Type 1 : indiquez les arguments qui conduisent à interpréter le SIDA

advertisement
Type 1 : indiquez les arguments qui conduisent à interpréter le SIDA comme une
déficience du système immunitaire.
Introduction : Le VIH, ou virus de l’immunodéficience humaine, est responsable du SIDA
entrainant la mort. Le malade passe par différentes phases : une phase de primo-infection,
suivie d’une phase asymptomatique et enfin la phase du SIDA déclaré. Quels sont les
arguments qui nous conduisent à interpréter le SIDA comme une déficience du système
immunitaire ? Nous nous proposerons d’étudier tout d’abord l’infection par le VIH puis les
étapes de la contamination jusqu’au SIDA.
I-
L’infection par le VIH
Tout d’abord, le VIH est un rétrovirus. Le génome viral est constitué de deux molécules
d’ARN. Deux types principaux de cellules constituent les cellules cibles du VIH : les
macrophages et les lymphocytes T4. L’entrée du virus dans les cellules cibles fait intervenir
une protéine membranaire CD4. C’est cette protéine qui permet au virus de s’amarrer par
l’intermédiaire d’une protéine de son enveloppe. Suite à la fusion de l’enveloppement virale
et de la membrane cellulaire, l’ARN viral, et quelques protéines enzymatiques, pénètrent dans
la cellule attaquée. Dès son entrée dans la cellule, de l’ADN est synthétisée à partir de l’ARN
viral grâce à une enzyme virale, la transcriptase inverse. L’ADN viral pénètre ensuite dans le
noyau et s’incorpore au génome de la cellule hôte. Le cycle du virus redémarre lorsque
l’ADN viral est transcrit en ARN. Cette transcription est assurée par l’ARN polymérase de la
cellule hôte, sous le contrôle de protéines virales. L’ARN obtenu subit une maturation
complexe qui produit d’une part le matériel génétique de nouveaux virus, d’autre part l’ARN
messager qui est traduit en protéines virales. La phase terminale correspond à l’assemblage,
au sein de la cellule, de centaines de particules virales qui sont libérées par bourgeonnement à
la surface de la cellule. Ce phénomène induit la mort de la cellule infectée. L’infection de
nouvelles cellules assure la propagation rapide du virus.
II-
De la contamination au SIDA
La primo infection correspond à la période s’étendant de l’entrée du virus à l’apparition de
mécanismes immunitaires acquis. Celle-ci passe souvent inaperçu. La pénétration du VIH
dans l’organisme est suivie par une augmentation importante de la charge virale, traduisant
une reproduction intense du virus et de sa dissémination dans l’organisme. Cette phase
provoque une réaction immunitaire, qui conduit à l’apparition d’anticorps, molécules
spécifiquement dirigées contre les protéines virales.
Ensuite, lors de la phase asymptomatique, la diminution de la charge virale dans le sang, en
fin de primo-infection, révèle la mise en jeu de mécanismes immunitaires intense. Cette phase
correspond à une infection chronique très active limitée en permanence par des rections
immunitaires importantes, auquel le virus fini cependant à échapper. En l’absence de
traitement, on constate au fil des années une baisse progressive de l’effectif des lymphocytes
T4, ce qui signe un affaiblissement de plus en plus marqué du système immunitaire.
Enfin, la phase SIDA est la conséquence de l’effondrement des défenses immunitaires.
Lorsque le nombre de lymphocytes T4 devient trop faible, l’organisme devient incapable de
contrôler la prolifération du VIH. L’apparition de cette phase signe le déclenchement du
syndrome d’immuno- déficience acquise. Associée à une charge virale importante, cette phase
est définie par l’apparition de différentes maladies opportunistes. Celles-ci apparaissent suite
à l’inefficacité de plus en plus grande du système immunitaire, finissent par causer la mort du
malade.
Conclusion : Le VIH est donc à l’origine d’une évolution morbide du système immunitaire.
Elle est due au fait que les virus se multiplient dans les LT4, lymphocytes qui interviennent
dans les réponses immunitaires. La destruction des lymphocytes T4 aboutit à l’immunodéficience qui rend possible l’installation de maladies opportunistes et entraine la mort.
Téléchargement