dossier pedagogique 2016-2017

publicité
« Les ados ont un sacré bol ! Il est un théâtre qui, pièce après pièce, scrute,
démonte et dénoue les grandes questions qui troublent leur quotidien,
des interrogations essentielles mais tellement tabous qu’elles tétanisent
l’école et les parents. Ici, heureusement, on ne leur voile pas la face. »
Catherine Makereel. Le Soir
EDITO
Education, culture, citoyenneté
Depuis toujours, le Poche porte une attention spécifique aux jeunes. D’une part, à travers
sa programmation qui les amène vers une prise de conscience des réalités sociales et
politiques et qui leur montre que ce qui se passe sur une scène peut les concerner de
près. D’autre part, au travers de nombreuses initiatives pédagogiques, menées autour
des représentations et qui permettent la confrontation d’idées.
La saison 2016-2017 réalisée par notre nouveau directeur Olivier Blin est de cette veine.
On y évoquera avec « Angleterre-Angleterre » d’Aiat Fayez le thème des migrations et
du passage ; avec Volcan, « une histoire du clitoris » d’Inbal et Nathalie Yalon, un plaidoyer pour une meilleure compréhension homme-femme ; avec « On the road… A » de
Roda Fawaz, la nécessité d’être de « quelque part » ; avec « Quartier 3 : destruction
totale » de Jeniffer Haley, l’intérêt des mondes virtuels ; avec « Pas pleurer » de Lydie
Salvayre la nécessité d’avoir la faculté de s’indigner…
Le Poche anime des ateliers, organise des rencontres après les représentations, des
visites du théâtre, une formule spéciale « Abo clâsse », fidélise les élèves en leur proposant de devenir « Ambassadeurs de Poche », répond aux demandes spécifiques des
enseignants, leur offre des formations, …
Le Poche met un point d’honneur à participer à la restitution d’une image positive de
l’adolescent auprès des adultes et des ados eux-mêmes. Tous les ados ne sont pas « en
crise ». Pourtant les clichés vont bon train et sont, bien souvent, la cause du manque de
dialogue entre les générations.
Leur faire confiance, être à l’écoute. Et puisque l’expérience ne se transmet pas, les
encourager à tester leurs forces et leurs limites pour éprouver leurs capacités. Par
l’expérience physique du théâtre, en les faisant monter sur scène ou, via les émotions
suscitées par les spectacles auxquels ils assistent.
L’équipe pédagogique du Théâtre de Poche
2
INFORMATIONS PRATIQUES
INVITATION AU SPECTACLE
Professeurs et animateurs, vous êtes nos invités les soirs de premières, après inscription
dans notre base de données. Une belle occasion de découvrir le spectacle avant d’y
emmener vos élèves.
RÉSERVATIONS
Les réservations pour les spectacles et les animations scolaires se font par téléphone au
02/649.17.27 ou via l’adresse [email protected] auprès d’Antoine Ureel.
TARIF DES PLACES
Le tarif de groupe est de 8€. En outre, une place gratuite est offerte pour chaque groupe
de 15 élèves.
L’ABONNEMENT « CLÂSSE » *NOUVEAU*
3 spectacles pour seulement 18€ ! ( 6€ la place au lieu de 8€ )
Une formule simple et nominative pratique pour les professeurs et démocratique pour
les élèves. Un abonnement vous sera offert en cas d’achat groupé pour toute la classe.
HORAIRES
Les matinées scolaires ont lieu les jeudis à 14h30. Nous recommandons l’organisation
d’animations en classe pour une sortie théâtrale mieux encadrée.
PRIX DES ANIMATIONS
En dehors des animations offertes, le prix de nos interventions en classe s’élève à 50€/h
+ déplacement.
PAIEMENT
Le paiement des places doit être effectué au minimum 15 jours avant la date de votre
sortie au Poche au numéro de compte Triodos : BE97 5230 8020 6749.
Communication : Le NOM de votre école + votre NOM + la DATE et l’HEURE de la
représentation.
3
ANGLETERRE, ANGLETERRE
Aiat Fayez
THÈMES :
Les passeurs, la migration,
la réalité des camps de réfugiés, l’exil.
PUBLIC CIBLE :
Dès 14 ans
DURÉE :
1h20
DATES :
Du 11 au 29 octobre 2016 à 20h30
Matinées scolaires les jeudis 13, 20 et 27 octobre
à 14h30
L’Angleterre, c’est l’Eldorado des migrants. Ceux qui viennent de Syrie, d’Irak, de Libye, d’Érythrée ou
de Somalie et qui débarquent à Calais, l’ont en visu.
Dans la «Jungle», ce grand camp-escale, Fayez nous propose le portrait d’un passeur. Il nous donne à voir sa
proposition de all-inclusive où le candidat à l’exil est pris en charge dès les frontières de son pays.
Ce marchand d’espoir vend ce qu’il faut : des bouées de sauvetage, de l’eau, des examens médicaux, des
bateaux de fortune, des tentes, des baskets, un coiffeur « car se couper les cheveux c’est croire au futur »...
Il y aurait 30.000 passeurs en Europe, organisés comme de véritables multinationales : des tour-opérateurs
du crime, avec des correspondants sur tout l’itinéraire qui organisent les transferts de la route à la mer, de
la mer au rail, ... brassant en 2015 un chiffre d’affaires de 3 à 6 milliards d’euros.
En interrogeant le commerce de la migration, il nous questionne sur ce que nous avons manqué, nous, qui
brandissions, il y a peu, derrière Angela Merkel, nos panneaux « Bienvenue à Tous ». Et qui sous-traitons
aujourd’hui à la Turquie la question des migrants.
4
> ANIMATION PROPOSÉE EN PARTENARIAT AVEC LE CIRE :
Pas une semaine ne passe sans que l’actualité ne nous rappelle les drames qui se jouent à nos
frontières, en mer méditerranée, aux pieds des barbelés ou dans la boue de Calais. En route vers
l’Europe, l’Angleterre, l’espoir d’un avenir. Derrière les images, les titres et les chiffres glaçants,
des questions se bousculent dans nos têtes : qui sont ces gens que l’on appelle « migrants » ?
Que fuient-ils ? Quels sont les obstacles qu’ils rencontrent pour venir en Europe, et ensuite pour
s’y déplacer ? Pourquoi risquent-ils leur vie ? Pourquoi font-ils appel à des passeurs ? Quel rôle
joue l’Union européenne dans cette situation ?
La pièce « Angleterre, Angleterre » est, aux yeux du CIRÉ, une excellente occasion d’inviter les
spectateurs, et en particulier les plus jeunes, à chercher et trouver des réponses à ces questions.
En explorant la personnalité souvent diabolisée du passeur, en cherchant sa part d’humanité, la
pièce permet aussi de bousculer les préjugés et de se demander qui est responsable des drames
de la migration.
Pour qui ?
Une classe d’élève du secondaire
AUTOUR DU SPECTACLE
>13/10/2016 :
Rencontre avec l’auteur, Aiat Fayez,
et l’équipe artistique du spectacle.
Modérateur : Rodrigue Yao Norman
et Séance de dédicace dans le cadre
de la parution des textes Angleterre,
Angleterre et De Plus Belles Terres.
Par qui ?
Les animatrices du Poche formées par le CIRE
et le Mouvement Convivial
Où et quand ?
En aval de la représentation
Durée ?
50 ou 100 minutes
>25/10/2016 :
Rendez-Vous du Bar en présence de François De Smet (Myria), Caroline Intrand
(CIRE) et Aurélie Ponthieu (MSF). Modérateur : Benoit Feyt.
Prix ?
50€/heure + 5€ de frais de déplacement
> UN DOSSIER RÉALISÉ PAR LE CIRE
est disponible au guichet du Poche et sur
notre site internet
> RENCONTRE POSSIBLE AVEC LE COMÉDIEN
et le metteur en scène à l’issue de la
représentation sur demande (gratuit)
5
VOLCAN / UNE HISTOIRE DU CLITORIS
Inbal et Nathalie Yalon
THÈMES :
Le plaisir, la connaissance du corps, le rapport entre
l’Homme et la jouissance, l’histoire de la sexualité, la réalité biologique, la pulsion érotique, une meilleure égalité
homme/femme.
PUBLIC CIBLE :
Dès 15 ans
DURÉE :
1h20
DATES :
Du 8 novembre au 3 décembre 2016 à 20h30
Matinées scolaires les jeudis à 14h30 :
10, 17, 24 novembre et le 1er décembre 2016
Trois comédiens – deux femmes, un homme - enquêtent sur l’histoire du clitoris à travers les âges,
eux-mêmes secoués par son épopée. Au gré de leur narration, le trio devient tour à tour conférencier,
sociologue, linguiste, historien, anatomiste, récitant de poèmes, chanteur, pénitent, sorcier... Ce faisant,
il conjugue le sérieux et la gravité des informations transmises sur le clitoris avec le potentiel de joie, de
légèreté et de grâce qu’un sujet comme le plaisir féminin comporte.
Le clitoris étant exclusivement dédié au plaisir, ce spectacle offre surtout l’occasion de témoigner et de
rendre hommage à la force jubilatoire féminine ; tout en donnant des informations objectives et détaillées
sur un sujet aussi méconnu qu’emblématique de la féminité.
Tenter de comprendre si le plaisir est finalement un droit, une histoire personnelle ou un devoir, est peut-être
une des fonctions de Volcan / Une histoire du clitoris. Mais pas la seule fonction ; car, disait le dalaïlama, « laisser les valeurs féminines s’épanouir dans nos sociétés permettra d’en changer les mentalités.
Ce qui est essentiel pour construire une paix durable et le futur de l’humanité.»
6
> ANIMATION EN PARTENARIAT AVEC LE PLANNING FAMILIAL AIMER À L’ULB
L’atelier invite les participants à mettre des mots sur ce qu’ils ont ressenti lors de la représentation.
Recueillir les questions que le spectacle a suscitées à partir de jeux créatifs et scéniques. A faire
émerger leur parole et leur questionnement autour de la sexualité et du plaisir féminin. Dans un
cadre bienveillant, respectueux de la parole libre, les élèves pourront échanger et partager sans
avoir recours directement à leurs expériences intimes.
Pour qui ?
Une classe d’élèves
Par qui ?
Les animatrices du Poche
Où et quand ?
En aval de la représentation
Durée ?
100 minutes
Prix ?
50€/heure + 5€ de frais de déplacement
> RENCONTRE POSSIBLE AVEC LE COMÉDIEN
et le metteur en scène à l’issue de la représentation sur demande (gratuit)
7
ON THE ROAD ... A
Roda Fawaz
THÈMES :
L’identité, le vivre-ensemble, la construction
individuelle, l’altérité, les préjugés, l’appartenance,
l’intégration.
PUBLIC CIBLE :
Dès 13 ans
DURÉE :
1h25
DATES :
Du 10 au 28 janvier 2017 à 20h30
Matinées scolaires les jeudis à 14h30 :
12 ; 19 et 26 janvier 2017
Nominé aux Prix de la critique du théâtre – meilleure découverte
Au sens littéral, Roda est un homme du monde. D’origine libanaise, il est né au Maroc, il a grandi en Guinée, il
a la nationalité belge et se revendique d’une gueule d’italien pour faciliter ses sorties en boîte. Ses racines,
il leur court après sous toutes les latitudes mais elles lui filent sans cesse entre les doigts...
Immigré de la deuxième génération, c’est-à-dire, pour certains « plus vraiment comme eux », mais « pas
encore tout à fait comme nous », Roda a le cul coincé entre quatre cultures au moins, entre un besoin
d’émancipation et la nécessité d’être de quelque part.
Avec On the Road... A, il joue l’histoire de sa vie avec humour et autodérision, incarnant à lui seul une
vingtaine de personnages : ses potes Mohamed et Dorothée, un père fantasmé, un prof de religion islamique
– une vraie terreur –, ses familles d’ici et d’ailleurs... Roda ne ressemble à personne et pourtant, chacun
d’entre nous se reconnaîtra un peu en lui. Ce qui est heureux car, disait Amin Maalouf, « Si notre regard
enferme les autres dans leurs plus étroites appartenances ; notre regard aussi peut les en libérer ».
« Roda livre une performance soufflante, sans temps mort, virevoltant entre les personnages tout en plongeant droit
dans les yeux des spectateurs. Hilarant et touchant à la fois, Roda nous rappelle qu’on est toujours l’étranger de
quelqu’un. » Le Soir ****
8
> ATELIER PHILO EN PARTENARIAT AVEC LA LIGUE DES DROITS DE L’HOMME
« C’est notre regard qui enferme souvent les autres dans leurs plus étroites appartenances, et
c’est notre regard aussi qui peut les libérer. » Amin Maalouf.
«Quel regard portons-nous sur l’« Autre» et sur nous-même ? Comment mieux comprendre l’effet
des stéréotypes et de la stigmatisation? Comment permettre un changement positif d’attitude
envers d’autres groupes ?
Les animatrices du Théâtre de Poche proposent des animations, co-construites avec la LDH, afin
de s’interroger de manière ludique sur le fonctionnement des stéréotypes et des préjugés. Nous
proposons aux élèves de changer de perspective et de questionner leur perception de la diversité
et des différences.
Pour qui ?
Une classe d’élèves du secondaire
Par qui ?
Les animatrices du Poche
Quand ?
En amont ou en aval du spectacle
Durée ?
100 minutes
Prix ?
50€/heure + 5€ de frais de déplacement
LA LIGUE DES DROITS DE L’HOMME PROPOSE AUX ADULTES une journée d’ateliers participatifs
associant apports théoriques et animations pratiques : « Identités et stéréotypes : ce que je vois
ou ce que je crois? »
Pour plus de renseignements : Département Formation - [email protected]
> RENCONTRE AVEC LE COMÉDIEN
à l’issue de la représentation sur demande (gratuit)
9
QUARTIER 3, DESTRUCTION TOTALE
Jennifer Haley | Emmanuel Gaillot
THÈMES :
Les univers virtuels, le rapport à la réalité,
l’adolescence, la communication intergénérationnelle,
les jeux-vidéos.
PUBLIC CIBLE :
Dès 14 ans
DURÉE :
1h30
DATES :
Du 14 février au 11 mars 2017 à 20h30
Matinées scolaires les jeudis à 14h30 : 16 et 23 février
et le 2 mars
Un groupe d’adolescents tente d’atteindre le dernier niveau d’un jeu vidéo ultra-violent se déroulant
dans une réalité virtuelle, « Le Quartier ». L’action de ce jeu se passe dans une banlieue américaine, à
l’identique de celle dans laquelle vivent réellement les joueurs. Bien entendu, ce quartier est habité par des
zombies que les joueurs doivent tuer pour progresser de niveau en niveau...
Au fil du jeu, les maisons ressemblent de plus en plus à celles de chacun des joueurs... Étrangement, les
actions des joueurs ont des conséquences dans leur vie quotidienne, qu’il s’agisse d’objets cassés ou volés,
d’animaux torturés ou de personnes tuées.
Chaque scène de ce thriller est cependant introduite par des «solutions du jeu» qui contribuent à rendre
poreuse la frontière entre la réalité et l’univers du jeu.
Oui, ça fout les jetons...
D’autant que, ados ou adultes, parents ou non, nous nous identifierons probablement aux personnages qui
traversent la vie du mieux qu’ils le peuvent. Ou aux consommateurs plus ou moins volontaires de jeux vidéo,
plus ou moins heureux de réalités alternatives...
Quartier 3, Destruction Totale est une des créations très rock du Théâtre de Poche, dans la foulée des
Trainspotting et autre Chatroom.
10
> ANIMATIONS POUR LE PUBLIC SECONDAIRE : ACMJ
Les jeux vidéos font partie du quotidien de beaucoup d’entre nous, jeunes ou moins jeunes.
Source de loisirs et de socialisation, ils soulèvent autant d’enthousiasme que d’inquiétudes. Des
clichés qui ressortent de la pièce : violence, addiction, confusion entre réel et virtuel,… quelle est
la part de fantasmes et d’expériences vécues ? L’animation invite les jeunes à prendre du recul
sur leurs pratiques. Quand parle-t-on d’usage excessif ? Quelles en sont les causes ? Comment
réguler ses propres pratiques ?
ANIMATION EN UNE SÉANCE
L a première partie de l’atelier interroge l’univers des jeux vidéo et les différentes manières dont
les jeunes s’approprient ceux-ci. Les jeunes sont invités à partager leurs connaissances et discuter leurs pratiques : types de jeux, temps et fréquence de jeux, conditions d’utilisation (seul,
à plusieurs, en ligne,...) Nous décodons le média vidéo ludique: mécanismes de jeux, représentations sous-jacentes, réception par le public... Ensuite, nous amorçons une discussion autour
de l’analyse de scènes clés de la pièce. L’animation se termine par la production d’une série de
conseils pour bien gérer l’usage des jeux vidéo.
ANIMATION EN DEUX SÉANCES
Avec deux fois plus de temps, les discussions sur le jeu vidéo peuvent être approfondies. Ainsi,
la première séance s’étend davantage sur l’analyse du média. Dans la seconde, les élèves sont
invités à tenir un « journal de jeu » sur le délai entre les deux séances dans le but de prendre
un recul critique sur leurs pratiques. A la suite de la production de conseils pour la gestion
responsable des usages des jeux vidéo, les jeunes sont conviés à imaginer de nouveaux jeux
vidéo inédits pour envisager le média de manière créative.
Pour qui ?
Un groupe classe (25 élèves maximum)
AUTOUR DU SPECTACLE
>24/02/2017
à l’issue de la représentation : rencontredébat parents/ados animée par Média
Animation en bord de scène
Où et quand ?
En classe en aval du spectacle
Durée ?
Une séance de 100 minutes ou deux séances
de 100 minutes espacées d’une semaine
>28/02/2017
à l’issue de la représentation : présentation sur le traitement médiatique des jeux
vidéo et débat avec le public.
Prix ?
76,5 €/séance + frais de déplacement
(0,3392 €/km depuis Namur)
> RENCONTRE POSSIBLE AVEC L’ÉQUIPE DU
SPECTACLE à l’issue de la représentation sur
> DOSSIER PROPOSÉ PAR MÉDIA ANIMATION
(Education aux médias : des ressorts ludiques
à l’approche critique) sera en vente du guichet
ou proposé en téléchargement gratuit sur le
site du Poche.
demande (gratuit)
11
PAS PLEURER
Lydie Salvayre | Denis Laujol
THÈMES :
La guerre civile Espagnole, la mémoire, le souvenir,
l’engagement politique.
PUBLIC CIBLE :
Dès 14 ans
DURÉE :
1h15
DATES :
Du 21 mars au 8 avril 2017 à 20h30
Matinées scolaires les jeudis à 14h30 : 23 ,30 mars et
le 6 avril 2017
Pas pleurer a reçu le prix Goncourt 2014.
Il s’agit du récit par Lydie Salvayre, de l’histoire de sa mère Montserrat, – dite Montse –, plongée dans la
guerre civile espagnole, à l’été 1936. Montse, qui avait quinze ans à l’époque, en a aujourd’hui nonante. Elle
est en proie à de gros troubles de mémoire, et a tout oublié de sa vie, excepté cette courte période.
Devant sa fille, avec qui elle partage « une petite anisette » qu’on devine strictement interdite par les médecins,
elle raconte son petit village perdu en Catalogne. La vie n’y a pas changé depuis le Moyen-Age, rythmée par les
récoltes d’olives, les fêtes de village, les mariages arrangés, son frère Josep, fraîchement converti aux thèses
anarchistes et son rival stalinien Diego, les disputes familiales, les premières tentatives de collectivisation,
l’irruption de cette idée que, peut-être, tout pourrait changer... Puis la guerre et l’exil... d’Espagne vers la France...
« Pas pleurer », c’est l’injonction que répète Montse à sa petite fille serrée contre elle, sous les
bombardements fascistes et dans le dénuement le plus total, alors qu’elle fuit son pays, l’Espagne, qui
tombe aux mains des franquistes.
« Pas pleurer », c’est aussi ce que nous dit Lydie Salvayre, alors que nous avons toutes les raisons de pleurer
devant la bêtise humaine, aujourd’hui comme hier. Ne pas baisser les bras. Ne pas avoir peur.
12
> RENCONTRE POSSIBLE AVEC L’ÉQUIPE DU SPECTACLE à l’issue de la représentation sur
demande (gratuit)
> Nous invitons les professeurs d’histoire et de littérature à conseiller aux élèves la lecture du
livre de Lydie Salvayre en amont pour profiter d’une expérience augmentée autour du spectacle.
Le fragnol (en français) ou frañol (en espagnol) est un mot-valise issu des mots Français/Francés et
Espagnol/Español. Il s’agit d’un sabir parlé par les populations hispanophones des régions francophones.
Cette langue hybride est apparue avec l’arrivée des immigrés venus d’Espagne dans les années 1950.
13
PÉNÉLOPE ET LES TROIS P’TITS COCHONS
Ecriture collective
THÈMES :
L’alimentation, la malbouffe, la société de
consommation, les manipulations génétiques (OGM)
PUBLIC CIBLE :
Dès 13 ans
DURÉE :
1h
DATES :
Du 18 au 22 et le 28 avril 2017 à 20h30
Matinées scolaires à 14h30 : 18, 20, 25, 27 et 28 avril 2017
« L’utopie est la matrice de l’histoire et la sœur jumelle de la révolte. »
José Bové / la confédération paysanne
Dans un monde paradisiaque trop loin du nôtre, tout va bien : on ne mange plus de viande, on a l’obligation de
cultiver son jardin, d’avoir sa ruche personnelle, de mettre un chapeau de paille et de manger du panais trois fois
par semaine.
Trois petits cochons cachés au fond d’un bunker, rêvent d’un retour aux « vraies valeurs » : des orgies de CocaCola, de hamburgers et de pizzas, de l’usage intempestif du diesel et de l’individualisme forcené... Apôtres de la
malbouffe, terroristes dans l’âme, ils fomentent leur révolution...
La jeune compagnie liégeoise Hop Ar Noz nous régale d’une satire désopilante sur les déviances de l’alimentation.
Dans cette création originale, et dans une ambiance à la démesure de notre monde «super speedé», nos trois
héros caricaturent l’empire venimeux de la consommation dans une suite de flashs vertigineux, de morceaux de
vie, de matchs ludiques, de confessions rebelles et de défis culinaires révoltés.
Et si en analysant le rapport étroit entre les animaux d’élevage et les êtres humains, en examinant les conditions
de vie des poulets élevés industriellement, les hommes pouvaient y découvrir leur propre avenir ? Et si nous étions
les poules de demain?
14
> RENCONTRE POSSIBLE AVEC L’ÉQUIPE DU SPECTACLE à l’issue de la représentation sur
demande (gratuit) : discussion sur ce qu’est une écriture de plateau, une écriture collective et un
récit d’anticipation.
> LES RENDEZ-VOUS À L’ISSUE DES REPRÉSENTATIONS (dates à venir) :
• Stéphan Desgain du CNCD propose un débat intitulé « Back to Basic », sur la vision de l’alimentation dans les prochaines années. + une dégustation d’insecte avec le Smart Gastronomy Lab.
• Emilie Thomas du Beaumur viendra nous parler des alternatives à l’alimentation industrielle.
• Michel Pâques, agriculteur à La Ferme à L’arbre nous parle du label Bio.
• Miel Maya propose un jeu de rôle autour du commerce extérieur.
• Bee Coop pour comprendre l’activité des asbl et des sociétés vers le label bio et le commerce
équitable.
15
TABLEAU D’UNE EXÉCUTION
Howard Barker | Jean-Michel Déprats
THÈMES :
La place de l’image dans notre société, l’Art, la
politique, le rôle de l’artiste.
PUBLIC CIBLE :
Dès 15 ans
DURÉE :
1h30
DATES :
Du 9 au 27 mai 2017 à 20h30
Matinées scolaires les jeudis à 14h30 : 11, 18 et 25 mai
2017
« Je me méfie de la beauté, c’est une invention et un mensonge. » Galactia
Tableau d’une Exécution relate le conflit qui oppose la grande artiste peintre Galactia à ses mécènes,
en place à Venise en 1571, à propos de la conception d’un tableau de la plus haute importance. En effet,
au lendemain de la bataille de Lépante, Galactia se voit confier par le Doge la réalisation d’une fresque
de trente mètres célébrant la victoire des Vénitiens catholiques sur les Turcs musulmans. Cette fresque
représentera la bataille dans le cœur du peuple, elle devra être, dit le Doge, « ce qui reste ». L’enjeu est
majeur! Galactia accepte la commande et convoque les combattants mutilés comme modèles, pour être au
plus près de la chair, des corps, des cris, de la douleur et de la vérité. Une lutte implacable s’engage alors
entre le Doge, représentant de la République, et cette artiste intransigeante et libre. Il veut faire de cette
œuvre la gloire de Venise. Son message est politique, il l’a bien précisé lors de la commande, tandis qu’elle
s’acharne à ne lui servir que le bruit des hommes hachés menu...
Tableau d’une Exécution pourrait être une fresque shakespearienne sur la frontière entre l’image et le réel,
ou une aventure épique qui voit la bataille surgir du tableau et envahir la scène. Mais c’est aussi et surtout
l’histoire d’une femme qui livre un combat pour la liberté.
16
> RENCONTRE POSSIBLE AVEC L’ÉQUIPE DU SPECTACLE à l’issue de la représentation sur
demande (gratuit)
> Nous invitons les professeurs de théâtre, d’art plastique ou d’histoire à venir découvrir ce
spectacle pour réfléchir avec les élèves à la place de l’art dans la société comme arme de
propagande.
17
NOS PARTENAIRES
L’ÉQUIPE PÉDAGOGIQUE DU THÉÂTRE DE POCHE
Notre équipe est composée d’animateurs comédiens-professionnels. Ceux-ci proposent
une initiation au jeu d’acteur et des ateliers spécifiques autour de certains spectacles
de la saison. Ces ateliers spécifiques sont prioritairement axés sur le jeu d’acteur,
les techniques d’interprétation, de mise en scène et de scénographie. Parce que la
compréhension d’un texte passe non seulement par la réflexion mais aussi par la mise
en mouvement, les comédiens-animateurs feront monter vos élèves «sur scène».
LA CONFÉDÉRATION PARASCOLAIRE est une Organisation de Jeunesse reconnue
par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Elle est membre de la Confédération des
Organisations de Jeunesse Indépendantes et Pluralistes et du Centre d’Action Laïque.
Sa finalité est de contribuer à donner des moyens aux intervenants jeunesse et aux
jeunes pour que ces derniers se (ré-)approprient les enjeux sociaux, politiques,
culturels, etc. Les 2 axes de travail de l’association étant : la stimulation de l’esprit
critique et la sensibilisation à l’engagement. Pour mener à bien ses actions, elle
s’appuie sur le savoir-faire d’une équipe pluridisciplinaire. Elle est notre alliée dans la
formation de nos animateurs.
Les chercheurs de l’UNIVERSITÉ DE MONS élaborent des méthodologies adaptées
aux interventions dans les écoles. Ils travaillent sur des dispositifs de prévention au
harcèlement et au décrochage scolaire. Ils offrent des formations aux enseignants et
aux éducateurs afin que ceux-ci puissent gérer le débat en classe et ne tombent dans
un discours convenu, formaté lors des échanges avec les élèves. Ils ont mis en place,
avec l’appui du Ministère de l’Education et de la Culture, un dispositif de prévention
et de prise en charge du harcèlement et des violences à l’école dans plus de 200
écoles. Bruno Humbeek et son équipe, le Théâtre de Poche ainsi que la Confédération
Parascolaire s’associent dans un projet de fond sur trois ans pour travailler cette
question en profondeur dans une dizaine d’écoles pilotes à partir de janvier 2017.
LE PHARE est une des bibliothèques-médiathèques communales d’Uccle. Dans un
esprit de collaboration pédagogique, le Phare se propose de prendre en charge
des animations à destination des écoles secondaires de la commune de UCCLE ainsi
que de mettre à disposition, des sélections d’ouvrages et de médias en lien avec les
thématiques abordées par les pièces programmées. A l’initiative de l’Echevin de la
Culture, Carine Gol-Lescot, avec le soutien du Collège des Bourgmestre et Echevins
d’Uccle. Les premiers inscrits seront les premiers servis.
Depuis 2006, LE FESTIVAL DES LIBERTÉS s’est imposé dans la diffusion de
documentaires internationaux, vecteurs de témoignages, de résistance et de
défense des droits et libertés. Etant donnée la logique festivalière, ces films inédits
en Belgique font l’objet d’une projection unique. Soucieux de promouvoir davantage
le documentaire militant et d’entretenir l’esprit du festival toute l’année, BXL laïque
prolonge le rayonnement de ces films en organisant le Ciné-club des Libertés au
Théâtre de Poche… Leurs animations gratuites sont adressées aux écoles primaires
et secondaires.
18
L’organisation de jeunesse ACTION CINÉ MÉDIAS JEUNES a comme objectif principal de
susciter une attitude réflexive et critique des jeunes face aux médias. Pour y arriver,
elle organise des ateliers d’éducation aux médias qui permettent aux jeunes de lire et
de produire des contenus médiatiques en se les (ré)appropriant. Elle s’articule autour
de deux valeurs : la liberté (en particulier la liberté d’expression) et la responsabilité
(en particulier l’observation, la réflexion et l’action face aux enjeux du monde
actuel). La réflexion sur ses pratiques médiatiques participe à la construction de sa
citoyenneté et son engagement dans une société en évolution.
L’association a pour but le développement d’une citoyenneté responsable à travers
l’éducation critique de notre société de la communication médiatisée. Elle vise
à soutenir activement les projets citoyens, par la mise en œuvre d’actions pour le
développement de la maîtrise critique des outils de communication. L’association
s’adresse principalement aux adultes, enseignants, animateurs, éducateurs,
intervenants sociaux et culturels au niveau national et international.
AIMER À L’ULB est un centre de planning familial implanté sur le site de l’ULB
depuis 1968. A travers ses consultations, il vise des objectifs de responsabilité,
d’épanouissement et de liberté dans les relations affectives et sexuelles. Chacun peut
y parler librement, avec la certitude d’être entendu et aidé sans être jugé, dans la plus
stricte confidentialité et dans le respect de ses convictions et de ses choix.
LA FÉDÉRATION LAÏQUE DE CENTRES DE PLANNING FAMILIAL rassemble aujourd’hui
une quarantaine de centres à Bruxelles et en Wallonie. La moitié de ces centres
pratiquent l’avortement. La FLCPF défend ses membres et les représente sur la scène
politique et publique. Elle prend régulièrement position dans des conférences et des
débats et participe à des événements publics. Elle propose également des formations
professionnelles en promotion de la santé sexuelle et met à la disposition du public un
centre de documentation spécialisé qui publie brochures et dossiers d’information.
Depuis plus de 60 ans, le CIRÉ ( Coordination et Initiatives pour Réfugiés et Étrangers )
se penche sur la question des demandeurs d’asile, des réfugiés et des étrangers
avec ou sans titre de séjour. Les migrations, l’accueil des demandeurs d’asile, la
régularisation des sans-papiers, la politique d’enfermement et d’expulsion des
étrangers ou encore l’intégration de ces personnes dans notre société sont au cœur
de nos activités et de nos réflexions.
MSF est une organisation internationale, avec des centaines de projets dans plus de
60 pays. Ses équipes mettent tout en œuvre pour soigner les victimes de guerres,
de catastrophes et d’épidémies. « Angleterre-Angleterre », représente pour MSF
l’opportunité de répéter son engagement, ses actions en rapport avec la crise des
réfugiés qui traversent l’Europe ainsi que leur message : your fences kill, provide
safepassage.
Depuis plus de cent ans, LA LIGUE DES DROITS DE L’HOMME combat, en toute
indépendance vis-à-vis du pouvoir politique, les injustices et les atteintes portées
aux droits fondamentaux en communauté française de Belgique. La LDH sensibilise
le public au respect de ces droits, interpelle le pouvoir politique et s’investit dans la
formation des adultes et dans la mise sur pied d’outils pédagogiques et de formations
à l’attention des acteurs de l’éducation.
19
LES ANIMATEURS PÉDAGOGIQUES DU POCHE
OBJECTIF
Deux objectifs principaux se dégagent de ces ateliers. Le premier est d’initier les élèves à
l’interprétation et au jeu d’acteur, le tout à partir de textes dramatiques issus de pièces
de la saison. Les animations permettront de travailler de nombreuses compétences
liées à l’expression, qu’il s’agisse du langage verbal ou non verbal. Le second, est de
proposer une réflexion de fond autour de certains spectacles de la saison.
PUBLIC CIBLE De 14 à 25 ans
LIEU
En classe
DURÉE
Entre 50 et 100 minutes
PRIX
50€/heure plus 5€ de frais de déplacement
REMARQUE
Les animations sont adaptables, modulables en fonction de plusieurs
critères (temps disponible, pièce choisie, désirs du professeur, dynamique
du groupe classe…).
CONTACT
Antoine Ureel – [email protected] – 02 647 27 26
ATELIER 1
INITIATION AU JEU - TOUT AU LONG DE L’ANNÉE SCOLAIRE
Au travers d’extraits de pièces de la saison, les élèves sont mis en situation de jeu,
tels des comédiens professionnels. Au terme de l’atelier, ils auront expérimenté ce
que signifie transmettre, représenter, jouer. Pour ce faire, le comédien-animateur fera
appel à diverses techniques : improvisation, travail du personnage, proposition de
scénographie… Cet atelier travaille la communication verbale (rythme, débit, volume,
etc.) et non verbale (regard, maintien, placement dans l’espace, etc.), l’esprit de groupe,
l’écoute et permet de se frotter à la réalité du jeu.
ATELIER 2
LECTURE À VOIX HAUTE - TOUT AU LONG DE L’ANNÉE SCOLAIRE
La lecture à voix haute est aujourd’hui une compétence fondamentale, souvent sollicitée
dans notre société. Le comédien-animateur amènera les élèves à proposer une lecture à
voix haute incarnée et spontanée, tendant vers le jeu. Pour préparer cette tâche finale,
il travaillera, de façon ludique, la communication verbale ainsi que la compréhension
du texte.
20
LES AMBASSADEURS DE POCHE
Il s’agit de proposer aux jeunes de 14 à 26 ans de devenir les envoyés très spéciaux du
Théâtre de Poche.
Concrètement, l’«ambassadeur» est invité à toutes les Premières des spectacles. Il
est encadré par un comédien qui répond à ses questions avant et après la pièce, qui
lui permet de rencontrer les artistes et d’accéder au plateau s’il est intéressé par la
scénographie, la régie, etc. À la fin de chaque spectacle, l’ambassadeur reçoit une
affiche, des flyers quelques cartons offrant un tarif préférentiel. Ainsi, s’il apprécie la
pièce, il peut en parler et inviter son entourage, ses amis, ses professeurs à assister à
une représentation pour un tarif réduit.
Nous vous proposons d’être le relais d’information de ce projet « Ambassadeurs de
Poche » auprès des jeunes de votre entourage.
LES AVANTAGES DES AMBASSADEURS :
– Une invitation valable pour deux personnes aux premières
– Un drink au coin du feu en compagnie des acteurs
– L’ambassadeur repart avec des émotions plein la tête et des cadeaux plein les poches…
Contact : [email protected] - 02/647.27.26
21
LE CINE-CLUB DES LIBERTES
« Soucieux de promouvoir davantage la diffusion de documentaires internationaux, vecteurs de
témoignages, de résistance et de défense des droits et libertés, et d’entretenir l’esprit du Festival des
Libertés toute l’année, BXL laïque prolonge le rayonnement de ces films au Poche. La rencontre de ce
lieu de création, en prise sur le monde d’aujourd’hui, et du Festival des Libertés s’imposait au vu de leur
commun esprit militant et festif. » Mario Friso-Bruxelles Laïque
> Chaque projection sera suivie d’une rencontre avec une personne ressource.
LE 17 OCTOBRE 2016
L’ABRI
Fernand Melgar • CH • 2014 • 101’ • VO/OV st Fr/Nl
Un centre d’hébergement situé à Lausanne doit refuser des dizaines de sans-abri faute de places. Chaque
soir se déroule le même rituel d’entrée dramatique, avec son lot d’incompréhensions et de bousculades
parfois violentes. Les veilleurs ont la lourde tâche de “trier les pauvres” : femmes et enfants d’abord,
hommes ensuite. Les migrants sont nombreux mais il y a aussi des Européens qui fuient la crise.
Dans le cadre de la Journée mondiale contre la pauvreté
LE 21 NOVEMBRE 2016
10 BILLION – WHAT’S ON YOUR PLATE ?
Valentin Thurn • AT • 2014 102’ • VO/OV st Fr/Nl
En 2050, la population mondiale atteindra dix milliards d’habitants. Comment va-t-on nourrir ce
monde alors que la faim sévit déjà aujourd’hui ? Pour assurer la sécurité alimentaire, certains
misent sur la technologie alors que d’autres affirment que seul un changement profond du
système de production et de distribution alimentaire, respectueux de la terre, des hommes et
des animaux, permettra d’affronter le défi.
LE 21 JANVIER 2017
THE INTERNET’S OWN BOY – THE STORY OF AARON SWARTZ
Brian Knappenberger • USA • 2014 • 105’ • VO/OV st Fr/Nl
Aaron Swartz est un génie de l’informatique né en 1986 à Chicago. Développeur, hacker, militant
politique, il se distingue en mettant son intelligence au profit du domaine public, de l’Internet,
du citoyen. Mais le Nouveau Monde 2.0 qu’il incarne se fait rattraper par l’ancien, avec ses
incompréhensions et ses lois liberticides. Pour avoir manigancé un partage gratuit d’ouvrages
publics à l’accès normalement payant, il est dans le collimateur de la justice et subit des pressions
insupportables. Ils voulaient en faire un exemple, ils en ont fait une icône.
ANIMATION
Pour qui ? Une classe
Par qui ? L’équipe pédagogique de Bruxelles Laïque
Où et quand ? En classe, en aval de la diffusion du film au Poche
Durée ? 50 minutes
Prix ? Gratuit
22
PREVENTION CONTRE LE HARCELEMENT
A L’ECOLE PAR LE THEATRE
HARCÈLEMENT
Le Théâtre de Poche et la Confédération Parascolaire se sont associés à
l’Université de Mons afin d’enrichir le beau programme de sensibilisation
que les psychopédagogues Bruno Humbeeck, Frédéric Hardy et Willy Lahaye
ont mis en place dans plus de 200 écoles pilotes, un programme soutenu
par la cellule Culture-Enseignement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
Nous avons associé nos expertises pour offrir à quelques écoles un partenariat privilégié autour de la thématique du harcèlement et du décrochage scolaire. Des formations et animations, adressées aux élèves,
aux professeurs et aux éducateurs, seront inscrites sur le long terme.
Le dispositif vise trois objectifs : la régulation des cours de récréation, la médiation entre les élèves et
l’échange entre les professionnels. Le but est d’impliquer tous les acteurs de l’Education et de la Culture à
travailler vers un même objectif : éveiller des réflexes citoyens, de l’éducateur à l’élève, en permettant à
tous de vivre des expériences riches par le biais du théâtre.
LA MISE EN PRATIQUE DANS LES CLASSES : LE THÉÂTRE AU SERVICE DE LA CITOYENNETÉ
Dans un premier temps, les élèves et le corps enseignant reçoivent le savoir méthodologique de l’Université de Mons. Un savoir que les animateurs du Poche ont expérimenté au préalable.
Dans un deuxième temps, la Confédération Parascolaire propose aux acteurs de l’éducation d’intégrer des
pratiques nouvelles. Des séances d’observation et d’accompagnement sont mises en place.
ANIMATION STOP AU HARCÈLEMENT PAR LES COMÉDIENS-ANIMATEURS DU POCHE
Dans un troisième temps, et puisque l’adolescent a besoin de construire sa personnalité en faisant ses
propres expériences, les comédiens-animateurs du Poche offrent des ateliers artistiques qui permettent
d’intégrer, de ressentir et de s’approprier le concept. Ces ateliers ont pour but de trouver des réponses
adaptées à des situations de souffrance à l’école. Ces moments privilégiés sont analysés ensuite par l’ensemble des référents du projet.
23
1. Accès : Théâtre de Poche de Bruxelles
Chemin du Gymnase 1a – 1000 Bruxelles
2. Arrêt « Longchamps » tram 7 et bus 38 – Station Villo n°244
3. Arrêt « Legrand » trams 7 et 94 – Station Villo n°71
Contact et réservation :
00.32.2.647.27.26 – [email protected]
POCHE.BE
Avec l’indispensable soutien de
la Fédération Wallonie-Bruxelles,
de la COCOF et de la Ville de Bruxelles
Téléchargement
Explore flashcards