ADAM SMITH LE GRAND TOUR Parcours proposé

publicité
ADAM SMITH LE GRAND TOUR
Parcours proposé par la Compagnie de théâtre Les
Labyrinthes, Mérignac
La pièce de théâtre Adam Smith, Le Grand Tour est une création inédite
combinant économie, philosophie et théâtre.
A travers un voyage dans la pensée et l’œuvre d’Adam Smith, l’auteure, qui
est aussi Maître de conférences en économie à l’Université MontesquieuBordeaux IV, traite des fondements philosophiques du libéralisme, du
contexte des Lumières Ecossaises, des problèmes de transmission et
de traduction de la pensée d’Adam Smith et de ses résonnances
contemporaines.
Entre vidéos et jeux de scène, la pièce, créée en anglais au Fringe Festival
d’Edimbourg à l’Institut Français d’Ecosse en Aoôt 2013, est présentée pour la
première fois en français (tout en gardant une dimension billingue anglais) les 13 et 14
Février 2014 à la Salle de La Glacière à Mérignac.
OBJECTIFS
Création artistique inédite Adam Smith Le Grand Tour est aussi un outil de médiation
culturelle et scientifique qui permet d’aborder de façon transversale et originale des
questions philosophiques et économiques.
Créée en anglais, l’écriture de la pièce a nécessité un travail de traduction et d’adaptation
en langue anglaise qui permet aussi d’aborder avec le public la question de la traduction
sous toutes ses formes (traduction d’une pensée, traduction et adaptation de l’anglais au
français, passage du texte au plateau).
Nous proposons donc aux publics scolaires (essentiellement classes de première
et terminales ES) des représentations accompagnées d’une rencontre avec
l’auteure et d’un dossier pédagogique permettant un travail en amont avec les
enseignants d’économie, de philosophie et d’anglais.
Contact : Hélène SCHWALM – CIE LES LABYRINTHES
[email protected] – 05 56 47 49 67 ou 06 86 92 27 17
DEROULE
Rencontre
avec l'auteure
•Présentation du processus de création de la pièce (en français puis en anglais)
Adam Smith Le Grand Tour par son auteure Vanessa OLTRA, maître de
conférences en Economie à Bordeaux 4.
•Problèmatiques de traduction générales entourant l'oeuvre d'Adam Smith : quels
ont été les enjeux de sa traduction et de son adaptation au fil des siècles?
•La problématique économique et philosophique de la pièce : fondements
philosophiques du libéralisme économique, questions éthiques et morales, intérêts
privés et intervention de l'Etat dans les économies de marché.
•LIEU : intervention auprès des élèves au lycée.
•Représentation d'Adam Smith, Le Grand Tour en anglais ou en français avec
contenu billngue.
Représentations •LIEU : Salle de la Glacière de MERIGNAC, 13 et 14 février (après-midi ou soirée)
de la pièce
Bords de
scène et
débats
•Discussion sur les principaux thèmes abordés par la pièce, sur le rôle de de la
vidéo dans la mise en scène et l'expérience du Fringe à Edimbourg, réponse
aux questions du public.
•Certaines représentations seront suivies d'un débat avec un philosophe et un
économiste.
•LIEU : suite à la représentation de la pièce, ou au lycée si besoin.
BUDGET : Tarif scolaire à 8 € interventions comprises avant ou après les représentations.
Contact : Hélène SCHWALM – CIE LES LABYRINTHES
[email protected] – 05 56 47 49 67 ou 06 86 92 27 17
DOSSIER PEDAGOGIQUE – Thèmes abordés
-
En relation avec le programme d’économie des classes de 1ères et de
Terminales ES : la pièce permet une présentation de l’œuvre de Smith et plus
particulièrement une discussion sur le lien entre son ouvrage philosophique La
théorie des sentiments moraux et l’ouvrage économique de référence que constitue
la Richesse des nations. Si la pièce aborde essentiellement la question des
fondements philosophiques du libéralisme économique, elle aborde
également les thèmes de la division du travail, du rôle de l’Etat dans une
économie de marché et des prolongements contemporains de la pensée de
Smith.
Autant de questions en lien avec le thème « Division du travail et extension des
marchés » du programme de Terminale ES et, plus particulièrement, avec le
programme des enseignements de spécialité en économie.
La thématique de la pièce ouvre également le débat sur les origines de
l’économie politique et l’autonomisation et la mathématisation de
l’économie moderne. Ce dernier point est abordé de façon critique à la fin de la
pièce. Ce point est essentiel dans la pièce puisque Smith est généralement
considéré comme le père de l’économie politique et de la théorie économique
moderne. Cette question est en lien avec le programme de première ES qui propose
une approche scientifique et historique de la discipline.
-
En relation avec le programme de philosophie des classes de terminale : le
contenu de la pièce est avant tout philosophique, portant sur les fondements
philosophiques du libéralisme économique, les questions éthiques et
morales et l’esprit des Lumières écossaises. Le thème dominant est celui de
la morale et de la liberté, en lien avec le politique, thèmes abordés en philosophie
dans les classes de terminales générales.
-
L’aspect linguistique : La pièce peut être présentée intégralement en anglais.
Toutefois, le niveau d’anglais requis pour pouvoir suivre le propos de la pièce nous
semble trop élevé pour des élèves de lycée. C’est pourquoi la pièce est présentée
en français avec un contenu billingue puisque certains éléments de la pièce,
notamment les micro-trottoirs filmés dans les rues d’Edimbourg ainsi que les lettres
adressées à Adam Smith sont en anglais avec un sous-titrage en français. Le travail
linguistique pourra également fait en amont puisque le dossier pédagogique intègre
les extraits de texte en anglais. De plus, le thème de la pièce permet un travail
en lien avec les thèmes et les notions du programme d’anglais de Terminale, à
savoir la question des représentations du monde et les notions de « mythes et
héros », ainsi que « espaces et échanges ». Un point particulier pourra
également être traité avec l’auteure sur la question de la traduction.
Contact : Hélène SCHWALM – CIE LES LABYRINTHES
[email protected] – 05 56 47 49 67 ou 06 86 92 27 17
PROLONGEMENTS POSSIBLES
PARCOURS #1 « CLASSE TECHNIQUE » OU #2 « Option théâtre »
Intervention
"processus de
création"
Représentation de
la pièce
Intervention
"scénographie"
•Présentation du processus de création de la pièce Adam Smith,
Le Grand Tour avec l'auteure et/ou le metteur en scène
•Donner des clefs de compréhension de l'oeuvre
•LIEU : intervention auprès des élèves au lycée.
•Représentations d'Adam Smith, Le Grand Tour en français
•LIEU : à la Glacière de Mérignac 13-14 Février 2013
• 1# Intervention du scénographe et technicien de la compagnie :
présentation de son travail et plus précisément du travail effectué
autour d'Adam Smith, Le Grand Tour, pièce contrainte par les
vidéos et le texte en cours d'écriture.
•OU 2# Intervention autour d'Adam Smith et les relations entre
théâtre et économie avec l'auteure et/ou le metteur en scène
•LIEU : suite à la représentation de la pièce, ou au lycée si besoin.
BUDGET : à définir avec l’établissement
Contact : Hélène SCHWALM – CIE LES LABYRINTHES
[email protected] – 05 56 47 49 67 ou 06 86 92 27 17
Extraits de texte en anglais
Dear Adam,
My name is Mary Smith.
I am an economist.
At least what we call an economist today.
More precisely, I am an Associate Professor in Economics at the University of Bordeaux.
And I am a woman.
A French woman.
But don’t worry, I am not writing to tell you about my life.
If I am writing to you, it is because I have some very important questions concerning your
thoughts, your books, your life and you in general.
I know this may seem scary after such a long sleep, but you should know, Adam, that today we
still talk about you a lot.
I have even heard that some people in Switzerland, members of the Mont Pelerin Society wear
an AdamSmith tie in your honor. I believe that they are all considered more or less Nobel Prize
winners.
Oh yes! You should know, Adam, there is now a Nobel Prize in economics.
There are even Adam Smith busts, Adam Smith silk scarves, pins and cufflinks for sale.
I even saw an advert the slogan of which was “a bike made in Smith”.
Adam, today the world is Smith.
I am not sure it’s Smithian…
I wonder if you would agree with all that has been written and said about you these last 222
years.
Because much has been said…
You have caused much ink to flow.
On the Web of Science, I counted 1519 publications on Adam Smith.
With a net increase in the number of publications in 2008.
I will come back to the year 2008 a bit later.
Contact : Hélène SCHWALM – CIE LES LABYRINTHES
[email protected] – 05 56 47 49 67 ou 06 86 92 27 17
By the way, do you realise, Adam, that you are the founding father of liberalism?
Do you know, Adam, that you are the father of political economy?
The father of modern economics?
The father of the homo-oeconomicus?
Do you know that you are a father?
Do you know that your 'invisible hand' has crossed centuries and continents giving rise to many
interpretations?
Do you know that there is an Adam Smith Institute, an Adam Smith problem and an Adam
Smith dead end?
You know, Adam, I would like you to wake up now and take the floor to tell us honestly what
you think of this.
All this frenzy and fatalism.
You would be very surprised, Adam, by the force and the power of economic discourse today.
I warn you it has nothing to do with morals or philosophy anymore.
Nor with love or even with human beings.
But there you have it.
You are famous now.
Your thinking lives on.
It travels, deforms, contracts, is tranformed…
The eternity of thought, Adam…
Warm regards,
Mary
Contact : Hélène SCHWALM – CIE LES LABYRINTHES
[email protected] – 05 56 47 49 67 ou 06 86 92 27 17
Extraits de la Théorie des sentiments moraux dits sur scène
-
Version anglaise
F.
And hence it is, that to feel much for others and little for ourselves, that to restrain our selfish,
and to indulge our benevolent affections, constitutes the perfection of human nature; and can
alone produce among mankind that harmony of sentiments and passions in which consists their
whole grace and propriety.
As to love our neighbour as we love ourselves is the great law of Christianity, so it is the great
precept of nature to love ourselves only as we love our neighbour, or what comes to the same
thing, as our neighbour is capable of loving us.
Self-love was a principle which could never be virtuous in any degree or in any direction. It
was vicious whenever it obstructed the general good. When it had no other effect than to make
the individual take care of his own happiness, it was merely innocent, and though it deserved
no praise, neither ought it to incur any blame. Those benevolent actions which were performed,
notwithstanding some strong motive from self-interest, were the more virtuous upon that
account. They demonstrated the strength and vigour of the benevolent principle.
All the members of human society stand in need of each others assistance, and are likewise
exposed to mutual injuries. Where the necessary assistance is reciprocally afforded from love,
from gratitude, from friendship, and esteem, the society flourishes and is happy.
All the different members of it are bound together by the agreeable bands of love and affection,
and are, as it were, drawn to one common centre of mutual good offices.
M.
You see, when I hear that, I have difficulty in understanding how Smith can be considered the
father of homo-oeconomicus!
F.
The father of ?
M.
Of homo oeconomicus. The economic man.
You know the mythical founder of modern economic theory.
Contact : Hélène SCHWALM – CIE LES LABYRINTHES
[email protected] – 05 56 47 49 67 ou 06 86 92 27 17
-
Version française
Nous apitoyer beaucoup sur les autres et peu sur nous-mêmes, contenir nos affections égoïstes
et donner libre cours à nos affections bienveillantes, forme la perfection de la nature humaine
et cela seul peut produire parmi les hommes cette harmonie des sentiments et des passions en
quoi consistent toute leur grâce et leur convenance.
Tout comme aimer notre prochain comme nous-mêmes est la grande loi du Christianisme ainsi
est-ce le grand précepte de la nature que nous aimer nous-mêmes seulement comme nous
aimons notre prochain… ou, ce qui revient au même, comme notre prochain est capable de nous
aimer.
L’amour de soi est un principe vicieux dès lors qu’il fait obstacle au bien général. Lorsqu’il n’a
d’autre effet que de conduire l’individu à prendre soin de son propre bonheur, il est simplement
innocent et ne mérite aucun éloge. Les actions bienveillantes qui sont accomplies un dépit d’un
fort motif d’intérêt personnel sont de ce fait les plus vertueuses : elles démontrent la force et la
vigueur du principe bienveillant.
Tous les membres de la société humaine ont besoin de l’assistance des autres, et ils sont
également exposés à leurs atteintes.
Là où l’assistance nécessaire est réciproquement offerte par amour, gratitude, amitié et estime,
la société est florissante et heureuse.
Tous ses différents membres sont attachés les uns aux autres par les liens agréables de l’amour
et de l’affection ; et ils sont, en quelque manière, attirés vers un centre commun de bons offices
mutuels.
M.
Tu vois quand j’entends ça j’ai du mal à comprendre comment on peut considérer Smith comme
le père de l’homo oeconomicus.
F.
Le père de ?
M.
L’homo oeconomicus !
L’homme économique.
Tu sais le mythe fondateur de la théorie économique moderne.
Contact : Hélène SCHWALM – CIE LES LABYRINTHES
[email protected] – 05 56 47 49 67 ou 06 86 92 27 17
Téléchargement
Explore flashcards