Hormone de l`attachement social

publicité
Hormone de l'attachement social
L'ocytocine, l'hormone de l'attachement social, pourrait améliorer l'autisme
Publié le 06 mai 2007
L'ocytocine, parfois appelée "l'hormone de l'amour", amène des changements
dans le comportement et le fonctionnement du cerveau chez des adultes autistes,
selon des résultats de recherche préliminaires du centre médical Mount Sinai à
New York présentés à la sixième réunion internationale de la recherche sur
l’autisme s'étant déroulée à Seattle la semaine dernière.
Des recherches précédentes ont montré que l'ocytocine, qui est liée à la
production de lait chez les mères allaitant, est impliquée chez les mammifères
dans la peur, la confiance et les comportements de coopération sociale.
L'autisme est un trouble dans lequel, entre autres choses, les individus ont de la difficulté à établir des
relations sociales.
Eric Hollander, Evdokia Anagnostou et leurs collègues ont administré de l'ocytocine par voie
intraveineuse et par vaporisation nasale à des adultes avec des troubles du spectre autiste.
"Ceux qui ont reçu de l'ocytocine semblaient fonctionner beaucoup mieux" dit Dr. Anagnosto.
Ceux qui ont reçu l'hormone avait une meilleure habilité à identifier les émotions et avaient réduit des
comportements répétitifs caractéristiques de l'autisme. Ils ont maintenu leurs améliorations deux
semaines après l'administration de l'ocytocine.
Les images de l'activité cérébrale montraient aussi une amélioration dans les régions du cerveau
connues pour être impliquées dans l'autisme. Ces résultats sont très préliminaires, notamment parce que
la recherche a été réalisée avec un petit nombre de personnes, mais ils peuvent indiquer de nouveaux
traitements possibles pour la maladie, considèrent les chercheurs.
Un spray d'ocytocine augmente la confiance en l'autre
Publié le 31 juillet 2005
"Un simple spray nasal envoyant vers le cerveau une dose d’ocytocine modifierait
le comportement d’une personne en augmentant sa confiance en l’autre, selon les
travaux de chercheurs de l’Université de Zurich publiés en juin dans la revue
Nature. L’ocytocine est une hormone impliquée dans l’attachement social chez les
animaux. L’économiste Ernst Fehr et ses collègues ont testé son effet sur l’homme
via un jeu d’argent entre investisseurs et banquiers.
(...) Si cette étude ouvre des perspectives intéressantes pour mieux comprendre
certains syndromes caractérisés par une trop grande méfiance envers l’autre ou à
l’inverse une confiance excessive, ce type de travail nourrit aussi les craintes de manipulations.
Selon Fehr, la survie de l’ocytocine dans l’air n’est que de 2 à 3 minutes et il serait difficile d’imaginer une
banque ou un magasin où les clients inhaleraient l’hormone à leur insu. Moins rassurant, le neurologue
Antonio Damasio qui commente l’étude, suggère que les images publicitaires distillent des stimuli
capables d’augmenter la quantité d’ocytocine et de produire indirectement un effet similaire au spray
utilisé par les chercheurs suisses."
Source: sciences.nouvelobs.com
Téléchargement