CP Économie en danger

publicité
21 /08 /1 5
Communiqué de Presse
Entreprises en danger :
la CCI demande un assouplissement temporaire de
l’exportation de nickel
L‘enlisement du conflit des rouleurs a aujourd’hui de graves conséquences sur
l’économie du territoire. Ainsi, selon les secteurs d’activité et la localisation des entreprises, les répercussions des blocages de ces deux semaines de conflits sont particulièrement importantes pour les entrepreneurs, quel que soit leur secteur
d’activité : commerce, industrie et services.
Face à cette situation alarmante, la CCI appelle à un assouplissement temporaire des mesures d’exportation du nickel en attendant un règlement équitable et pérenne de la stratégie minière du pays.
Afin de mesurer les impacts concrets du conflit, la CCI a réalisé une enquête auprès
d’un échantillon de ses ressortissants qui enregistrent :
-
de 20 à 60 % de baisse de leur chiffre d’affaires,
de 30 à 80 % de taux d’absentéisme de leurs salariés.
Des chiffres éloquents qui ne prennent pas en compte des situations plus extrêmes
comme la fermeture complète de nombreux commerces et entreprises qui ne peuvent ouvrir faute de personnels et/ou de clientèle. Engendrant ainsi pour ces derniers une perte de 100 % de leur chiffre d’affaires.
Autre impact sur l’économie et la population : les problèmes d’approvisionnement
des marchandises telles que les denrées alimentaires.
Certaines entreprises du BTP ont par exemple arrêté des chantiers faute de main
d’œuvre ou de possibilité d’approvisionnement. Concernant les commerces, notamment ceux du centre-ville de Nouméa, ce blocage vient s’ajouter aux problèmes
d’insécurité auxquels ils sont déjà confrontés.
Contact presse : S id onie Ganatc hia n, resp onsable service communic ation CCI
tél : 24 31 4 8 / 77 45 7 8 - s.gana [email protected] ci.nc
Autre secteur impacté : des retombées particulièrement négatives pour le tourisme,
tant en terme d’image que de baisse d’activité. Ainsi, certains touristes se retrouvent
bloqués et ne peuvent se rendre dans les Îles ou dans le Nord.
Tous les entrepreneurs contactés ont insisté sur l’installation d’un climat morose, un
manque de visibilité et pour certains d’entre eux, une perte de confiance.
Cette crise intervenant dans un contexte économique déjà difficile, et tous les secteurs de l’économie étant interdépendants, il convient de régler ce conflit au plus
vite, avant qu’il n’impacte plus gravement l’ensemble des acteurs économiques du
territoire.
La CCI demande également aux institutions de soutenir les entreprises qui
vont devoir faire face, à brève échéance, à des problèmes de trésorerie. C’est
pourquoi, la CCI lance un appel à la CAFAT et aux services fiscaux afin de permettre aux chefs d’entreprise d’étaler le paiement de leurs cotisations sociales
et fiscales. De même, la CCI suggère que les banques puissent mettre en place
des facilités de caisse.
Contact presse : S id onie Ganatc hia n, resp onsable service communic ation CCI
tél : 24 31 4 8 / 77 45 7 8 - s.gana [email protected] ci.nc
Téléchargement