nouvelle édition du magazine [email protected]

publicité
[email protected]
Magazine n°7
Janv Fev Mars 2015
Edito
Pour notre premier numéro de 2015, nous ne voulions pas passer sous silence cet
événement qui a marqué ce début d’année, le 7 janvier : l’attentat contre le journal
Charlie Hebdo.
Nous nous associons à la douleur des familles et des proches des victimes.
Nous ne sommes que le petit magazine d’un centre de dialyse. Et pourtant, nous publions
sans restrictions car nous avons la liberté d’expression, ce concept tout simple, et
pourtant tellement important.
Le propos n’est pas de juger le contenu de Charlie Hebdo. On peut l’aimer ou pas, le
trouver outrancier, blasphématoire, ou ce que l’on veut. C’est aussi cela la liberté
d’expression. On peut le critiquer, comme n’importe quel journal, comme [email protected],
mais certainement pas l’assassiner.
D’ailleurs, la population l’a bien compris. La grande manifestation du 11 janvier à travers le
monde fut l’une des plus grandes jamais organisées (7,5 millions de personnes dans les
rues en France).
Et le journal continue de paraitre. Avec même un tirage record, la semaine suivant
l’attaque.
Pour toutes ces raisons, la rédaction de [email protected] l’affirme également :
« Nous sommes Charlie »
Patrick, rédacteur du mois
Sommaire
Le Toucher-Massage
4-6
La Tension Artérielle
7
Une petite information
8-9
Un peu d’environnement …
10-11
Le Capim Dourado
12
Diététique
13
Les News du CHPM
14-15
A Lire
16
La Dialyse de jour en jour
17
Raphaëlle, AS
Le Toucher
- Massage
ALLEZ, AU DODO
!
Pensez-vous que les massages pourraient soulager votre douleur ? Eh bien vous seriez bien étonner, la
réponse est…….OUI
C’est pourquoi je suis partie 2 jours au CHPG, pour une formation sur le toucher-massage.
Pour plus de détails, lisez cet article si apaisant et relaxant.
Qu’est-ce que le Toucher-Massage ?
Le « toucher-massage » est « un art » qui se définit
Grâce à des gestes simples et naturels, le
avant tout comme une intention bienveillante. Il
Toucher-massage offre aux soignants la
prend forme grâce au toucher et à l’enchaînement
possibilité d’améliorer la qualité de leurs
de gestes sur tout ou une partie du corps. Il permet
soins et de leurs relations avec les soignés.
de détendre, relaxer, mettre en forme, rassurer,
Cette démarche est davantage « attitude »
communiquer ou simplement procurer du bien être
que technique, humaine que mécanique, elle
: agréable à recevoir, il l’est également à pratiquer.
fait appel aux qualités d’empathie et de
bienveillance, que nous souhaiterions tous
Ce sont des gestes simples et naturels dispensés
pouvoir exprimer et vivre au quotidien.
dans le plus grand respect de la personne.
Ils calment, mettent en confiance dans un
environnement qui peut parfois paraître inquiétant,
stressant, et cet accompagnement rassure aussi les
accompagnants.
4
Le Toucher - Massage
ALLEZ, AU DODO !
Où ?
Le toucher massage peut se pratiquer dans n’importe quel service ainsi qu’à domicile.
Pourquoi ?
Il accompagne et procure une relation d’aide lors de la prise en charge de la douleur, en
complément des traitements antalgiques, et d’accompagnement.
Notre équipe du CLUD sera très attentive aux effets bénéfiques du Toucher-massage.
Le Toucher-Massage potentialise l’effet des antalgiques.
Plus nous allons masser dans la douceur provoquant la sécrétion d’hormones du bien-être (la
sérotonine d’endorphine, d’ocytocine, hormones reconnues pour leurs propriétés apaisantes et
euphorisantes) plus le corps se mettra en état de détente.
Le Toucher Massage est aussi préventif.
Par exemple : Avant une intervention pour des patients angoissés, pour des patients douloureux,
douleurs chroniques, post opératoires …
Pour qui ?
Cette prise en charge est proposée aux patients et n’est réalisée qu’avec son accord. Elle se
conçoit le plus souvent en complément des traitements standards.
Par contre, elle ne peut pas être réalisée chez les patients ayant un syndrome inflammatoire,
infectieux ou circulatoire.
5
Le Toucher
Massage
ALLEZ, AU DODO !
Comment ?
Différents types de Toucher-Massage :
Toucher-Massage des mains
Pour une détente rapide, calme, apaise
Pour favoriser le sommeil
Toucher-Massage du visage et de la tête
Détente générale – relaxation
Peut calmer certains maux de tête
Contre anxiété avant le bloc
Toucher-Massage du dos
Se pratique allongé ou assis au bord du lit ou dans un
fauteuil
Détente et grand confort pour des patients alités depuis
quelques jours
Toucher-Massage du ventre
Relaxation profonde
Stimule le transit intestinal
Toucher-Massage des pieds
Relaxation générale
Réchauffement des membres inférieurs et du
corps en général
Détente et grand confort pour des patients
alités depuis quelques jours
Des ateliers d'initiation et de sensibilisation réguliers seront proposés aux soignants de manière à ce que
ces techniques soient mises en pratique au quotidien pendant les soins.
6
Céline, IDE
La tension artérielle
et
le poids sec
En dialyse, votre tension peut être trop basse. On parle alors d’hypotension
(tension inférieure à 10). Elle peut être également trop élevée, ce qui est le plus souvent le
cas. On parle alors d’hypertension (tension supérieure à 15). L’hypertension peut être
provoquée par la trop grande consommation de sel et peut provoquer des lésions au cœur et
aux vaisseaux sanguins. Il existe des médicaments (dits hypotenseurs) qui peuvent diminuer
la tension artérielle. La mise au point exacte de votre poids sec intervient également dans le
niveau de votre tension artérielle.
Elle est prise toutes Les heures pendant la dialyse, n’hésitez pas à la demander.
L’hypotension reste une complication fréquente durant un traitement de dialyse. Ces épisodes
d’hypotension durant la dialyse peuvent provoquer des effets secondaires très pénibles pour
les patients (nausées, vomissements et malaises).
Un poids sec trop bas ou une importante prise de poids (beaucoup d’eau à retirer) expose à
des chutes de tension pendant la séance de dialyse, des crampes, une augmentation de la
sensation de soif.
Que font les infirmiers (ères) en cas de chute de tension ?
 Stop de la perte de poids
 Tête en bas, pieds en l’air
 Perfusion
 Contrôle de la tension
Toute l’équipe vous entoure dans ce moment difficile.
Conseil : ne vous levez pas trop rapidement en fin de dialyse car là aussi vous risquez de chuter
votre tension
7
Angelina, IDE
Une petite in-formation sur la fistule
Au début du mois d’octobre, Audrey et moi sommes parties en formation à Marseille. Le thème des 3
jours : Les abords vasculaires !
Voilà donc un article pour vous donner des informations pour prendre soin de votre fistule !
Tout d’abord il faut savoir que sans abord vasculaire on ne peut pas dialyser !
Les équipes de dialyse privilégient la fistule artério-veineuse (mise en communication d’une artère et
d’une veine) car elle donne une meilleure espérance de vie.
Pour savoir si votre fistule fonctionne il suffit de poser vos doigts sur l’anastomose (là ou l’artère a été
raccordée à la veine) ; il y a sûrement une cicatrice qui vous indiquera l’endroit où cela a été fait.
Vous devez sentir une vibration (c’est ce que l’on appelle le thrill) et c’est le signe que votre fistule
fonctionne ; et c’est tant mieux !!!
Afin de préserver votre fistule, voici quelques précautions à prendre :
 Ne plus se servir du bras de la fistule pour la prise de la Tension Artérielle.
 Ne pas autoriser la réalisation de prise de sang ou d’injection sur le bras de la fistule en dehors
des séances de dialyse ou en cas d’urgence vitale.
 Eviter de dormir sur la fistule.
8
Angelina, IDE
Une petite in-formation sur la fistule
 Eviter de porter des vêtements trop serrés, des bracelets ou une montre au niveau de la fistule.
 Eviter de porter des charges lourdes avec le bras de la fistule.
 Protéger la fistule lors d’activités telles que jardinage, bricolage, ainsi que lors de l’exposition
au soleil.
 Prendre une douche une fois par jour avec un savon surgras.
 Se laver les mains et le bras avec un savon antiseptique avant la séance.
 Après la séance garder les pansements 6 à 8 heures et les enlever au moment de la douche.
 Eviter de se gratter la peau autour de la fistule et appliquer une crème hydratante.
Prenez bien soin de vos fistules !!
9
Patrick, Patient
Un peu d’environnement
Je voudrais attirer votre attention sur une catastrophe écologique, dont on se doutait un peu, qui a été
mise à jour dans une étude du journal scientifique Ecology Letters.
L’Europe a perdu 421 millions d’oiseaux en 30 ans.
Cette étude porte sur 144 espèces d’oiseaux de 25 pays européens.
Cette hécatombe pourrait se résumer en un seul mot, concernant le responsable : nous (c’est évident,
mais c’est quand même un peu plus complexe que ça et demande un peu de développement).
La pollution urbaine est une cause sérieuse. Les oiseaux sont encore plus sensibles que nous aux particules
émies par les moteurs diesel. Le moineau domestique qui peuplait nos villes a vu son nombre d’individus
chuter de 90%. A l’inverse, le pigeon et la tourterelle sont plus adaptatifs des conditions de vie en ville.
Mais la ville n’est pas la première responsable. L’agriculture moderne et intensive a modifié la
topographie des lieux de nidification, supprimant les bocages, les haies, les talus où les oiseaux trouvaient
refuge (la perdrix des champs, l’alouette grise et l’étourneau ont subi les mêmes pertes que les
moineaux).
10
Patrick, Patient
Un peu d’environnement
La disparition des zones humides qu’on assèche et qu’on bétonne pour devenir des zones constructibles fait
aussi reculer le territoire des oiseaux.
Sur les littoraux, la mouette et le cormoran régressent fortement au profit du goéland, beaucoup plus
résistant et adaptatif (notamment à la très toxique algue verte).
Il y a des causes plus insidieuses aussi : les pesticides et les cultures génétiquement modifiées brisent la
chaine alimentaire (pas de pucerons sur les cultures, donc moins d’insectes prédateurs, donc moins
d’oiseaux qui ne trouvent plus assez de nourriture).
De même, des espèces régressent car interconnectées : moins d’hirondelles signifie moins de martinets car
ces derniers (qui ne se posent jamais au sol) nichent dans les nids d’hirondelles. De même, la disparition des
rousseroles signifie la disparition de leur « squatter » de nid, le coucou gris.
Terminons par une note d’espoir : régression ne veut pas dire extinction, tout n’est pas perdu pour les
oiseaux. Et la sauvegarde viendra de nous, car nous saturons également, à force, des conditions de vie
polluantes que nous nous imposons. Nous commençons petit à petit à en prendre conscience et ça
bénéficiera également à la faune et la flore de notre planète.
Et la prochaine fois que vous verrez un oiseau, regardez le et réjouissez vous.
11
Angeline, IDEC
Le CAPIM DOURADO …
Le capim dourado est une plante extraordinaire ! Elle est appelée « plante d’or »
ou « or
végétal ».
Elle provient du Brésil où les indiens la cultivent en grand secret. De la récolte à la vente, ce
végétal est protégé par une législation stricte, rendant impossible sa commercialisation autre que
par les indiens.
C’est une plante naturellement dorée du Jalapao (région du Brésil).
Les indiens la travaille artistiquement de mille et une façons : boucles d’oreilles, panier, serre-tête,
bracelets…. La plante brille au soleil et fait resplendir sa douce couleur chaude !
Pour en savoir plus, n’hésitez pas à vous connecter sur www.casapim.com ou
www.facebook.com/casacapim !
La plante lors de sa cueillette.
La plante travaillée et tressée
12
Anne, Diététicienne
DIETETIQUE
Fruits et légumes du mois de mars
Légumes
Carotte. (Si vous la consommer cuite elle est moins riche en potassium)
Céleri
Chou blanc
Chou frisé
Chou rouge
Chou-rave
Endive
Oignon
Petit oignon blanc
Poireau
Salsifis
Fruits
Ananas
Avocat
Banane
Citron
Datte
Fruit de la passion
Kiwi
Mandarine
Mangue
Orange sanguine
Pamplemousse
Papaye
Pomme
En rouge : les aliments riches en potassium à éviter ou limiter
En vert : les aliments moins riches en potassium
Lorsque les légumes sont cuits à l’eau, leur teneur en potassium diminue.
13
LES NEWS DU CHPM
Le CLUD (Comité de Lutte contre la Douleur) du CHPM étudie depuis le 16 février 2015 les bienfaits des
massages des mains et de l’aromathérapie.
Une étude est menée durant un mois, auprès d’une vingtaine de patients sélectionnés, pour évaluer
l’efficacité d’un massage des mains avec des huiles essentielles sur l’anxiété, la dépression et la douleur
des patients hémodialysés chroniques.
Les massages sont pratiqués durant une dizaine de minutes par des infirmières et des aides-soignants
formées au massage des mains.
L’huile de massage est préparée par la pharmacie à usage interne, elle est composée avec de l’huile
essentielle de type Petit Bigaradier dans un vecteur d’huile de Macadamia.
L’étude permettra aussi d’évaluer le niveau de satisfaction des soignants qui participent à l’étude, et la
réponse positive qu’ils peuvent apporter aux patients douleureux et anxieux grâce aux massages et aux
huiles essentielles.
Les premières semaines de massage ont déjà remporté un grand succès auprès des patients qui décrivent
un vrai moment de bien-être et un réel soulagement. La relation particulière développée avec le soignant
est aussi pour eux une source de bonheur et joie.
14
LES NEWS DU CHPM
Les résultats de l’étude seront présentés dans l’année 2015 au CLUD.
Mais l’expérience ne s’arrête pas là…..
Le CHPM formera cette année 4 nouveaux soignants au toucher/massage et mettra en place pour tous les
patients le souhaitant une séance d’une quinzaine de minutes dédiées à leur bien-être physique grâce aux
massages.
Bienvenue au CHPM à
Fiona nouvelle Infirmière
et
Icrame,
nouvelle AS
Nous souhaitons à
Lucie
tous nos vœux de réussite
autant personnellement que
professionnellement pour cette
nouvelle année 2015
15
Céline, IDE
A LIRE
Yvanie Caillé et Frank Martinez publient aux Editions Cherche Midi un
livre intitulé « D’autres reins que les miens, patients et médecins
racontent l’aventure de la dialyse et de la greffe »
Il s’agit d’un livre passionnant. Il met à la disposition des lecteurs
l’histoire mêlée des deux traitements de suppléance de l’insuffisance
rénale terminale, la dialyse et la transplantation.
Ce livre donne la parole à plusieurs acteurs de l’aventure de
l’insuffisance rénale terminale, Gabriel Richet, Claude Jacobs, Henri
Kreis, Jeannine Bedrossian, François Berthoux, Paul Jungers, Régis
Volle…
Au fil des pages les débuts de la dialyse sont retracés. Gabriel Richet raconte les débuts de la dialyse à
Necker dans le service de Jean Hamburger, avec l’épisode d’une femme atteinte d’insuffisance rénale aigue
suite à une infection du post-partum qui subit en 1951 une dialyse intestinale pendant une semaine avant
que ses reins récupèrent. En 1960 survient la rupture, au premier congrès de Néphrologie à Evian où
l’américain Belding Scribner présente les premiers malades traités par hémodialyse chronique. Mais
comme le raconte Régis Volle, la majorité des néphrologues de l’époque ne réalisent pas la portée de
l’évènement. Les néphrologues ne croient pas à l’avenir de la dialyse chronique, en raison des contraintes
d’organisation, de coût, et de la complexité du traitement. Pourtant certains centres de dialyse chronique
démarrent dès 1961 comme celui de Jules Traeger à Lyon. Le drame est qu’il n’y a pas de place pour tout le
monde. Les malades sont sélectionnés par un comité appelé « tribunal des dieux ». Régis Volle raconte sa
mise en hémodialyse par le Dr Guy Laurent dans le service du Pr Traeger, alors que son dossier avait
initialement été refusé par le comité. Claude Jacobs raconte les débuts de la dialyse chronique à Paris et les
réticences des néphrologues parisiens à voir cette activité se développer à l’Assistance Publique. Paul
Jungers raconte la réunion du 16 novembre 1966 en France, le premier colloque de santé publique de
l’INSERM, qui est consacré à la dialyse et où pour la première fois, il est décidé de prendre en charge 1250
nouveaux dialysés chaque année alors que seule une centaine de patients sont traités jusque-là…Aux USA,
les choses avancent lentement aussi.
Un très beau livre sur l’histoire globale de la néphrologie, dialyse et transplantation réunies, un livre à
mettre entre toutes les mains…
Philippe Brunet « D’autres reins que les miens » Yvanie Caillé et Dr Frank Martinez
Editions du Cherche Midi Sortie en librairie le 29 janvier 2015 Prix public 19 euros
16
Le
Le carnaval se compose de défilés
carnaval de Nice est le plus
grand carnaval de France, il dure
de
chars,
deux semaines, et est un symbole
cavalcades. Ainsi que des célèbres
fort de la Ville.
batailles de fleurs (la première
mascarades
et
date de 1876). Chaque char fleuri
Le mot « carnaval » a deux origines
nécessite entre 40 et 50 heures de
distinctes
catholique,
travail et plus de 100000 fleurs
signifiant la période où l’on festoie
sont lancées au public (issues de la
une
production locale environnante).
:
l’une
dernière
quarante
jours
fois
du
avant
Carême
les
à
Pâques; l’autre païenne, relatif aux
Le thème de cette année est la
barques sur lesquelles Dionysos,
musique, symbolisé par le « Roi de
dieu venu de la mer, pénétrait dans
la Musique ». et est animé par
les îles grecques. Le carnaval est
plus
ritualisé en hiver pour faire revenir
danseurs venus du monde entier.
de
1000
musiciens
le printemps.
Anniversaire
En Janvier
M. ALBERTINI, 17/01
Mme FANION, 03/01
Mme LEIBUNDGUTH,
25/01
Mme RIBAGA, 17/01
M. SAPONJA Michel
Equipe de rédaction
Céline Pinlong
Patrick Joret
Raphaëlle Bartoletti
Angeline Pena-Prado
Hommage
En Février
M. ASPLANATO, 29/02
M. BAUDET, 25/02
M. CAPPELAERE, 23/02
Mme RAMIREZ, 13/02
Mme RAIMONDI
Mme BRACCO
Mme BURGONI
M. ASPLANATO
M. ZANNINI
M DISPERATI
Angelina Audibert
Anne Diaz Ruzafa
Sandy Dorson
Vous pouvez retrouver votre journal sur
http://www.vitalia-chpm.com/fr/actualites/
17
et
Téléchargement