Mi6 Les Hormones Hypophysaires MERCIER

publicité
Mi6 Les Hormones Hypophysaires MERCIER
Le 08/03/11
Groupe 30
Diane, Yannis et Yohann dit le Surfeur d'Argent ...
NDLR : Le poly est plutôt complet pour la partie traitée.
Page 1, diapo2 > I:2
I:1 et I:2 Rappels (t'as réussi ta péhun, donc t'es une machine)
I:3 à II:1 Cf. Poly
II:2
Le lieu de sécrétion des hormones n'est pas vraiment important à connaitre, le plus important à
savoir est le mode de sécrétion:
pulsatile; GnRH (si perte de la pulsatilité de la sécrétion, il y a des cycles anovulatoires chez la
femme)
circadien; Cortisol Releasing Factor (maximal le matin et minimal en fin d'après midi)
II:3 (pas vraiment utile, croyez moi :) )
PIF est un facteur inhibiteur
II:4
Retenir les cinq types cellulaires de l'adénohypophyse.
III:1
La GH a un role métabolique important et pas seulement sur le développement post-natal.
Des troubles dans la sécrétion de GH provoque des anomalies métaboliques importantes. Par
exemple, une augmentation de la sécrétion de GH peut provoquer ou décompenser un diabète.
GH = hormone somatotrope.
NB: Mr MERCIER a précisé qu'il n'est pas essentiel de retenir la structure des hormones (et c'est
pas plus mal).
Pour la thérapie à l'hormone de croissance, l'on prélevé cette GH sur des hypophyses de
cadavres, ce qui a conduit à la transmission de la protéine prion et au scandale de la maladie de
Creutzfeld Jacob. Maintenant, la thérapie par hormone de croissance se fait à partir d'une
hormone recombinante artificielle.
Mr. Mercier a souligné que la GH est une hormone utilisée dans le dopage sportif et que l'on
trouve facilement sur internet (www.superhormones.com > 120 comprimés pour seulement
29,00euros !). Mais il tient aussi a préciser qu'il reste sur le marché de la GH extraite
d'hypophyse de cadavres et donc potentiellement vectrice de la maladie de C.J (franchement
moi je pense que ca vaut quand même le coup de prendre le risque).
Lors du dopage à l'hormone de croissance chez l'adulte, on observe en plus de l'amélioration
des performances physiques, une modification de la morphologie osseuse avec élargissement
des os (visible au niveau de la machoire notamment).
Le taux de GH n'est pas une valeur significative en médecine, l'on utilise plutôt des tests de
stimulation pour observer la réponse en GH.
Exemple de test de stimulation: Exercice physique intense avec mesure du taux de GH avant et
après le test d'effort, puis évaluation du DELTA GH. Ce test est obligatoire avant toute
prescription de GH recombinante.
Il y a prescription de GH si l'on observe une anomalie dans la réponse après stimulation. Une
des indications a ce test est une cassure dans la courbe de croissance d'un enfant.
III:2 rien de plus à rajouter.
III:3
Pendant un exercice physique, le taux de GH d'un sujet entrainé est supérieur au taux de GH
d'un sujet sédentaire. On observe donc une meilleure réponse en GH mais avec un taux de base
identique (tandis que chez le sujet dopé dit "A. ter Schiphorst" le taux de base sera lui bien plus
élevé). Il est a noté que l'hormone de croissante recombinante est indifferenciable de la GH
naturelle car elle ne possède pas de "tagg" (ou marquage pour le groupe N1:) ).
IV:1 diapo a bien connaitre (il en fallait bien une!)
Les effets de la GH sont différents en fonction des différents ages de la vie.
Il est a noter que les effets de l'hormone de croissance sur les os sont différents de ceux des
hormones thyroïdiennes qui elles stimulent la croissance osseuse et surtout la maturation
osseuse ce qui conduit in fine à un blocage de la croissance chez le sujet.
IV:2 Actions directe de la GH
Sur les protides; puissant anabolisant musculaire et de tous les organes.
L’azote est un bon reflet du métabolisme protidique.
IV : 3
Pour les lipides ; effet lipolytique ( dans un second temps, par dégradations des triglycérides )
IV : 4 Schémaaaaaaaaaaaaaaaaaa
V:1
Glucides ; effet hyperglycémiant, possibilité de décompensation de diabète.
Métabolisme minéral ; Bilan Calcium positif et rétention de Phosphate (deux effets décalés dans
le temps).
V : 2 Action hépatique
Action indirecte de la GH via le Foie.
V:3
IGF 2 > OSEF !!! (On s’en fou  )
IGF 1 > Sécrétion liée à la sécrétion de GH.
Si dans un bilan, la GH est « normale » et IGF1 augmenté >> DOPAGE !
VI : 3
Lypothyroidie> diminution de T3 circulant
Lors du froid, les h. tyroidiennes sont des activateurs du métabolisme et de la thermogénèse.
VII : 1 ACTH
Si prise de Corticoides au long court, feed back négatif sur ACTH et atrophie des glandes
surrénales.
Si dopage puis arret des corticoides > insuffisance rénale.
Traitement ; important de donner le Cortisol le matin car il y a déjà un feed back du au cortisol.
Structure : OSEF !
VII : 4
Patho ; hypocorticisme ; augmentation d’ACTH et hyperpigmentation des téguments.
VIII : 1
Tumeur à prolactine chez l’homme > croissance mammaire.
VIII : 2
Pendant la grossesse, la prolactine n’agit pas seule (il y a une action combinée des Hormones en
jeu)
VIII : 3
L’ADH a des effets vasoconstricteurs à fortes doses.
VIII : 4
NB ; la bière stimule la diurèse en bloquant l’ADH : « Tu bois ; tu pisses ! » dixit Cristol, 1973.
IX : 2
Patho ; Diabète insipide = les urines ne sont pas assez sucrées (importance du gouter dans le
diagnostic).
Diabète Insipide haut ; ttt = donner de l’ADH
D.I.Néphro ; absence de récepteurs, donc pas de ttt.
I
Téléchargement
Explore flashcards