TS Evaluation 2 Partie 1 : Exercice 1 Document 1 : Obtention d`une

publicité
TS Evaluation 2
Partie 1 : Exercice 1
Document 1 : Obtention d'une génération F1
On croise une souris de race pure à pelage brun et à moustaches raides avec une
souris de race pure à pelage albinos (blanc) et à moustaches frisées.
On obtient une génération F1 constituée à 100% de souris à pelage brun et à
moustaches raides.
Document 2 : Obtention d'une génération F2 par test-cross
On croise ensuite une souris F1 avec une souris à pelage albinos et à moustaches frisées.
On obtient, en plusieurs portées :
20 souris à pelage brun et à moustaches raides;
18 souris à pelage brun et à moustaches frisées;
21 souris à pelage albinos et à moustaches raides;
22 souris à pelage albinos et à moustaches frisées.
1. Cochez LES propositions exactes
Le croisement 1 nous apprend :
Que le phénotype [frisé] est récessif (F1 100% raide, or F1 heterozygote et n’exprime que raide donc frisé
recessif)
Que F1 est hétérozygote (parents homozygotesàF1 heterozygote)
Que le gène commandant la couleur du pelage est dominant
Que les parents sont homozygotes (+/-, c’est dit dans l’énoncé : « race pure » = homozygote)
Qu’il existe un allèle pour chaque gène
Que l’allèle brun est dominant (F1 100% brun, or F1 heterozygote et n’exprime que brun donc brun
dominant)
Le croisement 2 nous apprend
Que les 4 phénotypes sont équiprobables (+/- 25% chacun)
Que F1 produit 2 types de gamètes en quantité égale
Que les [albinos ; frisés] sont le résultat d’un brassage intrachromosomique.
Que les gènes sont indépendants (4phénotypes équiprobables à 4 gamètes produits par F1 de façon
équiprobable à phénomène de méiose aléatoire à positionnement des Xmes homologues en métaphase 1à gènes
sur 2 Xmes≠à gènes indépendants
Qu’il y a autant de phénotypes parentaux que de phénotypes recombinés
Que de nouveaux phénotypes apparaissent dans la descendance : [albinos et à moustaches raides] et [brun
et à moustaches frisées]
Les génotypes
Des F1 : (BR//af) (gènes indépendants)
Du parent [brun ; raide] : (B//B r//r) raide = dominant = R
Des [brun ; frisé] : (B//a f//f) (croisement 2)
Des [albinos ; frisé] : (a//a f//f) (croisement 2)
Des [albinos ; raide] : (a//a R//f (croisement 2)
Des [brun ; raide] : ( B//a R//R (croisement 2) le parents homozygote recessif [albinos, frisé] ne produit que
des gamètes a/, f/
les gènes sont donc indépendants, situés sur des
2. Construire le tableau de croisement du croisement 2 (document 2)
Gamètes produits par F1
F1
[a, f]
Gamète produit
par [a,f]
a/f/
phénotypes
a/ f/
B/ f/
B//a R//f
a//a f//f
B//a f//f
a//a R//f
[B,R]
[a, f]
[B,f]
[a,R]
[parentaux]
%
a/ R/
B / R/
24,7%
[recombines]
27,2%
+/-50%
22,2%
26%
+/-50%
Par croisement test, on obteient 4 phénotypes équiprobables
Or je sais que le % des phénotypes observés = % des gamètes produits
J’en déduis que F1 produits 4 gamètes différents de façon équiprobable, c’est le résultat d’un phénomène
aléatoire s’étant déroulé en méiose : le positionnement aléatoire des paires de chromosomes homologues
au niveau du plan équatorial (2 possibilités par paire) en métaphase 1 = brassage interchromosomique.
Es gènes sont indépendants.
3. Représenter le schéma simplifiée de méiose chez F1
Partie 2 : Type 2.1 avec question
Chez le Porc d'élevage, on étudie le gène N responsable d'une sensibilité accrue au stress. Ce gène existe
sous deux formes : allèles N et n.
À partir de la comparaison des deux croisements (NN x nn et Nn x Nn), déterminez quel est le
croisement le plus judicieux pour obtenir des individus peu sensibles au stress et produisant une
viande de très bonne qualité. Justifiez votre réponse.
Problème ; consignes.
Document : Effets du stress chez le porc d'élevage
Le stress peut être facilement fatal aux porcs d'élevage. Un gène à l'origine de cette sensibilité a été
identifié ; il existe sous deux formes : l'allèle n et l'allèle N. Il influence également la qualité de la viande.
Présentation
du problème
Infosßtableau
Consignes
Analyse
Conclusion
Génotype
Sensibilité au stress
Qualité de la
viande
NN
faible
bonne
Nn
faible
très bonne
nn
très forte (mortalité
importante)
mauvaise
On cherche à produire des individus peu sensibles au stress et produisant une viande de
bonne qualité.
Ces caractères sont le résultats d’un gène existant sous 2 formes allèliques : N et n.
Le génotype heterozygote N//n est celui qui est recherché.
Comparons les résultats de 2 croisements :
N//N
N/
N/
n//n
n/
N//n
N//n
n/
N//n
N//n
100% N//n
[faible sensibilité au stress et très
bonne viande]
N//n
N/
n/
N//n
N/
N//N
N//n
n/
N//n
n//n
¼ N//N : [faible sensibilité au stress et
bonne viande]
½ N//n : [faible sensibilité au stress et
très bonne viande]
¼ n//n : [forte sensibilité au stress et
mauvaise viande]
Le premier croisement nous permet d’obtenir 100% du phénotype recherché contre 50%
pour le deuxième.
C’est donc le premier croisement (N//N X n//n) qui permet d’obtenir le maximum de
phénotype peu sensible au stress et produisant de la très bonne viande.
Partie 2 : Type 1 forme QCM : Parmi les différentes propositions, choisir LA réponse qui vous paraît
exacte :
1. La méiose est une double division :
o
a) qui est toujours suivie d’une interphase
o
b) qui rétablit la diploïdie
o
c) qui intervient juste après la fécondation
o
d) qui est constituée de 8 phases
2.Les gamètes issus de la méiose sont à :
o
a) 2n chromosomes à 1 chromatide
o
b) 46 molécules d’ADN
o
c) n chromosomes à 2 chromatides
o
d) 23 molécules d’ADN
3. Un crossing over est un échange :
o
a) est un phénomène obligatoire
o
b) entre 2 chromosomes homologues
o
c) sans effet sur la diversité des gamètes
o
d) entre 2 chromatides du même
chromosome
4. Le brassage interchromosomique
o
a) permet d’obtenir des cellules haploïdes génétiquement différentes
o
b) a lieu lors de la deuxième division méiotique
o
c ) précède le brassage intrachromosomique
o
d) correspond à la disjonction aléatoire des chromatides
5. Soient 2 gènes A et B, l’étude d’un croisement entre un individu double homozygote récessif et un
individu hétérozygote donnera :
o
a) toujours 2 phénotypes que les gènes soient liés ou indépendants
o
b) 4 phénotypes en quantité équiprobable si les gènes sont liés
o
c) une génération homogène
o
d) 4 phénotypes en quantité équiprobable si les gènes sont indépendants
6.Le brassage intrachromosomique a lieu en :
o
a) prophase de première division méiotique
o
b) anaphase de deuxième division méiotique ou
o
c) anaphase de première division méiotique
o
d) métaphase de première division méiotique
-
Téléchargement
Explore flashcards