évaluation des compétences sur le contrôle de la douleur

advertisement
UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL
TP1
PRÉSENTÉ À :
MME LIBÉRATA MUKARUGAGI
COMME EXIGENCE PARTIELLE
DU COURS
ÉVALUATION DES COMPÉTENCES, (ETA 6065-S)
PAR
JOSÉE LIZOTTE
ÉVALUATION DES COMPÉTENCES SUR LE CONTRÔLE DE LA DOULEUR
5 NOVEMBRE, 2009
2
Contexte
Notre équipe se compose de trois membres. Nous sommes toutes infirmières et
pratiquons dans des milieux hospitaliers. Nous avons choisi le programme de soins
infirmiers au collégial « 180.A0 ». Le cours sélectionné en question : « Soins
Infirmiers IV » (180-A51-VM) s’offre à la cinquième session. Faisant partie de la
formation spécifique, ce cours évolue au courant des semestres, du niveau « Soins
Infirmiers I », jusqu’au « Soins Infirmiers VIII », chacun étant un préalable au
suivant. Ce cours occupe sans contredit la place déterminante dans le programme. Il
comporte 45 heures, soit 30 heures de théorie combinée à 15 heures de
laboratoire/stage. Un contenu riche et varié y est abordé permettant le développement
des « savoirs, savoirs faire et savoirs être ». La section des stages permet pour sa
part, une mise en application concrète des acquis, en situation de soins réelle. La
progression des compétences chemine donc, vers une construction du « devenir
infirmière ».
Compétence
La compétence du Ministère de l’Éducation du Loisir et du Sport (MELS) retenue
porte le code 01Q4 : utiliser des méthodes d’évaluation et des méthodes de soins.
Voir annexe A
3
Cible d’apprentissage et d’évaluation
Afin de couvrir tous les éléments de la compétence, nous avons développé la cible
suivante :
« Utiliser des méthodes cliniques d'évaluation et de surveillance sur les dimensions
physiques et psychologiques de la douleur du patient. Justifier l'application de
traitements
et
d'interventions
infirmières
pharmacologiques
et
non
pharmacologiques appropriées tout en documentant la démarche utilisée dans le
dossier du patient. »
Ressources internes et externes
Les ressources à mobiliser se classent en deux grandes catégories : les ressources
internes et les ressources externes. Les ressources internes sont celles que les
étudiants maîtrisent en termes de savoirs, savoirs faire et savoirs être. Quant aux
ressources externes, elles représentent les divers outils que les étudiants peuvent
consulter.
Ressources internes :








Connaissances sur les mécanismes physiologiques de la douleur
Connaissances sur les composantes psychologiques de la douleur
Connaissances sur les différents types de douleurs
Habiletés techniques d’évaluation de la douleur
Habiletés techniques d’administration d’analgésiques
Connaissances sur les méthodes alternatives de soulagement
Habiletés en relation d’aide avec patients souffrants
…
4
Ressources externes :













Échelles d’évaluation de la douleur (ressource procédurale)
Tableau d’équivalence analgésique (ressource procédurale)
Manuels de gestions de la douleur (ressource matérielle)
Guide de médicaments (ressource matérielle)
Infirmière spécialisée en gestion de la douleur (ressource humaine)
Toutes ressources matérielles telles que médications, glace, chaleur, …
Internet
Infirmière clinicienne spécialisée en douleur
Enseignante ressource
Collègues infirmières expérimentées
Assistantes infirmières-chef
Md
…
Évaluation des compétences
Les pages suivantes présentent l’évaluation des compétences, sous forme d’examen
fictif, sur la gestion de la douleur.
5
CÉGEP ANDRÉ-LAURENDEAU
5 NOVEMBRE 2009
DÉPARTEMENT DES SOINS INFIRMIERS - SEMESTRE AUTOMNE 2009
COURS SOI 180-A151-VM
ENSEIGNANTE : JOSÉE LIZOTTE, M.Sc. Inf. (cand.)
EXAMEN
Directives et consignes:










L’examen est divisé en deux parties : écrite + 2 ECOS (Évaluation Clinique
Objective Structurée).
Vous avez 50 minutes au total pour compléter votre examen (20 minutes pour la
partie écrite et 30 minutes pour les 2 ECOS, soit 15 minutes par ECOS).
Lorsque vous avez complété la partie écrite, donnez votre copie au surveillant
d’examen et dirigez-vous au laboratoire #203 pour la partie d’ECOS.
Vous avez 15 minutes par ECOS pour lire votre scénario et intervenir auprès du
patient simulé.
Vous disposez de vos crayons, gomme à effacer et bien sûr; vos connaissances
apprises en classe ou en stage.
Écrivez lisiblement, exprimez-vous clairement.
Utilisez et indiquez "verso", si vous manquez de place.
Si 3 éléments sont demandés, seuls les 3 premiers éléments seront corrigés.
N'oubliez pas de réviser vos réponses écrites.
Veuillez bien indiquer votre nom en caractères d’imprimerie, au bas de cette
page.
Merci et bon succès!
Nom : ___________________________________
Date : ___________________
6
Questionnaire d’examen SOI 180-A151-VM
Questions à choix multiples
Mise en situation : Mme Castongay, 68 ans est admise à l’unité des grands brûlés de
l’hôpital Notre-Dame pour des brûlures au troisième degré aux avant-bras, au visage et au
thorax. Elle faisait des frites à la maison pour son petit fils de 9 ans, lorsqu’elle a échappé la
friteuse. Elle semble très anxieuse et se réveille souvent en sursaut pensant qu’elle a
également brûlé son petit fils, ce qui n’est pas le cas. À d’autres moments de la journée, en
présence de son mari qui est très attentionné, elle discute de façon labile et éclate de rire.
Aussitôt qu’elle se retrouve seule par contre, elle sanglote, appelle les infirmières et se plaint
de fortes douleurs. Lorsqu’on lui offre des analgésiques, elle refuse catégoriquement.
À votre heure de dîner, vous entendez une de vos collègues faire les affirmations suivantes :
a) Il est peu probable que la présence ou les blagues du mari de Mme Castongay
puissent avoir un impact sur sa douleur.
b) Si Mme Castongay refuse les analgésiques, c’est qu’elle n’a pas vraiment mal
tout simplement.
c) Lorsqu’un patient appelle souvent le personnel infirmier, c’est qu’il désire
une attention accrue de la part du personnel.
d) Nous pouvons nous fier à des diagnostics semblables chez les patients afin
d’évaluer le niveau de douleur de Mme Castongay.
1. Veuillez regrouper ces FAUSSES affirmations aux fondements théoriques
appropriés, afin de partager vos connaissances sur la douleur à votre
collègue. ( /5 points) :
A.
B.
C.
D.
La douleur est une expérience individuelle et unique à chaque personne.
La douleur présente des impacts physiques et psychologiques sur la personne.
Le patient est le seul juge de sa douleur.
Les interventions non pharmacologiques sont efficaces dans le contrôle de la
douleur.
E. Le patient et sa famille doivent être éduqués et impliqués dans le processus
du contrôle de la douleur.
F. Plusieurs facteurs peuvent influencer la douleur des patients (spirituels,
culturels, psychosociaux, etc.).




a)
b)
c)
d)
_____
_____
_____
_____
7
Poursuite de la mise en situation précédente : Vous rencontrez Mme Castongay
pour évaluer sa douleur et investiguer son refus des analgésiques. Elle vous répond
que sa douleur s’élève à 8/10 et qu’elle gagnera peut-être son ciel, malgré les bêtises
qu’elle a faites en risquant de brûler son petit fils qu’elle aime tant. Elle ne veut
toujours pas prendre de médicaments pour la douleur. Son mari arrive sur
l’entrefaite.
2. Veuillez choisir la réponse reflétant vos « 5 » premières interventions, par
ordre de priorité ( /5 points) :
a) Vous validez la compréhension de votre enseignement.
b) Vous avisez le médecin.
c) Pour son bien, vous donnez le médicament tel que prescrit pour la douleur à
Mme Castongay, sans le lui indiquer.
d) Vous rencontrez individuellement le mari de Mme Castongay et lui faites un
enseignement sur le contrôle de la douleur
e) Vous demandez à Mme Castongay de vous parler de ses craintes et croyances
face à la médication sur la douleur
f) Vous expliquez à Mme Castongay et son mari les principes du contrôle de la
douleur
g) Vous expliquez à Mme Castongay et son mari les risques et les effets négatifs
du non-contrôle de la douleur
h) Vous demandez à Mme Castongay quelle est sa décision face à la prise
d’analgésiques
i) Vous notez vos observations et interventions au dossier, ainsi que sur le plan
thérapeutique
j) Vous comprenez les croyances religieuses de Mme Castongay et
l’encouragez dans sa démarche spirituelle.
k) Vous attendez que Mme Castongay vous demande un analgésique.
A.
B.
C.
D.
E.
e)-j)-k)-b)-i)
e)-f)-g)-h)-i)
d)-a)-c)-b)-i)
g)-h)-a)-i)-k)
g)-h)-j)-i)-k)
8
Questions à développement
Mise en situation : Vous travaillez sur une unité de neurochirurgie et recevez le
rapport de votre collègue sur un de vos patients. M. Bertrand a 35 ans et travaille sur la
construction. Il a subi une laminectomie avec fusion des vertèbres L5-8, il en est à sa 2ème
journée postopératoire et demeure au lit car il a peur de se lever. Il indique que sa douleur est
à 7/10. Vous savez qu’il devrait se mobiliser, mais il refuse catégoriquement, et ce, même
avec le physiothérapeute.
3. Qu’allez-vous faire? Justifier vos interventions en donnant 3 exemples de
questions que vous poseriez au patient ainsi que 4 arguments pour
convaincre M. Bertrand à se mobiliser ( /10 points) :
__________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________
Poursuite de la mise en situation : Le patient vous explique que sa douleur est
aiguë et qu’elle augmente lorsqu’il bouge. Il se sent anxieux, constipé et dort mal…
De plus, il déclare souffrir de douleurs chroniques depuis au moins 2 ans précédents
cette chirurgie et croyait que l’opération allait résoudre tous ses problèmes.
3.1 À la lumière de ces nouvelles informations analysez la situation et proposez 3
interventions pharmacologiques et 4 interventions non pharmacologiques ( /22
points) ?
____________________________________________________________________
____________________________________________________________________
____________________________________________________________________
____________________________________________________________________
____________________________________________________________________
____________________________________________________________________
____________________________________________________________________
____________________________________________________________________
9
____________________________________________________________________
____________________________________________________________________
____________________________________________________________________
____________________________________________________________________
____________________________________________________________________
____________________________________________________________________
____________________________________________________________________
____________________________________________________________________
____________________________________________________________________
____________________________________________________________________
____________________________________________________________________
____________________________________________________________________
____________________________________________________________
Mise en situation : Geneviève Aubet, 29 ans, est admise sur votre unité d’orthopédie
suite à une chute causant une double fracture du péroné droit. Mme Aubet est
enceinte de 32 semaines et se dit très anxieuse quant aux médicaments qu’on lui
offre pour la santé de son bébé. De plus, elle vous confie ne pas être allé à la selle
depuis son admission, il y a 3 jours. Après ses soins d’hygiène en matinée, sa douleur
a considérablement augmenté, vous décidez de lui donner du Dilaudid 2 mg PO à
9h10min. Une heure plus tard, vous retournez évaluer Mme Aubet. Elle est pâle et a vomi
tout son déjeuner.
Les ordres postopératoires sont les suivantes:
•
Empracet 30-60 mg PO Q4 hrs PRN
•
Dilaudid 2-4 mg PO Q4hrs PRN
•
Tylenol 325-650 mg PO Q6hrs PRN
•
Colace 100 mg PO BID
•
Héparine S/C 1000u BID
•
Gravol 25-50 mg IV Q6 hres PRN
4. Développer un plan thérapeutique infirmier et synthétiser les problèmes de
soins prioritaires ( /28 points):
10
PLAN THÉRAPEUTIQUE INFIRMIER
Constats de l’évaluation
Date
Hre
#
Problèmes ou besoins prioritaires
avec justification
initiales
Professionnels
impliqués
11
Tâches d’acquisition sous forme d’ECOS





Lisez bien votre mise en situation.
Ne prêtez pas attention à l’observatrice. Elle ne vous donnera aucun indice.
Vous avez quinze minutes pour intervenir auprès du patient simulé.
Il est possible que vous terminiez avant la fin du temps accordé. Profitez-en pour
relire le scénario, vous avez peut-être oublié quelque chose.
Voici les outils à votre disposition.









Échelle standardisée d’évaluation de la douleur
Stéthoscope, thermomètre, tensiomètre
Ordonnance médicale
Formulaire d’administration de médicaments
Compendium des médicaments
Ampoule de morphine 10 mg/ml
Seringue 1 cc
Aiguille 25 5/8
Tampons d’alcool
Mise en situation : Julie Turcotte, 39 ans est atteinte d’un cancer du sein. Sur une
unité d’hémato-oncologie, elle reçoit des traitements de radiothérapie qui la font
souffrir énormément. Ce matin à 8h, elle vous décrit sa nuit difficile empreinte de
douleurs quasi permanentes. Elle a rendez-vous à 10h avec le physiothérapeute et
aimerait avoir une dose d’analgésique.
5. Évaluer la situation de Mme Turcotte et préparer une dose de « Morphine 5
mg S/C », pour donner à la patiente. ( /42 points)
****Information pour Libérata :
L’étudiante communique et intervient directement auprès de la patiente. L’étudiante
doit aussi justifier ses interventions et analyses de la situation à voix haute.
La patiente simulée a un « script » à respecter et répond aux questions de l’étudiante
si elles sont pertinentes (si une question n’est pas adéquate, la patiente sera évasive
ou ignorera l’étudiante, afin qu’elle change d’approche).
Le but du scénario est d’évaluer rigoureusement la douleur de la patiente et
d’intervenir selon une méthode pharmacologique (donner une injection de Morphine
sous-cutanée) en respectant toutes les étapes et règles de soins. La situation est
« normale » et stable, la patiente est coopérative et facile d’approche.
Le rôle de l’observatrice est de remplir la grille de correction au fur et à mesure des
gestes posés par l’étudiante. Elle signale aussi le début et la fin du scénario.
12
Tâches d’acquisition sous forme d’ECOS





Lisez bien votre mise en situation.
Ne prêtez pas attention à l’observatrice. Elle ne vous donnera aucun indice.
Vous avez quinze minutes pour intervenir auprès du patient simulé.
Il est possible que vous terminiez avant la fin du temps accordé. Profitez-en pour
relire le scénario, vous avez peut-être oublié quelque chose.
Voici les outils à votre disposition.





Stéthoscope, thermomètre, tensiomètre, saturomètre
Téléphone
Masque à oxygène
Protocole d’ACP (Analgésie Contrôlée par le Patient)
Feuille de SV (Signes Vitaux)
Mise en situation : Julien Blanchard a 19 ans et a subi une appendicectomie
d’urgence la nuit dernière. Il dort présentement. Il a une intraveineuse de Dextrose ½
Salin @ 80 cc/heure au bras droit et une ACP de morphine au bras gauche, une sonde
urinaire en drainage libre et des lunettes nasales @ 2l/min. Son pansement abdominal
est propre et intact. Sa mère est au chevet et vous dit avoir beaucoup de questions.
Voici ses Signes vitaux :
TA : 110/50, Pls : 88, SAT : 87%, Temp : 37.4
6. Évaluer M. Blanchard et justifier vos interventions. ( /43 points)
****Information pour Libérata :
Le but du scénario est d’évaluer d’abord rigoureusement le patient, malgré les
questions de la mère. Au courant de l’évaluation, l’étudiante devra réaliser que la
saturation en oxygène du patient est trop basse et devra poser des interventions
appropriées selon le protocole de soin de l’ACP en plus de communiquer
immédiatement avec le Md. La situation est donc instable et la mère a besoin d’être
rassurée.
Le rôle de l’observatrice est de remplir la grille de correction au fur et à mesure des
gestes posés par l’étudiante. Elle signale aussi le début et la fin du scénario.
13
Grille de correction
# d’objectifs
Questions
QCM #1
1.
QCM #2
Suivre les étapes de
l’évaluation de la
douleur, selon les
principes et fondements
sur la théorie en douleur
Manifestations des compétences
Note
Bonne réponse
a) D
b) C
c) B
d) A
oui
non
5. Apprécier l’autonomie
fonctionnelle du patient
Bonne réponse
B.
oui
non
1.
Suivre les étapes de
l’évaluation de la
douleur, selon les
principes et fondements
sur la théorie en
douleur :
 Prise en considération de l'état physique et
psychologique de la personne : rassurer pt
 Information et consignes adaptées à la personne et
à la situation : interventions réalistes et
appropriées
Procéder à l’examen
clinique-évaluation de
la situation
 Recherche minutieuse des manifestations cliniques
objectives et subjectives : 3 questions
pertinentes
 Repérage des caractéristiques cliniques
significatives : anxiété-constipation-douleur
chronique
 Mise en relation pertinente des données
recueillies : analyse et vue d’ensemble
/5
/5
/1
Q long
dév. #3
/32
/4
/6
2.
5. Apprécier l’autonomie
fonctionnelle
 Appréciation juste des risques associés au
comportement et à l'environnement de la personne :
risque DVT, atélectasie, infection, hospitalisation
prolongée
 Perspicacité et discernement quant aux besoins
d'assistance de la personne : besoin d’information,
enseignement
/4
/10
/5
/2
14
# d’objectifs
Questions
Q long dév.
#4
8.
1.
Tâche
acquisition
#5
ECOS
(évaluation
clinique
objective
structurée)
2.
3.
Consigner l’information au
dossier- Plan thérapeutique
infirmier
Suivre les étapes de
l’évaluation de la douleur,
selon les principes et
fondement sur la théorie en
douleur :
Procéder à l’examen
clinique-évaluation de la
situation
Effectuer la surveillance de
l’état de santé physique
Manifestations des compétences
 Respect des principes et des règles de
documentation des soins : date,
signature, bonne info au bon endroit
 Précision des données inscrites.
 Inscription de toute l'information
pertinente : grossesse, constipation
anxiété, effets secondaires
médications
 Emploi d'une terminologie appropriée:
vocabulaire infirmier, concision
 Prise en considération de l'état physique
et psychologique de la personne :
validation de l’état
 Détermination des contre-indications
possibles : allergie
 Préparation appropriée de la personne :
confort et sécurité : pte au lit
 Information et consignes adaptées à la
personne et à la situation. : niveau
langage approprié
Note
/4
/28
/5
/15
/4
/1
/1
/1
/4
 Recherche minutieuse des
manifestations cliniques objectives et
subjectives : évaluation PQRST
 Respect rigoureux des méthodes
d'auscultation, de palpation, d'inspection
et de percussion.
 Repérage des caractéristiques
cliniques significatives : morphine
avant physio
 Mise en relation pertinente des
données recueillies : contrôle
douleur avant procédure
 Prise en considération des réactions et
de l'état de la personne : approche
empathique
/4
 Utilisation efficace et sécuritaire des outils
ou tests d'évaluation : échelle douleur
 Respect des principes et des étapes
d'exécution.
 Justesse de la mesure et de l'observation
des paramètres : Signes vitaux
 Vérification des données obtenues par
monitorage.
 Réaction appropriée à la situation :
validation effet morphine q15min
/1
/4
/1
/1
/2
/1
/1
/1
/1
/42
(MS / M /
Ins /
N-E)*
*voir
légende au
bas du
tableau
15
# d’objectifs
Questions
4.
Tâche
acquisition
#5
ECOS
(évaluation
clinique
objective
structurée)
5.
6.
Évaluer les fonctions
cognitives et affectives
Effectuer les soins et
traitements infirmiers
médicaux
Administrer des
médicaments par les
différentes voies
Manifestations des compétences
Note
 Prise en considération des facteurs
susceptibles d'influer sur la personne :
stress, image de soi, support social
 Appréciation juste de l'orientation, de la
mémoire, de la concentration et du
calcul, du jugement et du processus de la
pensée : signes neuro
 Appréciation juste du comportement, des
réactions et de l'état émotionnel de la
personne : rassure pte, écoute
 Réaction appropriée à la situation : répond
aux demandes
/2
 Vérification minutieuse de l'ordonnance
du plan thérapeutique infirmier et du
plan de soins et de traitements infirmiers
selon le cas : ordonnance morphine
 Respect rigoureux des principes et des
étapes d'exécution des soins : 5B
 Dextérité et sécurité dans l'exécution de
la méthode de soins : stérilité
 Manipulation et élimination sécuritaires
du matériel et des déchets biomédicaux.
 Utilisation judicieuse d'outils
complémentaires de soins autorisés par
l'ordre professionnel : CPS
/1
 Prise en considération de l'ordonnance
médicale.
 Choix judicieux du matériel en fonction
de la voie d'administration et des
caractéristiques physiques de la
personne : bonne aiguille-seringue
 Respect des principes et des règles de
préparation, de vérification et
d'administration des médicaments.
 Dextérité et sécurité dans l'exécution
de la méthode.
 Manipulation et élimination
sécuritaires du matériel et des
déchets biomédicaux.
/1
/2
/4
/2
/2
/2
/1
/1
/1
/1
/1
/1
16
# d’objectifs
Questions
1.
Tâche
acquisition
#6
ECOS
(évaluation
clinique
objective
structurée)
2.
3.
Suivre les étapes de
l’évaluation de la douleur,
selon les principes et
fondement sur la théorie en
douleur
Procéder à l’examen
clinique
Effectuer la surveillance de
l’état de santé physique
Manifestations des compétences
Note
 Prise en considération de l'état physique
et psychologique de la personne : pt
dort, mère anxieuse
 Détermination des contre-indications
possibles : stop morphine ACP
 Préparation appropriée de la personne :
confort et sécurité : dégagement voix
respiratoires
 Information et consignes adaptées à la
personne et à la situation : situation
urgente, pt instable
/1
 Recherche minutieuse des
manifestations cliniques objectives et
subjectives : SV
 Respect rigoureux des méthodes
d'auscultation, de palpation, d'inspection
et de percussion.
 Repérage des caractéristiques
cliniques significatives :
somnolence, désaturation
 Mise en relation pertinente des
données recueillies : effet ACP
/4
 Utilisation efficace et sécuritaire des outils
ou tests d'évaluation : saturomètre
 Respect des principes et des étapes
d'exécution : protocole ACP
 Interprétation pertinente des résultats :
données anormales
 Vérification des données obtenues par
monitorage : Protocol ACP
 Communication rapide de tout changement
ou de résultats anormaux : aviser MD
 Réaction appropriée à la situation : O2,
élévation tête de lit, stop ACP, narcan
/1
/1
/1
/2
/4
/1
/1
/1
/2
/1
/2
/2
/43
(MS / M /
Ins / N-E)
17
# d’objectifs
Questions
4.
Tâche
acquisition
#6
ECOS
(évaluation
clinique
objective
structurée)
6.
8.
Sous-total
TOTAL
Évaluer les fonctions
cognitives et affectives
Effectuer les soins et
traitements infirmiers
médicaux
Administrer des
médicaments par les
différentes voies
Manifestations des compétences
Note
 Appréciation juste de l'orientation, de la
mémoire, de la concentration et du
calcul, du jugement et du processus de la
pensée : signes neuro
 Appréciation juste du comportement, des
réactions et de l'état émotionnel de la
personne : pt et la mère
 Réaction appropriée à la situation : rapidité
et efficacité
/2
 Respect rigoureux des principes et des
étapes d'exécution des soins.
 Dextérité et sécurité dans l'exécution de
la méthode de soins.
 Manipulation et élimination sécuritaires
du matériel et des déchets biomédicaux.
 Utilisation judicieuse d'outils
complémentaires de soins autorisés par
l'ordre professionnel.
/1
 Prise en considération de l'ordonnance
médicale.
 Choix judicieux du matériel en fonction
de la voie d'administration et des
caractéristiques physiques de la
personne.
 Respect des principes et des règles de
préparation, de vérification et
d'administration des médicaments.
 Dextérité et sécurité dans l'exécution
de la méthode.
 Manipulation et élimination
sécuritaires du matériel et des
déchets biomédicaux.
/1
/4
/4
/1
/1
/1
/1
/1
/1
/1
Partie écrite
/70
ECOS (85):
18
Légende ECOS
Maîtrise Supérieure (80-85): l’étudiante maîtrise très bien la mise en situation
clinique. Elle considère la totalité des éléments de soins en cause dans l’analyse du
cas. Elle distingue très bien et applique très bien les interventions prioritaires.
Maîtrise (70-80) : l’étudiante maîtrise bien la mise en situation clinique. Elle
considère la majorité des éléments de soins en cause dans l’analyse du cas. Elle
distingue bien et applique bien les interventions prioritaires.
Insuffisant (x-70): l’étudiante ne maîtrise pas la mise en situation clinique. Elle ne
considère peu d’éléments de soins en cause dans l’analyse du cas. Elle distingue
peu et applique difficilement les interventions prioritaires.
Non évalué
19
Code: 01Q4
Annexe A
Objectif
Standard
Énoncé de la compétence
Contexte de réalisation
Utiliser des méthodes d'évaluation et des
méthodes de soins.
• Dans le cadre légal de l'exercice de la
profession.
• Auprès de personnes de tous les âges.
• En référence à un plan thérapeutique infirmier
et à un plan de soins et de traitements
infirmiers.
• En collaboration avec des professionnelles et
professionnels de la santé.
• À partir de données cliniques;
d'ordonnances individuelles ou collectives;
d'outils d'encadrement clinique et de
consignes et de formulaires.
• À l'aide d'instruments, d'outils de soins et de
tests d'évaluation et d'ouvrages de référence.
• En respectant les règles d'hygiène, d'asepsie,
de santé et sécurité au travail
Éléments de la compétence
Critères de performance
1 Accomplir les étapes préparatoires
à l’application de la méthode
l'application de la méthode.
de
• Prise en considération de l'état physique et
santé
et de sécurité
travail.
psychologique
de la au
personne.
• Détermination des contre-indications
possibles.
• Préparation appropriée de la personne :
confort et sécurité.
• Préparation rigoureuse du matériel.
• Information et consignes adaptées à la
personne et à la situation
et à la situation.
• Recherche minutieuse des manifestations
cliniques objectives et subjectives.
• Respect rigoureux des méthodes
d'auscultation, de palpation, d'inspection et de
percussion.
• Repérage des caractéristiques cliniques
significatives.
• Mise en relation pertinente des données
recueillies.
• Prise en considération des réactions et de
l'état de la personne.
2 Procéder à l'examen clinique d'une personne.
Sons infirmiers (version
2007)
69
20
Code: 01Q4
3 Effectuer la surveillance de l'état de
santé
physique d'une personne.
• Prise en considération des facteurs pouvant
modifier les résultats de l'évaluation.
• Utilisation efficace et sécuritaire des outils ou
tests d'évaluation.
• Respect des principes et des étapes d'exécution.
• Justesse de la mesure et de l'observation des
paramètres.
• Interprétation pertinente des résultats.
• Vérification des données obtenues par
monitorage.
• Communication rapide de tout changement ou
de résultats anormaux.
• Réaction appropriée à la situation.
4 Évaluer les fonctions cognitives et les
fonctions
affectives d'une personne.
• Prise en considération des facteurs susceptibles
d'influer sur la personne.
• Utilisation efficace et sécuritaire des outils ou
tests d'évaluation.
• Appréciation juste de l'orientation, de la
mémoire,
de la concentration et du calcul, du jugement et
du processus de la pensée.
• Appréciation juste du comportement, des
réactions et de l'état émotionnel de la personne.
• Réaction appropriée à la situation.
• Prise en considération de l'état de santé, des
habitudes de vie et des ressources de la
personne.
• Appréciation juste de la capacité de la
personne à accomplir les activités domestiques
et les activités de la vie quotidienne.
• Appréciation juste des risques associés au
comportement et à l'environnement de la
personne.
• Perspicacité et discernement quant aux
besoins d'assistance de la personne.
5 Apprécier l'autonomie fonctionnelle
d'une
personne.
70
Soins infirmiers
(version 2007)
6 Effectuer des soins et des traitements
infirmiers
et médicaux.
• Vérification minutieuse de l'ordonnance du
plan thérapeutique infirmier et du plan de
soins et de traitements infirmiers selon le cas.
• Respect rigoureux des principes et des étapes
d'exécution des soins.
• Dextérité et sécurité dans l'exécution de la
méthode de soins.
• Application judicieuse des mesures
d'assistance et de soutien pour les activités de
la vie quotidienne.
• Manipulation et élimination sécuritaires du
matériel et des déchets biomédicaux.
• Utilisation judicieuse d'outils complémentaires
de soins autorisés par l'ordre professionnel.
7 Administrer des médicaments par les
différentes
voies.
• Prise en considération de l'ordonnance
médicale.
• Choix judicieux du matériel en fonction de la
voie d'administration et des caractéristiques
physiques de la personne.
• Respect des principes et des règles de
préparation, de vérification et
d'administration des médicaments.
• Dextérité et sécurité dans l'exécution de la
méthode.
• Manipulation et élimination sécuritaires du
matériel et des déchets biomédicaux.
8 Consigner l'information au
dossier
• Respect des principes et des règles de
documentation des soins6.
• Précision des données inscrites.
• Inscription de toute l'information
pertinente.
• Emploi d'une terminologie appropriée.
Téléchargement