Qu`est-ce que la déontologie

publicité
La déontologie medicale
les valeurs morales
l’ethique des soins
Cristina Gavrilovici
cristina_gavrilovici@yahoo.com
Qu’est-ce que la déontologie
• Toute forme de réflexion morale sur ses
propres pratiques collectives
• Toute tentative de formalisation des règles
professionnelles
Qu’est-ce que la déontologie
• Peut s’appréhender dans un double rapport:
à la profession et au droit.
– Depuis le XIX éme siècle, certaines professions,
en particulier les professions libérales comme
celles de médecin et d’avocat, ont chercher à
organiser et à codifier leur pratiques afin
d’améliorer la régulation de leur activité
Qu’est-ce que la déontologie
• Par rapport à la profession:
– Il faut faire la distinction entre la profession et le
métier (occupation) pour souligner la dignité
intrinsèque attachée à certaines professions
libérales
• Ce terme est réservé aux activités ayant
formalisé une morale ou une éthique propres
à leur champ d’exercice
Qu’est-ce que la déontologie
• Par rapport au droits : il existe des
déontologies fortes et des déontologies
faibles, en fonction de la source juridique qui
les reconnait et leur confére autorité
– La déontologie médicale est un cas exemplaire
de déontologie forte puisque le code de
déontologie médicale este un décret (l’ordre des
médecins)
• Si les valeurs de la profession médicale
ont une certaine légitimité, ce n’est pas
parce qu’elles sont des valeurs reconnues
par tous, mais parce qu’elles sont des
valeurs professionnelles – qui
contribuent à la réalisation correcte de
l’activité en questions.
• La déontologie est une
pratique morale et une
morale pratique de la
profession.
• La morale – un ensemble de valeurs et de
prescriptions qui valent en tant que
telles.
• L’activité morale correspond à la
réalisation correcte de la profession
médicale.
• L’éthique medicale – questionne
directement la moralité des pratiques
medicale
Traditions philosophique et
signification des valeurs morales
1. L’ éthique de la vertu : les valeurs ne sont rien
d’autre que les valeurs individuelles (ex : le
courage est ce qui caractérise l’homme courageux)
•
Il n’y a pas des valeurs morales « en soi »,
indépendamment des individus qui les
incarnent : le courage, la tempérance, la sagesse ou la
justice n’existe pas indépendamment des êtres qui les
portent (ces vertus n’ont pas de signification sans
l’individu auquel on les rapporte)
Traditions philosophique et
signification des valeurs morales
2. La morale déontologique (l’œuvre de
Kant) : la valeur morale n’est pas d’abord
ce que l’homme porte, elle est ce qui lui fait
face, et qu’il doit respecter
•
•
Le concept cardinal pour définir la morale
n’est plus celui de vertu, mais celui de
devoir
La conduite morale est celle qui est
accomplie par devoir
Traditions philosophique et
signification des valeurs morales
3. Consequentialisme : identifie la valeur
morale d’une action avec le bénéfice global
de ses conséquences
•
•
La définition de la valeur morale n’est ni
ambigüe, ni abstraite MAIS
il dépend a son tour des définitions qu’ l’on
donne du bénéfice global et des
conséquence d’un acte.
Une éthique du soin
La seule éthique qui vaille – le bien du
patient
- La plus juste empathie nul ne sera jamais
à la place du malade, la plus authentique
attitude compassionnelle  n’y suffiraient
pas
Une éthique du soin
L’etre humain est:
»Unique
»Singulier
»Mystérieux
Une éthique du soin
Comment leur répondre de facon
personnalisée alors que les soins sont
toujour plus encadrés par des références
normatives de plus en plus protocolaires?
Comment ne pas deshumaniser ainsi le
sens du soin attendu et delivrer au
malade?
• POURQUOI NOUS AVONS
FAIT LE CHOIX D’ETRE
SOIGNANT????
Ou est-ce que:
•
•
•
•
•
•
La patience
Le respect de la pudeur
Le respect de la juste proximite
Le tact
La chaleur humaine
La bienveillenace
• Combien de soignants face aux personnes
soignées se presentent-ils?
• Combient informent réellement, en
abandonnant leur langage trop medicale,
s’assurant ainsi d’avoir etre compris?
• Combient recuillent effectivement le libre
consentement du patient lors de la
réalisation d’un soin?
Les décisions
• Sont elle toujours pensées collégialement:
– apres délibération
– sous tendue par une réflexion
pluridisciplinaires
– en prenant en compte l’avis du malade, de la
personne de confiance, des proches?
La perspective holistique des soins:
• doit prendre en considération la personne
soignée
• son histoire de vie
• toutes les perspectives bio-psycho-socioculturelles
• le contexte dans lequel elle évolue
Téléchargement
Random flashcards
Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

relation publique

2 Cartes djouad hanane

Créer des cartes mémoire