Généralité en cancérologie

publicité
Généralité en
cancérologie
Sensibilisation des étudiants IDE
1ère année à la prise en charge des
patients atteints de cancer
Un peu d’histoire……..
Connu depuis l’antiquité 3000 ans av JC
Premières descriptions par les grecs qui
l’ont baptisé cancer à cause de la
douleurs ressemblant à celle des pinces
d’un crabe
Quelques chiffres
Environs 280000 nouveaux cas par ans en 2000 (en 1980 178000
nouveaux cas soit + 60%)
Surmortalité en Picardie de 10% (consultations trop
tardives)
Deuxième cause de mortalité après les maladies cardiovasculaires
Trois types de cancers sont en augmentation:
Le cancer du sein, les cancers liés au tabagisme, le cancer de la peau
OMS: estime qu’en en 2020 il y aura 20 millions de nouveaux cas
dans le monde
épidémiologie
Incidence: nombre de personnes développant un nouveau
cancer par rapport à la population type par unité de temps
On exprime, en général, ce taux pour 100 000 ou un million. Le
taux d’incidence peut être total (tous les âges confondus) ou par
classe d'âge.
Taux de mortalité :Les taux de mortalité sont très représentatifs
pour les cancers de mauvais pronostic, mais aussi pour évaluer
l’impact réel des politiques de prévention et de dépistage
Prévalence : nombre de personnes atteintes par rapport au
nombre de personnes vivantes pendant un temps donné
Les cancers ayant une mortalité faible ont une prévalence élevée
Représentation de la maladie
Maladie la plus redoutée des français
Maladie taboue
86% des personnes interrogées connaissent
dans leur entourage proche 1 ou plusieurs
personnes qui en sont atteintes
Pour 45% elle évoque la mort et pour 50% la
souffrance
définition
Multiplication anarchique de certaines cellules
normales de l’organisme qui échappent aux
mécanismes normaux de différenciation et
régulation de leur multiplication.
Tumeur maligne qui évolue localement et à distance
Le cancer peut atteindre tous les tissus et tous les organes
Et pour les malades
le crabe, La bête
-cette chose,le mal
-lui,il
-certains ne le nommeront jamais
rappel
Corps humain constitué d’1 multitude de cellules
hiérarchisées issues de la 1ere cellule
embryonnaire
De multiples divisions st différenciations ont
permis la constitution des différents organes
En permanence certaines disparaissent et sont
remplacées par d’autres (ex chaque année un
homme synthétise 200 à 300 kg de cellules
sanguines)
Un dérèglement même minime peut donc
entraîner rapidement de nombreux problèmes
Comment une cellule devient cancer
Cellule
normale
Agression par carcinogènes :
Tabac, alcool, virus, amiante, ultra-violets
réparation
Poursuite de l’agression
Prolifération
anarchique et
désordonnée
Suicide
cellulaire
Systèmes de réparation dépassés par
• Exposition trop importante
• Vieillissement
cancer
Représentation schématique des
différentes étapes de la cancérogenèse
Les propriété du cancer
Angiogénèse
Une tumeur qui évolue localement et à
distance
-Extension locale
-Migration lymphatique,vasculaire
Les facteurs favorisants
Génétiques
Héréditaires
Viraux
Hormonaux
Immunologiques
Environnementaux:chimiques,radio actifs
Les signes d’appel
Fatigue,
perte de poids,
modification du transit(alternance constipation/diarrhée),
toux persistante,voie enrouée
saignements anormaux,
modification d'un grain de beauté,
douleurs,
présence d’adénopathies,
Tuméfaction ( nodule dans le sein)
dyspnée…..
Cancer du sein
Le diagnostic
Clinique: signes d’alerte
Fatigue, perte de poids, modification du transit(alternance
constipation/diarrhée), toux persistante,voie enrouée saignements
anormaux, modification d'un grain de beauté, douleurs, présence
d’adénopathies, dyspnée…..
Histologique (ponction, biopsie,chirurgie)
Imagerie (scanner,IRM ,Tepscann, Scintigraphie,échographie)
Bilans sanguins: marqueurs
L’anatomopathologie
Cytologie:prélèvements d’épanchements
Biopsie préopératoire: à l’aiguille grâce à
l’amélioration des techniques radiologiques et
endoscopiques
Pièces opératoires
Examen extemporané
Immuno-histologie, dosage des récepteurs
hormonaux sur les pièces anatomiques (cancer
du sein)
Le bilan d’extension
En fonction des risques métastatiques
Scintigraphie osseuse
Échographie abdominale
Radiographies
Scanner
Tep scann
Bilans sanguins
Et bien entendu: examen clinique
Nomenclature
TISSU D'ORIGINE
tissu épithélial
malpighien
épidermoïde
- glandulaire
- conjonctif commun
- adipeux
- musculaire lisse
- musculaire strié
- osseux
- cartilagineux
- vasculaire
TUMEUR BENIGNE
TUMEUR MALIGNE
papillome
Carcinome
épithélioma
carcinome épidermoïde
adénome
adénocarcinome
ou
-fibrome
- lipome
- léiomyome
- rhabdomyome
- ostéome
- chondrome
- angiome
- fibrosarcome
- liposarcome
- léiomyosarcome
- rhabdomyosarcome
- ostéomyosarcome
- chondrosarcome
- angiosarcome
La classification TNM
Classification TNM
T= tumeur, détermine la taille (t0= tumeur indécelable t1= petite
tumeur, t2 ,t3,t4 dont les critères varient en fonction de
l’organe atteint
N=nodule, présence ou non de ganglions atteint
N0= absence de ganglion
N1 ganglion satellite de la tumeur
N2 ganglion à distance du 1er site de drainage
M= M0 pas de métastases, M1 présence de métastases, Mx=
pas d’info sur les métastases, bilan incomplet
Il existe d’autres classification celle-ci est la plus courante
pronostic
Dépend:
De la précocité du diagnostic
Du type histologique du cancer
De son envahissement
De ses propriétés à métastaser
De l’état général du malade (indice de
karnofski)
Les traitements
Chirurgie
Radiothérapie, curiethérapie
Chimiothérapie antimitotique
Hormonothérapie
Immunothérapie BCG
Thermothérapie
Thérapie génique
Ces traitements pourront être associés
La chimiothérapie
Agit au niveau des différents stades de la division
cellulaire en la bloquant et entraînant ainsi la mort
cellulaire elle interagie avec des protéines
intracellulaires ou avec des acides nucléiques (
ADN, ARN) ; (effet cytotoxique et antimitotiques)
S’administre selon des cycles réguliers
Chimiothérapie (suite)
Chimiothérapie de 1ère intention( ou
première ligne)
Chimiothérapie de 2ème ligne ou seconde
intension
Chimiothérapie ( mode d’action)
Agit sur le cycle de reproduction cellulaire
+ efficace sur les cellules qui se
reproduisent rapidement ( cellules
cancéreuses) mais agit aussi sur les
cellules saines ⇒ nombreux effets
secondaires
administration le plus souvent par voie
veineuse
Voie d’abord centrale en général : chambre
implantable principalement
Effets secondaires de la
chimiothérapie
Nombreux
Fonction du type de traitement
Majoritairement:
Troubles digestifs Nausées ,vomissements,
anorexie
Alopécie, problèmes cutanés
Insuffisance rénale, toxicité cardiaque
Fatigue ++++
La radiothérapie
Souvent appelée «
rayon » par les
malades
La radiothérapie est
l’utilisation de
rayonnements
ionisants (photons X
de haute énergie,
électrons et parfois de
protons, de neutrons
ou d’ions lourds), dans
un but thérapeutique
Retentissement sur la vie du malade
Fatigue++++
Anxiété
Perte d’appétit + troubles digestifs
Perte de l’estime de soi (perte de sa place dans la
famille, impossibilité parfois de travailler)
Altération de l’image corporelle (ex:
mammectomie, colostomie, alopécie,
dénutrition…etc)
Problèmes financiers
Isolement social
Sa prise en charge
Prise en charge particulière
A cause de la représentation de la maladie
Parce que c’est un accompagnement tout au long
de la maladie
La qualité de vie doit être prise en considération
Quand?:
Commence dès les premiers examens: expliquer,
rassurer, aider le malade exprimer ses craintes
Lors de l’annonce du diagnostic
Au cours du traitement (information, éducation,
pallier aux effets secondaires)
Pendant la rémission, lors des bilans de suivi
Lors des récidives
Au cours de la fin de vie
C’est le plus souvent une prise en charge sur
plusieurs mois, voire des années
Et sa famille
Souvent désemparée, démunie
Proposer au malade de la rencontrer
Être à l’écoute ++++
Une prise en charge
pluridisciplinaire
SE SOIGNER
MEDECIN,
INFIRMIERE,Équipe
soignante MANIPULATEUR,
KINESITHERAPEUTE
SE SENTIRSOINS PALLIATIFS
BIEN DANS
SA TETE
PSYCHOLOGUE,
GROUPE DE PAROLE,
ASSOCIATIONS
DE MALADES
DIETETICIENNE
ESTHETICIENNE
SE SENTIR
BIEN DANS
SON
CORPS
ASSISTANTE SOCIALE
BESOINS D’ AIDE MATERIELLE ET ADMINISTRATIVE
Pour cela l’IDE doit:
Être à l’écoute
Observer
Communiquer
Faire de la relation d’aide
Savoir éduquer
Mais aussi bien connaître la maladie, les
traitement et bien maîtriser la technique,
travailler en équipe
Et la prévention……..
C’est l’affaire de tous les soignants
Doit être faite dès que l’on en a l’occasion
Auprès de tous
Ex avec le tabac (40% des morts par
cancer), lien indiscutable avec:
Poumon
Larynx
Cavité buccale
Pharynx
Œsophage
Vessie
Pancréas
Également en moindre proportion: rein, col utérin,
rhino-pharynx, estomac, leucémies
Ex avec l’alcool:augmente l’effet du
tabac pour:
Cavité buccale
Pharynx
Œsophage
larynx
Mortalité masculine: On remarquera
l’augmentation importante des cancers du poumon et
des cancers de la sphère ORL
Evolution de la mortalité féminine
On remarquera l'augmentation constante des cancers du sein
et de l'ovaire, et plus récemment des cancers du poumon.
Quelle type de prévention?
Primaire:
Concerne le grand public et s’articule autour de
campagne d’information.
Ensemble des mesures destinées à éviter la
survenue d’une pathologie
Secondaire: s’adresse à des individus qui ne sont
pas malades mais qui présentent des risques.
C’est le dépistage
tertiaire;: s’adresse directement aux malades afin
qu’ils abandonnent tout comportement à risque
Prévention et dépistage des cancer
gynécologiques
Autopalpation des seins
Mammographie de dépistage
Frottis cervico-vaginaux
Si partenaires multiples: préservatif pour
éviter le pappilloma virus ( favorise le
cancer du col utérin)
Éviter l’obésité: alimentation saine et
équilibrée, faire de l’exercice
Auto-palpation des seins
Première partie du cycle
Allongée ou debout
Doigt bien à plat: partir de
l’aréole de façon circulaire
Inspecter les creux
axillaires
Inspection devant la glace:
Droite puis en se penchant
en avant volume,aspect
de la peau
Prévention du cancer en général
Alimentation (éviter l’obésité,alimentation
équilibrée)
Limiter les expositions aux divers agents
cancérigènes (tabac,alcool,soleil etc..)
Faire de l’exercice
Dépistage, se faire suivre régulièrement
Elle devrait permettre d’éviter 50% des cancers
Prévention
à exercer au
quotidien et auprès de tous
Téléchargement