Aucun titre de diapositive

publicité
Autres bacilles à Gram négatif: les BG (-) aérobies non
exigeants
1- Nosocomiaux
Pseudomonas sp.; Acinetobacter baumannii;
2- Communautaires
Helicobacter, Campylobacter, Vibrio cholerae
Campylobacter et Helicobacter
Introduction
Historique
- Campylobacter
1909 isolement d’une bactérie spiralée dans le produit d'avortement d'une brebis
1947 isolement de Vibrio fetus (Campylobacter fetus) chez une femme hospitalisée pour avortement septique
1972 responsabilité des Campylobacter dans les entérites humaines
- Helicobacter
1907 découverte de bactéries spiralées dans l'estomac de l' homme
Warren établit l' association entre Helicobacter et gastrite
1982 Marshall réussit à cultiver Helicobacter pylori
Campylobacter et Helicobacter
- Points communs :
bacilles à Gram négatif spiralés ou arqués
culture lente, exigente en facteurs de croissance, microaérophile
grande mobilité
- Divergences :
ADN génomique, pathologie, épidémiologie, prévalence
Espèces pathogènes
•
Campylobacter jejuni, C. coli, C. fetus (lari, upsaliensis...)
•
Helicobacter pylori
Campylobacter
Caractères bactériologiques
•
Petits bacilles Gram- incurvés, spiralés, en “S”, très mobiles par un flagelle polaire
•
Culture sur milieux spéciaux pouvant être rendus sélectifs (gélose de Karmali au charbon ou gélose au sang)
•
Incubation en atmosphère microaérobie
•
Petites colonies translucides en 2 à 7 jours, oxydase +, sucresPouvoir pathogène
- Entérites
•
entérite de l’enfant: début plus lent et symptômes (fièvre, diarrhée, vomissts) généralt moins marqués qu’avec les
salmonelles ou les rotavirus. Présence de sang ou de mucus dans les selles après qq jours. Evolution généralement bénigne.
•
entérite de l’adulte: diarrhée ± sévère d’ environ 10 j, arthralgies dans 20% des cas, tableau de colite infectieuse
•
complications régionales exceptionnelles (appendicites…)
- Bactériémies
•
•
rares surtout dues à C. fetus et C. jejuni, sur terrains immuno-déprimés (SIDA, femme enceinte…)
accouchements prématurés ou avortements exceptionnels
- Complications non-infectieuses
•
syndrome de Guillain-Barré (1%): polyradiculonévrite réversible post-infectieuse, communauté antigénique entre le LPS
de certaines souches de C. jejuni et le ganglioside GM1 du nerf (?)
•
arthrite réactionnelle (1%): 1-2 sem. après la diarrhée, siège surtout au(x) genou(x), disparaît en 1-2 mois, HLAB27
++
Physiopathologie
- Production d’entérotoxines LT-like par de nombreuses souches
- Capacité d’invasion des entérocytes (internalisation) et des cellules endothéliales: risque de translocation de la barrière intestinale
- Rôle protecteur des IgA secrétoires (défaut chez le jeune enfant)
Epidémiologie
- Réservoirs naturels
•
le tube digestif.
- Transmission
•
•
oiseaux (C. jejuni), porc (C. coli), chien (C. upsaliensis), autres animaux d’élevage ou de compagnie, portage sain dans
alimentaire dans les pays industrialisés: volaille ++, lait cru +
interhumaine ou directe avec animaux dans les pays en développement
Modalités épidémiologiques
•
cas sporadiques
•
petites épidémies à incidence plus forte au printemps et en été
•
1ère ou 2ème cause de diarrhée d' origine bactérienne en France
Téléchargement
Explore flashcards