Saison 2011/2012 - Paroisse Saint-Vincent-de-Paul

publicité
Pierre CAMBOURIAN
Né
en
1974,
Pierre
Cambourian
commence
l’apprentissage de la musique par le piano, la trompette
puis l’orgue. Après de brillantes études au Conservatoire
National de Région (CNR) de Tours, il se perfectionne
auprès de Marie-Claire Alain aux CNR de RueilMalmaison et Paris. Il poursuit sa formation au
Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris
(CNSM) où lui sont décernés à l’unanimité des premiers
prix d’harmonie, de contrepoint, de fugue et formes dans
les classes de MM Raynaud, Henry et Escaich. Il y suit
ensuite le cycle de perfectionnement d’orgue dirigé par
Michel Bouvard et obtient parallèlement le prix de
perfectionnement d’improvisation à l’orgue auprès de
Thierry Escaich.
Les Heures Musicales de ST-VINCENT de PAUL
Saison 2011/2012
Eglise Saint-Vincent de Paul, Paris Xè
www.paroissesvp.fr
Samedi 1er octobre 2011 à 16h30
Lauréat du concours international d’orgue de Praetoria, Pierre Cambourian se
produit en récital en France et à l’étranger, il collabore avec de nombreux
ensembles vocaux et instrumentaux tels les Orchestres Nationaux des Pays de la
Loire et du Capitole de Toulouse.
Par ailleurs, lauréat de la Fondation Meyer, il a enregistré une émission sur JeanSébastien BACH pour la télévision franco-belge (Arte, Mezzo, RTBF), ainsi que
plusieurs disques dont ¨Voyage à travers l’Europe baroque ¨ (flûte à bec et
orgue), ¨Buxtehude et Bach ¨ sur le nouvel orgue du musée de la Cité de la
Musique à Paris, ¨Trompette et orgue ¨ aux côtés de David Rouault (trompette) à
l’église St Vincent de Paul à Paris, ¨Chœur et Orgue¨…
Organiste liturgique, Pierre Cambourian est titulaire des grandes-orgues et de
l’orgue de chœur de l’église Saint-Vincent de Paul à Paris.
On a pu notamment l’entendre (et le voir) lors de la venue de Benoît XVI à Paris
puisqu’il tenait les orgues pendant la messe pontificale télévisée sur l’esplanade
des Invalides en septembre 2008
Titulaire du certificat d’aptitude aux fonctions de professeur, il enseigne
l’écriture et tient les fonctions de directeur-adjoint au conservatoire municipal
du 5eme arrondissement de la ville de Paris
Grand improvisateur sur son instrument, Pierre Cambourian est aussi
compositeur. Sa « messe de saint Vincent de Paul » est très souvent chantée lors
des célébrations dominicales à l’église Saint-Vincent de Paul..
Pierre Cambourian vient tout récemment de remporter le concours national de
composition liturgique organisé en 2011 par le diocèse de Créteil, avec sa
« messe saint Victorien » (qui sera créée dimanche 9 octobre 2011 à 11h15 en la
cathédrale de Créteil)
Pierre CAMBOURIAN, orgue
JS . BACH, LISZT, WIDOR,
improvisation
(libre participation)
PROGRAMME
Danses de la RENAISSANCE
J.S. BACH
Pièce en sol majeur
Franz LISZT
(1811-1886)
Prélude et Fugue sur le nom de BACH
Liszt fut l’un des plus grands pianistes de son temps, mais ses talents d’organiste
étaient relativement limités par son manque d’habitude des pédales.
Cependant, lorsqu’il était à Weimar, il s’intéressa de près à l’orgue, en côtoyant
l’organiste Johann Gottlob Töpfer, auteur de plusieurs ouvrages sur la technique de
construction de l’orgue, et proche du facteur d’orgues Johann Friedrich Schulze, qui
devait installer l’orgue de la cathédrale de Brême. Töpfer fit connaître à Liszt
certains de ses élèves, comme Alexander Wilhelm Gottschalg, qui devint organiste de
la cour à Weimar, Christian Bernhard Sulze et Alexander Winterberger.
Winterberger joua la Fantasia et Fugue sur le choral ‘Ad nos, ad salutarem undam’ de
Liszt lors de l’inauguration en 1855 de l’orgue de la cathédrale de Merseburg, L’orgue
de Friedrich Ladegast était alors le plus grand d’Allemagne, avec 81 jeux et 4 claviers,
L’orgue, d’inspiration romantique, plut à Liszt parce qu’il offrait de nombreuses
possibilités de coloris sonores inédites.
C’est pour cet instrument qu’il composa son Prélude et Fugue sur le nom de BACH - qui
fut créé à Merseburg, par Winterberger, le 13 octobre 1856.
Il fut révisé en 1870 sous le nom de Fantaisie et Fugue sur BACH (S529).
Liszt en fit aussi des transcriptions pour le piano. C’est sans doute sa composition
pour orgue la plus spectaculaire.
L’œuvre repose sur un motif tiré des lettres du nom de Bach en notation allemande, B
(si bémol) — A (la) — C (ut) — H (si naturel) :
Elle débute par ce motif BACH répété aux pédales, et ces notes ou leur version
transposée reviennent sans cesse dans une figuration et des harmonies différentes.
Son finale est grandiose et impressionnant.
PROCHAIN CONCERT à St-Vincent de Paul : samedi 5 novembre 2011 à 16h30
Franz LISZT
(1811-1886)
Ave Maria d’Arcadelt
(1863)
L’ « Ave Maria d’Arcadelt », « découvert » en 1842, est en réalité l’adaptation, par
le compositeur et chef d’orchestre Pierre Louis Philippe Dietsch, (Dijon 1808- Paris
1865) d’une chanson de Jacques Arcadelt (c1505–1568) « Nous voyons que les
hommes Font tous vertu d’aimer» datant de 1554.
Liszt en fit une nouvelle transcription, pour l’orgue. La pièce est dédiée à l’organiste
Alexander Wilhelm Gottschalg.
Charles-Marie WIDOR (1844-1937)
5e symphonie pour orgue op. 42 n°1 (1887) extraits
2.Allegro cantabile
4.Adagio
5.Toccata
Succédant à Lefébure-Wely, Charles Marie Widor fut pendant 64 ans, de 1870 à
1934, titulaire de l’orgue de l'église Saint-Sulpice,
Professeur au Conservatoire à la suite de César Franck, en 1890, Widor réforma en
profondeur l'enseignement de l'orgue, et en particulier son exécution. Il eut comme
élèves Louis Vierne, Albert Schweitzer, Charles Tournemire et Marcel Dupré (qui lui
succéda à St-Sulpice), mais aussi Arthur Honegger et Darius Milhaud.
Widor fit la promotion dans toute la France des instruments du grand facteur
d’orgues Aristide Cavaillé- Coll .
« Tel est l'orgue moderne, essentiellement symphonique. À instrument nouveau, il
faut une langue nouvelle. » En 1872, il est le premier compositeur à donner à une
œuvre d'orgue le titre de Symphonie. Il en composera dix.
La Toccata par laquelle s’achève la 5e Symphonie pour orgue, est restée l’un des
morceaux d’orgue les plus populaires.
Pierre CAMBOURIAN
Improvisation
Quatuor à cordes Amôn : quatuor Rosamunde de Schubert
Téléchargement
Random flashcards
Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Créer des cartes mémoire