I. Un développement inégal et déséquilibré à toutes les échelles. A

publicité
I. Un développement inégal et déséquilibré à toutes les échelles.
A. La notion et la mesure du développement.
Le développement désigne un accroissement des richesses (= croissance économique) associé à l’amélioration des
conditions de vie d’une population sur un territoire (= bien-être des sociétés).
Le développement se mesure grâce à différents indicateurs de développement. (http://worldatlas.geoclip.fr 28
cartes disponibles pour mesurer le développement à l’échelle de la planète.)
Indicateurs de richesse. L’indicateur le plus souvent utilisé est le PIB/habitant qui mesure la richesse créée en une année par
pays/nombre d’habitants.
Indicateurs de santé. L’espérance de vie à la naissance est un indicateur souvent utilisé pour mesurer le niveau de santé des
habitants d’un pays. Les dépenses de santé, le nombre de médecin/hab. ,… sont également utilisés.
Indicateurs d’éducation. Le taux d’alphabétisation, le taux de scolarisation, … sont des indicateurs mesurant le niveau
d’éducation des pays.
IDH. Indice de développement humain. Indicateur créé par l’ONU, il mesure de 0 à 1 le développement des pays en fonction de
critères d’espérance de vie, d’éducation et de niveau de vie. D’après la carte on remarque d’importantes inégalités de
développement à l’échelle de la planète.
IPH. Indice de pauvreté humaine. Indicateur créé par le PNUD en 1997 (Programme des Nations Unies pour le
développement). Il mesure le niveau de pauvreté d’un pays à partir de 3 indicateurs : taux de décès avant 40 ans, taux
d’analphabétisme, niveau de vie décent. On considère qu’il y a plus de 2 milliards de pauvres dans le monde. Si le taux de
pauvreté a reculé depuis 30 ans le nombre de pauvres (avec un seuil de pauvreté à 2 dollars) stagne à cause de la forte
croissance démographique. En novembre 2000 ont été signés par 189 pays sous l’égide des Nations Unies les Objectifs du
Millénaire pour le développement (OMD) qui ont pour objectifs la réduction de la pauvreté.
Pour se faire une idée de l’inégal développement dans le monde voici ce que serait la Terre si le Monde de 2013 était un village de
100 habitants : 65 pourraient boire de l'eau potable, 65 sauraient écrire, 60 auraient accès à des soins médicaux, 75 auraient un téléphone
portable, 28 auraient accès à une bibliothèque, 40 auraient un ordinateur, 30 seraient connectés à Internet…
B. Les espaces de développement à l’échelle mondiale.
Cartes p. 16-19. Les indicateurs de développement.
Au regard des différents critères de développement on établit une distinction générale à l’échelle mondiale entre le
Nord et le Sud. Le Nord correspond aux pays développés qui ont un IDH assez élevé, ces pays se situent principalement dans
l’hémisphère nord sauf l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Le Sud correspond au reste du monde qui accuse des retards de
développement par rapport aux pays du Nord (pays en développement). Voir le site http://worldatlas.geoclip.fr >
classification économique des pays.
A l’intérieur de chaque ensemble on peut distinguer différents types de pays.
PDEM (pays développés à
économie de marché)
Le(s)
Nord(s)
Anciens NPI (nouveaux pays
industrialisés)
Anciens pays communistes
Pays émergents
Le(s)
Sud(s)
Pays pétroliers
Pays au développement
intermédiaire
PMA (Pays les moins
avancés).
Pays les plus riches du monde à l’industrialisation ancienne : Amérique du
Nord, Europe de l’ouest, Japon, Australie.
Pays asiatiques ayant connu une industrialisation dans les années 60-70. IDH
proche des PDEM : Taïwan, Corée du sud, Singapour.
Pays industrialisés ayant été communistes jusqu’en 1989 qui accusent
quelques retards de développement : Russie et Europe centrale et orientale
(PECO).
Pays bien intégrés à la mondialisation qui connaissent un développement
rapide mais avec un IDH moyen : Chine, Brésil, Inde, Afrique du Sud, Turquie,
Argentine, Mexique,Thaïlande…
Pays riches grâce aux ressources en hydrocarbures mais ayant un IDH
moyen : pays du Golfe persique (Arabie saoudite, Koweit,…).
Pays en développement qui connaissent des situations très variées mais qui
accusent globalement des retards de développement.
Pays les plus pauvres de la planète qui cumulent les retards de
développement (Mali, RDC, Somalie, Afghanistan…).
C. Des inégalités à toutes les échelles.
Les inégalités de développement sont visibles à différentes échelles. On les constate à l’intérieur des pays entre
différentes régions. Les inégalités peuvent aussi être importantes entre villes et campagnes mais aussi à l’intérieur des villes.
Ces écarts de développement sont plus flagrants dans les pays du Sud que dans les pays du Nord.
Relevez des exemples présentés en classe.
- Echelle nationale :
- Echelle régionale :
- Echelle locale :
Téléchargement
Explore flashcards