african economic outlook

publicité
Perspectives Économiques en
Afrique 2004/2005
Banque Africaine de Développement
Centre de développement de l’OCDE
Le projet PEA:où en est-on?
• Couverture étendue : de 22 à 29 pays
• Contrôle qualité renforcée: examen par
les pairs
• Transfert accrue vers la BAfD
•Thème 2004/2005 : le financement des
PME après les privatisations et l’offre
d’énergie en Afrique
Couverture 2004/2005:
29 pays africains
Tunisia
Morocco
Autres
Algeria
Libya
PEA 04/05
Mauritania
Egypt
Niger
Mali
Senegal
Gambia
Chad
Guinea-Bissau
Eritrea
Burkina
Faso
Guinea
Djibouti
Togo
Nigeria
Ethiopia
Côte
d'Ivoire
Sierra Leone
Sudan
Central African
Republic
Liberia
Cameroon
Ghana
89% du PIB,
86% de la
population
Somalia
Equatorial Guinea
Uganda
Congo
Gabon
Kenya
Rwanda
Dem.Rep.
Congo
Burundi
Tanzania
Angola
Malawi
Zambia
Mozambique
Zimbabwe
Madagascar
Namibia
Botswana
Swaziland
Lesotho
South
Africa
Mauritius
Les meilleurs taux de croissance en
Afrique depuis 1996...
Note : Ces agrégats ne prennent en compte ni le Liberia ni la Somalie, faute de données suffisantes.
Source : Calculs des auteurs pour les estimations (e) et les prévisions (p).
Les meilleurs taux de croissance en
Afrique depuis 1996...
1) Nigeria & RDC à la loupe
Focus: la gestion des revenus pétroliers
2) Les dynamiques régionales
Afrique de l’Est et Afrique
australe
3) Conclusion: les défis
Nigeria
• Fort ralentissement de la croissance en 2004 (4%
contre 10.7% en 2003):
– Légère amélioration de l’agriculture
– Stagnation de la production industrielle
– Moindre hausse de la production de pétrole
• Poursuite des affrontements ethniques et religieux
dans la région pétrolière malgré stabilisation
politique
• Amélioration des comptes de l’Etat et de la
balance commerciale
• Situation sociale reste dramatique
République démocratique du
Congo
• Amélioration relative de la situation politique
• Poursuite de la reprise économique (6.8% contre
5.7% en 2003) :
– Soutien de l’investissement,
– Forte hausse de l’aide publique
• Maintien d’une politique monétaire restrictive:
– Maîtrise inflation, stabilisation du change
• Mais creusement du déficit budgétaire peut créer
des risques inflationnistes
Comment tirer les bénéfices de la
hausse des revenus du pétrole ?
Plusieurs façons d’utiliser le surplus
• Augmenter l’épargne (Nigeria)
• Investir dans la diversification (Algérie)
• Rembourser la dette extérieure (Congo, Gabon)
Transparence et bonne gestion dans le secteur pétrolier
• Plusieurs pays adoptent les standards
internationaux de transparence, EITI (Nigeria,
Angola, Tchad, Gabon, Congo et Sao Tome)
• Le Congo met en ligne ses contrats pétroliers, le
rapport d’audit de la compagnie nationale…
• Le Tchad adopte une loi affectant les revenus du
pétrole à la lutte contre la pauvreté
Les dynamiques régionales
L’Afrique de l’Est en 2004 (6.8%)
• Un rebond de la production agricole d’après
sécheresse: Éthiopie (11.5%), Ouganda
(5.9%), Tanzanie (7.4%)
•Stabilisation économique à Madagascar
(5.3%)
•Tourisme et Sucre à Maurice (4.1%)
•Secteur manufacturier et tertiaire au Kenya
(3.1%)
Les dynamiques régionales
L’Afrique de l’Est – Prévisions PEA
• Une croissance 2005/2006 (5.2% / 5.1%) qui
ralentit...
Retour aux tendances sectorielles de long terme (not.
agriculture)
• …mais demeure bien orientée
Meilleure résistance aux chocs externes (cf. Tanzanie)
Flux d’aide qui demeurent soutenus, investissements publics
qui augmentent, secteurs des services dynamiques
Éthiopie (5.8% / 4.9%), Ouganda (5.3% / 5.3%), Tanzanie (7.5% /
7.6%), Madagascar (6.0% / 6.7%), Maurice (4.3% / 4.0%), Kenya
(3.5% / 3.9%)
Les dynamiques régionales
L’Afrique australe en 2004 (4%)
• Rôle des matières premières:
-Angola (10.9%): Pétrole
-Afrique du Sud (3.8%): Métaux
-Botswana (5.2%): Diamants
-Zambie (5.1%): Cuivre
• Dynamisme des services: Botswana, AFS
•« Mega-projets » au Mozambique, impact à
travers investissements et exports (7.8%)
• Agriculture & agro-industrie: Zambie
Les dynamiques régionales
L’Afrique australe - Prévisions PEA
2005: 4.6%; 2006:5.2%
•Augmentation de la production de pétrole en Angola
(15% / 25%)
•Afrique du Sud (4.1% / 3.9%)
•Botswana (4.0% / 3.9%): baisse de la production de diamants
• Investissements privés liés aux « Mega-projets »
au Mozambique (7.7% /6.7%)
•Zambie (5.1% / 5.3%): productivité agricole & mines
•Facteurs de risque: Zimbabwe, évolution des cours des
matières premières, climat & production agricole, relâchement
des politiques économiques (Zambie), HIV/Sida
Afrique du Sud
• Croissance 2004: 3.8%
– Consommation intérieure dynamique
– Croissance de l’investissement public et privé
– Prix des matières premières en rand bien orientés malgré la force du
rand
• Économie « réelle » et pauvreté: les premiers
dividendes du programme GEAR
– des marges de manoeuvre budgétaire
– une politique monétaire crédible
– des positions externes plus solides
→ Cercle vertueux de consolidation macroéconomique, de réduction du risquepays et de création de marges de manoeuvre
•
Bonnes perspectives pour 2005/2006: environ 4%
• Des difficultés structurelles persistantes:
chômage,
pauvreté, HIV-Sida / Capital humain insuffisant, peu d’IDE
« greenfields », spécialisation, économie capitalistique.
... mais les économies africaines
restent très vulnérables
• Déséquilibres mondiaux
– Volatilité des prix des matières premières (hausse
des prix du pétrole, baisse des prix du coton …)
– dépréciation du $, appréciation de l’euro, du rand
– Défis commerciaux : abolition des quotas textiles,
nouveau concurrents
• Sources internes d’instabilité
– Invasion de criquets
– Diversification limitée
– Réformes incomplètes
– Conflits persistants
Merci !
Téléchargement
Explore flashcards