Les vers de farine à la maternelle - Académie de Nancy-Metz

publicité
Les vers de farine à la maternelle
1. Préalables
Avant de mener cette activité, il est nécessaire de vérifier que les élèves ne
soient pas allergiques à la farine ou au son de blé.
En dehors de ce point, cette activité ne présente aucun problème. Au contraire,
cet animal est très peu fragile si bien que les enfants peuvent le manipuler sans risque
(pour l’animal). Enfin, il est d’un entretien très peu contraignant, il supporte de
grandes variations de température et le milieu dans lequel il vit lui suffit à se nourrir.
2. Points du programme abordés par cette activité
Cycle 1 : « observation des caractéristiques du vivant :
- un animal naît, grandit, se reproduit et meurt
- les grandes fonctions du vivant : croissance, nutrition,
reproduction, locomotion
- l’organisation, l’entretien et l’observation d’élevages constituent
un support privilégié de verbalisation et de dialogue. »
Cycle 2 : « Le monde du vivant : Les manifestations de la vie chez les animaux :
-
naissance, croissance et reproduction
nutrition et régimes alimentaires
locomotion
interactions avec l’environnement »
3. intérêts de cet élevage
Cet élevage est très facile à mettre en place, il se déplace aisément et ne nécessite que
très peu de soins. Les élèves peuvent facilement manipuler les animaux. En revanche,
le cycle de vie est un peu long : 6 mois.
4. Données biologiques
Le ver de farine est la larve d’un insecte appelé Ténébrion. L’adulte est de
couleur noire (beige quand il émerge), il mesure 1,5 cm. Il possède 1 paire d’ailes et 1
paire d’élytres (ordre des coléoptères). Les deux sexes sont difficiles à distinguer.
La larve est de couleur jaune ; les anneaux sont recouverts d’une carapace rigide et
brillante. Le thorax porte 3 paires de pattes.
La nymphe est blanchâtre à jaune, elle ne se déplace pas mais peut bouger son
abdomen.
La durée du cycle varie de 2 à 6 mois en fonction de la température.
5. Mise en place de l’élevage
On peut se procurer des vers de farine dans les magasins de pêche et dans les
grandes surfaces au rayon pêche (dans un réfrigérateur). Une boîte de 40 vers coûte
un peu plus d’un euro.
Placer les vers avec le son dans lequel ils sont vendus dans une barquette à
crème glacée sans couvercle. Les adultes ne volent pas et ne grimpent pas aux parois.
On peut rajouter un ou deux verres de farine complète ou même blanche s’il y a du
son dans la boîte.
Leur nourriture principale c’est la farine et le son. Mais on peut rajouter
d’autres aliments pour améliorer la croissance et la reproduction : des morceaux de
carottes, de pommes, de pommes de terre, de courgettes (épluchées et bien lavées) et
de salade pour apporter de l’eau, des croûtes de pain, des flocons d’avoine et des
croquettes à chats pour diversifier la nourriture.
6. Activités envisageables
- observations libres des différentes formes : vers, nymphes, adultes.
- Question : qu’est ce que c’est ? on arrive le plus souvent à : des vers, des
scarabées et des petites bêtes bizarres.
- Pour mieux les observer proposer aux élèves de les trier : on les met alors
dans des petits pots.
- Dessin de chacune des formes
- On laisse du temps : tous les jours, les élèves vont voir si tout va bien. C’est à
ce moment qu’ils pourront voir des changements : un scarabée jaune dans les petites
bêtes ou une petite bête dans les vers.
- Que s’est-il passé ?
- Hypothèses des enfants : en garder la trace.
- Vérifier : le ver se transforme en petite bête qui à son tour se transforme en
scarabée.
- Comparer avec d’autres insectes à métamorphose complète (mouche,
papillon) et des insectes à métamorphose incomplète (phasme, grillon, criquet).
- Étude de l’alimentation : comment savoir s’ils aiment bien manger un
aliment ? Faire des essais : proposer des aliments et regarder s’ils le mangent.
- La croissance : les élèves peuvent s’interroger sur ce que sont les peaux jaunes
qu’on peut retrouver dans le bac. Les laisser faire des hypothèses. Pour vérifier, on
peut mettre un ver (assez petit) seul dans un pot avec un peu de farine. L’observer
régulièrement, au bout d’un moment, il y aura une peau. Mais en plus le ver sera plus
grand et sera de couleur plus claire. Quelles conclusions peut-on alors donner ?
Expliquer que la peau des vers est comme une armure et que pour qu’ils puissent
grandir il faut qu’ils en changent.
- Reproduction : selon les questions des enfants aborder ces notions : faire
utiliser le vocabulaire mâle/femelle plutôt que papa/maman, la différence n’est pas
très nette : parfois un mâle cherche à s’accoupler avec une femelle. On peut alors
remarquer qu’il est légèrement plus petit. Ils peuvent émettre l’hypothèse que les
petits vers viennent d’œufs, mais comment les voir ?
Je peux revenir en classe à ce moment pour leur montrer à quoi ils ressemblent.
Essayer de prendre en compte toutes les questions des enfants, leur expliquer
qu’on peut répondre à certaines questions en les observant mais que parfois, il faut
regarder dans des livres (ou sites internet) pour compléter les connaissances.
La dernière chose qu’on peut faire c’est les faire frire et les déguster …
Bon appétit !
Benoît Guiet, animateur sciences PAM
Téléchargement
Explore flashcards