Telecharger

publicité
Le 19.10.00
Fréderic Elmkies, Ruth Temstet, Amélie Trinquand
ANATOMIE
APPAREIL CARDIO-VASCULAIRE
CONFIGURATION INTERNE, SYSTEME CARDIO-NECTEUR,
VASCULARISATION.
I.
RAPPELS ET MISE EN PLACE :
1. VUE ANTERIEURE DU CŒUR :



On observe les cavités droites du cœur et un bout du ventricule gauche. L’oreillette gauche est
postérieure.
L’OD reçoit en haut la VCS au niveau de la paroi sup. de l’OD : il s’agit d’un orifice avalvulaire.
L’OD reçoit en bas la VCI.
Si l’on ouvre l’OD, on observe: schéma 1
 l'orifice de l’auricule droit, à la jonction oreillette auricule.
 la fosse ovale, bordée par de la lymphe, au niveau de la paroi inter-atriale.
 2 orifices au niveau de la paroi inférieure:
1. en dehors, l’orifice de la VCI.
2. en dedans et en avant, l’orifice du sinus coronaire.
2. ARTERE PULMONAIRE



Naît du VD
Un premier tronc
Ce tronc se divise en 2 branches:
1. 1 artère pulmonaire gauche.
2. 1 artère pulmonaire droite.
3. AORTE


Naît du VG
Forme l’arche aortique, dont:
 La partie ascendante passe en avant de la branche dte de l’AP.
 La partie horizontale passe au-dessus de la bifurcation de l’AP.
 La parie descendante passe en arrière de la branche gche de l’AP.
4. LIGAMENT ARTERIEL



Il réunit l’aorte à l’AP.
Il s’insère sur la face inférieure de l’arche aortique (portion horizontale) et sur la bifurcation de l’AP.
En arrière de ce ligament passe le nerf laryngé récurrent gauche.
1
II.
VALVES CARDIAQUES :
1. COMPOSITION :
On compte 4 valves cardiaques: 2 artérielles et 2 atrio-ventriculaires
a) Valves artérielles:
1. L'orifice de l’AP comporte 3 valves: 2 postérieures et 1 antérieure.
2. L'orifice aortique comporte aussi 3 valves: 2 antérieures et 1 postérieure.
b) Valves atrio-ventriculaires
1. L’orifice mitral sépare l’OG du VG et comporte 2 valves: 1 antérieure et 1 postérieure.
2. L’orifice tricuspide sépare l’OD du VD et comporte 3 valves: 1 antérieure, 1 postérieure et 1 septale
2. LES MUSCLES PAPILLAIRES :
Les valves sont maintenues grâce à des cordages qui les relient aux muscles papillaires (schéma 1 et 3)
a) A droite, les 3 valves sont maintenues par 3 muscles papillaires:
1. m. papillaire antérieur ( relié à la cuspide antérieure)
2. m. papillaire du cône artériel, proche de l’orifice pulmonaire
3. trabécule septo-marginale(=colonne charnue de 2ème ordre). Il s’agit d’un repli musculaire situé entre les
2 premiers m. papillaires.
b) A gauche, les 2 valves sont maintenues par 2 muscles papillaires:
1. muscle papillaire antérieur.
2. muscle papillaire postérieur.
3. LES TRIGONES DU CŒUR :
Tous ces systèmes valvulaires sont réunis par une structure fibreuse: les trigones du cœur qui consistent en 3
zones (schéma 2).
1. Une structure fibreuse mitro-aortique entre la valve mitrale antérieure et l’orifice aortique.
2. Un trigone antérieur du cœur devant les valvules coronaires aortiques
3. Un trigone postérieur du cœur entre l’orifice aortique et la valve septale tricuspide.
Remarque : Ces trigones sont les sites de la chirurgie valvulaire. De plus, ils communiquent avec les septums
interventriculaire et interauriculaire.
III.
SYSTEME CARDIONECTEUR :
1. DEFINITION ET ROLE
Il s’agit d’endroits d’excitabilité du cœur qui permettent aux cellules myocardiques d’assurer le
pompage du cœur: éjection ventriculaire (systole) et repos ventriculaire (diastole).
Ces excitations sont locales et rythmiques puis se propagent au reste du cœur, ce qui provoque sa
contraction : c’est le rôle du système cardionecteur.
2
2. COMPOSITION
Le système cardionecteur est formé de 2 nœuds et d’un faisceau atrioventriculaire :
a) Le nœud sinusal ou sino-atrial (NSA)
 C’est le point de départ de l’excitation
 Il se trouve à la jonction entre l’orifice de la VCS (dans l’OD) et l’orifice de l’auricule droit.
 Il donne le rythme du cœur (60/min). Si le rythme est normal, on parle de rythme sinusal.
L’excitation traverse l’OD et rejoint le 2ème nœud.
b) Le nœud atrio-ventriculaire (NAV)

Il est situé dans le septum inter atrial à la jonction entre :
 le septum inter atrial
 l’orifice du sinus coronaire
 et l’orifice tricuspide.

3 faisceaux vont anastomoser ces 2 nœuds : 1 antérieur, 1 postérieur et 1 moyen.
3. FAISCEAU ATRIOVENTRICULAIRE(=F. DE HIS)



Il naît du nœud atrioventriculaire pour conduire l’excitation vers les ventricules D et G.
Le tronc du faisceau de His traverse le squelette fibreux du cœur en passant entre la grande valve mitrale
et la valve septale tricuspide puis entre la valve antérieure tricuspide et la valve postérieure aortique
(schéma 2).
Il se divise en 2 branches au bord supérieur de la partie musculaire du septum interventriculaire.
Remarque : le septum interventriculaire est composé d’une partie membranacée et d’une partie musculaire. A la
jonction entre ces 2 parties, se trouve un repli musculaire bordant l’extrémité inf. de l’orifice de l’AP : c’est la
crête supra ventriculaire.

Branche droite :
 passe au niveau du septum interventriculaire
 rejoint le m. papillaire du cône artériel
 gagne la cloison septo-marginale
 et se termine au niveau du m. papillaire antérieur

Branche gauche : se ramifie à la base des m. papillaires du ventricule gauche en donnant :
 des fibres antérieures vers le m. papillaire antérieur
 et des fibres postérieures vers le m. papillaire post (schéma 3)
La terminaison du faisceau de His constitue les fibres de Purkinje vers la pointe du cœur.
VASCULARISATION DU CŒUR
IV.
Elle est assurée par les artères coronaires qui forment une couronne autour du cœur, d’où leur nom.
1 . ORIGINE


Les 2 artères coronaires naissent au-dessus des sigmoïdes aortiques qui forment les sinus artériels (=de
Valsalva).
Au-dessus de la valve sigmoïde antérieure droite naît l’artère coronaire droite.
3

Au-dessus de la valve sigmoïde antérieure gauche naît l’artère coronaire gauche.
2 . TRAJET
Les artères coronaires cheminent dans les sillons coronaires ou sillons atrio-ventriculaires (schéma 4)
a) A. coronaire droite :

On lui décrit 3 portions :
1. une, d’origine, rejoignant le sillon atrioventriculaire antérieur en passant entre la VCS et le tronc
pulmonaire.
2. une, parcourant le sillon atrioventriculaire antérieur jusqu’au bord inf. du cœur
3. puis une portion postérieure dans le sillon atrioventriculaire postérieur, proche du sinus
coronaire.
Remarque : le sinus coronaire est un endroit ou l’on peut aborder les coronaires pour des pontages. Il naît au
niveau de la paroi inf. de l’OD sur une vue postérieure.
 Elle se divise à la face postérieure du cœur en:
 une artère inter ventriculaire postérieure.
 et une artère rétro ventriculaire gauche.

Elle vascularise le nœud sino-atrial et parfois le nœud auriculo-ventriculaire
b) A. coronaire gauche :
 Elle présente un tronc court derrière le tronc pulmonaire et à droite de l’auricule gche
 Le tronc se divise en 2 branches:
1. une artère inter ventriculaire antérieure (IVA) dans le sillon interventriculaire antérieur qui rejoint au
niveau de l’apex la face postérieure du cœur.
2. une artère circonflexe dans le sillon atrioventriculaire gche.

V.
Elle vascularise le faisceau de His et l’artère circonflexe, plus ou moins étendue peut vasculariser le VD
LE PERICARDE (sera fait en détails en TD)
Le cœur est entouré d’une séreuse appelée péricarde. Cette séreuse présente plusieurs culs-de-sac.
 Le sinus transverse entre l’aorte et l’AP, faisant le tour du pédicule artériel.
 Le sinus oblique entre les veines pulmonaires.
VI.
VUES MEDIASTINALES DTES ET GCHES
1. VUE MEDIASTINALE DROITE



Passe par les cavités et l’aorte thoracique descendante
On repère les sigmoïdes aortiques
On observe la jonction entre l’arche aortique et l’aorte thoracique descendante : c’est l’ISTHME.
L’aorte devient fixe alors que l’arche est mobil avec le cœur.
2. VUE MEDIASTINALE GAUCHE



4
On observe le pédicule pulmonaire droit
La VCS reçoit la crosse de l’azygos au-dessus du pédicule pulmonaire dt
On repère l’œsophage en arrière.
5
6
7
8
Téléchargement
Explore flashcards