role de l`aide soignant en pneumologie 02/04

publicité
RÔLE DE L’AIDE-SOIGNANT
EN PNEUMOLOGIE
22/04/2017
1
Le rôle de l’A.S s’inscrit :
• Dans une approche globale du
malade
• En collaboration avec l’IDE, par
l’observation des signes cliniques
car il est au plus proche du patient
22/04/2017
2
Le rôle de l’A.S concerne :
• La surveillance de toutes les pathologies
pulmonaires
• La préparation et la surveillance de
certains soins
• La gestion et l’entretien du matériel
• La participation à la prévention
22/04/2017
3
Les pré-requis pour travailler en
pneumologie
• L’anatomie –physiologie des appareils
respiratoire et cardio-vasculaire
• Les pathologies respiratoire et cardiovasculaire
• Les besoins de V.H. (respirer, éviter les
dangers)
22/04/2017
4
Les pré-requis pour travailler en
pneumologie
• La surveillance des paramètres(fréquence
respiratoire, saturation, signes d’hypoxie)
• Les soins en pneumologie
• Les gestes d’urgence (AFGSU)
• Les règles d’hygiène dans la gestion et le
stockage du matériel médical
22/04/2017
5
AU NIVEAU RELATIONNEL
Patient souvent
angoissé :
• symptômes souvent
anxiogènes
• inquiétude du
diagnostic inconnu
22/04/2017
Attitude du soignant :
•
•
•
•
Rassurante
Calme
Disponible
Écoute attentive
6
La préparation et la surveillance
de certains soins
• L’oxygénothérapie
• L’aérosol non médicamenteux
• Préparation du matériel pour l’aspiration
trachéo-bronchique
22/04/2017
7
L’OXYGENOHERAPIE
• Elle relève de la prescription médicale et
de la compétence de l’IDE
• L’A.S. collabore dans la surveillance du
patient et du dispositif
• L’A.S doit se renseigner auprès de l’IDE
pour les gestes de la vie quotidienne
(toilette, repas, déplacement, déplacement
pour les examens)
22/04/2017
8
OBJECTIF
• Apport d’O2 par sonde, par lunettes ou par
masque chez un patient en hypoxie:
– PaO2 < 80 mm Hg
– SaO2 < 90 %
MATERIEL
• Une source d’O2
• Un débit-litres
• Un aqua-pack ou
barboteur
• Tuyau de raccordement ou tubulure à O2
• Un moyen matériel d’administration d’O2
» Sonde ( + sparadrap)
» Lunettes
» Masque
A) La Sonde à oxygène
B) Les lunettes à oxygène
C) Le masque à oxygène
A) SURVEILLANCE CLINIQUE
• Diminution voire disparition de la cyanose
• Diminution de la dyspnée
• Normalisation de la fréquence respiratoire
Effets secondaires:
• Sueurs, agitation
• Céphalées ou euphorie = signes de surdosage
• Surveillance de l’état de conscience,
somnolence, propos incohérents (hypercapnie)
B) SURVEILLANCE DU DISPOSITIF
• Circuit non interrompu
• Matériel bien en place (sonde, lunettes,
masque)
• Tubulures non désadaptées, non coudées
• Humidificateur fonctionnel
• Débit conforme à la prescription
PRECAUTIONS STANDARTS
GAZ INFLAMMABLE :
• NI LE PATIENT NI SON ENTOURAGE
NE FUME
• PAS D’UTILISATION DE CORPS GRAS
(RISQUE DE BRULURE)
L’AEROSOL NON MEDICAMENTEUX
DEFINITION
C’est la diffusion par voie aérienne, dans les
voies respiratoires, d’un micro-brouillard de
substances aqueuses propulsé par un gaz.
BUT: humidifier les voies aériennes
LE NEBULISEUR ULTRASONIQUE
• HUMIDIFICATION
• NEBULISATION
L’AEROSOL MECANIQUE AVEC
MASQUE NASOBUCAL
Modèle hospitalier
Modèle de ville
PREPARATION DU SOIN
 Planifier le soin à distance des repas
 Expliquer le soin au patient
 Préparer le matériel:
•
•
•
•
•
Source de propulsion (air ou O2)
Débit-litre
Tuyau de raccordement + Masque + Nébuliseur
Sérum physiologique à nébuliser
Plateau ; Haricot
REALISATION DU SOIN
o Installer le patient en position assise ou demi-assise
o Le faire moucher ou cracher si besoin
o Ouvrir le débit-litre et vérifier l’apparition du micro
brouillard
o Vérifier l’étanchéité du système
o Adapter le masque au patient en ajustant le pince-nez
REALISATION DU SOIN
o Expliquer au patient de respirer normalement ; si
possible inspiration nasale et expiration buccale
o Mettre à disposition crachoirs, mouchoirs, papiers
o Mettre la sonnette à proximité
o Noter l’heure du début du soin et fixer avec le patient
l’heure de fin de soin ( en général 15 à 20 min)
SURVEILLANCE
• Au cours du soin, vérifier :
– la bonne position du masque,
– l’observance du traitement par le malade
– les paramètres tels que: fréquence
respiratoire, pulsations
APRES LE SOIN
• Fermer le débit-litre et vérifier le débit d’O2
• Nettoyer le masque
• Evaluer l’efficacité du soin
– Temps respecté
– Quantité et aspect des expectorations
• Planifier le prochain aérosol
• Réinstaller la personne si besoin
• Proposer un soin de bouche
• Assurer des transmissions écrites et orales
L’aspiration trachéo-bronchique
• Geste infirmier,invasif, aseptique
• Introduction d’une sonde d’aspiration bronchique
reliée à une source de vide dans l’arbre trachéobronchique d’un patient? intubé ou non,
trachéotomisé ou non, afin d’aspirer les sécrétions
qui l’encombrent et de maintenir la perméabilité de
ses voies aériennes
INDICATIONS
• Encombrement bronchique majeur
• Que le patient ne parvient pas à lever seul
• Suite à un aérosol fluidifiant
• Recueil des expectorations pour analyse
complémentaires
PREPARATION DU MATERIEL
(1)
• Prise murale de vide avec
manomètre d’aspiration
(mini 100 mm Hg et maxi
600 mm Hg) muni d’un
filtre
• Des tubulures
universelles à
renflements, propres, non
stériles, à patient unique
MATERIEL (2)
• Un réceptacle de
recueil de sécrétions
composé:
• D’un support fixe,
nettoyable,
décontaminable
• D’une poche plastique
jetable indépendante
• D’une valve anti-retour
et d’un filtre
antibactérien intégrés
au couvercle de la
poche
MATERIEL (4)
• Un flacon d’eau
stérile (1l ou 500ml)
• Une sonde
d’aspiration gainée
stérile
MATERIEL (5)
• POUR LE PATIENT:
• Protection type Méprotec
• POUR LE SOIGNANT :
•
•
•
•
•
Avant et après le soin : friction S.H.A
Ports de gants à usage unique
Lunettes ou visière
Masque
Sur blouse recommandée
SURVEILLANCE
• Faciès du patient
• Fréquence respiratoire
• Amélioration de l’encombrement
bronchique
• SaO2 augmentée
ASPECT RELATIONNEL
• ESSENTIEL POUR :
– L’information du patient et le déroulement des
différents soins
– La prévention concernant les habitudes de vie
– La prise en charge des patients souvent anxieux
– la démarche de soins palliatifs( Situations
difficiles de fin de vie) qui nécessitent une:
»Cohésion de l’équipe
»Formation de l’équipe
»Soutien du patient et de la famille
22/04/2017
32
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Commune de paris

0 Cartes Edune

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Créer des cartes mémoire