Les fruits et légumes contre l`excès de sel

publicité
12
SCIENCE
Lundi 5 décembre 2016
Les fruits et légumes
contre l’excès de sel
GENÈVE Les médecins, diététiciens et naturopathes recommandent
de miser sur le potassium, ce minéral essentiel, nécessaire à la
transmission des impulsions nerveuses, la contraction musculaire
(en particulier celle du cœur) et au bon fonctionnement des reins,
pour contrebalancer une consommation de sel devenue trop importante. Les fruits et légumes en sont de très bonnes sources.
Ph. RusN / Istock.com
Reconnu pour contribuer à abaisser la tension artérielle, le potassium est un allié précieux au regard d’une alimentation trop salée. Son rôle est de maintenir
l’équilibre acido-basique du corps
et de réguler au niveau des reins,
les mouvements de sortie et d’entrée du sodium et du chlore dans
l’organisme.
Selon les dernières données évoquées par l’Anses (agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et
du travail), les hommes consommeraient 8,7 g de sel par jour et
les femmes 6,7 g. Chez les enfants
de 3 à 17 ans, la consommation
moyenne de sel est de 5,9 g chez
les garçons et de 5 g chez les filles,
avec des variations en fonction de
l’âge. Ces chiffres sont bien loin de
l’objectif fixé par l’OMS (organisation mondiale de la santé) qui recommande une consommation
maximale de sel de 5 g par jour,
soit un peu moins d’une cuillère à
café.
Si vous aimez particulièrement le
pain en grande quantité, le saucisson sec, le jambon sec, les fromages, les bouillons (légumes ou
viandes), les sauces et condiments,
mais également la morue et les
anchois, vous aurez tout intérêt à
garnir votre assiette de fruits et lé-
gumes, riches en potassium.
metro
Quand les médicaments réactivent un virus
BRUXELLES Les nouveaux traitements contre l’hépatite C, très efficaces
mais également très coûteux, sont susceptibles de réactiver le virus de l’hépatite B chez des patients atteints par les
deux virus, a averti vendredi l’agence
européenne du médicament (EMA).
Suite à un réexamen lancé en mars dernier à la demande de l’Union européenne, l’EMA a confirmé que des patients traités par des antiviraux d’action directe (AAD) couraient le
risque d’une réactivation du virus de
l’hépatite B, potentiellement mortelle. Apparus sur le marché ces
dernières années, les AAD sont
des médicaments qui bloquent la
capacité de multiplication du
virus de l’hépatite C (VHC) et
qui sont nettement plus performants que les traitements
conventionnels
(interféron et ribavirine). Bien que
seulement 30 cas
de réactivation
du virus de
l’hépatite
B
Ph. Viperfzk / Istock.com
aient été observés parmi les milliers de
patients traités, le comité pour l’évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (Prac) de l’EMA recommande qu’un avertissement soit à
l’avenir inclus dans la notice d’information de ces médicaments et que tous
les patients soient testés pour le VHB
avant de recevoir un traitement contre
le VHC.
■
GARE AUX PLATS
PRÉPARÉS
La quantité de sel cachée dans les
aliments transformés issus de la
grande distribution -les plats cuisinés, les soupes, les sauces- est
aujourd’hui dans la ligne de
mire des nutritionnistes et
des autorités sanitaires.
À l’état naturel, le potassium se trouve surtout
dans les légumineuses
comme les haricots blancs,
les pois chiches ou les lentilles, les légumes (bettes, épinards, pommes de terre,
chou, champignons), les
fruits (avocats, bananes,
abricots,
agrumes, cassis) et
les fruits secs
(noix, amandes,
pistaches,
dattes, figues). Il est
aussi très présent dans
la viande, les poissons
maigres et surtout gras (saumon, sardines, maquereaux),
le chocolat et les céréales
complètes.
Seuls les corps gras comme
le beurre, la crème fraîche
ou l’huile et la margarine
n’en contiennent pas. ■
SAC À DOS
BONNET & ÉCHARPE
GANTS
MONTRE
Nestlé promet des confiseries
moins sucrées
GENÈVE Le groupe
suisse Nestlé, numéro 1 mondial
de
l’agroalimentaire,
veut mettre
moins
de
sucre dans ses
produits,
après
avoir découvert un
moyen
scientifique
pour réduire jusqu’à 40 %
la teneur en sucre de ses
confiseries, selon un communiqué publié à Vevey, le
siège de la multinationale.
« Nos scientifiques ont découvert une manière complètement nouvelle d’utiliser un
ingrédient naturel traditionnel », a précisé Stefan Catsicas, directeur
technologique de l’entreprise. Les chercheurs de la firme ont
trouvé le moyen, à
l’aide d’ingrédients naturels,
de modifier la structure du
sucre afin d’en mettre moins
dans le chocolat sans en changer le goût, précise-t-il. Nestlé
ajoute qu’il va breveter le procédé et qu’il prévoit de commencer à l’utiliser dans toute
une gamme de produits à partir de 2018. Le groupe fabrique
notamment les barres Kitkat et
Aero et les Smarties.
■
AFP / F. Coffrini
ACCESSOIRES
POUR TOUT LE MONDE
Consultez le guide cadeau et
tout le programme de Noël sur
MaasmechelenVillage.com
UN NOËL BLANC
À MAASMECHELEN VILLAGE
De la neige, de la musique, ...
Plus de 100 boutiques outlet, toujours jusqu’à -60% plus avantageux que le prix d’origine conseillé.
Ouvert du lundi au dimanche inclus de 10h00 à 19h00.
© Maasmechelen Village 2016 12/16
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

Créer des cartes mémoire