Chirurgie des oreilles

publicité
skinn.be
Conclusion
Cette brochure contient des textes généraux destinés
à compléter la consultation chez le spécialiste. Ces
informations générales ne correspondent pas toujours à
chaque cas individuel. Si vous avez encore des questions
après la lecture de cette brochure, le médecin y répondra
volontiers lors de la consultation. Il peut être utile d’écrire
vos questions à l’avance pour ne rien oublier. Si vous
souhaitez des informations complémentaires, vous pourrez
les trouver sur notre site www.esthetiek-groep.com.
Chirurgie des oreilles
Duinbergen Clinic
Duinbergenlaan 33
8300 Knokke-Heist, Belgique
Téléphone: +32 50 530 640
E-mail: [email protected]
www.duinbergen-clinic.be
Member of
www.duinbergen-clinic.be
Chirurgie des oreilles
Introduction
Beaucoup de gens souffrent d’oreilles décollées. Il s’agit
le plus souvent d’une malformation de naissance. On
remarque souvent qu’une oreille est plus décollée que l’autre.
Les oreilles décollées donnent malheureusement souvent
lieu à des moqueries, surtout pendant l’enfance. A force
de subir ces moqueries, l’enfant finit par perdre confiance
en soi et cela peut conduire à une mauvaise image de soi.
Aujourd’hui, les oreilles décollées peuvent être corrigées
par une intervention chirurgicale nommée « otoplastie »
(« oto » pour oreilles et « plastie » pour chirurgie plastique).
La correction peut être réalisée dès l’âge de 4 à 6 ans, mais
aussi à l’âge adulte. La forme du cartilage de l’oreille est
modifiée pour recréer un joli pli et rapprocher le pavillon de
l’oreille de la tête.
Chaque opération comporte ses propres
risques et incertitudes
Les résultats d’une intervention ne sont pas toujours
faciles à prévoir. C’est pourquoi votre médecin essayera
de vous expliquer le plus clairement possible, à l’avance,
ce à quoi vous pouvez vous attendre. Si vos espérances
sont réalistes, vous éviterez les déceptions. Si vous prenez
des médicaments qui liquéfient le sang (par exemple
Coumarine®, Marcoumar®, Sintrom®, Ascal®, Asaflow®,
Asprobruis®, Cardioaspirine®), vous devez le signaler à
votre médecin. Vous devez aussi mentionner vos autres
traitements, vos antécédents médicaux et chirurgicaux.
Vous devez dire si vous fumez. La nicotine augmente les
risques de problèmes de cicatrisation. Les risques d’une
otoplastie sont discutés avec le patient ou avec ses parents
s’il s’agit d’un enfant.
Préparation de l’intervention
Après l’intervention
Des photos sont souvent prises avant l’intervention.
Chez l’adulte, l’intervention est très bien supportée sous
anesthésie locale, mais elle peut aussi être réalisée sous
sédation (une très légère narcose). Chez les enfants,
l’intervention a lieu le plus souvent sous anesthésie
générale. La cicatrice de cette intervention est d’habitude
pratiquement imperceptible, mais elle peut parfois rester
rouge durant les premiers mois, surtout du côté externe
de l’oreille. Les pavillons des oreilles peuvent rester
légèrement sensibles.
Après cinq à sept jours, les fils devant l’oreille sont
enlevés. Ceux derrière l’oreille restent en place pendant
deux semaines. Il s’agit souvent de fils résorbables qui
ne doivent pas être enlevés. Une fois le pansement
enlevé, il est recommandé de porter encore un bandeau
jour et nuit pendant une semaine, puis seulement la nuit
pendant la deuxième semaine, pour éviter que l’oreille
ne soit repliée vers l’avant sur l’oreiller.
Risques et complications
Avant l’intervention
Si vous prenez des médicaments qui liquéfient le sang, vous
devez les arrêter trois à quatre jours avant l’intervention.
Vous recevrez les instructions à ce sujet de votre médecin.
L’intervention sous anesthésie locale est réalisée dans la
salle d’opération de la polyclinique. Vous pouvez alors
rentrer à la maison juste après l’intervention. Il est
conseillé de venir accompagné d’une personne qui pourra
vous ramener chez vous. Si vous recevez une sédation
ou une anesthésie générale, vous restez hospitalisé en
hospitalisation de jour. S’il s’agit d’une sédation ou d’une
anesthésie générale vous devez venir à jeun.
Déroulement de l’intervention
Durant l’intervention, le chirurgien commence par dessiner
le plan de l’intervention. Une incision courbe est réalisée
derrière l’oreille, ainsi qu’une petite incision devant l’oreille.
Parfois, une petite bande de peau est enlevée derrière
l’oreille. Le chirurgien fait une incision dans le cartilage de
l’oreille pour pouvoir replier le pavillon et reformer un joli
pli. L’angle obtus entre le pavillon de l’oreille et la tête est
corrigé en rattachant le cartilage vers l’arrière sur la base
de l’oreille. L’incision est ensuite refermée par une suture
sous-cutanée.
Les oreilles ne sont jamais parfaitement symétriques.
Nous nous efforçons de les rendre les plus semblables
possibles, mais elles ne sont jamais tout à fait identiques,
même avant l’intervention. Les oreilles peuvent tirer un
peu à cause de la rétraction cicatricielle. Il faut souvent
plusieurs semaines ou mois pour que cela disparaisse
complètement. Vous pouvez aussi souffrir d’une insensibilité des oreilles. Ces plaintes disparaissent d’ellemême avec le temps. Dans certains cas la cicatrice peut
devenir épaisse et rouge et nécessiter une correction.
Retour à la vie normale avec votre nouvelle
apparence
On est le plus souvent très satisfait du résultat. Une
amélioration spectaculaire est le plus souvent visible
après quelques semaines. Le résultat d’une otoplastie
est le plus souvent durable, mais des récidives peuvent
parfois survenir. Il est préférable de réaliser l’intervention
le plus tôt possible. Le résultat permanent vaut
amplement la peine, même si la période de cicatrisation
est longue. Chez les adultes, les oreilles peuvent rester
sensibles jusqu’à un an après l’intervention parce que la
cicatrisation interne est plus lente.
Téléchargement
Explore flashcards