theme-1b-renouvellement-de-la-lithosphre

advertisement
QCM
Niveau Première S
Thème 1B : L'évolution du modèle : le renouvellement de la lithosphère océanique
Pour chaque question, il vous est donné quatre propositions A, B, C et D.
Une, deux ou trois propositions peuvent être exactes.
Répondez en cochant la ou les propositions exactes.
QUESTION N°1
Schéma d’interprétation d’un profil de sismique réflexion
au niveau de la dorsale médio-atlantique au Sud des Açores
http://svt.ac-dijon.fr(modifiée)
Ce profil sismique, réalisé perpendiculairement à l’axe de la dorsale médio-atlantique, suggère qu’à ce niveau
la lithosphère océanique est soumise à des mouvements de divergence et à un amincissement car :
A) - elle est le lieu d’une activité volcanique.
B) - seules des failles normales y sont observées.
C) - des failles normales et des failles inverses y sont observées.
D) - une vallée d’effondrement (ou « rift ») y est présente.
QUESTION N°2
Schéma d’interprétation d’un profil de sismique réflexion
au niveau de la dorsale médio-atlantique au Sud des Açores
http://svt.ac-dijon.fr(modifiée)
Dans cette coupe schématique de l’axe d’une dorsale médio-océanique, les annotations correctes sont :
A) - A = rift, B = chambre magmatique, C = basaltes en coussins, D = gabbros, E = péridotite.
B) - A = rift, B = chambre magmatique, C = basaltes en coussins, D = basaltes en filons, E = gabbros.
C) - A = vallée d’effondrement, B = chambre magmatique, C+D+E= croûte océanique.
D) - A = vallée d’effondrement, B = péridotite fondue, C = sédiments, D = basaltes, E = gabbros.
QUESTION N°3
Au niveau d’une dorsale, la fusion de la péridotite du manteau produit du magma à l’origine de la lithosphère
océanique.
A) - Le magma produit a la même composition que la péridotite
B) - Le magma produit est de composition basaltique
C) - Le magma a pour origine une fusion totale de la péridotite
D) - Le magma a pour origine une fusion partielle de la péridotite
QUESTION N°4
A l’aplomb d’une dorsale, la fusion de la péridotite est due à une :
A) - remontée de l’asthénosphère à l’aplomb de la dorsale
B) - forte augmentation de la température sous la dorsale
C) - augmentation de la pression et de la température de la péridotite
D) - diminution de la pression de la péridotite
QUESTION N°5
Une roche volcanique :
A) - a été mise en place lors du refroidissement rapide d'un magma
B) - est entièrement cristallisée
C) - est de texture microlitique
D) - constitue la partie supérieure de la coûte océanique
QUESTION N°6
Le gabbro de la croûte océanique :
A) - a été mis en place lors du refroidissement rapide du magma
B) - est entièrement cristallisé
C) - présente des gisements en forme de coussins
D) - a la même composition chimique que la péridotite
QUESTION N°7
Enregistrement des ondes sismiques d’un séisme profond dont l’épicentre est
situé à égale distance des stations sismographiques des Fidji et de Tonga
http://svt.ac-dijon.fr/schemassvt/article.php3?id_article=2758
(modifié)
Les résultats peuvent s‘interpréter de la façon suivante, les ondes P ont :
A) - circulé plus vite entre le foyer et la station Tonga qu’entre le foyer et la station Fidj
B) - circulé plus lentement entre le foyer et la station Tonga qu’entre le foyer et la station Fidji
C) - rencontré un milieu plus chaud entre le foyer et la station Tonga
D) - rencontré un milieu plus froid entre le foyer et la station Tonga
QUESTION N°8
Enregistrement des ondes sismiques d’un séisme profond dont l’épicentre est
situé à égale distance des stations sismographiques des Fidji et de Tonga
http://svt.ac-dijon.fr/schemassvt/article.php3?id_article=2758
(modifié)
La répartition des foyers des séismes anciens est un argument en faveur :
A) - de la présence d’une dorsale
B) - de la présence d’une limite de plaque
C) - du plongement d’une plaque sous une autre
D) - du coulissage d‘une plaque par rapport à une autre
QUESTION N°9
Un modèle global : la tectonique des plaques
http://svt.ac-dijon.fr/schemassvt/article.php3?id_article=2721 (modifié)
Dans le modèle global de la tectonique des plaques :
A) - il existe différents types de frontières définies par les mouvements relatifs des plaques
B) - les frontières de divergence sont des zones de rapprochement : ce sont les dorsales où il y a création de
lithosphère océanique.
C) - les frontières de coulissage se localisent au niveau de failles transformantes : il y a création et disparition
de lithosphère.
D) - en permanence, la lithosphère océanique est produite dans les zones de convergence et détruite au
niveau des zone de divergence.
QUESTION N°10
Un modèle global : la tectonique des plaques
http://svt.ac-dijon.fr/schemassvt/article.php3?id_article=2721 (modifié)
Dans le modèle global de la tectonique des plaques :
A) - la limite continent - océan n'est pas forcément une limite de plaques
B) - dans une zone de subduction, les matériaux de la lithosphérique océanique s’incorporent au manteau
C) - le volcanisme de point chaud est un volcanisme localisé en frontière de plaques
D) - au niveau des zones de subduction la lithosphère continentale s'enfonce dans l’asthénosphère
QUESTION N°11
« La convection mantellique, moteur de la tectonique des plaques… »
Planet-Terre.ens-lyon, conférence Pierre Thomas (labo des Sciences de la Terre, ENS Lyon)
Au niveau d'une dorsale océanique, la vitesse de propagation des ondes sismiques:
A) - est ralentie, on parle alors d'anomalie positive.
B) - est ralentie, on parle alors d'anomalie négative.
C) - est accélérée, on parle alors d'anomalie positive.
D) - est accélérée, on parle alors d'anomalie négative.
.
QUESTION N°12
« La convection mantellique, moteur de la tectonique des plaques… »
Planet-Terre.ens-lyon, conférence Pierre Thomas (labo des Sciences de la Terre, ENS Lyon)
Au niveau d'une dorsale, à profondeur équivalente, la valeur des isothermes:
A) - est supérieure à celle de la moyenne terrestre.
B) - peut être supérieure ou inférieure à celle de la moyenne terrestre, cela dépendant directement du type de
dorsale.
C) - est identique à celle de la moyenne terrestre.
D) - est inférieure à celle de la moyenne terrestre.
QUESTION N°13
« La convection mantellique, moteur de la tectonique des plaques… »
Planet-Terre.ens-lyon, conférence Pierre Thomas (labo des Sciences de la Terre, ENS Lyon)
D'après le document 1:
A) - une lithosphère plus chaude s'enfonce dans un manteau plus froid au niveau de la zone de subduction
située à l'ouest de l'Amérique du Sud.
B) - il y a présence d'un matériel plus chaud sous la dorsale située au large des côtes sud-américaines.
C) - la température est plus élevée à 100 km de profondeur au niveau de la dorsale qu'à une profondeur
équivalente au niveau des continents.
D) - la température est plus élevée à 100 km de profondeur au niveau de la dorsale qu'à une profondeur
équivalente au niveau de la zone de subduction.
QUESTION N°14
Au niveau d'une dorsale, les foyers sismiques sont essentiellement localisés:
A) - le long du plan de subduction.
B) - le long des failles transformantes qui décalent les tronçons d'une même dorsale.
C) - à des profondeurs comprises entre 300 km et 670 km.
D) - à des profondeurs situées au niveau des 100 premiers km.
QUESTION N°15
Lorsqu'on s'éloigne perpendiculairement de l'axe d'une dorsale:
A) - la densité de la lithosphère augmente progressivement.
B) - la température de la lithosphère diminue progressivement.
C) - la lithosphère subit une subsidence progressive.
D) - la quantité de sédiments situés à sa surface diminue progressivement.
QUESTION N°16
La lithosphère océanique:
A) - est plus épaisse au niveau d'une dorsale et plus mince au niveau d'une zone de subduction.
B) - est renouvelée au cours des temps géologiques.
C) - est "créée" au niveau des dorsales
D) - est "détruite" au niveau des zones de subduction.
QUESTION N°17
Le magma basaltique émis au niveau d'une dorsale:
A) - peut donner naissance à des roches différentes.
B) - provient de la péridotite du manteau sous-jacent.
C) - provient du noyau externe liquide.
D) - est à l'origine des basaltes en coussins.
QUESTION N°18
Tectonique des plaques/Etat de la matière fusion-cristallisation/Fusion expérimentale péridotite sèche
Banque de schémas-ac Dijon (Alain Galien)
D'après les données du document 2:
A) - la péridotite est solide à 80 km de profondeur sous la dorsale.
B) - la péridotite de la lithosphère océanique n'est jamais en fusion totale.
C) - un magma peut se former dans les zones de subduction à partir de la fusion de la péridotite sèche.
D) - la péridotite sèche ne peut rentrer en fusion partielle qu'au niveau des dorsales.
QUESTION N°19
Tectonique des plaques/Etat de la matière fusion-cristallisation/Fusion expérimentale péridotite sèche
Banque de schémas-ac Dijon (Alain Galien)
D'après les données du document 2:
A) - à 80 km de profondeur, la température du manteau au niveau de la plaine abyssale est d'environ 1200°C.
B) - la température du manteau au niveau d'une dorsale est toujours inférieure à celle observée à profondeur
équivalente au niveau d'une zone de subduction.
C) - la température de la lithosphère océanique est constante, et ce quelle que soit la profondeur.
D) - lorsque la pression baisse au niveau du manteau, la température augmente.
QUESTION N°20
Anomalies magnétiques et vitesses de formation des fonds océaniques
Site: ombre.petit.pied.net
D'après le document 3:
A) - on peut estimer que la vitesse moyenne bilatérale de la dorsale Atlantique est d'environ 20 km par million
d'années, soit 2 cm par an.
B) - on peut estimer que la vitesse moyenne bilatérale de la dorsale Atlantique est d'environ 40 km par million
d'années, soit 4 cm par an.
C) - on peut observer que la dorsale Est-Pacifique est plus "rapide" que la dorsale Atlantique.
D) - la vitesse des deux plaques, sur lesquelles les forages ont été effectués, est relativement constante dans
le temps.
QUESTION N°21
Conditions expérimentales de fusion de la péridotite et géothermes
http://www.ac-grenoble.fr
D'après l'étude du document ci-dessous, on peut dire que :
A) - la fusion de la péridotite dépend uniquement de la température
B) - une péridotite exposée à une pression de 5 GPa et à une température de 2000 °C est sous forme liquide
C) - la péridotite du manteau peut entrer en fusion à l'aplomb des dorsales
D) - le gradient géothermique est plus faible au niveau des zones de subduction
QUESTION N°22
Coupe dans la zone de subduction d'Amérique du Sud (Pérou-Chili) réalisée avec le logiciel Sismolog
D'après l'étude du document ci-dessous, on peut dire que :
A) - la lithosphère continentale plonge sous la lithosphère océanique
B) - la lithosphère océanique plonge dans le manteau asthénosphérique
C) - il s'agit d'une marge active
D) - le plan de Wadati Benioff montre que les séismes sont d'autant plus violents qu'ils sont profonds
QUESTION N°23
Un carottage dans la croûte océanique montre la succession de roches suivantes, de la surface vers la
profondeur :
A) - Granite - Basalte - Gabbro
B) - Basalte - Gabbro - Péridotite
C) - Gabbro - Basalte - Péridotite
D) - Sédiments océaniques - Basalte - Gabbro
QUESTION N°24
Au niveau d'une dorsale :
A) - la lithosphère est épaissie, du fait de la remontée d'une grande quantité de matériau d'origine mantellique
B) - on observe une remontée de l'asthénosphère vers la surface
C) - la péridotite du manteau subit une diminution de pression, qui entraine sa fusion partielle
D) - de la lave s'épanche en continu
Réponses sur http://svt.site2.ac-strasbourg.fr/qcm/premiere-s/item/298-theme-1b-l-evolution-du-modele-le-renouvellementde-la-lithosphere-oceanique
Téléchargement