guide-roses

advertisement
plantation et taille
PLANTATION ET ENTRETIEN
Période de plantation :
Rosiers à racines nues : du 15 octobre au 15 avril.
Rosiers en conteneur : toute l’année hors canicule et gel.
NB : Si vous replantez des rosiers à un endroit où il y en a déjà eu, changer la terre sur 60 cm en
tous sens (le rosier libère des toxines qui empoisonnent le suivant).
Exposition :
Le rosier se plante généralement au soleil mais certaines variétés supportent la mi-ombre
(3 à 4 h de soleil / jour)
Préparation :
1. Préparer avant la plantation le trou sur 50 cm de profondeur et 40 cm de côté. Un terrain
souple et aéré favorise l’enracinement et la pousse.
2. Déposer un peu de fumier ou d’engrais adapté et recouvrir de terre pour éviter le contact
direct avec les racines.
3. Tremper les racines dans une barbotine (mélange de terre avec beaucoup d’eau) pour
favoriser la reprise.
4. Placer le rosier dans le trou et étaler les racines sans les recourber. Planter le rosier,
le point de greffe au-dessus du niveau du sol. Tasser la terre et arroser copieusement
(10 litres par plante).
5. En cas de grand froid, butter le rosier au 2/3 avec de la terre pour le protéger du gel et mettre
un paillis de type feuilles mortes (à supprimer au printemps).
NB : Planter les rosiers grimpants à 10 cm de leur support et les lianes à 40 cm.
Entretien :
Les rosiers sont des plantes demandant relativement peu d’entretien si on leur apporte un tant
soit peu d’attention. La condition : bien les nourrir et cela chaque année.
1. Enrichir la terre au moment de la plantation.
2. Au printemps, faites un apport d’engrais complet augmenté de magnésie dont les rosiers sont
très gourmands ainsi que des oligo-éléments. Cet engrais sera incorporé au sol par un léger
griffage du sol.
3. À l’automne, il est recommandé de leur mettre en surface une couche de fumier bien
décomposé. Cette couche protégera vos rosiers du froid, leur apportera des éléments vitaux,
ameublira votre sol et leur donnera santé et vigueur pour toute la saison suivante.
NB : Concernant l’arrosage, les rosiers sont résistants au sec mais il est important de les arroser
copieusement en période estivale pour favoriser les floraisons. En conteneur un arrosage
quotidien est conseillé en période de forte chaleur.
Traitement en cas de maladies :
En cas de maladie il est conseillé de traiter 2 fois par mois au début de la végétation (avril / mai)
puis une fois par mois. Le produit doit être pulvérisé sur l’ensemble de la plante, sachant que la
plante est plus sensible au printemps et à l’automne.
La pulvérisation s’effectue sur les feuilles de bas en haut sans oublier le dessous, là où la maladie
arrive en priorité. On peut rajouter un mouillant (savon noir liquide) qui permet au produit d’être
mieux dispersé et de bien coller aux feuilles en cas de pluie.
la taille
La taille du rosier agit sur la production de fleurs, la forme, la vigueur des rameaux et
permet de rajeunir votre arbuste.
On peut rappeler deux principes généraux :
1. L a taille courte retarde la floraison, mais favorise le développement des branches et des roses.
2. L a taille longue avance l’époque de floraison, augmente le nombre de roses, mais réduit
légèrement la remontée de fleurs.
La taille courte d’hiver (fin novembre-fin février) :
Sélectionnez des rameaux vigoureux et bien répartis et taillez les branches à 20-30 cm. Coupez
au dessus de bourgeons situés vers l’extérieur.
À effectuer sur les rosiers remontants de dimension moyenne (80 à 120 cm).
La taille longue d’hiver
Il s’agit de nettoyer votre massif en taillant à 80-100 cm du point de greffe et en dégageant le
centre pour éviter que trop de branches ne s’entrecroisent.
La taille longue après floraison
Les rosiers non remontants seront taillés avec une taille longue après la floraison,
en supprimant les tiges fatiguées et en coupant les jeunes rameaux à moitié pour les ramifier.
Pour les grimpants, il s’agira davantage d’un nettoyage.
NB : Les rosiers grimpants remontants seront taillés sévèrement la première année pour la mise
en forme.
Les années suivantes, supprimer (au ras du collet) les vieilles branches ayant peu fleuries et
conserver une ou deux jeunes branches de l’année. Tailler à un œil toutes les ramifications et
palisser le rosier.
bien choisir
son rosier
le calendrier du rosiériste
Octobre NovembreDécembre Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
1 15 31 1 15 30 1 15 31 1 15 31 1 15 28 1 15 31 1 15 30 1 15 31 1 15 30 1 15 31 1 15 31 1 15 30
Préparation Préparation du terrain
Fumure
D’automne sur plantation de l’année précédente
De printemps (engrais)
Nettoyage D’automne sur plantation de l’année précédente
Plantation
Hors période de gel
Conteneur
Traitement
Taille
Tous les 15 jours / 3 semaines si nécessaire e saison tous les
Juste avant le départ
de végétation
Arrosage
Régulier en fonction des besoins
Entretien
Désherbage, palissage, coupes fleurs fanées
Période de végétation et de floraison
QU’EST-CE QU’UN ROSIER
REMONTANT ?
À ne pas confondre avec un rosier grimpant qui pousse en hauteur, un rosier
remontant est un rosier qui fleurit plusieurs fois par an, de la fin du printemps
jusqu’aux premières gelées.
Un rosier non remontant fleurit une fois en avril-mai et de façon abondante.
Le choix d’un rosier est un plaisir qui
dépend avant tout de vos envies mais qui
nécessite quelques connaissances pour en
profiter idéalement.
Chaque famille possède ses caractéristiques,
ce petit guide vous permettra de vous
retrouver facilement dans notre collection.
les différents types
de rosiers
Les rosiers
anciens
Les rosiers
miniatures
Les rosiers
arbustifs
Les rosiers anciens rappellent les jardins
d’autrefois aux parfums subtiles.
Élégants, aux formes romantiques et au port
si naturel, les rosiers anciens séduisent par
leurs nombreux atouts et seront aussi beaux
en isolé, groupés, en haie paysagère ou
accrochés à leur support pour les grimpants.
Minis et jolis, ces rosiers décoratifs ont leur
place dans les rocailles, bordures et potées.
Ils ne dépassent pas les 30-40 cm de haut
et peuvent être installés facilement sur la
terrasse ou le balcon.
Pouvant monter jusqu’à 2 m, les rosiers
arbustifs peuvent être installés en isolés ou
associés à d’autres arbustes et vivaces en
haies fleuries. Ils se taillent en fonction de
l’effet et de la hauteur souhaités. Certains,
au port très souple, apportent une note
naturelle au jardin.
Mme Isaac Pereire
Ghislaine de feligonde
Les rosiers grimpants offre un choix très
varié de fleurs, couleurs, parfums pour
couvrir une façade, un mur, une pergola…
Certaines variétés sont remontantes et la
hauteur moyenne est de 2 à 3 m.
Les Générosa®
parfumées
Paul Bocuse®
Rio Samba®
Créations actuelles issues du savoir-faire
historique de la roseraie Guillot, la gamme
GENEROSA® allie la rusticité des roses
anciennes aux atouts des roses modernes.
Remontants et très parfumés, ces rosiers
aux fleurs larges s’épanouiront du printemps
à l’automne.
Ferdinand Pichard
Tropical twist ®
Emera®
La Vénissiane®
Les rosiers
lianes
Les rosiers lianes sont les plus vigoureux
des rosiers ! Leurs tiges souples de plusieurs
mètres de long fleurissent au printemps
avec exubérance pendant environ un mois.
Les rosiers
à grandes fleurs
Des grandes fleurs aux formes parfaites
idéales, pour réaliser de magnifiques
bouquets pour faire rentrer de la couleur
et du parfum. Retrouvez chez Guillot une
sélection exclusive de roses issues de nos
créations ou non.
Retrouvez tous nos rosiers sur
www.roses-guillot.com
Les rosiers
grimpants
Félicité Perpétue
Les rosiers
couvre-sol
Les rosiers
à fleurs groupées
Résistants et florifères, parfaits pour habiller
un espace libre dans un massif ou rocaille,
ils se mélangent aux autres plantes. À
conseiller également pour couvrir un talus
ou camoufler une dalle béton. Comptez
3 rosiers au m² et une hauteur de 60 à
80 cm à maturité.
Ces rosiers, appelés autrefois polyanthas,
mesurent généralement moins d’un mètre
et se caractérisent par leur profusion
de bouquets de roses et une floraison
remontante. Ils attireront l’œil au premier
plan d’une scène de jardin ou habilleront
une bordure.
Mareva®
Les rosiers
tiges
Les rosiers tiges garantissent un effet
décoratif pour souligner une allée ou se
dresser au centre d’un massif. Ils s’adaptent
également à une culture en pot.
Téléchargement