LE CANCEr AUjoUrD`hUI

publicité
Le cancer aujourd’hui
Même si les possibilités de guérir d’un cancer atteignent aujourd’hui plus de 50%, avec
pour certains cancer des guérisons presque
totales, comme le cancer du testicule par
exemple, et malgré les progrès incessants
faits tant en matière de traitement que de
détection et de prévention, cette maladie
véhicule encore beaucoup de peur et reste
crainte par la majorité des malades.
Une maladie à part, redoutée et associée à des
images très sombres
Le cancer occupe une place centrale au sein des préoccupations des Français en matière de santé. En dépit des
progrès réalisés, il demeure encore aujourd’hui perçu
comme la maladie grave par excellence. Selon la dernière édition du Baromètre cancer de l’Inpes*, 92,3 %
des Français citent spontanément le cancer parmi les
trois maladies qu’ils jugent les plus graves, loin devant le
sida (65,2 %) et les maladies cardiovasculaires (30,1 %).
Une majorité d’entre eux considère que le cancer n’est
pas une maladie comme les autres. Dans le même ordre
d’idées, une enquête ultérieure réalisée par Ipsos pour
l’INCa fait apparaître que 61 % des Français sont d’accord
pour dire que le cancer est « la pire des maladies »**.
Les chiffres 2010 du cancer en France
Données générales
• Le cancer touchera un homme sur deux et une femme
sur trois dans le courant de leur vie.
•Chaque jour, 820 personnes apprennent qu’elles
ont un cancer.
•E
ntre 1980 et 2000, le nombre de nouveaux cancers est passé de 169 000 à 274 000 par an, soit une
augmentation de 62 % en vingt ans.
•L
’augmentation en vingt ans est un peu plus impor-
tante chez les hommes (95 000 à 156 000, +64 %)
que chez les femmes (74 000 à 118 000, +59 %).
• Chez l’homme, en 2010, on estime à 203 100 le
nombre de nouveaux diagnostics de cancer en
France métropolitaine. Ce chiffre est de 154 600
chez les femmes. En 2009, ces résultats étaient respectivement de 197 700 et 149 200 chez les hommes et les femmes.
• Cette année encore, avec 71 600 nouveaux cas,
le cancer de la prostate reste de loin le cancer le plus
fréquent chez l’homme, avant le cancer du poumon
(26 900 cas) et le cancer colorectal (21 100 cas). En
termes de mortalité, le cancer de la prostate (8 800
décès) se situe après le cancer du poumon (21 100
décès) et le cancer colorectal (9 200 décès).
• Avec 52 600 nouveaux cas en 2010, le cancer du
sein est le plus fréquent chez la femme avant le
cancer colorectal (18 900 cas) et le cancer du poumon (10 000 cas). Le cancer du sein se situe en tête
de la mortalité, avec 11 300 décès en 2010, mais
le taux de mortalité diminue en France depuis près
de 15 ans. Chez la femme, la situation concernant le
cancer du poumon est toujours aussi préoccupante
puisque l’incidence et la mortalité par ce cancer sont
en constante augmentation (7 700 décès en 2010).
Chez l’enfant de moins de 15 ans
• Nombre de nouveaux cas de cancers chez les
moins de 15 ans entre 2000 et 2006 : 1700 cas en
moyenne par an.
• Les principaux types de cancers observés :
- Leucémies (essentiellement des leucémies
aiguës lymphoblastiques) : 29 %
- Tumeurs du système nerveux central : 23 %
- Lymphomes : 12 %.
• Nombre de décès observés chez les moins de 15 ans
en 2007 : 309.
*Baromètre cancer, 2005 Inpes, enquête réalisée auprès de 4 046 personnes âgées de 16 ans et plus, recueil des données par téléphone du
26 avril 2005 au 15 juin 2005.
**Étude barométrique INCa/Ipsos sur les représentations du cancer, point 1, enquête réalisée auprès de 1 000 personnes représentatives de la
population française âgée de 18 ans et plus, recueil des données par téléphone les 27 et 28 janvier 2007.
« Coordination des soins appliqués aux
patients atteints de cancer : enjeux et
perspectives portées par le DMP »
Jeudi 25 novembre 2010
page 1/2
• Principales localisations responsables de décès :
- Système nerveux central : 38 %
- Leucémies : 21 %
- Tumeurs osseuses : 7 %.
Chez l’adolescent de 15 à 19 ans
• Nombre de nouveaux cas estimés de cancer chez les
15-19 ans en 2005 = 765.
• Les quatre principaux types de cancers observés :
- Maladie de Hodgkin : 21 %
- Leucémies aiguës : 9 %
- Cancer de la thyroïde : 12 %
- Lymphome malin non hodgkinien : 9%
• Nombre de décès estimés chez les 15-19 ans en
2005 = 107.
Chez les personnes âgées de 65 ans et plus
• Nombre de nouveaux cas estimés de cancer chez les
65 ans et plus en 2010 = 205 000 dont 61% chez
l’homme.
• Cancers les plus fréquents : prostate, côlon-rectum,
sein et poumon.
• Nombre de décès estimés chez les 65 ans et plus
en 2010= 104 670 dont 56% surviennent chez
l’homme
• Principales localisations responsables de décès : poumon
et colorectal (plus de 14 000 décès)
La mortalité par cancer
• En 2010, le nombre de décès par cancer est estimé à
84 800 chez les hommes et 62 000 chez les femmes.
• La France présente le taux de mortalité prématurée
masculine par cancer (c’est-à-dire avant 65 ans) le
plus élevé d’Europe.
• Le cancer tue dans notre pays 150 000 personnes
chaque année, soit plus de 410 décès chaque jour.
• Le cancer est responsable d’un décès sur trois chez
l’homme et d’un sur quatre chez la femme.
• C’est la première cause de décès tous âges confondus en France chez l’homme (33% des décès masculins) et la deuxième cause chez la femme (23%
des décès féminins).
• Il représente la première cause de décès prématurés (avant 65 ans) chez l’homme (37% des décès
prématurés masculins) et chez la femme (46% des
décès prématurés féminins) loin devant les maladies
cardiovasculaire, les accidents et les suicides.
•Quatre cancers sur dix surviennent avant 65 ans, et trois
entraîneront un décès avant cet âge.
Dans le monde
• Le cancer constitue la première cause de mortalité dans le monde. Près de 8 millions de personnes
meurent chaque année du cancer selon l’Organisation Mondiale de la Santé.
• Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, le nombre
de nouveaux cas de cancer passera de 11,3 millions en
2007 à 15,5 millions en 2030.
• La mortalité mondiale par cancer supérieure à celle
du sida, tuberculose et paludisme réunis
Sources :
Institut National du Cancer 2009 & 2010
Publication des chiffres 2010 du cancer par l’InVS
Publication des projections de l’incidence et de la mortalité par cancer en France pour l’année 2010 (L’INCa, l’InVS, le réseau français des
registres de cancer, Francim et les Hospices civils de Lyon (HCL) avec la collaboration du CépiDc-Inserm)
Publication InVS des estimations nationales de l’incidence et de la mortalité par cancer pour la période 1980-2005 (Francim, InVS, INCa, HCL,
CépiDc de l’Inserm)
page 2/2
Téléchargement
Explore flashcards