Session 1 - M. Bauwens

publicité
BIOSCAN : outil informatique d’aide à la gestion des indicateurs de
qualité en hémodialyse.
M. Bauwens, F. Plasse, S. Belmouaz
Service de néphrologie-hémodialyse-transplantation rénale
CHU Poitiers
INTRODUCTION
Dans le centre lourd de dialyse du CHU de Poitiers, nous avons eu l’opportunité, en collaboration
avec le service R&D de Gambro Industries, de tester un logiciel nommé BIOSCAN dont le but est
d’accéder rapidement à une masse de données concernant aussi bien les séances de dialyse que les
résultats biologiques du patient afin d’adapter le traitement aux indicateurs de qualité.
MATERIEL ET METHODES
Notre unité comporte 19 postes de dialyse et 3 postes de repli fonctionnant 6 jours sur 7 avec 3
séances par jour.
En 2012 nous avons réalisé un peu plus de 17000 séances de dialyse avec une file active de 106
patients au 31 décembre 2012.
La modalité de dialyse dans l’unité est l’hémodialyse conventionnelle. Le parc de générateur est
homogène fait d’AK 200 S Ultra.
L’informatisation repose sur HEMADIALYSE avec, sur chaque générateur, une Hémabox.
Le logiciel en développement Bioscan est connecté depuis mars 2011 et subit régulièrement des
modifications afin de répondre aux exigences des utilisateurs. Il extrait chaque semaine à partir de
la base de données Hémadialyse les données de la séance issues du générateur ainsi que les données
de la surveillance standard clinique et biologique du patient. L’ensemble de ces données est ensuite
trié et classé grâce à un système expert afin de pouvoir être analysé dans les chapitres correspondant
aux indicateurs de qualité choisis.
RESULTATS
Ainsi nous avons choisi de réaliser un classement de la population du centre en fonction de la
position de la donnée dans la cible recommandée ou un peu en dehors ou encore franchement en
dehors, selon un code numérique (1, 2, 3) et couleur (vert, orange, rouge). Le paramétrage de la
cible est ajusté par l’utilisateur.
Les données recueillies portent sur une période de 6 mois avec possibilité pour l’utilisateur, de
modifier cette période de 6 mois sur un temps plus court ou plus long afin de juger de la stabilité du
patient dans une cible choisie. L’absence de recueil de données patient depuis plus d’un mois exclu
le sujet de l’analyse.
Les données correspondant au fonctionnement de l’abord vasculaire, à la dose de dialyse, au
métabolisme phosphocalcique, à l’anémie, à la pression artérielle, à la nutrition, aux kaliémies pré
dialytiques et à la qualité du respect de la prescription de la dialyse, sont traitées dans différents
chapitres du logiciel, permettant un analyse globale de la population tout en ayant un accès
instantané aux données individuelles.
Il offre également la possibilité d’identifier rapidement les patients présentant une situation à risque
par rapport aux indicateurs de qualité retenus, et d’évaluer les effets d’un nouveau traitement
administré à un sous groupe de patients.
CONCLUSION
L’installation de ce logiciel est facile lorsque les générateurs de l’unité sont connectés à
Hémadialyse via l’Hémabox et que les données biologiques sont intégralement collectées dans
Hémadialyse.
L’appropriation du logiciel par les utilisateurs médecins est simple et permet à l’occasion des staffs
médico-infirmiers, une prise en charge optimale des malades en impliquant l’ensemble des acteurs
ce qui nous a permis de renforcer l’utilisation des outils de recueil des informations par l’ensemble
de l’équipe.
Téléchargement
Explore flashcards