Citations : « L`économie, c`est l`art de faire au mieux avec ce dont on

advertisement
Citations :
« L’économie, c’est l’art de faire au mieux avec ce dont on dispose »
Jean-Paul Betbèze, Les 100 mots de l’économie, 2001
« L’économie est, non pas une discipline achevée, mais une science elle-même toujours en voie de développement »
Paul Anthony Samuelson, L’Economique, tome 1, 1972
« Si je dois abandonner l’hypothèse de rationalité, j’abandonne l’économie »
Robert Lucas, 1988
« La croissance économique est l’augmentation pendant une ou plusieurs périodes longues d’un indicateur de
dimension, en général le produit global net calculé en termes réels »
François Perroux, L’économie du XXe siècle, 1961
« Le développement est l’ensemble des transformations des structures économiques, sociales, institutionnelles et
démographiques, qui accompagnent la croissance, la rendent durable, et en général, améliorent les conditions de vie
de la population »
François Perroux, L’économie du XXe siècle, 1961
« Les machines nous promettaient la liberté. Elles nous ont apporté l’esclavage »
Pierre Joseph Proudhon, Philosophie de la misère, 1847
« Notre maison brûle, et nous regardons ailleurs »
Jacques Chirac, discours au Sommet de la Terre de Johannesburg, 2002
« Nous n’héritons pas de la terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants »
Antoine de Saint-Exupéry, écrivain français, 1900-1944
« Le savoir est le seul facteur de production qui ne soit pas soumis aux rendements décroissants »
John Maurice Clark, Economic Institutions and Human Welfare, 1957
« Des changements révolutionnaires dans la productivité agricole sont une condition essentielle pour la réussite du
take off »
Walt W. Rostow, Les étapes de croissance économique, 1960
« Toute offre crée sa propre demande, par les revenus qu’elle distribue »
Jean-Baptiste Say, Traité d’économie politique, 1803
« Les causes des crises résident toujours dans la phase de prospérité qui a précédé »
Clément Juglar, Des crises commerciales et de leur retour périodique, en France, en Angleterre, et aux Etats-Unis,
1862
« C’est bien parce qu’elles ont des freins que les voitures peuvent rouler plus vite »
Joseph A. Schumpeter, Business cycles, 1939
« Chaque fois qu’une entreprise a réussi, c’est parce que quelqu’un un jour a pris une décision courageuse »
Peter Drucker, Les entrepreneurs, 1987
« Ajoutez autant de diligences que vous voudrez, vous n’obtiendrez jamais un chemin de fer »
Joseph A. Schumpeter, Development, 1932
« Le neuf suscite la colère des habitudes »
Jacques Attali, économiste et écrivain français, né en 1943
« Vous vendez bon marché pour vendre beaucoup, et vous vendez beaucoup pour vendre bon marché »
Emile Zola, Au bonheur des dames, 1883
« La cause du profit est que le travail produit plus qu’il est nécessaire pour son entretient »
John Stuart Mill, Principes d’économie politique, 1848
« Le vice inhérente au capitalisme consiste en une répartition inégale des richesses. La vertu inhérente au socialisme
consiste en une répartition égale de la misère »
Winston Churchill, homme politique britannique, 1874-1965
« L’argent ne fait pas le bonheur des pauvres »
Coluche, humoriste et comédien français, 1944-1986
« La monnaie est l’huile qui rend le mouvement des engrenages plus doux et plus aisé »
David Hume, Essai sur la circulation monétaire, 1752
« L’intérêt est la récompense de la renonciation à la liquidité pour une période déterminée »
John Maynard Keynes, Théorie générale de l’emploi, de l’intérêt et de la monnaie, 1936
« On ne meurt pas de dettes. On meurt de ne plus pouvoir en faire »
Louis-Ferdinand Céline, écrivain français, 1894-1961
« La mondialisation des marchés financiers a réduit les moyens de contrôle dont disposent les Etats pour gérer leur
politique monétaire »
James Tobin, Le Courrier de l’Unesco, février 1999
« Ma proposition est de jeter un peu de sable dans les rouages trop bien huilés de la finance internationale »
James Tobin, A proposal for international monetary reforms, 1978
« L’inflation est toujours et partout un phénomène monétaire, en ce sens qu’elle ne peut être générée que par une
augmentation de la quantité de monnaie plus rapide que celle de la production »
Milton Friedman, Inflation et systèmes monétaires, 1970
« L’inflation est exactement comme l’alcoolisme. Lorsqu’un homme se livre à une beuverie, le soir même, ça lui fait
du bien. Ce n’est que le lendemain qu’il se sent mal »
Milton Friedman, Inflation et systèmes monétaires, 1970
« L’inflation, c’est l’euthanasie des rentiers »
John Maynard Keynes, Théorie générale de l’emploi, de l’intérêt et de la monnaie, 1936
« L’économie politique considère la propriété comme le plus puissant encouragement à la production des richesses »
Jean-Baptiste Say, Traité d’économie politique, 1803
« Les deux vices marquants du monde économique où nous vivons sont que le plein-emploi n’y est pas assuré et que
la répartition de la fortune et du revenu y est arbitraire et manque d’équité »
John Maynard Keynes, Théorie générale de l’emploi, de l’intérêt et de la monnaie, 1936
« Un homme, c’est une bouche à nourrir, et deux bras pour travailler »
Mao Zédong, homme politique chinois, 1893-1976
« Le meilleur contraceptif, c’est le développement »
Président Boumedienne, déclaration, Conférence mondiale sur la population, Bucarest, 1974
« Ce Tiers Monde, ignoré, exploité, méprisé comme le tiers état, veut, lui aussi être quelque chose »
Alfred Sauvy, L’observateur, 1952
« Les étapes du développement économique de toute société sont les suivantes : la société traditionnelle, la
préparation au décollage, le décollage, la marche vers la maturité et la société de consommation de masse »
Walt W. Rostow, Les étapes de la croissance économique, 1960
« Pas de monnaie solide ni de croissance durable sans un Etat européen puissant. La question décisive est alors celle
du périmètre »
Christian de Saint-Etienne, Le joker européen, 2012
« L’Europe sera sociale, écologique et solidaire, ou ne sera pas »
Les économistes atterrés, 20 ans d’aveuglement, l’Europe au bord du gouffre, 2011
« Le devoir des grands Etats est de servir et non de dominer le monde »
Harry S. Truman, président des Etats-Unis de 1945 à 1952
« S’opposer à la mondialisation, c’est comme si on voulait s’opposer au temps qu’il fait où à l’air qu’on respire »
Alain Minc, Challenges, mars 2013
« La mondialisation réduit les inégalités économiques entre les nations, mais les aggrave au sein des nations »
Pierre-Noel Giraud, L’inégalité du monde, 1996
Téléchargement