La Bibliothèque de M. Linden 4e1

publicité
La bibliothÈque
de m. linden
d'après Les Mystères de Harris Burdick de Chris Van Allsburg (1984)
Écrit par
Matt, Chloé,
Audrey, Pauline,
Benjamin et Alicia
© 1984, Chris Van Allsurg
Elle s'appelait Léa Ivanovic. Âgée de seize ans, elle était d'origine croate. Elle
vivait dans une famille d'accueil car ses parents n'avaient pas de quoi la nourrir, la loger.
Elle n'avait que peu confiance en elle. Par contre, Léa aimait lire et adorait la nature.
Personne n'était vraiment ami avec elle, elle était rejetée par tout le monde. Chaque fois
qu'elle avait trouvé une amie, celle-ci déménageait. Tout le monde se moquait de Léa car
elle était seule. Dans sa famille d'accueil, son père adoptif était veuf. Elle vivait dans une
grande maison isolée dans la montagne et allait souvent se promener dans la forêt pour y
cueillir des plantes et des fleurs. Elle aimait beaucoup se rendre en ville, à la bibliothèque
pour emprunter des livres ...
Un jour, elle s'arrêta devant une vitrine : c'était une nouvelle bibliothèque. Dans cette
bibliothèque, elle aperçut de nombreux livres comme elle les aimaient. Elle décida d'entrer
pour les voir de plus près. Elle découvrit le propriétaire : M. Linden était un homme grand et
plutôt maigre. Il avait l'air âgé, il devait avoir au moins quatre-vingt ans. Il semblait froid et
très mystérieux.
Elle alla regarder plusieurs livres mais aucun ne lui plaisait. Elle alla demander
conseil à M. Linden qui l'amena dans une pièce bien sombre. À cet endroit, il y avait
beaucoup de livres, tous assez abimés. Ils semblaient très intéressants car ils étaient vieux et
qu'elle adorait ce genre de livres. Elle en choisit un. Ce livre devait être très vieux car il était
plutôt endommagé et avait une odeur qu'elle n'avait jamais sentie ou qu'elle n'avait pas
l'habitude de sentir. Au moment de l'emprunter, M. Linden lui dit d'une façon qu'elle trouva
étrange, qu'elle ne devait pas laisser le livre ouvert à la lumière car il pourrait lui faire du
mal.
Mais Léa ne croyait pas à ce genre d'histoires. En sortant de la bibliothèque, il faisait
presque nuit donc Léa se dépêcha, le livre à la main. Elle était impatiente de le lire mais elle
se sentait quand même vaguement inquiète après ce que le bibliothécaire lui avait dit.
Arrivée chez elle, elle constata qu'elle était seule et se précipita dans sa chambre où elle
s'enferma. Elle s'installa sur le lit et ouvrit le livre à la première page.
C'est alors qu'elle vit des feuilles et des pétales, des pétales de couleurs : rose, rouge
et blanche. Elle les sentit et les enleva. Elle pensa que celui qui avait emprunté le livre
avant elle, avait dû le lire dehors. Elle le referma et le reposa sur sa table de nuit, à côté de
sa lampe. Elle partit boire dans la cuisine et revint quelques minutes plus tard. Elle prit le
livre et le regarda bizarrement. Puis, Léa haussa les épaules et commença à le lire. Un peu
plus tard , elle s’endormit, le livre ouvert à la lumière. Au cours de cette nuit-là, elle fit
beaucoup de cauchemars. Léa voyait les feuilles lui monter jusqu'au cou : elle se sentait
mourir ! Elle se réveilla en sursaut et vit les feuilles qui grimpaient et entouraient vraiment
son cou. Elle cria et essaya de les enlever. Mais elle n'y arriva pas, les feuilles la serraient
trop. Il y en avait de plus en plus qui sortaient du livre, de façon inexplicable.
Plus tard, son père adoptif fut de retour et entra dans la chambre. Il la vit au bord de
l’étouffement. Il se jeta sur elle, mais il était trop tard. M. Linden avait pourtant prévenu Léa
pour le livre.
Les feuilles avaient-elles vraiment existé ? On n'en sut jamais rien.
Téléchargement
Explore flashcards