L`élevage de phasmes à l`école primaire - Académie de Nancy-Metz

advertisement
ELEVAGE DE PHASMES
(d’après Écrire en sciences – carnets d’observations, cahiers d’expériences de M.Brare
et D.Demarcy - SCEREN CRDP académie d’Amiens)
Compétences visées :
Avoir compris et retenu :
- organisation d’un insecte particulier
- la notion de régime alimentaire, du régime végétarien.
- Une croissance discontinue par mues
- Les phasmes se reproduisent en pondant des œufs, la notion de parthénogénèse
est abordée.
Être capable de :
- Observer, comparer et traduire son observation.
- Expérimenter.
- Mesurer et construire un diagramme.
- Faire une recherche documentaire ou lire des documents et en tirer des
informations.
Situation de départ :
Introduction, par le maître, d’un élevage de phasmes à différents stades de
développement.
Le maître laisse un temps d’observation et de questionnement libre de la part des
enfants.
Puis, après 15 jours d’observation libre :
- Dessiner les animaux observés
- Bilan des remarques et questions des enfants
Analyse des remarques et des questions des élèves :
Le maître note les remarques des enfants sur une affiche. Avec l’ensemble de la classe, Il
effectue un tri. Il conserve les questions en relation avec la morphologie et les grandes
fonctions des phasmes :
 La morphologie
Les dessins des enfants sont affichés et commentés par l’ensemble de la classe.
On observe :
- le nombre de pattes
- la présence d’antennes
- les différentes parties du corps
- Où se situent les pattes ?
- Etc.
L’enseignant fait une observation guidée pour dégager les différentes parties du corps
du phasme.
La tête porte 2 antennes et deux yeux.
On peut apercevoir les mandibules.
Le thorax porte les trois paires de pattes.
L’abdomen est formé de plusieurs anneaux.
On réalise un dessin légendé.
Dessins et remarques sont consignés dans le cahier de sciences.
 Déplacement
-
Quelles sont les différentes façons de se déplacer du phasme ?
Comment faire pour le voir se déplacer ?
Il est possible d’imiter la démarche du phasme après une observation fine de la part des
enfants. On les met par 3 et ils doivent « imiter » les phasmes avec leur jambes (3 paires
de jambes = 6 pattes)
 La nutrition
-
Les phasmes peuvent-ils manger autre chose que des ronces ou du lierre (selon
les espèces) ?
Que mangent le phasme ?
Quel est son régime alimentaire ?
A-t-il des dents ?
Les phasmes peuvent-ils manger autre chose que le lierre ?
Demander aux élèves de mettre en place une expérimentation permettant de répondre
à la question.
Les élèves dessinent leurs propositions d’expériences. On fait une mise en commun et on
met en place une ou plusieurs expériences.
Exemple d’expérience :
On dépose dans l’aquarium des feuilles intactes de troène, de ronce, de lierre, de laurier,
de tilleul, de vigne vierge, etc. Le lendemain, on regarde ce qui a été « grignoté ».
On recommence plusieurs jours de suite et on note les résultats dans un tableau.
Date
Tilleul
Ronce
Lierre
Vigne vierge
Laurier
Troène
Le schéma de l’expérience réalisée doit être consigné dans le cahier de sciences.
On y ajoute le tableau de suivi, les résultats de l’expérience et la conclusion.
Conclusion : Le phasme est végétarien. Il mange essentiellement des feuilles. Il
préfère les feuilles de ronce ou de lierre mais ne mange pas les feuilles de troène,
de vigne vierge, de tilleul,…
Pur observer un phasme en train de manger, il faut l’isoler sans nourriture pendant une
journée et une nuit. Puis, le lendemain, on peut réintroduire une feuille humide.
On verra alors le phasme « trancher » les feuilles avec ses mandibules. Comme ce n’est
pas facile d’observer cela, une recherche documentaire peut être utile.
Sur le site suivant (http://lemondedesphasmes.free.fr/spip.php?rubrique40) , on peut
parfois observer des photos des mandibules du phasme en gros plan.
 La croissance et la reproduction
-
Comment suivre la croissance des petits phasmes de l’élevage ?
Quand vont-ils devenir adultes ?
En fonction des élevages, comment différencier le mâle de la femelle ?
Comment se reproduisent les phasmes ?
a) La croissance :
Voici un exemple de tableau de suivi de la croissance d’un phasme.
Les élèves effectuent des mesures de longueur régulièrement (de la tête à l’extrémité de
l’abdomen) sur un phasme isolé dans un vivarium.
Nombre de jours
après l'éclosion
0
15
30
45
60
75
90
105
120
Taille en cm
1
1.3
1.7
2.3
3.1
4.6
7
9
9
Avec des élèves de C3, il est intéressant de réaliser un graphisme montrant que la
croissance du phasme n’est pas une croissance régulière, mais discontinue.
En observant la croissance des phasmes, les élèves vont également observer des mues.
On peut alors introduire la notion d’exosquelette1 ou squelette externe, propre aux
insectes.
1
http://fr.wikipedia.org/wiki/Exosquelette
b) La reproduction
On isole dans des boîtes de pétri, par exemple, ce qui a été « rejeté » par les
phasmes au cours des 15 premiers jours.
Les élèves réalisent un tri et isole des sortes de graines (en fait des œufs).
Pour savoir si ce sont des œufs, il faut attendre longtemps, parfois plusieurs mois.
C’est pourquoi, en parallèle de l’expérimentation, on peut faire une recherche
documentaire dans les livres ou dans les média (C’est pas Sorcier ! »)
Prolongements possibles
-
Il est possible de travailler sur les différentes espèces de phasmes.
Il est possible d’approfondir la notion d’insecte par comparaison avec d’autres
insectes. Cela pourrait permettre d’aborder un début de classification.
Liens internet :
http://ec-253b-daumesnil.scola.ac-paris.fr/phasmes/Fiche%20Enseignant.htm
http://ecole.marelle.org/boz/boz/exposes/phasmes.html
http://www.phasmes.com/le_coin_du_debutant.php
http://www.edunet.ch/activite/arche/cityphasplagne/
http://phasmes.com/
http://xxi.ac-reims.fr/ec-bachelin-epernay/phasmes.htm
Téléchargement