LE CISMOC: un centre de recherche entre 2002 et 2016, puis au

publicité
LE CISMOC: un centre de recherche entre 2002 et 2016, puis au-delà
Contexte et projets du CISMOC
Les transformations et le devenir de l’islam sont d’une importance majeure pour les sociétés
contemporaines au plan mondial, européen et belge. A l’UCL, la présence de millions de
musulmans en Europe a suscité l’intérêt de chercheurs depuis les années 1970. Dans ce
prolongement, le Cismoc a été créé en 2002, par le Prof. F. Dassetto, pour promouvoir les
activités de recherche et contextuelles relatives aux réalités contemporaines de l’islam en
tant que fait religieux, politique et sociétal. En dépit de sa taille modeste, il est actuellement
l’un des principaux lieux d’étude de l’islam contemporain en Europe. Il vise à offrir une
recherche et un enseignement en prise avec les changements rapides des dynamiques
musulmanes. Il assume également un important service à la société, souvent étonnée et
désarçonnée par cette dynamique religieuse et politique difficile à cerner.
Concrètement, ce centre valorise et fait converger les ressources et compétences existantes,
disséminées dans plusieurs départements et disciplines telles que la socio-anthropologie, les
sciences politiques, l’islamologie, les sciences islamiques et le droit. En effet, l’étude de
l’islam suppose une connaissance historique, linguistique de même qu’une approche
comparative entre les multiples aires de l’islam. Ceci nécessite une stratégie
d’investissement cumulatif de moyen-long terme que le Cismoc tente de poursuivre en vue
de développer les savoirs ainsi que les savoir-faire. Sauf exception, la plupart des membres
académiques du Cismoc n’ont toutefois pas l’islam comme domaine principal d’activités de
recherche et d’enseignement, mais ils réalisent aussi des travaux dans le domaine ou en lien
avec l’islam. Le Cismoc constitue ainsi un réseau qui « polarise » les recherches dans le
domaine de l’islam. Cette stratégie a été choisie comme voie possible pour dynamiser toutes
les ressources existantes, compte tenu des moyens limités disponibles en général. Au
final, il incarne un lieu institutionnalisé, reconnu au niveau européen, qui fonctionne
non seulement comme un espace de ressources sur ce thème tout en promouvant des
actions multiples.
En septembre 2015, un soutien de la Fondation Baillet-Latour permet de vraiment consolider
le centre depuis l’établissement de deux Chaires Islams contemporains, en partenariat avec
le MENARG (U-Gent) qui vise à développer les activités de recherche, de diffusion et
d’enseignement sur l’islam contemporain en mettant notamment l’accent sur la pluralité
croissante des identités et appartenances musulmanes ; grâce à l’embauche de l’équivalent de
3 ETP à l’UCL, c’est toute la dynamique du Cismoc qui est renforcée depuis l’établissement
de nouvelles synergies internes au centre et dans ses relations en dehors de l’Université.
1
Des programmes de recherches
Les activités de recherche sont structurées autour d’un programme de recherche pluriannuel
dans lequel s’inscrivent, avec le plus de cohérence possible, des projets de recherche et des
activités scientifiques ; grâce à l’élaboration de telles perspectives, il s’agit de développer une
vision mais aussi de valoriser au mieux les acquis de recherche tant sur la plan de la
connaissance empirique que théorique.
Entre 2002 et 2006, les activités de recherches se sont concentrées autour du thème « islams
locaux et processus de globalisation islamiques ». Il s’en est suivi de multiples publications,
entre autres un numéro de la revue Recherches sociologiques et anthropologiques.
- Notons encore la réalisation de diverses thèses : sur les Frères musulmans (B.
Maréchal), sur la politique du Vatican vis-à-vis du monde musulman (T. Koutroubas),
sur le rôle de l’islam dans la politique extérieure de la Turquie (N. Raptopoulos) et sur
le rôle de l’islam dans la politique étrangère du Maroc (A. Belhaj).
- Diverses recherches contextuelles également menées : sur les transformations de
l’islam au Kazakhstan (A.-M. Vuillemenot), le foulard à Bruxelles (B. Maréchal), les
relations entre islams et occidents (F. Dassetto), l’offre de formations islamiques en
Europe (F. El Asri) et une synthèse relative aux enjeux de la présence musulmane dans
l’Europe élargie (pour la Cellule Prospective de l’Union Européenne, B. Maréchal et
F. Dassetto avec J. Nielsen, S. Allievi).
Entre 2007 et 2014, le Cismoc a exploré les processus contemporains des constructions
identitaires musulmanes sous trois volets en particulier : les productions discursives
musulmanes, le leadership musulman et les organisations ainsi que les relations qui se nouent
entre musulmans et non musulmans (notamment grâce à la Fondation Roi Baudouin).
- Les thèses qui ont été menées dans ce cadre concernent : Les constructions identitaires
et pratiques culturelles des artistes musulmans contemporains en rapport à la norme
islamique (F. El Asri), confréries soufies, salafisme et islam politique en Syrie (Th.
Pierret), la gestion locale de l’islam à Bruxelles (C. Torrekens), la visibilisation de
l’islam dans l’espace public à Beyrouth (W. Vloeberghs), les salafismes à Bruxelles
(H. Touag, 2011-2016), les transformations des rapports de genre dans un quartier
populaire d’Alger (G. Djelloul, dès 2013), l’engagement des femmes dans
l’enseignement islamique à Rouen (Y. Van Praet dès 2013) et une sociographie de
l’islam au Luxembourg (E. Pirenne, dès 2013).
- Pour les recherches contextuelles : Relations entre musulmans et non-musulmans en
Belgique (J. De Changy, F. Dassetto, B. Maréchal), Conflits autour de la construction
de mosquées en Belgique (F. Dassetto, O. Ralet), Le foulard (Cismoc), Les
transformations de confréries musulmanes au Burkina Faso (F. Dassetto, P.J. Laurent),
From Dialogue to Peacebuilding – Perspectives for the engagement of religious actors
2
-
by the European Union (F. Bokern, V. Legrand, B. Maréchal), Islam bruxellois (F.
Dassetto), Sharia4Belgium (F. Dassetto), les Frères musulmans comme mouvement
social (B. Maréchal), Regards et relations entre musulmans et non-musulmans à
Bruxelles (C. Bocquet, F. Dassetto, B. Maréchal), Bonnes pratiques de relations entre
musulmans et non-musulmans en Belgique (C. Bocquet, B. Maréchal, F. Dassetto, S.
Van den Abbeele, F. Iskandar), Radicalisme et djihadisme (F. Dassetto) etc.
En outre, notons le suivi de mémoires sur l’islam contemporain (cf. L’islam à la STIB,
islam et couples mixtes, parcours de féministes musulmanes belges, le mouvement
Ahmadiyya à Bruxelles, scouts musulmans bruxellois et pudeur, identités et
appartenances des jeunes bruxellois à Bruxelles, la conversion à l’islam par des
femmes, pèlerinage de chiites sur un site marial au Liban etc. voir site).
Entre 2015 et 2018, tout en continuant les activités préalablement entamées, le Cismoc
concentre ses activités essentiellement autour de trois grands axes de recherche :
- Champs islamique et radicalisme : entre autres depuis une sociographie approfondie
de l’islam belge pour mieux comprendre la pluralité des courants islamiques, leurs
importances respectives voire leurs interrelations, y compris depuis leurs modalités de
déploiement et leur intégration dans le tissu social. Outre la finalisation de la thèse sur
les salafismes (H. Touag) et un ouvrage sur les Frères (B. Maréchal), une
sociographie de l’islam turc en Belgique (post-doctorat M. Orhan), une sociographie
de l’islam en Wallonie (thèse de F. Fadi Iskandar), nous comptons aussi des
recherches sur les processus de radicalisation islamique (F. Dassetto, H. Touag, A.
Belhaj, B. Maréchal) et sur les figures d’autorités musulmanes (A. Belhaj).
- Identités et appartenances des jeunes : deux thèses sur jeunesses et tolérance (Ch.
Godesar), jeunesses et quartier (A. Delporte), dès sept. 2015.
- Pensée musulmane contemporaine : entre autres les enjeux autour de la formation
des cadres musulmans en Europe (A. Belhaj, B. Maréchal), une analyse de discours
islamiques contemporains (F. Dassetto, A. Belhaj, B. Maréchal) et de figures
musulmanes de modernité (N. el Makrini).
3
-
En outre divers mémoires sur les raisons aux fondements de la création d’écoles
islamiques, les relations entre usages des langues et religiosité de jeunes femmes, rap
et jeunesse musulmane, Imams et mosquées : nouvelles préoccupations étatiques, etc.
Des séminaires et des conférences
Outre ses séminaires internes, des séminaires mensuels et conférences sont ouverts au plus
large public, dont le programme est disponible sur le site ou via notre mailing list. Parmi nos
conférenciers : G. Kepel, P. Haenni, A.-S. Lamine, M. Purdie, J.-P. Filiu, Th. Pierret, A.
Possamaï, etc.
Parmi les journées d’études ou grands colloques organisés ces dernières années (et ayant
mené à des publications significatives), signalons également :
- Facettes de l’islam belge (2003)
- Le suicide offensif en Islam (2005)
- Sciences et fois (2007) ; Théories scientifiques de l’origine de l’homme et fois (2007)
- Corps et soufisme (2008)
- Islam en Syrie (2008)
- Sunni-Shia relationships (2009)
- Discours musulmans contemporains (2010)
- Islam belge au pluriel (2011)
- Mutations des religions et identités religieuses (2012)
- La confrérie populaire marocaine des Hamadcha (2013)
- Mises en scènes musulmanes contemporaines sur Internet (2015, publication en 2016)
- Processus de radicalisation des jeunes (2015, publication pour 2016)
- Les salafismes (2016)
- L’éthique islamique (2016)
4
D’autres journées d’études significatives n’ayant pas mené à des publications : la foi au
regard des sciences de la nature (2012), la foi au regard des sciences humaines (2012), enjeux
et défis de la pensée musulmane contemporaine (2013).
Diffusion scientifique
En termes de publications scientifiques, le Cismoc dirige deux collections scientifiques
- Islams contemporains, aux Presses Universitaires de Louvain, depuis 2010 (4 titres :
L’Iris et le Croissant ; Islam belge au pluriel ; Hamadcha du Maroc ; Rythmes et voix
d’islam)
- Islams en changement, chez Academia-Bruylant (7 titres : La rencontre complexe ;
L’islam en entreprise ; Discours musulmans contemporains ; Amour, islam et mixité ;
Parcours de féministes musulmanes belges ; Neutralité et faits religieux : quelles
interactions dans les services publics ?; Regards croisés sur les conditions d’une
modernité arabo-musulmane).
Le cismoc diffuse aussi des « Recherches en ligne » sur son site. Sont en libre accès des
articles tels que ceux du Prof. F. Dassetto sur « Conflits autour de la création de mosquées en
Belgique », « Radicalisme et djihadisme », « Paradigmes à l’œuvre dans les sciences sociales
pour l’étude des pratiques de transe et de possession », « Sharia4... All. Eléments d’analyse et
de réflexion à propos d’un groupe extrémiste », etc.
Et il participe au comité éditorial du Yearbook of Muslims in Europe (2009-2012), et au
Journal of Muslims in Europe (2011- ), édités chez Brill ainsi qu’ à la critique de revues
scientifiques telles que Social Compass, Ethnic and Racial Issue, Archives des sciences
sociales des religions, etc.
Logistique scientifique
En vue de faire converger les nombreuses activités de logistique scientifique et de les rendre
accessible au plus large public, le CISMOC a créé, grâce au soutien de la Fondation
Bernheim, le CISMODOC qui se donne un triple objectif :
- Il repère, sélectionne et organise de l’information fiable et pertinente relative à l’islam
contemporain en accordant une attention spécifique à l’islam européen et belge ;
- Il représente un lieu de stockage de documents relatifs aux organisations musulmanes
et à leurs activités ;
- Il vise à devenir un lieu de la mémoire de la présence religieuse musulmane en Belgique
et à conduire des activités d’information documentaire active, en entendant par là le
fait de retravailler, synthétiser et mettre à disposition du public des contenus fournis par la
collecte documentaire : sélections bibliographiques, dossiers de synthèse etc.
Le CISMODOC est accessible au public
depuis le mois de février 2015, à partir
d’un espace spécialement dédicacé au
sein de la bibliothèque des sciences
politiques et sociales de l’UCL.
Il met à disposition du plus grand nombre des ressources scientifiques (ouvrages et articles)
pour approfondir une question relative à l’islam. Il dispose également sous forme papier et
virtuelle, d’une base d’articles scientifiques et d’articles de presse sur les questions relatives à
5
l’islam contemporain en Belgique, Europe et dans le monde. On y trouve également un fond
documentaire pour informer sur certains aspects de la réalité de l’islam en Belgique (presse
depuis les années 1980, organisations, acteurs, dossiers thématiques, statistiques relatives à la
présence musulmane, pensée musulmane contemporaine et littérature intra-musulmane
émanant de penseurs et leaders musulmans contemporains).
De multiples activités d’enseignement
En marge des nombreux enseignements dispensés dans les programmes universitaires
classiques (master en sociologie et anthropologie, master en sciences politiques, master en
sciences des religions), le Cismoc s’est investi, dès 2007, dans la création d’une Formation
continue en « sciences religieuses : islam », en collaboration avec les Facultés Universitaires
Saint-Louis. Ce programme, assumé par des professeurs musulmans et non musulmans
s’adressait à un public d’étudiants musulmans et non musulmans. Dans le respect de la foi
islamique, il visait à offrir un programme de formation universitaire, réflexive, sur l’islam, à
partir du vécu des musulmans, en dialogue avec les sciences humaines, pour répondre aux
préoccupations des musulmans européens et soutenir une production intellectuelle autonome
et originale. Il donne accès à un certificat interuniversitaire.
Entre 2007 et décembre 2015, sept cycles de formations ont été assumés par l’équipe du
Cismoc, grâce au soutien d’intervenants locaux et extérieurs à l’UCL. Au total, ce sont 250
personnes qui ont été formées dans ce cadre, sachant que ce programme-pilote a
constamment été modifié au fur et à mesure des réflexions internes au comité scientifique,
afin de mieux répondre aux besoins.
Depuis le mois d’octobre 2015, la
formation
est
conjointement
organisée
par
l’Université
catholique
de
Louvain
et
l’Université Saint-Louis-Bruxelles
en partenariat avec l’associatif
musulman Emrid Network, dirigé
par le Dr Farid El Asri, dans le
cadre de l’IUFC (l’Institut de
Formation Continue de l’UCL).
Service à la société
Outre la rédaction de textes dans les médias et sur le site du Cismoc (voir les Papers on
line), des interviews radio ou TV, le Centre assure l’organisation de conférences grands
publics et ses membres participent à de nombreuses conférences en Belgique ou à l’étranger.
Il s’investit aussi dans la formation (cf. supra) et de dizaines de consultances par an auprès
d’associations ou organismes divers (think tank ou partis politiques, maisons de jeunes,
écoles, centre régionaux d’intégration, etc.). Son site web et sa mailing list lui permettent
également de communiquer assez aisément avec toute personne intéressée par ses activités.
6
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Créer des cartes mémoire