Transcription

publicité
Gramm@ligne
Module 1 : les critères morphologiques (capsule 3)
Diapositive 1 : La morphologie et sa place en grammaire nouvelle
Bonjour et bienvenue dans cette capsule, qui s’intitule La morphologie et sa place en
grammaire nouvelle.
Diapositive 2 : Les critères d’analyse en grammaire nouvelle
Comme nous le disions dans le cadre d’une capsule précédente, la grammaire nouvelle
propose trois familles de critères d’analyse pour jeter un regard cohérent sur la langue. Ces
critères sont les critères syntaxiques, les critères morphologiques et les critères sémantiques.
Le contenu de la présente vidéo portera particulièrement sur les critères de nature
morphologique.
Diapositive 3 : la morphologie : une définition
La morphologie, c’est l’étude de la forme des mots. Pour la démystifier, il convient de
distinguer deux types de morphologies. La première, c’est la morphologie dite
dérivationnelle, qui s’occupe de la formation des mots nouveaux à partir des mots existants.
Par exemple, si on prend le nom Québec, on peut le transformer en adjectif en ajoutant o-i-s.
La grammaire, de son côté, ne s’intéresse pas vraiment à la morphologie dérivationnelle, elle
s’intéresse davantage à la morphologie flexionnelle, qui s’occupe de la variation des mots
selon le contexte de la phrase. Par exemple, si on prend l’adjectif, on peut le marquer d’une
pluralité en lui ajoutant une marque flexionnelle, s. Bien évidemment, c’est le contexte de la
phrase qui déterminera si on doit ajouter cette marque ou non.
Diapositive 4 : la morphologie flexionnelle
La morphologie flexionnelle, elle s’occupe donc d’un ensemble de marques en lien avec le
genre, le nombre, la personne grammaticale, le mode et le temps.
Diapositive 5 : quelques exemples de caractéristiques morphologiques
Donnons maintenant quelques exemples de caractéristiques morphologiques qui permettent
de définir deux catégories de mots : le verbe et l’adverbe.
Diapositive 6 : le verbe morphologique
Pour ce qui est du verbe, on remarque que c’est le seul mot qui peut se conjuguer. Il varie
donc en temps, en mode, en personne et en nombre. Dans cette même perspective, on peut
aussi dire que le verbe est receveur d’accord, car il va aller chercher ses traits de personne et
de nombre d’un donneur d’accord. Enfin, le verbe peut apparaitre à une forme simple – il
peut être constitué d’un mot – ou à une forme composée – il peut être constitué de deux mots.
Diapositive 7 : l’adverbe morphologique
Pour ce qui est de l’adverbe, sur le plan morphologique, on dira tout simplement qu’il est
invariable, c’est-à-dire que sa forme est toujours la même. Cela conclut notre vidéo sur les
critères morphologiques qui sont utilisés en grammaire nouvelle. La prochaine vidéo portera
pour sa part sur les critères de nature sémantique.
Gramm@ligne
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

Créer des cartes mémoire