(Infarctus – cardiomyopathie – l`athérosclérose – endocardite

publicité
(Infarctus – cardiomyopathie – l’athérosclérose – endocardite – trouble du rythme cardiaque)
L'infarctus du myocarde (IDM étant une abréviation courante) est une nécrose (mort de cellules) d'une partie du
muscle cardiaque. En langage courant, on l'appelle le plus souvent une crise cardiaque. Il se produit quand une ou
plusieurs artères coronaires se bouchent, les cellules du myocarde (le muscle constituant le cœur) irriguées par
cette (ou ces) artère(s) ne sont alors plus oxygénées, ce qui provoque leur souffrance (douleur ressentie) et peut
aboutir à leur mort (cicatrice de l'infarctus qui persistera habituellement). La zone « infarcie » ne se contractera
plus correctement.
Les facteurs de risque essentiels aujourd'hui reconnus sont :

le tabac (ou le tabagisme passif)

Exposition à de l'air pollué (particules, HAP...) et notamment à la pollution routière4

l'excès de cholestérol

l'âge

le sexe (masculin)

le diabète

l'hypertension artérielle

l'hérédité (infarctus dans la famille)

la sédentarité
Le symptôme est la douleur thoracique. Elle concerne la région rétro-sternale (en arrière du sternum). Elle est
violente, habituellement intense (sensation « d'étau broyant la cage thoracique »), prolongée et non (ou peu)
sensible à la trinitrine (la trinitrine soulage les douleurs d'angine de poitrine). Elle est ditepan-radiante, irradiant
dans le dos, la mâchoire, les épaules, le bras, la main gauche, l'épigastre (estomac). Elle est angoissante,
oppressante (difficultés à respirer).
Les conséquences d'un infarctus peuvent être très graves. Une fois sur trois, l'infarctus tue, et lorsqu'il ne tue
pas, il réduit considérablement l'espérance de vie. Toutefois, si, à la suite d'un premier infarctus, le patient
surveille son état de santé et consulte régulièrement son cardiologue, les conséquences peuvent être limitées.
La pratique d'une activité sportive, une alimentation saine et équilibrée, la consommation régulière de fruits et de
légumes et la réduction de la consommation d'alcool et de tabac permettent d'éviter ce type de problèmes
cardiaques.
L’athérosclérose est due à un dépôt de graisses dans la paroi de l’artère qui aboutit à la formation de
plaques d’athérome qui, peu à peu, rétrécissent le diamètre intérieur des vaisseaux.
Ce mécanisme appelé athérothrombose entraîne une obstruction plus ou
moins complète de l’artère et donc une interruption de l’irrigation
sanguine des tissus situés en aval de l’occlusion.
Facteurs de risques.
- alimentation
- stress
- tabac (+pilule)
- alcool
- activité physique
- sédentarité
- diabète
Conséquences : Infarctus du myocarde: L'infarctus du myocarde est la
conséquence immédiate de l'occlusion d'une artère coronaire ou de l'une
de ses ramifications. Privée subitement d'oxygène, la partie concernée du cœur meurt, se nécrose. Cet événement
s'accompagne la plupart du temps de douleurs comparables à des crampes.
On parle d'angine de poitrine quand le cœur reçoit trop peu de sang, et donc d'oxygène, à cause de
rétrécissements (sténoses) des artères. C'est une affection dont les douleurs sont caractéristiques, mais il n'y a
pas de nécrose des tissus cardiaques comme c'est le cas lors d'un infarctus.
· AVC (accident vasculaire cérébral): Un AVC est un arrêt subit du fonctionnement du cerveau. Il est causé par
l'arrêt de la circulation sanguine vers le cerveau (AVC ischémique) ou par la rupture d'un vaisseau sanguin dans le
cerveau (AVC hémorragique), provoquant ainsi la mort des cellules cérébrales de la partie du cerveau qui est
touchée. Les séquelles d'un AVC dépendent de la région endommagée et de l'étendue des dommages
Cardiomyopathie
Le mot cardiomyopathie signifie « maladie du muscle cardiaque ». Cette maladie touche le muscle du cœur et réduit
ainsi sa capacité de pomper le sang vers le reste de l’organisme. Augmentation de volume du cœur dont les cavités
sont plus larges et les parois plus minces que celles d'un cœur normal.
La myocardiopathie dilatée évolue vers une insuffisance de la pompe cardiaque dans sa totalité (insuffisance
cardiaque globale) dont le traitement est difficile voire impossible.
Le traitement dépend du type de cardiomyopathie. Le but du traitement est de soulager les symptômes. Il inclut un
traitement médical et parfois l'implantation d'un stimulateur cardiaque. Certains sujets nécessiteront
une transplantation cardiaque.
Mode de vie
Il est possible de réduire vos risques de cardiopathies en connaissant et en maîtrisant votre pression artérielle,
votre diabète et votre taux de cholestérol. Il importe aussi de mener une vie saine en évitant la fumée, en
pratiquant des activités physiques, en adoptant une saine alimentation pauvre en lipides, spécialement en lipides
saturés et en gras trans, en atteignant et en conservant un poids santé, en limitant sa consommation d’alcool et en
réduisant son niveau de stress.
Les lésions myocardiaques peuvent être d'origine génétique (formes familiales), toxique
(drogues (cocaïne), alcool, chimiothérapie anticancéreuse,imipraminiques), infectieux..
Une endocardite est une inflammation de l'endocarde (structures et enveloppe interne du cœur, incluant les valves
cardiaques). C'est une maladie assez rare mais souvent très grave ; La plupart des personnes qui développent cette
affection ont déjà des lésions cardiaques et sont âgées de plus de 50 ans, mais elle peut survenir à tout âge, même
chez l'enfant. Bien qu'elle soit peu courante, cette maladie peut s'avérer très grave. Les hommes y sont deux fois
plus vulnérables que les femmes.
Certaines personnes sont plus susceptibles que d'autres de développer une endocardite. Les affections
suivantes augmentent le risque :

un antécédent médical de fièvre rhumatismale ou de rhumatisme cardiaque ;

une cardiopathie congénitale (présente à la naissance) ;

des prothèses valvulaires (artificielles) ;

un antécédent de consommation de drogues par intraveineuse ;

un prolapsus valvulaire mitral (PVM) ;

le diabète ;

une grossesse.
Conséquences de l’endocardite :
Cardiaques :
- insuffisance cardiaque
- régurgitations
- abcès du myocarde
neurologique :
- anévrismes
- rénales
Risque de saignement.
Les troubles du rythme cardiaque ou arythmies sont une famille de maladies cardiaques.
C’est un trouble du rythme cardiaque, c'est-à-dire une irrégularité des contractions du coeur.Un trouble
rythmique peut être simplement gênant sans jamais occasionner aucune complication :
Bouveret, extrasystolie bénigne (en règle sur cœur sain). Les arythmies auriculaires
(fibrillation, flutter, tachysystolie) peuvent entraîner si elles ne sont pas pris en charge :

une insuffisance cardiaque
des douleurs thoraciques
des accidents emboliques : caillot de sang se formant dans l'oreillette et migrant dans une artère avec un
risque d'obstruction.
Les arythmies ventriculaires soutenues (pas les extrasystoles isolées) sont susceptibles d'entraîner :

une syncope

une mort subite.
cAUSES
 stress de situation, fièvre, anémie ;
 excitants, tels que la caféine, l'alcool, le tabac, la cocaïne ;
 surdosage de certains médicaments, tels que les agents thyroïdiens ou les diurétiques ;
 repas très copieux, surtout s'il est accompagné d'alcool.


Téléchargement
Random flashcards
aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

TEST

2 Cartes Enrico Valle

Créer des cartes mémoire