Cours de Monnaie 1

publicité
Cours de Monnaie 1. 2005/2006
Partie 1. Le concept de monnaie
1. Définition de la monnaie
Offre de monnaie _ taux _ composantes (argent liquide,
pièces/billets, numéraire, dépôt a vue, compte d’épargne)
2. Fonctions de la monnaie
2.1 Intermédiaire de change
Pouvoir libératoire
Couts de transaction en baisse
Spécialisation division du travail
2.2 Fonction d’unité de compte
Etalon de mesure par opposition aux prix relatifs
Efficacité économique
2.3 Fonction de réserve de valeur
Possibilité de stocker la monnaie
Caractères spécifiques (divisible, facile, répendu, solide,
transportable
Notion d’inflation (valeur réelle = v.nominale – inflation
liquidité
3. Evolution des formes de paiement
A. Monnaie marchandise
Biens à valeur résiduelle, valeur évidente
Biens encombrants, difficiles à transporter
B. Monnaie fiduciaire
Valeur confiance, confiance en l’émetteur. Conversion
or/billets
C. Monnaie scripturale
Inscrits au livre des établissements bancaires
Virement (transfert direct)
Lettre de change (reconnaissance de dettes, paiement par
un tiers) facilité d’échange à grande distance
Chèque (compte courant + moyen de paiement), pas de
numéraire, trace écrite mais délai important
D. Paiement électronique
Ordre de paiement
Virement automatique
E. Monnaie électronique
Carte à puce, pré-payée, porte monnaie électronique
Dématérialisation de la monnaie
4. Mesure de la monnaie
Agrégat monétaire
4.1
4.2
Evolution de la mesure de la monnaie en France
Harmonisation des agrégats monétaires européens
Partie 2. La création monétaire
1. Le contrôle de la monnaie de banque centrale
1.1 Un bilan simplifié de la banque centrale
1.1.1 Avoirs
1.1.2 Engagements
1.1.3 Quelques définitions fondamentales
MBC = B + R
R = RO + RE
MBC = B + RO + RE
M = B + D
B = bM
RO = rD
RE = eD
Multiplicateur
M= B + D
B= BM
M= bM – D
D = (1-b)M !
MBC = B + RO + RE
MBC = BM + rD + E
1.2
L’impact des achats et des ventes à l’open market
2. Le modèle de multiplicateur monétaire
2.1 Dérivation statique
2.2 Dérivation dynamique
3. Approche du diviseur de crédit
4. La création monétaire dans la zone euro
4.1 Non adaptation du modèle du multiplicateur monétaire
4.2 Une analyse comptable basée sur les contreparties de M3
4.2.1
4.2.2
4.2.3
4.2.4
Les sources de la création monétaire ou
contreparties de la masse monétaire M3
Le passif du bilan consolidé des IFM
Une identité comptable fondamentale
Une analyse empirique de la création monétaire dans
la zone euro
Partie 3. Financement de l’économie
1. Organisation du système financier
1.1 Les fonctions du système financier
Transfert de fonds des agents de ACDF (prêteur) à
ABDF (emprunteur) : meilleure efficacité dans
l’allocation des capitaux
Sans système
Avec système
1.2 Les deux formes de la finance : finance directe et
finance indirecte
Directe : P -> E
Indirecte : P -> intermédiaire -> E
1.3 Les intermédiaires financiers
Diminuent coûts de transactions (standardisation)
1.3.1 Les fonctions des intermédiaires financiers
- réduction des asymétries d’info (E évalue mieux
les C.d.F de P ; deux probs, anti sélection et aléa
moral)
- réduction des coûts de transaction
(standardisation)
- partage des risques (si E ne rembourse pas, c la
banque ki subit les conséquences car rôle banque = info)
- faire la transaction
- faciliter ; surveiller
F de transformation des actifs financiers
Actif risqué crédit de l’emprunteur
-> moins risqué : produit d’épargne
1.3.2 Une classification des intermédiaires financiers
- institutions de dépôt (ponctuel _ banques com,
mutu, coopérative), caisse d’épargne)
- institutions d’épargne contractuelle (IF apports
réguliers, contrats à long terme : assurance vie pr les
autres/fond de pension _ pr soi)
- entreprises d’investissement (intermed
2placement), facilite les placements ds sociétés fin,
OPCVM, Fonds d’instru monétaire.
1.4 La réglementation du système financier
- très réglementée
- Evolution vers moins, période de transformation
+ intervention de l’Etat, financement de déficit, d’asymétries sur E, stabilité pour règles = sûres , côté
IF :confiance ac la banque, réserves de prudence, restriction
de condition de création de banque
1.5 Organisation des marchés financiers
Banque pe place ses titres dans pls endroits
Marché primaire : nouvelle émission
Marché secondaire : négoce de titres précédemment émis
Marché organisé : lieu de rencontre réel ou virtuel
Marché gré à gré : pas forcément organisé dans offre et
demande
Marché monétaire : court terme, fort rendement, risque
faible
Marché de dettes : marché des obligations
Mouvement de libérations financières : sces publiques ->
privées. Hausse actions cotées (fusion bourses). Bourses
PME et hte techno, internationalisation, mondialisation,
obligations étrangères. Déséquilibre fonds position ext
USA équilibre en UE.
2. Evolution de l’industrie bancaire en France
2.1 L’Etat initial
2.2 Un système de financement administré
2.3 Les étapes de la modernisation
Partie 4. Monnaie et équilibre macroéconomique
1. La demande de Monnaie
1.1 La théorie quantitative de la monnaie
1.2 La théorie keynésienne
1.2.1 Les motifs de détention de la monnaie
1.2.1 La fonction de préférence pour la liquidité
2. Le cadre keynésien
3. Le modèle IS-LM
3.1 La courbe IS
3.2 La courbe LM
3.3 La détermination de l’équilibre de l’économie
4. Les politiques budgétaires et monétaires dans le
modèle IS-LM
4.1 Déplacements des courbes IS et LM
4.1.1 La courbe IS
4.1.2 La courbe LM
4.2 Impact des politiques budgétaire et monétaire sur
l’équilibre macroéconomique
4.2.1 La politique budgétaire
4.2.2 La politique monétaire
Partie 5. Définition et mise en œuvre de la politique
monétaire
Partie 6. Taux de change et balance des paiements
Partie 7. Du système monétaire international à l’union
économique et monétaire
Partiel
Une partie exo, une partie dissert (problématique et cohérence
du plan).
ABSENCE JEUDI 13 OCTOBRE
Bibliographie
Bailly, Caire, économie monétaire et financière. Ed Bréal
Téléchargement
Explore flashcards