Concepts fondamentaux Anthropologie, Ethnologie, Sociologie

publicité
Concepts fondamentaux
Anthropologie, Ethnologie, Sociologie
PLAN





Quelques définitions du concept
Les fonctions sociales de la culture
La notion d’interculturalité
La rencontre interculturelle dans la relation
soignant/soigné
La prise en compte de l’interculturalité dans
la relation soignant/soigné
multiples usages et significations
travaux des champs (culture céréalière)
corps humain (culture physique)
l’esprit d’un individu (culture générale)
société tout entière (culture française)
En langue française


Désigne tout d’abord l’ensemble des
connaissances générales d’un individu:
1862, Dictionnaire national de Bescherelle.
c’est l’ensemble des structures sociales,
religieuses,
etc.,
des
manifestations
intellectuelles,
artistiques,
etc.,
qui
caractérisent une société (le Petit Larousse,
1980 )
en France aujourd’hui:


la culture individuelle: construction
personnelle de ses connaissances donnant
la culture générale
culture collective: la culture d'un peuple,
l'identité culturelle de ce peuple.
Quelles différences?


la culture individuelle comporte une
dimension d’élaboration, de construction
Elle est donc par définition évolutive et
individuelle
la culture collective






correspond à une unité fixatrice d’identités,
un repère de valeurs relié à une histoire,
un art inséré dans la collectivité ;
elle n’évolue que très lentement,
sa valeur est la stabilité dans le passé,
le rappel à l’Histoire.
Melville HERSKOVITS


la culture est « la partie de l’environnement
fabriquée par l’homme »
C’est-à-dire: puisque l’homme ne fabrique
pas l’environnement seul, la culture est une
construction collective.
T. Dobzhansky

« Étant donné que la culture s’acquiert par
apprentissage, les gens ne naissent pas
Américains, Chinois ou paysans, soldats ou
aristocrates, savants, musiciens ou artistes,
saints, chenapans ou moyennement
vertueux : ils apprennent à l’être. »
Edward TYLOR

« la culture (ou civilisation), prise dans son
sens ethnographique large, est ce tout
complexe qui inclut la connaissance, la
croyance, l’art, les choses morales, la loi, la
coutume et toutes les autres aptitudes et
habitudes acquises par l’homme en tant
que membre de la société » La Civilisation
Primitive
Michel LEIRIS

« Si la vie d’une communauté nationale s’exprime
par sa culture (au sens large du terme) et si la
culture ainsi conçue se définit à chaque moment de
son évolution comme l’héritage social à partir duquel
[…]chaque génération […] organise ses conduites et
prépare une base de départ pour la génération
suivante […] il est entendu qu’une culture quelle
qu’elle soit, loin d’être donnée une fois, apparaît
sujette à des transformations auxquelles les
diverses groupes dont se compose la société qu’elle
caractérise contribuent dans la mesure exacte où ils
y sont intégrés et se trouvent, par conséquent, à
même d’exercer leur influence »
Pour l'UNESCO

« Dans son sens le plus large, la culture peut
aujourd'hui
être
considérée
comme
l'ensemble des traits distinctifs, spirituels et
matériels, intellectuels et affectifs, qui
caractérisent une société ou un groupe
social. Elle englobe, outre les arts et les
lettres, les modes de vie, les droits
fondamentaux de l'être humain, les systèmes
de valeurs, les traditions et les croyances »
Les fonctions sociales de la culture:
cohésion et d’intégration


la fonction de cohésion : va donner une
légitimité aux interactions sociales et un
sens aux liens qui unissent les hommes.
la fonction d’intégration : à partir des
croyances, des valeurs, des normes et des
pratiques
communes,
va
permettre
l’intégration des individus au sein des
groupes sociaux.
Question:

Comment s’ouvrir à l’autre et qu’est-ce qui
se passe quand des univers culturels
différents entrent en contact ?

La notion d’interculturalité
Qu’est-ce que l’interculturalité ?

« une enveloppe où chacun glisse un mot
écrit à sa manière » (Carmel CAMILILLERI )

« le but d’une approche interculturelle n’est
ni d’identifier autrui en l’enfermant dans un
réseau de significations, ni d’établir une série
de comparaisons sur la base d’une échelle
ethnocentrée […]. (Il s’agit de) deux identités
qui se donnent mutuellement un sens dans
un contexte à définir à chaque fois […] »
Les échanges culturels


le métissage culturel
l’hybridation culturelle
Définitions:


métissage culturel: mélange d'influences
culturelles distinctes au niveau musical,
pictural, sculptural vestimentaire, et
linguistique.)
l’hybridation culturelle: l'action de
transformer et modifier à la fois les objets,
les outils et les pratiques
La rencontre interculturelle dans la relation
soignant/soigné:




La compréhension des différences à
l’œuvre dans un « choc culturel »
L’analyse des malentendus et de ce fait
l’anticipation des incompréhensions
L’adaptation des interventions et la gestion
des conflits
Le développement des compétences en
négociation et médiation interculturelle
La prise en compte de l’interculturalité dans la relation
soignant/soigné






établir une communication verbale et non verbale
faisant usage de différents codes
prendre conscience du décalage par la découverte
de ses propres fonctionnements
que l’autre n’est pas là pour être assimilé et être
transformé à mon image
savoir relever les indices porteurs de sens
savoir remettre en cause sa propre interprétation
s’attacher à comprendre l’intention de l’autre qui est
en face de soi
Et aussi:


La prise en compte de l’individu comme un
être de culture
La reconnaissance identitaire par la
décentration et le relativisme
Pour conclure:



Il n’existe pas de cultures meilleures ou pires
que d’autres
toutes les cultures sont dignes y méritent le
respect des autres, au même niveau
L’interculturalité est une démarche qui insiste
sur l'existence, dans un cadre souple et
ouvert, d'une multitude de cultures qui se
rencontrent, s'opposent, se mélangent et,
finalement, se transforment et évoluent.
Téléchargement