles : difficultés
administratives, barrière linguistique,
méconnaissance des droits et des structures,
expériences négatives dans le parcours de
soins …
… mais aussi difficultés financières pour les
personnes juste au dessus du seuil CMU/AME
Un état de santé problématique
• Des besoins de prise en charge qui s’inscrivent dans la
durée dans 48% des consultations.
• Au moins un patient sur quatre souffre d’une pathologie
potentiellement grave en l’absence de traitement ou de
suivi adaptés
• Prévalences élevées du VIH (12 fois plus que la
moyenne nationale) et des hépatites (9 à 11 fois plus
que la moyenne nationale), parmi la population dépistée
Selon l’observatoire européen
• Seuls un quart des problèmes de santé sont traités ou suivis
complètement, un quart le sont partiellement et près de la moitié ne
sont pas du tout traités ou suivis au jour de l’enquête
Une augmentation
des retards d’accès aux soins et
renoncement aux soins
• Un recours tardif aux soins a été constaté dans
18% des consultations (11% en 2007)
Selon l’observatoire européen
• 41% ont renoncé au cours des 12 derniers mois à des
soins pour eux-mêmes
• 29% ont renoncé à des soins pour leurs enfants
Nos constats :
une frange entière de la population
résidant en France exclue des soins,
malgré la CMU et l’AME
•
•
•
•
•
•
Manque d’information
Imbroglio administratif
Un double système CMU-AME complexe
Des effets de seuil
Des refus de soins
Dysfonctionnement des PASS
Nos demandes
• Le droit à l’information des bénéficiaires mais
aussi l’amélioration de l’information des
professionnels de santé sur les dispositifs
existants et sur les questions de santé/précarité
• Un seul système de couverture maladie pour
toutes les personnes résidant en France vivant
sous le seuil de pauvreté (60% du revenu médian), en
passant par une simplification des démarches.
 Nous demandons l’inclusion de l’AME dans
la CMU.
Téléchargement
Explore flashcards