le feedback

publicité
LACOMMUNICATION
MANAGERIALE

SAVOIR MOTIVER SES SUBORDONNES

PRATIQUER UN BON FEEDBACK

CONNAÎTRE LE SYSTEME DES VALEURS

LA COMMUNICATION COMME STRATEGIE

APPRENDRE A ECOUTER VRAIMENT
1)SAVOIR MOTIVER SON PERSONNEL
-
ETRE CLAIR DANS LA DEFINITION:
.des rôles de chacun
.des objectifs
.des valeurs
« Il n’y a pas de vent favorable à celui qui
ne sait pas où il va. » Sénèque
QUATRE ATTITUDES MANAGERIALES
Le management doit être adapté à la personne
et non au système:
-personne compétente, motivée et confiante
Management délégatif
-personne compétente mais insécurisée
Management participatif
-personne faiblement compétente mais motivée
Management directif avec augmentation des compétences
-personne faiblement compétente et faiblement motivée
Management directif
Il faut donc développer la compétence, l’autonomie, et l’esprit d’initiative, en adaptant
ses exigences aux types de personnes auxquelles elles s’adressent.
FACTEURS DE MOTIVATION ET DE DEMOTIVATION
Réalisation de soi
 Considération dans le travail
 Intérêt du travail
 Responsabilité
 Politique générale de l’entreprise
claire

2)PRATIQUER UN BON FEEDBACK
DEFINITION

C’est le « retour d’information »

C’est l’opinion que vous donnez sur
le travail d’autrui

Pour être efficace,il doit être doté
d’une intention positive
LES CARACTERISTIQUES D’UN BON FEEDBACK
Les grands principes de la communication s’appliquent
au feedback.
Premier principe:
construire une bonne relation:
.respect et confiance réciproques sont indispensables
.attitude flexible et ouverte
.donner le premier pour recevoir ensuite
CARACTERISTIQUES D UN BON FEEDBACK
(SUITE)
DEUXIEME PRINCIPE:
Être plus informatif qu’appréciatif
TROISIEME PRINCIPE:
Commencer par le positif
QUATRIEME PRINCIPE:
Se limiter dans le temps
CINQUIEME PRINCIPE:
Choisir le bon moment et le bon endroit
SIXIEME PRINCIPE:
Vérifier que vous avez été compris(reformulation)
SEPTIEME PRINCIPE:
Proposer des pistes de progrès
SAVOIR CONCLURE

Un bon feedback doit comporter une conclusion
positive et globale:
Ne pas terminer sur un détail!!!
TECHNIQUE DU SANDWICH:
-première couche:ce qui est bien
-couche du milieu: Ce qui peut être amélioré en
donnant des pistes d’amélioration
-dernière couche: ce qui est bien globalement en
prenant du recul, avec plus de perspectives de
progrès.

3)CONNAÎTRE LES VALEURS
LE SYSTEME DE VALEURS


Qu’est-ce qu’une valeur?
Une valeur est un concept sur lequel nous mettons un mot. Elle
est en rapport avec ce qui est bien pour nous, ce que l’on aime,
ce qui nous motive vraiment.
Exemples:la liberté, la combativité, l’amour, le courage,l’honnêteté,, la générosité, le respect, l’estime
de soi, l’amitié, la tolérance, l’efficacité, la responsabilité, l’écologie…

C’est important pour moi de connaître mes valeurs: je me
détermine, j’agis, je décide en fonction de ces valeurs
Le système de valeurs
suite





En quoi est-ce important et utile pour moi
de repérer les valeurs de mon
interlocuteur?
Pour les respecter
Pour établir une bonne relation
Pour me synchroniser avec lui
En cas de collaboration professionnelle, partage
de valeurs communes.
4) LA COMMUNICATION COMME STRATEGIE
.
Je m’intéresse,
je pose les bonnes
questions,
j’oriente.
Pour développer une bonne communication, il
faut créer une bonne relation; il faut donc
montrer que l’on s’intéresse à l’interlocuteur; et
pour cela, l’observer et l’écouter.
A)Je vais donc être amené à lui poser des questions

Relativement courtes et pas trop
nombreuses (résistance)

Parfaitement compréhensibles

Centrées sur notre entretien.
B)Je vais montrer que je m’intéresse à lui




Qu’est-ce que vous souhaitez vraiment?
Qu’est-ce qui est vraiment important pour
vous?
Y a t’il quelque chose que vous
souhaiteriez?
Y a t’il une question que je ne vous ai pas
posée et que vous auriez aimé que je
vous pose?
C)Je vais tenter de connaître ses critères

Qu’est-ce qui est important pour toi
dans ce domaine?

Qu’est-ce qui détermine tes choix?
D)Je vais me centrer sur l’autre

Essayer de ne pas juger, de ne pas
interpréter

Poser des questions ouvertes
5)APPRENDRE A ECOUTER VRAIMENT

LE CONTENU
-Je me centre sur mon interlocuteur
-je le regarde
-je lui montre que je l’écoute
-je lui fais des signes d’acquiescement
-j’emploie des formules d’acquiescement
-je reprends en écho certains mots importants mais sans
automatisme
-je lui demande des confirmations, sans interpréter
-je lui demande des éclaircissements
-je reformule pour obtenir confirmation
APPRENDRE A ECOUTER VRAIMENT (suite)

LA FORME:Quels mots emploie-t’il?
Ce sont les opérateurs modaux; ils modifient le sens du verbe et renseignent sur la
manière dont la personne s’y prend pour se motiver, pour être, faire ou avoir; ils
révèlent notre autonomie, notre enthousiasme, notre obéissance aux règles ou
l’inverse. Exemple: le verbe faire
Je veux faire
Indique la volonté
J’ai envie de faire
Indique enthousiasme,
plaisir
Je dois faire
Indique le devoir
Je peux faire
Indique la capacité
Il faut que je fasse
Indique l’obéissance
Le temps:
Je dois, je devrais,
Il faut, il faudrait
Degré d’implication
A vérifier par une question:
Qu’est-ce qui t’en
Votre perception est-elle spécifique ou globale?
Percevoir les
choses
globalement,
c’est voir
l’information dans
son ensemble, se
faire en premier
une idée générale
(esprit
synthétique)
A l’inverse, le
spécifique, plus
analytique, verra
les détails en
premier, il
découpe
l’information
Nous ne sommes
pas totalement
global ou
spécifique, mais
nous avons des
dominantes
Si vous êtes spécifique et que par votre écoute, vous
avez remarqué que votre interlocuteur est global, ou
l’inverse, augmentez votre flexibilité et veillez à bien
maintenir le contact.
CONCLUSION

Cette approche vous renseigne au delà de l’objet même de
votre conversation sur les valeurs et les critères de votre
interlocuteur et vous permet d’affiner votre connaissance
de son système de perception et de représentation.

Le questionnement est donc comme la mise en place d’une
carte ou d’une boussole pour trouver votre chemin
Il vous permet d’orienter votre conversation, votre
communication
Non pas de façon aléatoire mais raisonnée et stratégique.


Téléchargement
Explore flashcards