la_chirurgie_des_oreilles_d_coll_es_chirurgie des

publicité
chirurgie des oreilles décollées
La chirurgie des oreilles décollées
ou "otoplastie" est une des chirurgies plastiques les plus pratiquées chez l’enfant. On comprend pourquoi...
En effet, cette déformation des pavillons génère beaucoup de moquerie de la part des autres enfants et les surnoms de Dumbo
fusent facilement en cour de recréation. Le retentissement psychologique peut être parfois important et entraîne des complexes.
On peut ainsi voir des petites filles porter en permanence des bandeaux pour masquer leurs oreilles…
oreilles très décollées !!!






Le mécanisme de cette malformation<o:p< style="padding: 2px; margin: 0px; font-size: 12px;">
Il s’agit d’un défaut de plicature de l’anthélix associée parfois à une hypertrophie de la conque.
La déformation est le plus souvent bilatérale mais fréquemment asymétrique.

o
o
o
anatomie de l'oreille
o
o
o
o
o
o
o
o
o
o
o
o
o
o
La consultation préopératoire
Cette consultation permet un examen attentif des oreilles pour évaluer les modifications qui seront nécessaires. On pourra ainsi
modeler l'oreille pour simuler le résultat. Éventuellement des photos (face, profil, arrière) peuvent être réalisées.
A quel âge peut-on envisager cette intervention ?
A partir de l'âge de 8 ans, cette intervention peut être réalisée sans difficulté.
IL EST TRES IMPORTANT QUE CE SOIT L'ENFANT QUI « RECLAME » CETTE CHIRURGIE
et non ses parents... En effet, l'enfant sera prêt à accepter les désagréments de cette chirurgie seulement s'il est motivé.
En revanche, on peut également opérer des adultes.
Doit-on faire des examens avant l'intervention ?
Un bilan biologique peut être demandé notamment pour vérifier la coagulation. Il sera montré à la consultation d'anesthésie. Il n'y a
pas de radiographie à faire systématiquement.
Quand doit-on voir l'anesthésiste ?
La consultation avec l'anesthésiste est obligatoire au moins 48 h avant l'intervention. Elle se déroule en présence de votre enfant.
Il ne faut pas oublier d'apporter le carnet de santé, les résultats biologiques et les ordonnances des traitements en cours. Cette
consultation permettra de vérifier qu'il n'y a pas de contre-indication à pratiquer une anesthésie générale. L'anesthésiste en
expliquera les modalités. Un formulaire d'autorisation d'opérer sera remis qui doit être signé par les deux parents.
Comment se déroule l'hospitalisation ?
Elle se fait en fin de journée la veille de l'intervention dans un service dédié à la pédiatrie. Un des parents peut séjourner avec
l'enfant.
Un shampoing doit être fait la veille de l'intervention. Pour les filles aux cheveux longs, on conseille une coiffure type tresse
serrée qui facilitera le pansement.
L'intervention a lieu le lendemain matin, l'enfant étant à jeun depuis la veille au soir. Il est amené au bloc avec son doudou mais
sans ses parents.
L'intervention se déroule sous anesthésie générale et dure environ 1 heure et demie pour les 2 oreilles. Elle consiste en un
remodelage du cartilage. Une cicatrice est faite derrière l'oreille ce qui la rend très peu visible. Un pansement compressif est mis
en place en fin d'intervention à l'aide d'un bandage type «œuf de Pâques».
L'intervention est assez peu douloureuse et des antalgiques type paracétamol sont suffisants. Des antibiotiques sont débutés dès
l'intervention et poursuivis pendant quelques jours.
L'enfant peut sortir le lendemain avec son ordonnance.
Les suites opératoires à la maison
Il faut évidemment éviter tout risque de choc sur l'oreille, donc pas de partie de football à la maison...
L'enfant peut ressentir quelques douleurs notamment lorsqu'il mâche ou s'il se couche sur son oreille. De même, il peut ressentir
quelques démangeaisons, mais il ne faut surtout pas gratter l'oreille sous le pansement !! Il ne faut pas non plus glisser les
branches de lunettes sous le pansement.
Un premier pansement est fait par l'ORL vers le 2e ou 3e jour pour vérifier l'absence de complications locales. Une nouvelle
bande est remise en place et le deuxième pansement sera refait le 6e jour. Lors de ce dernier pansement, on enlèvera les petites
gazes qui moulaient le pavillon de l'oreille. Les fils de suture sont résorbables et il n'y a donc pas à les enlever.
À ce stade, l'oreille a sa forme définitive, mais est encore assez gonflée et rouge. Elle se normalisera en 3-4 semaines.
Pendant encore une quinzaine de jours, il est conseillé de dormir avec un bandeau de type tennis mais il faut, en revanche,
laisser l'oreille «à l'air» dans la journée. Des petits soins quotidiens pour nettoyer la cicatrice sont nécessaires pendant 1
semaine.
L'enfant peut reprendre l'école au bout d'une semaine mais il sera dispensé de sport et piscine pendant 2 semaines.
L'oreille restera moins sensible pendant quelques semaines. Il faudra la protéger du froid pendant quelques semaines (risque de
gelure).
o
o
o
o
o
o
o
Les complications possibles
25. en période post opératoire :
a. En cas de saignement
important, une coagulation sous anesthésie générale peut être effectuée.
b. Un hématome (poche de sang dans l'oreille) est rare mais doit être suspecté en cas de douleurs inhabituelles non contrôlées
par le doliprane. Il sera aussi dépisté lors du renouvellement du pansement. Un drainage de cet hématome peut s‘avérer
parfois nécessaire.
c. Une infection du cartilage de l‘oreille est exceptionnelle d'autant que des antibiotiques débutés dès l'intervention réduisent ce
risque. Cette infection peut nécessiter une ré-hospitalisation. Cette infection, si elle n'est pas jugulée, peut entraîner des
déformations définitives du cartilage.
26. À distance :
o
Habituellement le résultat esthétique est satisfaisant mais on peut constater des irrégularités sur les zones de plicature ou une
légère asymétrie entre les 2 oreilles.
Si le résultat esthétique s'avère décevant, ce qui est rare, une reprise chirurgicale peut être nécessaire quelques mois plus
tard.
De manière imprévisible, on constate de rares cas de cicatrice hypertrophique et disgracieuse derrière l'oreille (cicatrice
chéloïde).
En conclusion
L'otoplastie est une des chirurgies plastiques les plus pratiquées chez l'enfant. Après quelques jours de désagrément, cette
intervention donne dans la plupart des cas un résultat esthétique satisfaisant et durable.
À noter que la Sécurité Sociale prend en charge les frais conventionnés liés à cette intervention, les dépassements d'honoraires
pouvant être pris en charge par la Mutuelle (un devis est réalisé lors de la consultation pré-opératoire).
</o:p<>
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

Créer des cartes mémoire