FICHE 1ere guerre mondiale

advertisement
LA PREMIERE GUERRE MONDIALE
1914-1918
CHRONOLOGIE :
VOCABULAIRE :
28 JUIN 1914 : ATTENTAT DE SARAJEVO.
AOUT 1914 : DEBUT DE LA 1ERE GUERRE MONDIALE.
Sept 1914 : victoire française de la Marne.
1915 A MARS 1918 : GUERRE DES TRANCHEES.
1915 : GENOCIDE DES ARMENIENS.
FEV- DEC 1916 : BATAILLE DE VERDUN.
Avril 1917 : Entrée en guerre des Etats Unis.
Avril Mai 1917 : Mutineries dans l’armée Française.
OCT. 1917 : REVOLUTION BOLCHEVIQUE EN RUSSIE.
Mars 1918 : Offensive allemande à l’Ouest.
Juillet 1918 : Contre offensive alliée.
11 NOVEMBRE 1918 : SIGNATURE DE L’ARMISTICE A
RETHONDES.
Janv1919 Ouverture de la Conférence de la Paix.
28 JUIN 1919 : SIGNATURE DU TRAITE DE
VERSAILLES.
Front : Zone des combats
Tranchées : système défensif composé de plusieurs
lignes de fossés avec des abris et protégé par des
mitrailleuses et des barbelés.
Poilus : surnom du soldat français de 1914-1918.
Ypérite : Gaz asphyxiant utilisé à partir de 1915.
Mutinerie : révolte des soldats contre leurs
supérieurs.
PTSD ou Shell Shock : Traumatisme neurologique du à
une explosion ou une vision particulièrement horrible.
Déportation : déplacement forcé de population.
Génocide : extermination volontaire et systématique
de tout un peuple.
Munitionnettes : Femmes qui travaillent dans les
usines d’armement.
Censure : Contrôle par l’Etat de toute information,
publication ou courrier.
Propagande : moyens de communications utilisés
pour imposer une idée à une population.
Guerre totale : Conflit qui mobilise toutes les forces
militaires, humaines et économiques pour la victoire.
L’Arrière : Territoires hors de la zone de front. Désigne
aussi les civils.
Bolcheviks : Révolutionnaires russes partisans de
Lénine et d’un régime communiste.
Classes creuses : Déficit de naissance pendant la
guerre.
SDN : Société Des Nations ; Organisation chargé de
maintenir la paix mais sans moyens réels
d’intervention.
Zone démilitarisée : région où est interdite toute
activité ou installation militaire.
PERSONNAGES :
Philippe PETAIN : Général Français vainqueur de
Verdun.
Georges CLEMENCEAU : Pdt du Conseil Français en
1917 et signataire du Traité de Versailles.
Ferdinand FOCH : Général Français commandant les
armées alliées en 1918.
Georges NIVELLE : Général Français responsable des
mutineries de 1917.
Woodrow WILSON : Président américain à l’origine de
la SDN.
INTRODUCTION :
La situation est tendue en Europe au début du XXe siècle. L’Allemagne, la Grande Bretagne, la France, la Russie,
l’Autriche-Hongrie rivalisent entre elles pour des motifs économiques, coloniaux ou territoriaux.
Carte 1 p.38
Deux alliances militaires opposées se sont crées :
La Triple Entente (ou Alliés) : France, Grande Bretagne, Russie.
La Triple Alliance (ou Centraux) : Allemagne, Autriche-Hongrie, Italie.
A partir de 1907, les pays européens, surtout l’Allemagne et la Russie, se lancent dans une couse aux armements.
Le 28 juin 1914, l’attentat de Sarajevo, où un étudiant serbe assassine l’archiduc François Ferdinand d’Autriche, met
le feu aux poudres.
La première semaine d’Aout 1914 voit une succession de déclarations de guerre avec le jeu des alliances.
Page 1 sur 3
I)
LES GRANDES PHASES DE LA GUERRE
A) AOUT –DECEMBRE 1914 : LA GUERRE DE MOUVEMENT
Les Allemands veulent écraser la France avant de se retourner contre la Russie. Ils surprennent les Français en
attaquant par le Nord et en passant par la Belgique (pays neutre).
Sept 1914 : Bataille de la Marne. Les Français stoppent les Allemands et les deux armées remontent
progressivement vers le Nord en étirant de plus en plus leurs forces.
L’offensive Russe en 1914 est brisée par les Allemands à Tannenberg.
B) 1915- MARS 1918 : LA GUERRE DES TRANCHEES.
En 1915, l’Italie rejoint les Alliés et l’Empire Ottoman rejoint les Allemands.
Les armées des deux camps s’enterrent pour se protéger des tirs d’artillerie. Cela amène la création d'un réseau
complexe de tranchées et la guerre devient une guerre de position où les offensives seront très meurtrières. La
ligne de front s’étend de la Mer du Nord à la frontière Suisse.
http://www.museedelaguerre.ca/cwm/games/overtop/index_f.shtml
Docs 1 à 6 p.40-41
Symbole de ce type de guerre : la bataille de Verdun (Février – Décembre 1916). Les Allemands veulent
« saigner à blanc l’armée Française ». Mais les Français tiennent bon grâce au Général Pétain. Les pertes totales
pour les deux camps atteignent 700.000 hommes pour 13km².
Avril 1917 : les Etats Unis entrent en guerre aux cotés des alliés. Ils fourniront les hommes et le matériel
nécessaire à la victoire des Alliés.
La lassitude gagne les soldats et l’armée française se mutine en mai 1917 après la désastreuse offensive
Nivelle. Pétain ramène l’ordre dans l’armée en arrêtant les offensives inutiles. Clémenceau devient Président du
Conseil et mobilise les énergies de tous pour la victoire.
En Avril 1917, Les Etats Unis entrent en guerre auprès des Alliés mais les soldats n’arriveront qu’un an plus
tard.
Octobre 1917 : Révolution Bolchevique en Russie. La paix est signée avec l’Allemagne en mars 1918. C’est la
fin du double front. Les Allemands vont pouvoir reporter tous leurs soldats à l’Ouest pour essayer de gagner la
guerre avant l’arrivée des Américains.
C) MARS- NOVEMBRE 1918 : LA REPRISE DE LA GUERRE DE MOUVEMENT
Carte 3 p.39
Les Allemands percent le front alliés en mars 1918 mais sont arrêtés sur la Marne grâce aux troupes américaines
arrivée en renfort.
Juillet 1918, le général Foch, commandant toutes les armées alliées, lance la contre attaque contre les Allemands
avec les renforts américains et les chars de combats.
Les alliés de l’Allemagne s’écroulent les uns après les autres. Pour éviter l’invasion de son territoire, l’Allemagne
signe l’armistice à Rethondes le 11 NOVEMBRE 1918.
II)
GUERRE TOTALE ET VIOLENCE DE MASSE
A) LA GUERRE TOTALE
La guerre devait durer 6 semaines, elle va durer plus de 4 ans. Les Etats doivent organiser l’économie de guerre.
- Les industries sont reconvertie dans la fabrication d’armement (ex : Renault).
- Doc 2 p.44 Les femmes et la main d’œuvre coloniale remplace les hommes dans les usines
- Les impôts augmentent et l’Etat lance des emprunts pour financer la guerre.
- Mise en place de la censure et utilisation de la propagande (« bourrage de crâne ») pour maintenir le moral
de la population en cachant les pertes sévères.
B) LA VIOLENCE DES COMBATS
Page 2 sur 3
70 millions de soldats sont mobilisés de 1914 à 1918. Près de 10 millions de morts et 8 millions d’invalides. La
France est le pays le plus touché.
La guerre s’est industrialisée : l’artillerie est responsable de 70% des pertes. Les blessures et mutilations sont
importantes (ex : les « gueules cassées »). L’apparition de nouvelles armes (blindés, gaz asphyxiants, avions, lance
flammes, grenade, mortiers), en plus de l’augmentation de la puissance de l’artillerie, vont faire de cette guerre
une violence de masse.
Les conditions de vie épouvantables des soldats (boue, froid, faim, vermine, soif, odeur et vue des cadavres) dans
cette guerre forment aussi une violence de masse mais de type psychologique.
C) LA SOUFFRANCE DES CIVILS.
Doc 5 p.45
Les civils souffrent également de la guerre : populations tuées dans les combats ou par les bombardements, viols,
massacres, travail forcé.
Docs 1 à 6 p.42-43
L’Empire ottoman va pratiquer le 1er génocide du XXE siècle envers les chrétiens Arméniens en 1915. Les Turcs
prétextent l’aide que les Arméniens pourraient apporter aux Russes pour les déporter ou les massacrer. On estime
le nombre de morts à près de 2 millions.
III)
UNE NOUVELLE EUROPE
A) UNE EUROPE EFFONDREE
Le bilan humain est terrible. Aux 10 millions de morts et 8 millions d’invalides, il faut ajouter le déficit de naissances
pendant 4 ans. Ce sont les « classes creuses » (100.000 naissances au lieu de 350.000).
Economiquement, l’Europe est ruinée. Les zones agricoles sont dévastées par les combats, surtout dans le Nord de
la France. Les industries sont à bout de souffle. Les Etats Unis sont le grand vainqueur économique de la guerre.
Leur industrie s’est développée et ils possèdent la moitié du stock d’or mondial.
Les Etats européens sont endettés, leur monnaie est dévaluée et ils doivent reconstruire et payer les pensions des
invalides, veuves et orphelins de guerre.
Docs 1 à 6 p.48-49
Des soulèvements communistes ont eu lieu entre 1918 et 1920 en Allemagne (Les Spartakistes) et en Hongrie. Ils
seront rapidement écrasés.
B) LA CONFERENCE DE LA PAIX (Janv. – Juin 1919) ET LE TRAITE DE VERSAILLES
Docs 1 à 5 p.50-51
La Conférence de la Paix s’ouvre à Paris en janvier 1919 et ne rassemble que les pays vainqueurs. Les vaincus (y
compris la Russie) sont exclus. La conférence est dominée par Clémenceau (FR), Lloyd George (GB), Wilson (USA).
Le Traité de Versailles, signé le 28 juin 1919 règle le sort de l’Allemagne :
- Son armée est limitée et la rive gauche du Rhin démilitarisée.
- Elle perd toute ses colonies.
- Ses frontières sont redessinées (perte de l’Alsace Lorraine) et son territoire coupé en deux (Couloir de
Dantzig) au profit de la Pologne.
- Elle est reconnue responsable de la guerre et doit payer des réparations dont le montant ne sera fixé qu’en
1921 (132 milliards de marks-or).
- Le traité crée aussi la SDN (Société Des Nations) dont le but est de garantir la paix et veiller à l’application
des traités.
Carte 3 p.53
D’autres traités signés avec l’Autriche, la Hongrie et l’Empire Ottoman vont redessiner la carte de l’Europe.
9 nouveaux pays sont crées à l’Est de l’Europe pour encercler l’Allemagne et faire barrage à la Russie bolchevique.
La guerre de 14-18 aura vu la disparition de 4 empires (Allemagne, Autriche-Hongrie, Russie, Empire Ottoman).
Page 3 sur 3
Téléchargement