LA FIBRILLATION AURICULAIRE AU COURS DE L`INSUFFISANCE

publicité
ETUDE DES ANOMALIES ELECTROCARDIOGRAPHIQUES AU
COURS DE L’INSUFFISANCE CARDIAQUE : A PROPOS DE
347 PATIENTS.
belkahla A, hammayel ,S Bouhlel I, Slim F, Gherairi, A Trimeche B, Bouraoui H, sallemi M, brichni S belkhir w, Ben
Romdhane Meriem, Mahdhaoui Abdallah, Ernez Samia, Gouider Jeridi
Service de cardiologie Hôpital Farhat Hached Sousse Tunisie
I- INTRODUCTION:
L’électrocardiogramme(ECG) constitue un
moyen incontournable dans l’évaluation
initiale des patients porteurs
d’insuffisance cardiaque congestive ainsi
que dans le suivi de ces patients.
Le but de ce travail est de décrire les
différentes anomalies
éléctrocardiographiques rencontrées chez
des patients suivis pour insuffisance
cardiaque.
II- MATHERIELS ET METHODES :
Il s’agit d’une étude rétrospective des
principales anomalies
éléctrocardiographiques portant sur 347
patients (215 hommes soit 62% et 132
femmes soit 38%) atteints d’insuffisance
cardiaque congestive, ayant été
hospitalisés au service de cardiologie de
l’EPS Farhat Hached de Sousse entre
l’année 2007 et 2008.
III- RESULTATS :
L’âge moyen était de 65ans (±12ans avec
des extrêmes allant de 18 à 96 ans).
Les principaux facteurs de risque
cardiovasculaire retenus étaient : le tabac
(48,8%) l’hypertension artérielle
(45%), le diabète (34%) et la
dyslipidémie (14,4%) des cas.
L’étiologie de l’IC était par ordre de
fréquence : la cardiopathie ischémique
(24,8%), la cardiopathie hypertensive
(23,1%), la CMD (13%), la maladie
valvulaire (6,9%) et enfin la CMH (
1,4%).
Les principales anomalies électriques
observées étaient : l’arythmie complète
par fibrillation auriculaire dans
25,1%, l’onde Q de nécrose a été
observée chez 25,6% des patients, les
troubles conductifs ont été dominés par le
bloc de branche gauche (29,1%), les
signes d’hypertrophies cavitaires ont été
notées surtout du coté gauche : une
hypertrophie ventriculaire gauche a été
observée dans 16,4% des cas, alors que
l’hypertrophie auriculaire gauche a été
observée dans 5,8% des cas. Les troubles
de rythme enregistrés étaient dominés
par l’arythmie complète par fibrillation
auriculaire (25,1%) suivie de troubles de
rythme ventriculaire (13,8%).
10%
HOMMES
HTA
2%
FEMMES
33%
19%
Cardiopathie
Ischémique
CMD
62,00%
36%
Maladie Valvulaire
38,00%
CMH
HOMMES
FEMMES
Etiologies de l’insuffisance
cardiaque
Répartition des patients en
fonction du sexe
8%
AC/FA
5%
23%
27%
24%
13%
ONDE Q DE
NECROSE
Réhospital
isation;
28,70%
TROUBLES DE
RYTHME
VENTRICULAIRES
Aucune
Réhospital
isation;
72,30%
BBG
Facteurs de décompensation
cardiaques retenus
Taux de ré hospitalisation
au cours de l’année
Absence de complications
IC grave nécessitant une VA
Trouble de Rythme grave
Décès intraHospitalier
1% 7%
2%
90%
Synthèse des principaux évènement intraHospitaliers
IV-DISCUSSION:
Malgré les progrès importants de la
thérapeutique, l’insuffisance cardiaque reste une
affection grave grevée d’une lourde mortalité.
Le jugement clinique reste primordial mais il est
important de disposer d’un certain nombre de
marqueurs objectifs et de pouvoir s’appuyer sur
différents paramètres de sévérité. Ceci est
particulièrement vrai pour les patients atteints
d’une cardiopathie sévère qui semblent bien
stabilisés sous traitement médical.
Un ECG normal doit faire revoir le diagnostic
d’insuffisance cardiaque chronique. Les
modifications ECG sont fréquentes chez
les patients avec insuffisance cardiaque. Les
signes ECG de surcharge auriculaire gauche ou
d’hypertrophie ventriculaire gauche peuvent être
associés avec une dysfonction systolique ou
diastolique isolée. Dans les cardiopathies
évoluées, le bloc de branche gauche est
fréquent. L’ECG permet parfois d’orienter vers
une étiologie (onde Q de nécrose ou trouble du
rythme par exemple). L’ECG est essentiel pour
déceler une fibrillation auriculaire ou un flutter,
parfois une arythmie ventriculaire, facteurs
favorisant l’insuffisance cardiaque.
V-Conclusion :
Les modifications éléctrocardiographiques sont
fréquentes chez les patients avec IC
chronique et un ECG normal doit faire revoir
le diagnostic.
Téléchargement
Explore flashcards