Ouyahia insiste sur la suppression de la proportionnelle

publicité
A la une / Actualité
Le chef du RND revient sur les dernières élections
Ouyahia insiste sur la suppression de la
proportionnelle
L’ancien Chef du gouvernement a réitéré hier la revendication de son parti relative à la révision de la loi
électorale, souhaitant que l'initiative émane du gouvernement et non d'un parti politique.
Le secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), M. Ahmed Ouyahia, a appelé jeudi, à
mettre fin au mode de scrutin à la proportionnelle avant le prochain rendez-vous électoral pour réorganiser le
paysage politique du pays. Invité de l'émission “Arwiqat Essiassa” de la Radio nationale,
M. Ouyahia a estimé “impératif” l'assainissement de la scène politique selon les normes internationales. Il a
réitéré, à ce propos, la revendication de son parti relative à la révision de la loi électorale, souhaitant que
l'initiative émane du gouvernement et non d'un parti politique. Évoquant le faible taux de participation aux
législatives du 17 mai dernier, M. Ouyahia a imputé cela à la situation sociale des citoyens plus qu'à l'activité
politique des partis. Cette question requiert “une analyse approfondie”, a-t-il affirmé avant de préciser que le
taux de participation ne saurait porter préjudice à la légitimité et à la crédibilité de l'Assemblée élue, citant le
cas de plusieurs pays développés.
À une question sur l'émergence des listes indépendantes lors des dernières législatives, M. Ouyahia a dit que
deux facteurs majeurs ont favorisé cela, à savoir “le phénomène des archs et le monopole des détenteurs de
fonds”, critiquant certaines pratiques relevées lors des dernières législatives telles que “l'achat des voix dans
certaines wilayas du pays”. Rappelant que “l'exercice démocratique est nouveau en Algérie”, M. Ouyahia a
indiqué que “les enjeux socio-économiques du pays ne vont pas de pair avec le discours populiste actuel”. Il a
souligné, par ailleurs, l'attachement de son parti à l'alliance présidentielle pour “conférer davantage de
flexibilité à l'action politique et contribuer à la stabilité des institutions de l'État”.
Le secrétaire général du RND a tenu à dire que son parti a adhéré à l'alliance présidentielle pour “soutenir le
président de la République et l'accompagner dans l'application de son programme”, estimant que “c'est la seule
alliance qui a réussi depuis l'instauration du pluralisme en Algérie”.
Évoquant le volet économique, M. Ouyahia a précisé que son parti plaide pour l'économie de marché et le
partenariat avec les étrangers pour contribuer au développement des entreprises nationales, appelant à “axer
sur l'évaluation de la situation socioéconomique du pays et non sur l'embellie financière du pays” pour éviter de
“lier l'avenir de notre économie aux prix du pétrole”. Concernant les prochaines élections locales, M. Ouyahia
prévoit une “forte participation” en raison du rapport citoyen-élu local, appelant à tirer les enseignements des
législatives du 17 mai. M. Ouyahia a insisté, s'agissant de la criminalité et des agressions, sur le renforcement
des mesures juridiques et pénales pour protéger le citoyen et ses biens.
R. N./APS
Téléchargement
Random flashcards
Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Créer des cartes mémoire