le systeme nerveux - Univ

publicité
LE SYSTEME NERVEUX
Il comprend le système nerveux central qui est protégé dans la boite crânienne, et le système nerveux
périphérique.
Voyons en premier lieu la boite crânienne avec les différents os qui la compose, cela permettra de faire
le parallèle entre les différents lobes cérébraux et les noms qu’ils portent.
LE CRANE
Os frontal
Os pariétal
Orbite
Os temporal
Os occipital
Maxillaire inférieur
LE SYSTEME NERVEUX CENTRAL
Il comprend le cerveau et les 12 paires de nerfs crâniens. Voyons le premier schéma.
Anatomie du cerveau
Son poids moyen est de 1400 à 1800 grammes.
Le cerveau est recouvert de trois méninges :
 la dure-mère est la méninge la plus épaisse plaquée contre l’os
 L’arachnoïde est la méninge nourricière
 la pie-mère tapisse la surface du cerveau en épousant étroitement les
replis, les scissures et les circonvolutions du cerveau.
Entre l'arachnoïde et la pie-mère se trouve l'espace sub-arachnoïdien qui est occupé par le
liquide cérébro-spinal. ou LCR.
Le cortex cérébral renferme dix milliards de neurones interconnectés entre eux, on distingue
deux types de substances :
le cortex dit substance grise avec des circonvolutions à sa surface
la substance blanche qui est plus interne dans le cerveau.
On individualise aussi différentes aires : motrice, sensitive, visuelle, auditive.
La majorité de ces voies nerveuses sont croisées au niveau du chiasma optique, la moitié du
corps gauche est ressentie par l'hémisphère cérébral droit et inversement, de même la
commande de la moitié du corps gauche est sous la dépendance de l'hémisphère cérébral droit
et inversement.
Le « cerveau » gauche est dominant chez un droitier, le droit chez un gaucher. Ainsi chez le
droitier, c'est le cerveau gauche qui va héberger le centre de la parole et les raisonnements de
type mathématiques, alors que le droit sera plutôt celui du sens artistique et de l'intuition.
L’aire visuelle:
Les voies de la sensibilité visuelle consciente, partiellement croisées dans le chiasma, aboutissent
dans la région occipitale.
Toute lésion de l'aire visuelle entraîne une cécité partielle correspondant à une région définie du
champ visuel.
La rétine se projette point par point sur l'aire visuelle, mais le territoire cortical correspondant à
la fovéa est relativement très étendu.
L’aire auditive :
Les voies de la sensibilité auditive consciente, partiellement croisées dans le bulbe, rejoignent le
cortex vers le milieu de la première circonvolution temporale.
De même que la rétine se projette sur l'aire visuelle, la cochlée ou limaçon se projette sur l'aire
auditive.
Les sons aigus (base de la cochlée) sont perçus à l'arrière, les graves (sommet de la cochlée), à
l'avant.
L'aire motrice :
Elle est située dans la circonvolution frontale ascendante.
L'aire psychomotrice (comme d'ailleurs l'aire psycho sensitive) de l'un des hémisphères est
prédominante.
Il s'agit de l'hémisphère gauche chez les droitiers, de l'hémisphère droit chez les gauchers.
Cette prédominance permet une meilleure coordination des mouvements symétriques, d'où
l'intérêt de ne pas contrarier un gaucher.
Le schéma qui suit nous permet de visualiser les différentes aires du cerveau.
Centre de la compréhension
des mots écrits
STRUCTURE INTERNE DU CERVEAU
Le cerveau possède 4 ventricules, 2 latéraux dans les hémisphères, appelés ventricules I et II,
puis ils se rejoignent par l’aqueduc de Sylvius pour déboucher dans le ventricule III et le
ventricule IV se trouve dans le cervelet.
LA VASCULARISATION DU CERVEAU
Elle se compose du système artériel qui comprend les carotides internes et externes venant
des carotides primitives et des artères vertébrales. Toutes ces artères se regroupent pour
former le polygone de Willis. De ce polygone partent les artères cérébrales. Voir le schéma
qui suit.
Pour le système veineux, il est drainé au niveau de la tente du cerveau qui est à la base de
celui-ci.
Vascularisation artérielle simplifiée
CERVELET ET TRONC CEREBRAL
(les nerfs crâniens sont répertoriés par paires)
LE TRONC CEREBRAL SE POURSUIT PAR LA MOELLE EPINIERE.
•
De la moelle épinière partent les nerfs rachidiens.
•
La terminaison de la moelle épinière se fait au niveau de la queue de cheval où nous ne
trouvons que des nerfs qui en partent.
•
Les nerfs issus de la moelle épinière sortent de la colonne vertébrale par les trous de
conjugaison situés entre chaque vertèbre.
RAPPORT VERTEBRES NERFS
Voyons maintenant la structure interne du nerf.
LE NERF
LES PRINCIPALES MODALITÉS SENSORIELLES
CLASSIFICATION DES DIFFÉRENTES MODALITÉS SENSORIELLES
On distingue, en premier lieu, la sensibilité "générale" et les sensations dites "somesthésiques",
qui y sont liées. Au sein de cette sensibilité générale, on distingue :
une sensibilité extéroceptive ou sensibilité cutanée
une sensibilité proprioceptive ou sensibilité de l'organisme à sa propre position et à son propre
mouvement.
La proprioception est liée aux récepteurs musculaires et articulaires.
Les sensibilités extéroceptive et proprioceptive sont fréquemment opposées sous le nom de
sensibilité somatique à une sensibilité intéroceptive ou sensibilité viscérale, qui renseigne
l'organisme sur l'état des viscères et les variations physico-chimiques du milieu intérieur.
On qualifie, par ailleurs, de nociceptive, toute sensibilité douloureuse quelle qu'en soit l'origine.
LES PATHOLOGIES DU SYSTEME NERVEUX

Il faut différencier le système nerveux central du système nerveux périphérique.

Les pathologies cérébrales :
– Les méningites
– Les encéphalites
– Les traumatismes crânio cérébraux
– Les accidents vasculaires cérébraux
– Les tumeurs
– Les malformations congénitales
– Les dégénérescences diverses
– Les comas

Les pathologies du système périphériques :
– Les atteintes d la moelle épinière
– Les atteintes des racines nerveuses
– Les compressions des racines et du début de la fibre nerveuse (syndrome de la queue
de cheval)
– Les pathologies démyélinisantes (la sclérose en plaques,…)
LES TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX





Pour la SEP (sclérose en plaque)
Pour les épilepsies
Pour les hémiplégies
Pour les paraplégies
Pour les tétraplégiques
LES TRAITEMENTS CHIRURGICAUX









Les dérivations du LCR (liquide céphalo rachidien)
Les cures de crâniosténoses (chez les enfants)
Les cures d’hématomes extra duraux
Les cures d’hématomes sous duraux
Les résections de tumeurs bénignes ou malignes
Les résections ou les cures de malformations vasculaires (angiome, anévrysme)
Le traitement de la maladie de Parkinson
La chirurgie de la douleur
Les techniques de stéréotaxie pour différentes affections
Téléchargement
Explore flashcards