creation d`un reseau de recuperation du textile : loire forez s`engage

publicité
CREATION D’UN RESEAU DE RECUPERATION DU TEXTILE :
LOIRE FOREZ S’ENGAGE !
Une politique globale face à des enjeux environnementaux
La Communauté d’agglomération Loire Forez s’est donné comme objectif de faire du
développement durable une condition indispensable à chacune de ses actions. Cette volonté
se traduit notamment par une politique particulièrement active en matière de gestion des
déchets.
Dans ce cadre, elle s’est engagée dans la construction d’un programme local de prévention
permettant de conduire des actions pour réduire les déchets.
« Les principaux enjeux sont la réduction des quantités de déchets mis en décharge et la
maîtrise de l’évolution des coûts de collecte et de traitement pour l’usager. »
Yves LACHAUD, Vice-président en charge des ordures ménagères.
Récupération du textile : un double objectif
La Communauté d’agglomération Loire Forez a constaté que le textile d’habillement, le linge
de maison et les chaussures représentaient une part importante des déchets ramassés dans
la collecte traditionnelle des ordures ménagères ou dans les déchèteries (entre 6 et 10 kg
par habitant et par an, ce qui correspond à 450 à 750 tonnes par an).
La Communauté a donc décidé fin 2011 d’organiser un réseau de récupération du textile par
le biais de bornes de récupération disposées sur le territoire.
Responsable de la collecte et du tri des ordures ménagères, Loire Forez met en œuvre toutes
les solutions qui permettent de diminuer le volume des déchets produits par les entreprises
et les habitants. Avec le souci permanent d’utiliser au mieux les ressources, les processus qui
permettent le recyclage des déchets ont été privilégiés.
L’objectif est double :
-
Réduire le volume des ordures ménagères de manière globale.
-
Valoriser les déchets textiles par la mise en place d’une filière de recyclage.
54 points de collecte pour couvrir le territoire
La communauté a choisi d’installer 54 points de collecte sur l’agglomération (voir carte) dont
3 dans les décheteries du territoire à Savigneux, Sury-le-Comtal et Saint-Just-Saint-Rambert.
Sur Montbrison, 12 points de collecte volontaires ont été installés. Les habitants peuvent
donc venir déposer directement tous les tissus dont ils n’ont plus l’usage et permettre de les
recycler efficacement.
Que déposer dans ces bornes ? :
- Tous les vêtements homme, femme, enfant
- Le linge de maison ou d’ameublement (draps, couvertures, nappes, rideaux,
serviettes…)
- Des chaussures et la petite maroquinerie (ceinture, sacs…)
(Tous ces tissus sont récupérés et réutilisés qu’ils soient abîmés ou non).
En revanche, ne peuvent être déposés :
- Tous les produits non textiles
- Les matelas, sommiers, moquettes et toiles cirées
- Les tapis
- Les chutes de textiles en provenance des ateliers de confection
- Les chiffons usagers en provenance des entreprises.
Le choix d’un partenaire fiable et éco-solidaire : Le Relais
La Communauté d’agglomération a choisi de travailler pour cette collecte avec un partenaire
reconnu, membre d’IRFS (Inter Réseaux de la Fibre Solidaire). Ce réseau regroupe 4 grands
organismes de l’économie solidaire : Emmaüs France, Le Secours Catholique, Le Relais et le
Réseau Tissons la solidarité. Ce réseau particulièrement performant gère aujourd’hui 80% de
l’activité de récupération textile. Le Relais regroupe 1700 salariés en France et en Afrique
dont 40% des postes en insertion, opérant dans les métiers du développement durable.
L’objectif de l’entreprise éco-solidaire Le Relais est à la fois de permettre le réemploi du
textile mais aussi de lutter contre l’exclusion par la création d’emplois durables.
Le Relais permet ainsi de créer des emplois sur notre département. En effet, un centre de tri
de près de 4000 mètres carrés s’est implanté à Pélussin et prévoit de recruter dans une
démarche d’insertion.
Un réemploi solidaire et durable
La Communauté d’agglomération a choisi ce partenaire avec la volonté de réutiliser au
maximum cette collecte de tissus et de permettre une utilisation solidaire.
40 % de ces tissus seront réemployés, soit dans des boutiques proposant des vêtements
d’occasion à bas prix, soit en Afrique, avec la mise en place d’un réseau de friperies qui
permettent des créations d’emplois au Sénégal, au Burkina Faso et à Madagascar.
45% seront recyclés. Ils permettront la fabrication de chiffons mais aussi d’un isolant
écologique breveté par Le Relais à base de fibres recyclées.
15% termineront tout de même comme des déchets.
Ce réseau de collecte de tissus permet donc à la Communauté d’agglomération :
-
De diminuer le volume des déchets et donc le coût de la collecte et de l’incinération
ou de l’enfouissement de ceux-ci.
-
De réaliser la collecte pour les habitants et de gérer un maximum de tissus, y
compris ceux qui sont très abîmés
-
De soutenir une action d’aide au développement en Afrique
-
De favoriser la création d’emplois dans le département
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

TEST

2 Cartes Enrico Valle

relation publique

2 Cartes djouad hanane

Chapitre 1

11 Cartes Sandra Nasralla

Créer des cartes mémoire