FICHE_DE_REVISION-DNB

advertisement
FICHE DE REVISION BREVET N°1 :
DIVERSITE ET UNICITE DES ETRES VIVANTS
Ce qu’il faut savoir :
-Chromosomes : éléments du noyau, dont le nombre est caractéristique de l’espèce,
porteurs de l’information génétique et constitués d’une molécule, l’ADN. On compte 46
chromosomes chez l’Homme soit 23 paires dont une paire de chromosomes sexuels, XX
chez la femme, XY chez l’homme. Suivant les phases de la vie cellulaire, les
chromosomes peuvent être doubles (à 2 bras) ou simples (à 1 bras).
-caryotype : ensemble des chromosomes du noyau d’une cellule. On peut les classer par
paires suivant des critères de taille et de forme.
-phénotype : ensemble des caractères d’un individu déterminé par le génotype.
-génotype : ensemble des allèles d’un individu.
-gènes: unités d’information génétique présentes sur les chromosomes et permettant
l’expression des caractères. Un gène se trouve en 2 exemplaires sur les 2 chromosomes
d’une même paire.
-allèles : ce sont des versions différentes d’un même gène. Il peut exister plusieurs
allèles pour un même gène (exemple : pour le gène du groupe sanguin, il y a 3
allèles, A, B, O ; pour le gène de la couleur des yeux, il y a plus de 50 allèles
différents…), mais un individu ne possède toujours que 2 allèles pour un gène donné,
placés sur les 2 chromosomes d’une même paire.
Certains allèles sont dominants : 1 seul exemplaire suffit pour exprimer le caractère.
D’autres allèles sont non-dominants (ou récessifs), ils doivent être présents en 2
exemplaires pour que le caractère s’exprime.
-duplication : phase précédent la mitose, au cours de laquelle la cellule double sa
quantité d’ADN. Les chromosomes simples (à 1 bras), deviennent des chromosomes
doubles (à 2 bras)
-mitose : multiplication cellulaire conservant le nombre de chromosomes de l’espèce.
La mitose intervient lors du développement d’un individu (de la cellule-œuf à la
naissance), lors de la croissance ou pour remplacer tout au long de la vie des cellules
abîmées ou mortes. Lors de la mitose, les bras des chromosomes doubles de la cellule
« mère » (initiale), se séparent et se répartissent dans les 2 cellules « filles »
nouvellement formées. (Voir schéma 1)
-méiose : multiplication cellulaire permettant la formation des cellules
reproductrices (spermatozoïdes et ovules) à partir d’une cellule de testicule ou
d’ovaire (à 46 chromosomes chez l’Homme). Les chromosomes de chaque paire se
séparent et se répartissent au hasard. On obtient des cellules comportant la moitié
des chromosomes (soit 23 chromosomes chez l’Homme) et toutes différentes. (Voir
schéma 2). Lors de la fécondation, les cellules reproductrices s’unissent au hasard et
le nombre de chromosomes de l’espèce est rétabli. Chaque nouvel individu formé est
unique.
SCHEMA 1
SCHEMA 2
Téléchargement