Il est innervé par une branche courte du moteur oculaire commun

publicité
Il est innervé par une branche courte du moteur oculaire commun qui
se séparant du tronc en dehors du ganglion ophtalmique et du nerf nasal, suit la face inférieure du muscle (Fig. 7).
Action. — C'est un élévateur en arrière de la cornée, mais c'est également un rotateur du globe p a r les fibres antérieures et postérieures.
La cornée tourne dans le sens contraire à celui des aiguilles d'une
montre et dans les limites d'un arc de 180°. Il agit comme un muscle
oblique dont il a les caractères d'insertion sur la sclérotique et se meut
comme un antagoniste de O.S. par ses fibres antérieures.
DROIT INTERNE
Muscle rubanné dirigé d'arrière en avant et de dedans en dehors.
Trajet horizontal. Nettement séparé de la masse commune, il s'insère
dans une petite fossette très marquée de la paroi interne, située audessus et en avant du trou optique, dans la rainure de jonction de la
membrane et du toit osseux du frontal. Le r u b a n , s'applique sur la face
latérale du globe et se termine sur une ligne qui prolonge en bas l'insertion circulaire du D.S. et de O.S., centrée aussi par la cornée et à
la même distance de celle-ci (Fig. 5).
Il est en r a p p o r t en haut avec D.S. et O.S. E n avant, à son insertion
bulbaire, avec la glande de Harder, qui recouvre partiellement cette
insertion. Des fibres du D.I. passent par-dessus la glande et vont se
terminer dans l'abaisseur de la paupière inférieure formant un capuchon à la moitié antérieure de la glande.
Son nerf naît de la branche inférieure de III, passe au-dessous du
nerf optique et de IV et, verticalement ascendant, se jette dans la partie postérieure du muscle où il se ramifie (Fig. 7).
Action. — Il déplace la cornée en avant et en dedans.
DROIT
INFÉRIEUR
Muscle épais court, comprenant deux chefs. L'insertion postérieure
appartient à l'insertion commune et se fait-ou dessous de celle de D.S.
Il se dirige en avant, en dehors et en bas, s'applique sur le globe et se
divise en deux faisceaux qui s'insèrent sur la sclérotique : l'un, le
plus inférieur, sur la continuation de la ligne d'insertion circulaire de
D.S. — O.S. et D.I. — l'autre en arrière de cette ligne au-dessous de la
portion terminale de D.I. (Fig. 5et 9)
A son origine, le muscle est en rapport avec DS. — D.E., III qui le
sépare de D.E. A son insertion sclérale, il reçoit entre ses deux faisceaux l'insertion de O.I. Il repose en bas sur la capsule péri-oculaire
qui le sépare de l'espace cellulo-graisseux orbitaire.
Son nerf flexueux se détache avec celui de D.I. de la branche infé-
Téléchargement
Explore flashcards